Aujourd’hui je vous propose un billet un peu plus léger (après les deux gros pavés de la semaine dernière, j’ai envie de vous chouchouter cette semaine), dont j’ai éhontément piqué l’idée sur le blog Around the beauty moon, dont l’autrice fait partie du #clublectureMS, qui est également un groupe Facebook sur lequel je passe de longs moments chaque jour. C’est donc un TAG en quelques questions sur notre rapport aux livres, adapté du TAG vidéo créé par 5 booktubeuses, j’ai nommé Lemon June, Pinupapple & Books, BiblioZoé, Nathoue Lecture et F-NY.

Je dois avouer (ça la fout un peu mal) que je ne suis pas une spectatrice assidûe des chaînes BookTube, j’ai vraient du mal à regarder des vidéos qui parlent de livres que je ne connais pas, alors que je n’aurais aucun souci à lire des articles du même type. Je ne m’explique pas vraiment pourquoi ce format ne me convient pas pour ce sujet, en tout cas je réessaye régulièrement, et je vais évidemment aller visiter les chaînes des booktubeuses qui ont créé ce TAG. Si vous avez des suggestions de chaînes BookTube, je suis toute ouïe !

Je n’ai pas l’habitude d’en poster sur le blog, mais c’est vrai que c’est une manière toujours fun de vous parler de moi sur des sujets précis sans se prendre la tête, et de changer aussi de mes habitudes ! C’est parti :)

En privé ou en public, as-tu l’habitude de sentir tes livres ?

Absolument pas ! J’aime l’odeur des bibliothèques et des librairies en général, j’aime l’odeur des vieux livres qui ont traversé les âges, mais je ne passe pas mon temps à fourrer mon nez entre les pages pour les renifler

Comment organises-tu ta bibliothèque ? (genre, maisons d’éditions, couleur, etc…)

Je n’ai pas vraiment un seul système d’organisation pour mes étagères de livres, j’essaye de ranger les genres à peu près ensemble, de séparer les livres en français des livres en anglais, mais aussi de regrouper les livres par taille, et les mêmes auteur·es ensemble… autant vous dire que parfois c’est un véritable casse-tête car tout n’est pas compatible et qu’il n’est pas rare que mes livres soient rangés n’importe comment, entassés à plat dans les étagères, d’autant qu’on (re)commence à manquer de place dans la chambre pour tout ranger au même endroit.

Tes livres restent-ils précieusement à la maison, ou ils t’accompagnent partout ?

Il est assez rare que je parte pour plusieurs jours loin de chez moi sans un livre, surtout depuis décembre que j’ai recommencé à lire assidûment et mon premier réflexe, quand je m’ennuie un peu, est de dégainer ma lecture en cours. Mes livres m’accompagnent partout où j’ai besoin qu’ils soient, après c’est vrai que les gros volumes reliés sont un peu moins pratiques à embarquer mais cela ne me freine pas souvent. C’est tellement agréable de pouvoir me plonger à tout moment dans un autre univers, de pouvoir oublier soucis ou ennui en tournant quelques pages…

As-tu déjà acheté une autre édition d’un roman (ou série) parce que tu n’aimais pas particulièrement celle que tu avais déjà ?

Ca m’est déjà arrivé, notamment parce que j’ai commis l’erreur d’acheter une version neuve et peu chère des Contes de Andersen. Je ne savais pas qu’il était possible d’avoir entre les mains un livre discount de qualité médiocre, eh bien sachez que si, c’est possible, et c’est rageant. Le bouquin était très mal édité, des morceaux de texte se répétaient, il y avait des fautes d’orthographe, des défauts d’impression… une horreur. J’ai donc acheté une nouvelle édition mieux ficelée (mais j’avoue tout : je n’ai toujours pas lu ces Contes, à part La Petite fille aux allumettes) J’ai également eu pendant un temps trois éditions différentes de Orgueil & Préjugés, une en français et deux en anglais. J’ai fini par arrêter mes bêtises et j’en ai donné deux lors d’un giveaway sur le blog. Ah, et dernière petite chose dont tout le monde se fiche : j’ai donné mes éditions de Harry Potter quand j’ai réussi à trouver tous les tomes en ebook à télécharger dans ma liseuse, dans l’attente de devenir ultra fortunée et de m’offrir les éditions reliées en anglais et en français. (pas du tout maniaque la nana)

Depuis combien de temps collectionnes-tu les livres ?

