27
Mar
2018
27

Idées cuisine #1 : mars 2018

Il y a quasiment un mois, je vous demandais sur Instagram si des articles « inspiration cuisine » vous intéresseraient et vous avez répondu avec une majorité écrasante de « oui ». Me voici donc avec un nouveau format d’articles, qui m’a permis de remettre en question mon rapport à l’exposition de ce que je mange. Celui-ci a beaucoup évolué depuis quelques années, je suis passée d’une phase « je poste tous mes plats sur Instagram » à « je m’y refuse catégoriquement », et maintenant, je préfère les mettre dans mes stories car j’y ai trouvé un compromis entre ce que j’aime et ce qui me gêne, dans ce processus.

J’aime partager ce que je mange, car je me dis que ça peut toujours être utile aux vététa*iens en manque d’inspiration, et parce qu’il faut le dire, j’a-dore manger, et garder trace de ce que je mange. Mais je n’ai pas non plus envie de m’interdire de publier un plat parce qu’il ne rentre pas dans les cases du « fooding » ou, pire, dans des cases où on m’a mise sans me demander mon avis. Il m’est arrivé plusieurs fois par exemple de poster un plat avec du fromage ou bien gras, et qu’on me dise « c’est pas végane ! c’est pas healthy ! », alors que je ne me suis pas revendiquée comme étant végane ou adepte de la healthy food. Avoir l’impression de devoir me justifier m’a assez rapidement dégoûtée : je ne pense pas que manger des burgers soit « imparfait », donc je n’ai même pas envie de rattacher ça à l’idée qu’on doit être parfait sur Instagram. Je pense qu’il est totalement ridicule de vouloir faire croire aux gens qu’on ne mange que des graines germées, si ce n’est pas le cas. J’aime l’idée de voir et de manger des plats savoureux, qu’ils soient considérés « sains » ou pas. Pour moi, ce qui est sain, c’est d’avoir plaisir à manger et à cuisiner.

Avec les stories, je retrouve une possibilité d’éphémère qui me plaît — pas besoin non plus de faire des photos magnifiques et parfaitement retouchées — et je les collectionne dans l’onglet « Food » de mes Stories à la Une, pour celleux que ça intéresse.

Ce format rapide m’a donné l’idée de partager avec vous rapidement quelques idées de plats, sans prise de tête, sans chichis. Grâce à ces Stories, je me suis dit que je pouvais vous proposer chaque mois entre 7 et 10 idées de plats (tous moments de la journée confondu) pour varier vos menus à la maison.

Allez, place maintenant aux idées ! Le concept : je vous présente rapidement de vrais plats que j’ai vraiment cuisinés et mangés (accompagné de la photo si je l’ai gardée, mais ne vous attendez pas à du food modelling), je vous dis quelques mots si besoin sur la préparation ou les ingrédients, mais ce ne sera pas une recette par étapes, car aucun des plats n’en requiert réellement. Ce sont des associations d’ingrédients simples, nous mangeons souvent sur l’idée des « veggie bowls » et cuisinons très rarement des plats sophistiqués pour lesquels vous auriez besoin d’une marche à suivre. J’estime également que vous avez toutes les compétences nécessaires pour taper « combien de lentilles pour 2 personnes » dans votre moteur de recherche préféré ;)

*

Riz, omelette aux herbes et à la feta, carottes râpées

Précision : nous ne mangeons que du riz basmati blanc. Oui, je sais, le riz complet c’est meilleur pour la santé, bla bla bla. Ben moi j’aime le riz blanc ! Pour le rendre extra savoureux, je prends le temps de le rincer abondamment avant de commencer la cuisson. Je prends 1 volume d’eau pour 1 volume de riz, et je fais cuire le tout à feu moyen (l’eau ne doit jamais bouillir) et à couvert. La vapeur rend le riz super moelleux et très parfumé. On le mange parfois nature, parfois assaisonné d’un trait d’huile d’olive et/ou de sauce tamarin. Pour l’omelette, j’utilise un oeuf par personne que je lie avec un peu de crème de soja (ma marque préférée : Sojade). Je mets la feta dans la poêle une fois que l’omelette a un peu commencé à cuire.

