Nous revoilà pour une nouvelle revue de mes lectures du mois ! J’ai cru que je n’aurais pas grand chose à vous présenter ce mois-ci : j’ai commencé une saga fantasy que j’aime beaucoup pour l’instant mais que je lis avec une lenteur épouvantable comparée à mon rythme habituel. C’est chouette parce que du coup je profite bien, mais c’est frustrant parce que j’ai envie de lire plus. J’ai donc entrecoupé les tomes de la saga avec un livre court pour le #clublectureMS, et avec le tome 2 d’une BD que j’aime beaucoup. Ca m’évite d’être trop frustrée, et ça me permet aussi de vous présenter des titres beaucoup plus variés – sinon, juré, vous auriez mon avis sur les 4 premiers bouquins des Aventuriers de la mer

En ce moment, j’ai envie de lire plein de nouvelles choses, ma liste à lire sur Goodreads ne fait qu’augmenter ! On me parle de plus en plus souvent de la saga Outlander, alors forcément je vais finir par craquer (les fans de Diana Gabaldon, c’est le moment de vous signaler ! :D), et chaque fois que je passe sur Goodreads je rajoute des livres à ma liste, c’est presque maladif. D’ailleurs, si vous êtes inscrit·es sur ce réseau social du livre, n’hésitez pas à m’ajouter !

Allez, je vous laisse découvrir mes quatre lectures d’avril !

Le vaisseau magique, de Robin Hobb

(Les Aventuriers de la mer #1)

Résumé Kyle, désormais aux commandes de la Vivacia, la vivenef récemment éveillée de la famille Vestrit, a décidé de l’utiliser pour transporter des esclaves. Et son impérieuse volonté ne saurait souffrir la moindre opposition. Son épouse Keffria en vient même à douter de son mari quand il veut débaucher leur fille Malta, et obliger leur fils Hiemain À travailler à bord de l’embarcation et à abandonner l’apprentissage qui le destinait à la carrière de prêtre de Sa. Sa belle-soeur Althéa, elle, se fait de son côté passer pour un jeune homme et se démène sur le Moissonneur, un navire abattoir, Elle doit prouver à Kyle qu’elle est un véritable marin pour récupérer Vivacia…

Mon avis : J’ai commencé cet série après avoir demandé des conseils pour remettre à la fantasy sur Twitter. J’ai entendu beaucoup de bien de Robin Hobb, et je crois bien qu’un ami m’a offert le premier tome d’une de ses sagas quand j’étais ado, que j’ai perdu (?!) et dont je ne me souviens plus très bien, si ce n’est que j’avais bien aimé. J’ai donc profité que mon beau-frère ait en sa possession toute la série Les Aventuriers de la mer pour la lui emprunter. Alors oui, je sais, normalement il faut commencer par L’Assassin royal. Eh ben moi, j’avais pas envie de faire dans cet ordre-là, alors prout.

Toujours est-il que même si j’ai mis anormalement longtemps à finir ce bouquin, j’ai pas mal aimé. C’est un début de saga, donc ça pose surtout les décors et les personnages principaux pour la suite, mais j’ai troué que c’était bien fait et ça m’a donné envie de lire la suite ! A savoir que souvent, les éditions françaises des gros bouquins de fantasy sont découpées en deux ou trois tomes (comme Game of Thrones par exemple), et ça veut dire qu’en fait, je n’ai lu qu’un tiers du premier tome de la trilogie telle qu’elle a été écrite à la trilogie. Donc c’est plutôt heureux que ça me plaise, disons. En tout cas l’univers dépeint est hyper intéressant, il y a des bateaux (j’adore la mer), des pirates (j’adore les pirates) et des personnages féminins que j’ai envie de voir évoluer rapido rapido, parce qu’elles ont l’air prometteuses ! Comme je le disais, qui dit début de saga dit “début un peu lent” pour un premier tome, il y a quelques longueurs un peu ennuyeuses, mais rien de grave. Ah, et la traduction française est un peu hasardeuse, par exemple une famille change de nom en cours de route, c’est un peu déroutant (et ça a tendance à un peu m’énerver, ce manque de cohérence). Mais malgré ces petits tracas minimes, j’ai refermé le bouquin en n’ayant qu’une envie : me jeter sur la suite. Mais pleine de sagesse et en pensant à vous si vous aviez dû ne lire ce mois-ci que mon avis sur les tomes des Aventuriers de la mer, j’ai coupé ma lecture avec le livre suivant, qui est la sélection du mois pour le #clublectureMS !