Depuis toujours ? :D

J’ai grandi dans une maison pleine de livres, partout, et toute petite j’avais déjà une bibliothèque pour mes livres d’enfant, qui plus a tard a accueilli Harry Potter et Le Club des Cinq. Je pensais que tous les enfants (autour moi hein) avaient une bibliothèque dans leur chambre, et pas une télé ! Quand j’ai emménagé dans mon studio d’étudiante, j’ai du choisir une grosse dizaine de livres à emporter avec moi, max. Un crève-cœur. J’étais tellement heureuse de retrouver la majorité de mes livres en m’installant dans notre appartement actuel avec l’amoureux ♥

pexels-photo-26890

Tu as acheté un livre il y a un bon moment et il attend sagement que tu le lises… mais il ne t’attire plus du tout. Tu le gardes juste au cas où ? Tu t’en débarrasses ?

C’est finalement quelque chose qui m’arrive très peu souvent, vu que je n’achète que très rarement des livres. Et quand je le fais, je suis incapable de résister, et je les dévore immédiatement. Par contre il m’est arrivé qu’on me prête des livres qui ont l’air super intéressant et que je repousse ad vitam aeternam leur lecture, parce que j’ai toujours “mieux” à lire sous la main. Alors oui, je fais partie de ces horribles personnes qui empruntent des livres pendant plusieurs années, vous pouvez me jeter des pierres. (mais je n’oublie jamais à qui je les ai empruntés, tout comme je n’oublie jamais à qui je dois de l’argent, même dix ans plus tard, même 3 euros, une véritable tragédie)

Il ne m’est jamais arrivé d’acheter un livre et de ne pas le lire. J’ai ce rapport un peu pourri avec les livres et l’argent, je suis toujours frustrée parce que je lis très vite et que le ratio “prix par page et temps passé” me paraît nul – dépenser 20€ pour 2h d’enjaillement est moyen satisfaisant – et je sais que c’est pourri de penser comme ça, parce que finalement un livre c’est plus que “la lecture”, c’est aussi un objet et un souvenir, une impression durable, les livres façonnent les gens, bla bla bla. En attendant, les finances sont rudes donc j’achète peu, je dévore tout de suite, et sinon, j’emprunte, je télécharge, je filoute, quoi.

Plutôt donner, revendre, ou entasser les livres lus ?

Cela dépend grandement de combien j’ai aimé le livre en question, donc non, je n’entasse pas sans réfléchir. J’aime garder avec moi les livres dont je suis fan, et pas mal de facteurs déterminent ça, parce qu’il faut qu’en plus d’avoir passé un moment dingue avec, l’objet soit beau par exemple. Je garde finalement peu de livres, j’ai assez peu de grands coups de cœur tellement géniaux que je veux garder un livre avec moi (suis-je bizarre ? probablement), alors du coup je les donne. Au vu de mon compte en banque, je ferais peut-être mieux de les revendre, mais ça me saoule de m’en occuper et c’est plus facile pour moi de les distribuer à la pelle ou de faire des giveaways. J’ai d’ailleurs une liste intitulée “Livres que je suis prête à donner” et qui donnera lieu à la fin de l’année à un nouveau giveaway ici-même ☺

Livres et adaptations cinématographiques : sacrilège, bon filon, ou grand plaisir de retrouver l’univers sur grand écran ?

Je pense que je suis loin d’être la seule à être presque systématiquement déçue par les adaptations cinéma des livres que j’ai aimés. J’aime me dire que je suis une meilleure réalisatrice dans le cinéma de ma petite tête que les gens qui font des films, c’est tout simplement parce que je me crée le film que je veux voir, moi et moi seule, et qu’il ne répond à aucune contrainte financière, n’est censuré ou amendé par aucun grand studio, et ne doit pas du tout plaire à la majorité des gens.