*

Falafels, boulgour aux agrumes, sauce tahin

Pour ce bol inspiré du bol oriental du livre Veggie Bowls de Clea, j’ai utilisé des falafels aux épinards tout prêt de la marque Cereal. Cuits dans une bonne dose d’huile, ils étaient savoureux. J’ai voulu apporter une petite touche de fantaisie au boulgour, alors une fois cuit (sur le même principe que le riz ci-dessus sans passer par la case rinçage), j’ai ajouté aux grains quelques noisettes concassées, un peu de cumin et surtout, des morceaux de kumquats, vu que c’était encore la saison et que le kumquat a été mon fruit préféré cet hiver. Je me suis dit que ce serait encore meilleur avec des petits morceaux de citron — moins sucré que le kumquat — et des raisins secs, mais je n’en avais pas sous la main. La sauce au tahin du livre de Clea était trop épaisse à mon goût, j’y ajouté plein de yaourt de soja et de l’eau. Ce n’était pas ma sauce préférée du bouquin parmi celles que j’ai testées (celle à l’avocat est une pure tuerie), si c’était à refaire je ferais une sauce au yaourt toute simple, avec un trait de jus de citron et du persil frais ou de la coriandre.

*

Falafels, spaghetti à la crème et à la feta, avocat et roquette

Il restait des falafels et de la feta des plats précédents, alors zou, on utilise les restes ! Les spaghetti à la crème de soja vont avec tout. On a adoré le crémeux des avocats avec le côté un poil amer de la roquette et des épinards des falafels et l’acidité de la feta. On a ajouté un trait de sauce soja tamari sur l’avocat pour l’assaisonner.

*

*

*

*

Riz, daal de lentilles corail, choux de bruxelles, feta

On a fini la feta en l’émiettant sur mon traditionnel daal de lentilles corail dont vous pouvez retrouver la recette ici. En version fin de placard, on n’avait pas de tomates et même pas d’ail ni d’oignon, mais on a utilisé pour la moitié du volume de lentilles, un mélange de lentilles corail et d’épices (épinards en poudre, curcuma, curry, gingembre…) dispo en vrac dans notre biocoop, ce qui a apporté beaucoup de goût à la préparation. Les choux de Bruxelles, je les cuisine coupés en quarts à la poêle avec de la margarine, de l’ail pressé, et beaucoup de persil. Si je les veux croquants, je laisse la poêle découverte, si je les veux plus fondants et un peu braisés, je mets un léger fond d’eau dans la poêle et la couvre à feu moyen jusqu’à ce que l’eau se soit totalement évaporée.

*

Riz, fondue poireaux/carottes au lait de coco, roquette

Pour ce repas, c’est Mathieu qui s’est mis aux fourneaux. Toujours la même méthode pour cuire le riz. Pour les poireaux et les carottes, il a fait fondre le tout avec un fond d’eau avant d’ajouter un peu de lait de coco pour que le résultat soit plus crémeux. Un plat très simple, facile à improviser, avec quelques épices comme du cumin et du poivre.

*

*

*

*

Pâtes à la crème de pleurotes et d’épinards

Improvisation de l’extrême ici : Mathieu est revenu du magasin bio avec des pleurotes et des pousses d’épinards, qu’on a décidé de marier dans de la crème fraîche (de vache, cette fois, et non de soja). Le secret pour relever tout ça : pas mal d’ail qui fait ressortir les pleurotes, de la levure de bière pour un goût fromagé et un max de poivre qui va super bien avec les pâtes à la crème.