Pour qui ? Pour les amateurs·trices de fantasy – ou même pour celleux qui ne savent pas trop par quoi commencer : c’est plutôt light comme début, et je pense que ça peut être chouette pour commencer. Pour celleux qui n’ont pas peur de s’embarquer dans de grandes lectures, parce que la saga fait donc neuf tomes !

Dans les forêts de Sibérie, Sylvain Tesson

Résumé Sylvain Tesson, pour rassasier son besoin de liberté, a trouvé une solution radicale et vieille comme les expériences des ermites de la vieille Russie : s’enfermer seul dans une cabane en pleine taïga sibérienne, sur les bords du Baïkal, pendant six mois. De février à juillet 2010, il a choisi de faire l’expérience du silence, de la solitude, et du froid. Sa cabane, construite par des géologues soviétiques dans les années brejnéviennes, est un cube de rondins de trois mètres sur trois, chauffé par un poêle en fonte, à six jours de marche du premier village et à des centaines de kilomètres d’une piste. Vivre isolé du monde nécessite avant tout de s’imposer un rythme. Le matin, Sylvain Tesson lit, écrit, fume, ou dessine. Puis ce sont cinq longues heures consacrées à la vie domestique : il faut couper le bois, déblayer la neige, préparer les lignes de pêche, réparer les avanies de l’hiver… Le défi de six mois d’ermitage, c’est de savoir si l’on réussira à se supporter. En cas de dégoût de soi, nulle épaule où s’appuyer, nul visage pour se lustrer les yeux.

Mon avis : Je suis très mitigée sur ce livre. J’ai aimé qu’il soit court et facile à lire, rapport au fait que je voulais vite entamer le livre suivant. L’auteur est manifestement maître dans l’art de manier les mots, on ne peut pas lui retirer ça. Certaines de ses envolées lyriques sont délicieuses à lire, j’ai moi-même pris quelques notes devant deux ou trois citations vraiment savoureuses. Son voyage en soi est très intéressant, son retrait de la vie me fait un peu envie… profiter de la nature autour de soi sans avoir d’obligations sociales, et seulement des obligations vitales, j’avoue que c’est quelque chose qui m’attire un peu. Mais plus ma lecture a avancé, plus j’ai trouvé cet auteur-narrateur agaçant, un peu pompeux, imbu de sa personne, j’ai eu l’impression en le lisant que c’était le genre de types à beaucoup s’entendre parler lui-même. J’ai de plus en plus de mal à lire des récits aussi autocentrés, il n’y a vraiment pas beaucoup d’enjeux dans ce roman, c’est “juste” un mec qui s’exile en Sibérie parce qu’il en a marre du bruit et des gens – en gros. Il boit également énormément de vodka, et ça m’a mise très mal à l’aise de le lire évoquer ce qui est tout simplement de l’alcoolisme avec tant de désinvolture. Je suis quand même contente d’avoir lu ce livre qui m’a introduite à un genre que je ne connaissais que de renom : le nature writing. Je crois que j’ai très envie de lire Wild de Cheryl Strayed, qui a l’air plus “tendu” émotionnellement. Prochain achat ? Qui sait !

Pour qui ? Pour les gens qui ont envie de voyager dans les terres un peu hostiles et étranges de la Sibérie, qui ont envie de s’évader un peu en lisant de très jolies phrases… et qui ont envie de faire la connaissance de deux adorables petits chiens ! (ça vaut le coup rien que pour ça, presque)

Le navire aux esclaves, de Robin Hobb

(Les Aventuriers de la mer #2)

Pas de résumé pour ne pas divulgâcher le tome 1 aux personnes qui ne l’ont pas lu !

