Pas de journal d’écrire la semaine dernière : arrivée à la moitié du NaNoWriMo, j’ai été prise de doutes (c’est classique chez moi), j’ai abandonné mon projet, en ai débuté un autre et j’ai décidé d’utiliser mon temps pour écrire aux personnes qui tipent mon travail sur Tipeee, pour les tenir au courant de ce qui se passait. Je n’avais pas non plus envie de publier deux journaux à la suite, donc je vous reviens en ce dernier dimanche de novembre pour partager avec vous ces deux dernières semaines ! (avant d’aller écrire pour mon NaNoWriMo…)

Un motif se dessine donc : si mon projet de roman n’est pas assez solide, je suis susceptible de m’en lasser et de l’abandonner pile au milieu du mois de novembre. Je savais que je démarrais ce NaNoWriMo dans des conditions pas top de stress, de fatigue et de doutes. Lorsque, le 14 au soir j’ai mis plusieurs heures à sortir une centaine de mots, j’ai réalisé que ce projet de fiction ne m’intéressait plus. Et peut-être, aussi, que j’avais besoin d’un peu plus de douceur, de moins de gravité. Au lieu de lutter — surtout après avoir déjà remanié l’histoire juste avant le début du challenge — je me suis laissé l’opportunité d’abandonner. Au pire, je ne finirais pas le NaNoWriMo : personne n’en mourrait.

Le lendemain, traversée d’un éclair de génie après avoir consulté la liste des prompts de Inktober, j’ai écrit 5 000 mots en cinq heures d’écriture. J’ai commencé l’écriture d’un petit conte festif, qui met en scène une adolescente, un livre qu’elle n’a pas le droit de lire, une boulangerie qui vend des douceurs hivernales et la légende oubliée d’une sorcière protectrice. Ça m’a vraiment motivée, ça faisait vraiment très longtemps (depuis l’écriture de Limoges pour mourir, en fait), que je n’avais pas été si contente de ce que j’écris — en fiction, parce que dans le domaine de la non-fiction je suis plus facilement satisfaite de mon travail. J’ai terminé l’écriture de ce conte il y a quelques jours.

J’ai décidé de continuer dans cette lancée, et d’écrire autant d’histoires que possible dans la même atmosphère et dans le même univers fantastique créé pour l’occasion. J’ai donc commencé à en écrire un deuxième, un peu plus effrayant que prévu, mais qui laisse une bonne place à l’amitié. J’espère le finir avant le 30 novembre (à ce stade, ça me paraît illusoire d’écrire une histoire supplémentaire, bien que 3 contes ça fasse plus joli que 2) car j’ai pour projet de corriger et d’éditer les deux afin de pouvoir vous les proposer pour les fêtes. Je ne sais pas encore comment je vais faire, et c’est peut-être trop ambitieux… Mais j’aimerais bien !

En revanche, je vous avoue que j’en ai marre du NaNoWriMo. C’est la première fois que ça m’arrive, mais c’est aussi la première fois que je suis aussi stressée par la vie et aussi fatiguée physiquement, donc ça doit jouer. Je suis soûlée de passer plus de temps que nécessaire sur l’ordinateur (j’ai essayé d’écrire ma fiction à la main pour séparer ça de mon boulot : peine perdue, je n’y arrive pas). Heureusement, on est le 24, ça se termine bientôt, et je vais pouvoir souffler un peu. Et je suis très fière de m’être autorisée à baisser les bras, d’avoir retrouvé l’inspiration, et même si en ce moment c’est de plus en plus difficile, d’être toujours attelée à un projet de fiction. Maintenant qu’il me porte et me motive, c’est encore mieux.

Je suis fière aussi d’avoir bien bien avancé sur mon projet annexe, devenu mon projet principal, un texte de non-fiction qui me tient à cœur et dont je pourrai vous parler bientôt.

Allez, je file : j’ai du pain sur la planche… (urgh, c’est vraiment la croix et la bannière en ce moment) À bientôt !

Afficher les commentairesFermer les commentaires

6 Comments

  • Luschka
    Posted 26 novembre 2019 à 22:26 0Likes

    Franchement, j’ai hâte que ce soit fini pour toi, parce que ça a l’air de te demander beaucoup d’énergie, et en même temps bravo pour ta persévérance, et ta résilience, tu as su t’adapter malgré les épreuves et les bas ressentis !
    J’avais trop envie de lire tes deux contes, alors de voir que tu as l’intention les publier me met en joie !
    Je te souhaite du repos et de la douceur, bientôt décembre arrive, ça va être chouette et j’espère que tu pourras te ressourcer <3

    • Pauline
      Posted 4 décembre 2019 à 11:44 0Likes

      Merci beaucoup pour tes petits mots encourageants ! <3

  • Emilie
    Posted 28 novembre 2019 à 13:43 0Likes

    Oh joie! des contes ! Je suis hyper impatiente de les découvrir: je ne sais pas sous quel format tu les proposeras mais je débourserais volontiers des euros pour les découvrir. :-)
    Moi je trouve ça très courageux de ta part d’avoir su arrêter un projet qui ne te portait durant une période où on incite justement à “produire”: ça montre un certain degré de maturité et de maîtrise dans l’acte d’écrire puisque même sous stress, tu es capable de prendre le recul nécessaire pour analyser ton travail.
    Je te souhaite d’avance un beau mois de décembre Pauline !

  • Delphine
    Posted 1 décembre 2019 à 10:57 0Likes

    Ça ya est, le NaNoWriMo est derrière toi, hourraaah!
    Je trouve vraiment super ton idée d’avoir écrit des contes et j’ai très envie de lire celui de la boulangerie et la sorcière, ooh que oui :)
    Beau mois de décembre à toi Pauline!

    • Pauline
      Posted 4 décembre 2019 à 11:46 0Likes

      Yes enfin libre haha ! Merci pour tes encouragements !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.