Évidemment, toutes les adaptations de romans à succès sont une bonne manière de se faire du fric, on ne va pas se mentir là-dessus, mais c’est parfois intéressant et de toute façon, je mentirais si je disais que je n’allais jamais voir d’adaptations au cinéma, notamment parce qu’énormément de films sont issus de livres ! Récemment je suis allée voir Room (c’était top, même en ayant lu le livre), et Carol, qui m’a donné envie de lire le roman que je ne connaissais pas du tout. Alors le cinéma d’adaptation a du bon, je n’ai pas envie de le dénigrer !

(à part pour Divergente, que je déteste, je déteste ces adaptations, elles sont tellement pauvres comparées à ce que j’ai ressenti en lisant les livres, j’en chouine encore)

Tu préfères les livres d’occasion ou les livres neufs ?

Aaaah, je ne sais paaas. J’aime les livres qui ont vécu, j’adore qu’on me donne un livre ou acheter dans les bouquineries, je me dis que chaque page a une histoire, un jour j’ai récupéré un bouquin dans un livre-service et la dédicace, d’une maman à son fils, sur la première page, m’a beaucoup émue. Mais j’adore aussi la sensation d’un livre neuf, que j’ai choisi sur l’étagère d’une librairie, que je serai la première à imprégner de mon ressenti. Finalement ça me va aussi, puisque cf. point précédent, je finis par donner énormément des livres achetés neufs.

Est-ce que tu cornes ou écris sur tes livres, ou est-ce que c’est sacrilège pour toi ?

Il paraît que je suis un monstre… Je me fiche totalement d’abîmer un livre. Que je renverse du thé dessus, le tache de chocolat, corne les pages parce que je n’ai pas de marque-page sous la main, écrive dans la marge ou surligne une citation, pour moi cela participe à cette vie qu’a l’objet-livre et je suis insensible aux arguments qui disent que c’est sacrilège. Je trouve ça même un peu triste. Évidemment je ne suis pas une brute, quand on me prête un livre j’en prends grand soin et je ne me permets pas le quart des libertés que je prends avec mes propres bouquins. Et j’avoue que je suis légèrement agacée quand les personnes à qui je prête mes précieux me les rendent dans un état moins bon que celui de départ. En gros, j’ai le droit de saloper mes livres, mais pas vous. Na.

Parles-tu à tes livres pendant tes lectures ?

J’ai tendance à m’exclamer tout haut “Ah ! C’est intéressant ça !” ou “Oh lala noooooooon pas ça !!!!” comme une furie, mais je ne parle pas directement à mes livres. Disons que je suis la parfaite incarnation de la nana reloue qui ponctue sa lecture de petits commentaires dont tout le monde se fiche et qui prie pour que ça intéresse quelqu’un dans la pièce, parce que j’adore parler de ce que je viens de lire. Même si peu de choses sont aussi frustrantes dans la vie que de parler d’un livre que personne autour de soi n’a lu ou n’est en train de lire. Lisez avec moi essvépé. (d’où, évidemment mon amour pour le club de lecture Mango & Salt, où environ une semaine par mois, je lis la même chose que des centaines de personnes et je peux lire échanges et commentaires sur le livre du mois)

love-pen-bed-drinking

Peux-tu prêter un livre de ta bibliothèque que tu n’as pas encore lu, ou est-ce que ça te dérange ?

Ca me dérange beaucoup ! J’aime bien prêter les livres en donnant mon avis dessus – l’incorrigible Mademoiselle Je-Sais-Tout – mais surtout j’aime pouvoir avertir les gens quand ils contiennent des trucs un peu durs (certaines violences notamment), parce que j’estime qu’on doit pouvoir être mis au courant avant. Je me sens responsable quand je prête un livre, alors je dois en connaître son contenu !

Parmi les cinq sens, lequel définit le mieux ton rapport au livre ?