Mon avis : Aaah, que de satisfaction en lisant ce tome 2 ! Il est exactement comme je l’attendais ! Les enjeux et les personnages prennent doucement de l’épaisseur et c’est un réel plaisir de retrouver des personnages qui sont un peu en train de devenir mes chouchous, ou de voir se développer des personnages qui, dans le tome 1, n’étaient que des figurants, ou presque. J’aime les challenges auxquels sont confrontés chacun des personnages, les sacrifices qu’ils doivent choisir ou pas de faire, chacun d’entre eux a une histoire hyper intéressante à raconter. Il y a comme dans le tome 1 un propos intéressant sur la place des femmes dans cette société fictive que j’ai hâte de voir développé encore. J’aime particulièrement le fait que les personnages soient un peu moins manichéens que dans le tome 1, même si on est loin du dégradé de gris qu’on trouve notamment dans Game of Thrones. Je crois que le style de l’autrice (ou de la traduction) n’est pas mon préféré sur cette planète, mais ça n’ôte pas mon enthousiasme devant cette série que je veux continuer viiite, viiite !

Petite note à ce propos : si lire plusieurs revues d’une même saga dans un même article, ou même si vous vous moquez totalement de mon avis sur les différents tomes de cette saga au fur et à mesure que je la lis, n’hésitez surtout pas à me le dire ! Je trouverai un autre moyen de vous dire rapidement mon avis sans que ça prenne autant d’espace. (mais du coup les revues seront plus courtes, ah oui, on ne peut pas tout avoir hein)

Axolot volume 2, de Patrick Baud

Résumé Découvrez la folle épopée du chat insubmersible, les terribles trouvailles du chimiste Thomas Midgley, l’histoire délirante de la maison Winchester dont la construction ne fut jamais terminée ou encore, apprenez qui était le véritable Rambo du XIXe siècle. Destins inouïs, terrifiantes expériences scientifiques ou phénomènes stupéfiants, pour toujours plus de découvertes et d’étonnement !

Mon avis : Quand ce deuxième tome d’Axolot est sorti, je me suis précipitée dessus. Je suis une grande fan de ce que fait Patrick Baud sur sa page Facebook et sur YouTube, et comme pour le premier tome, cet achat était autant un geste de soutien et d’appréciation qu’une réelle curiosité pour le contenu. Il faut dire que les BD Axolot sont très belles, ce sont de magnifiques objets et les illustrations, créées par un collectif de dessinateurs et de dessinatrices hyper talentueux·ses, en font des livres que j’ai un grand plaisir à avoir dans ma bibliothèque.

Pour autant, j’ai été un peu déçue en lisant ce volume 2, car je connaissais en réalité une bonne partie des histoires racontées, que ce soit celles illustrées ou les brèves narrées par Patrick Baud dans les pages “Cabinet de curiosités”. C’est peut-être la limite de consommer les productions Axolot sur tous les supports : j’ai l’impression que les BD sont des anthologies de tout ce qu’a pu raconter Patrick Baud par le passé et si on le suit assidûment partout (comme c’est mon cas, avec Facebook, YouTube, mais aussi ses apparitions pendant les Nuits Originales) on risque de retomber sur les mêmes histoires. Ce n’est pas très grave parce que je suis tout de même hyper contente d’avoir ce livre, comme le premier : ce sont des histoires qu’on peut relire pour s’émerveiller à nouveau, les illustrations sont toutes superbes de fou… c’est un très chouette livre, seulement si vous êtes abonné·es à Axolot partout sur les Internets, je vous préviens : une bonne partie des histoires ne seront pas inédites pour vous. C’est le jeu !

Pour qui ? Pour les amateurs·trices d’illustrations diverses et toujours intéressantes, d’histoires farfelues, entre personnalités scientifiques à la vie incroyable, syndromes psychologiques étonnants et vie reproductive d’animaux complètement zinzins… il y en a pour tous les goûts !

Bonne nouvelle pour le mois prochain : j’ai commandé deux livres que j’ai super super hâte de lire, le très fameux Career of Evil de Robert Galbraith (La Carrière du Mal en français) et un recueil de nouvelles de Neil Gaiman, un auteur dont je vous parlais dans la toute première revue, qui s’appelle Trigger Warning: Short Fictions and Disturbances. Ce dernier fait partie de ma quête insatiable de nouvelles glauques et cheloues – je vous avais dit que j’ai des goûts éclectiques – et le titre parle apparemment de lui-même. J’aimerais vraiment beaucoup mettre la main sur l’anthologie des nouvelles de Roald Dahl, dans la même veine hyper malsaine, je vous en reparlerai un jour. Enfin bref, tout ça pour vous dire qu’en plus d’un troisième tome des Aventuriers de la mer, il y aura de la diversité pour la revue de mai !

Je suis curieuse de savoir si vous avez déjà lu certains livres dont je parle ici, et ce que vous en avez pensé, ou si je vous ai donné envie d’ajouter quelques titres à votre pile à lire déjà vertigineuse ☺ Dites-moi tout dans les commentaires ! (mais ne me divulgâchez pas Career of Evil sinon je vais faire un caca nerveux !)

Bises les ami·es, à tout bientôt ! ♥

Afficher les commentairesFermer les commentaires

15 Comments

  • Laëtitia
    Posted 29 avril 2016 à 09:01 0Likes

    C’est rigolo que tu présentes le Tesson comme une petite lecture rapide, pour moi c’est tout l’inverse, je l’ai commencé en tout début de mois et j’y suis encore, je me perds dans ses réflexions, et je veux partir vivre dans la forêt. (Mais je suis assez d’accord avec toi sur le fait que le personnage n’est pas très sympathique, on dirait un vieux bonhomme tout aigri (alors qu’en fait pas tant que ça), mais je trouve que ça s’arrange, au fur et à mesure du livre).
    La BD Axolot a l’air assez sympa, je ne connaissais pas, pour un cadeau ça peut être chouette !

    • Pauline
      Posted 29 avril 2016 à 10:08 0Likes

      Ah oui ? C’est marrant, moi je l’ai dévoré !
      Oui je trouve que les BDs Axolot font de super cadeaux ♥

  • Delphine - Entre deux
    Posted 29 avril 2016 à 10:32 0Likes

    J’ai eu aussi cette impression et ce malaise en lisant un livre de Tesson (Géographie de l’instant). Il donne l’air de tout connaître et d’être au-dessus des autres et ça gâche ces belles phrases poétiques.
    Je recommande à 100% Wild de Cheryl Strayed. Ce n’est pas du tout auto-centré et on peut facilement se retrouver en elle (enfin en tout cas moi je me suis beaucoup attachée à elle). Ce roman n’est pas une ode à la nature, ni une fuite des gens, c’est plus un voyage initiatique pour qu’elle se retrouve. Sans rien dévoiler, il y a plus que ce à quoi on peut s’attendre. Ca me donne envie de le relire, tiens ! :)

    • Pauline
      Posted 3 mai 2016 à 14:02 0Likes

      Merci pour ton avis sur Wild ! Je compte les jours qui me séparent du craquage pour cet ouvrage !

  • asphodelia
    Posted 29 avril 2016 à 11:51 0Likes

    J’adore Robin Hobb !! Les aventuriers de la mer, mais aussi Les Cités des Anciens.Je n’ai pas encore fini le cycle de L’Assassin Royal.
    Vivement ta revue de Mai !

  • Eiphia
    Posted 29 avril 2016 à 12:47 0Likes

    Ma wish-list va finir par être infinie avec ce genre d’articles, ma bibliothèque et mon banquier ne te remercient pas :) (mais moi à fond) : après Game of Thrones et Outlander, me voilà avec une nouvelle saga.
    Au moins, le genre change à chaque fois ;)

  • cindy
    Posted 29 avril 2016 à 18:21 0Likes

    J’adore tes articles de lecture ! Moi j’ai lu les aventuriers de la mer , après avoir lu l’assassin royal ! Robbins hobb est vraiment très talentueuse !

    • Pauline
      Posted 3 mai 2016 à 14:01 0Likes

      Merci Cindy ! Oui normalement c’est cet ordre-là qui est “recommandé”, mais j’adore n’en faire qu’à ma tête. J’aime vraiment beaucoup cette autrice oui !