Je dirais la vue, j’adore les jolis livres, mais aussi observer les typographies utilisées pour le texte, la mise en page, la hauteur du texte… des petits détails qui passent souvent inaperçus mais que j’aime bien remarquer ! Les illustrations quand il y en a sont hyper importantes pour moi, je refuse catégoriquement d’acheter un livre pour enfants dont je n’aime pas les dessins. J’ajouterais aussi l’odorat, non pas parce que je renifle mes livres, mais bien parce que très souvent quand je m’installe pour lire, je prends le temps de me faire une tasse de thé bien forte, qui parfume ma lecture.

Quelle est pour toi la plus belle bibliothèque du monde ?

Sans hésiter, je pense à la bibliothèque de Poudlard, que j’ai fantasmée dans ma vie des centaines de fois en tournant les pages de la saga qui m’a le plus marquée au monde. J’ai rêvé souvent d’y passer des jours et des nuits entiers, d’y feuilleter des vieux grimoires et d’y lire la passionnante histoire du monde des sorciers. Et pourquoi pas d’y croiser Hermione Granger au détour d’une étagère !

La question bonus de Zoé : as-tu l’habitude de prendre un livre aux toilettes ?

J’ai eu cette habitude, mais comme on est en 2016 ça s’est transformé en sale manie de prendre mon téléphone avec moi à la place. Je crois que j’ai quand même gagné en temps passé aux toilettes (je me détache plus facilement de mon téléphone que d’un livre), et en confort de lecture : sérieusement, comment ai-je pu y passer plus de temps que nécessaire alors que c’est si inconfortable ?

J’espère que ce petit billet (qui en fait se révèle assez long, dammit !) vous a plu. Si vous décidez de vous approprier ce TAG pour votre blog, n’hésitez pas à me laisser les liens dans les commentaires pour que je puisse vous lire ! Si vous avez envie de me raconter vos petites manies et habitudes de lecteurs·trices, je vous lirai également avec plaisir.

Prenez soin de vous, à tout bientôt ! ♥

Afficher les commentairesFermer les commentaires

7 Comments

  • Cyrielle
    Posted 20 mai 2016 à 10:21 0Likes

    J’adore ce genre de tag-confidences ! je ne connaissais pas le club de lecture, je vais aller jeter un œil ;-)

  • Around the Beauty Moon
    Posted 21 mai 2016 à 18:18 0Likes

    Oh c’est super que tu ai repris le tag ! J’ai lu toutes tes réponses et c’était super intéressent ! On est tellement différente sur pleins de trucs ^^
    Mais c’est ça que j’aime avec ce tag, il révèle beaucoup de notre personnalité ! Je découvre ton blog par la même occasion, et je le trouve très joli, je reviendrais c’est sûr !
    & merci de m’avoir cité dans ton texte, c’est gentil, et ça m’a permis de découvrir ton site alors… :D
    Bonne soirée, Bisous.

  • B.
    Posted 22 mai 2016 à 09:13 0Likes

    Je suis aussi team ” ecornillage de pages” ! J’ai bcp de mal a comprendre ceux qui veillent sur leur bouquins comme sur des oeufs. Un pote allait même jusqu à a peine ouvrir le livre pour ne pas marquer la tranche (vive le confort de lecture).
    Sinon j’ai toujours été très bibliothèque (pas de sous + pas de place) et c’est très drôle de tomber à l’improviste sur des annotations.

  • Trackback: La pause douceur #11 – Les tribulations d'une loutre lectrice
  • Aline
    Posted 25 mai 2016 à 15:16 0Likes

    Coucou’ pour repondre à ta demande de site de booktubeuses ( c’est une activité très féminine ) je te conseille, si tu ne les connais pas déjà, les sites: “margaud liseuse”
    “Les lectures de Nine”
    ” bulledop”
    ” lili bouquine”. Il y en a évidemment plein d’autres mais ces 4 là me semble particulièrement riches dans leurs contenus…

    Et si tu fais toujours de la résistance elles ont aussi des blogs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.