  • Justine
    Posted 30 avril 2016 à 12:13 0Likes

    Hello ! C’est marrant, j’ai offert le premier tome des Aventuriers de la mer à mon copain et la BD d’Axolot à mon meilleur ami, mais je n’ai pas encore eu le temps de leur piquer x’) J’ai soif de fantasy, et je pense qu’il est temps de lire cette autrice cultissime !

    Pour Wild, de Strayed, je l’ai lu en moins d’une semaine juste avant mes examens : ce livre et l’histoire de cette femme sont incroyables. Je n’avais pas lu comme ça depuis des années. Je ne te connais pas personnellement mais mon petit doigt me dit que tu peux l’apprécier. En le finissant j’ai eu envie de le recommencer. Si tu aimes entrer dans l’intimité des gens, suivre leurs réflexions et évolutions personnelles, avec une écriture fluide et sincère ( qui n’empêche pas certains passages très littéraires et soignés au mot près ( une envie de les souligner ou de les rapporter dans un petit carnet ) ), tu vas adorer. Le film est très fidèle et très bon, si tu ne l’as pas vu je te le conseille également :) Je l’avais emprunté mais je l’achèterai sûrement. J’aimerai lire ses autres livres mais j’ai peur que le passage à la fiction me les rende moins intéressants ( mon côté curieuse mal placée me pousse à lire des histoires vraies ).
    Bref, je te le conseille. Il est vraiment édifiant ! Dur parfois, il prend vraiment aux tripes ( j’ai chialé ) ( je ne chiale pas quand je lis donc voilà c’est dit ) mais on entre vraiment dans la vie de cette femme qui est le plus honnête possible. Ce n’est en aucun cas une justification, une argumentation ou quoi. C’est vraiment une femme qui désire se retrouver face à elle-même. ça m’a donné énormément envie de méditer et de m’accepter comme je suis.
    Breeeeeeeeeeef, je le conseille à tout le monde :D

    • Pauline
      Posted 3 mai 2016 à 14:00 0Likes

      Merci beaucoup pour ton avis sur Wild ! J’en ai lu beaucoup de bien, mais aussi quelques avis négatifs, du coup j’hésite, j’hésiiite… mais je vais finir par me l’offrir, c’est sûr et certain : j’ai l’impression qu’il va me faire beaucoup de bien.

  • Sophie
    Posted 30 avril 2016 à 14:31 0Likes

    Salut Pauline !

    Mon avis est aussi mitigé que le tien sur le Tesson pour exactement les mêmes raisons, c’est fantastique. Je l’ai lu en 3 jours, parce que c’était une lecture rapide, mais l’auteur m’a profondément agacée.

    Un conseil : LIS OUTLANDER ! Tu ne le regretteras pas. En tout cas moi je ne l’ai pas regretté, 2300 pages plus tard (je suis au milieu de Voyager, le 3ème, mais je fais une pause en passant temporairement à un autre livre, ça fait du bien de temps en temps).

    Par contre la série que tu présentes ici ne me tente pas vraiment, pour une fois… Tant mieux en soi, ma pile à lire est si énorme !

    Belle journée et beau week-end à toi !

    • Pauline
      Posted 3 mai 2016 à 14:00 0Likes

      Ahlala, oui, promis, je vais finir par craquer pour Outlander ! :D
      Héhé, l’univers de la fantasy pirate est un peu particulier, c’est certain ;)
      Bises !

  • Emilie
    Posted 2 mai 2016 à 09:26 0Likes

    Je me retrouve dans ton avis sur “Dans les forêts de Sibérie”!
    Au début, il est horriblement imbu de lui-même, à juger énormément de choses (et de personnes) et je le trouvais pénible. Puis sur la fin, je ne sais pas ce que tu en dis, mais j’ai l’impression qu’il a mûri.
    Malgré les relents d’alcoolisme et le côté un peu (beaucoup) décalé de cet homme qui décide de prendre 6 mois pour vivre dans la nature, j’ai aimé le côté apaisant de son environnement, de ce pays de glace et de verdure qu’il décrit si bien : à lire au coin du feu en hiver, ce fut quand même une chouette escapade -surtout avec les chiens ;-)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.