Petit-dej : muesli pomme/coco en vrac + kiwi + lait de riz

En ce moment j’alterne différents petit-déj : je croyais que le printemps allait me lasser du porridge chaud alors j’ai acheté des graines de chia, mais je n’ai pas encore trouvé la meilleure manière de les préparer (et le chocolat fondu du porridge me manque). Mathieu a acheté du granola en vrac au magasin bio, il contient différents flocons de céréales, des raisins secs, de la pomme séchée et de la noix de coco, ainsi qu’un peu de cannelle je crois. Il a l’avantage de ne pas être trop  sucré, même si tout me semble bien industriel après les délicieux granulas de NüMorning. J’y ajoute un kiwi frais, j’arrose de lait de riz, et en avant Guingamp !

Boisson : golden latte avec le curcuma chai de Yogi Tea et du lait de riz

Un passage à l’épicerie végane lilloise Végétal & Vous m’a fait craquer pour une boîte du Curcuma Chai de Yogi Tea. Une bonne manière de se concocter un golden latte rapidement, puisque le sachet contient pas mal d’épices en plus du curcuma, dont du poivre qui favorise l’assimilation du curcuma dans l’organisme. Je le bois dans l’après-midi, infusé dans du lait de riz chaud que j’apprécie particulièrement pour son goût naturellement sucré qui me permet de ne pas ajouter de sucre à la préparation.

*

*

*

Pour peut-être répondre en amont à des questions que vous vous poserez, je vais me permettre d’expliciter certains points quant à ma (notre) vision de l’alimentation :

  • Je suis végétarienne. Si j’essaye de limiter ma consommation de produits animaux dans l’alimentation, je ne m’interdis rien car je privilégie ma santé mentale (je souffre de TCA) à une idée de perfection qu’il m’est dangereux de vouloir atteindre.
  • J’essaye de manger de saison, mais nous cédons parfois à des envies (poivrons en hiver, par exemple). Nous privilégions les fruits et légumes bio et locaux. Je compte publier ce genre d’articles tous les moins, certains plats seront donc à adapter avec les nouveaux fruits et légumes de saison parfois.
  • Nous n’essayons pas de tout faire nous-mêmes, car notre cuisine n’est tout simplement pas assez bien équipée pour pouvoir faire certaines choses. Il est parfois bon de reconnaître que des industries peuvent faire de meilleurs produits que des individus, par exemple mes falafels maison sont vraiment mauvais. De plus, passer des heures en cuisine de manière quotidienne n’est pas un idéal qu’on a envie d’atteindre. Au contraire, je tire beaucoup de ma fierté de cuisinière dans ma capacité à cuisiner très rapidement (- de 30 min par repas) un plat savoureux.
  • Nous n’avons pas de congélateur, notre capacité de conservation est donc limitée à notre mini frigo. Nous cuisinons des petites quantités, souvent pour 4 personnes : notre déjeuner est identique au dîner de la veille au soir. C’est un fonctionnement qui nous va très bien. Il nous arrive de cuire de plus grandes quantités d’ingrédients et de les conserver au frigo, ce qui est pratique pour grignoter des restes le midi, ou de râper 1 kg de carottes pour aller plus vite, du coup on en mange beaucoup sur la semaine, par exemple.
  • Nous avons, comme tout le monde, des marottes et des habitudes alimentaires qui fait que d’un point de vue extérieur, peut-être qu’on « mange toujours la même chose ». Celles qui me suivent sur Insta connaissent ma lubie de carottes râpées ! Cela nous correspond, mais ce n’est peut-être pas votre cas.
  • Nous ne mangeons pas sur le modèle « entrée – plat – dessert ». Parfois, quelques heures après le repas, on va manger un fruit ou une compote, croquer un morceau de chocolat ou des fruits secs, mais quand on prépare nos dîners, on ne songe qu’au plat principal.
  • Quelques indispensables dans notre cuisine : l’huile d’olive, la sauce tamari, le tofu fumé et les saucisses de soja Taifun, la purée de tomates nature, le lait de coco, la crème de soja, les épices et herbes (cumin, curry, muscade, piment, persil, origan, cannelle). Rien d’extravagant, vous en conviendrez :)

*

Voilà pour cette première édition des Idées Cuisine. J’espère que cela vous a plu, n’hésitez pas à me faire un retour sur le format : est-ce qu’il vous manque des infos pour que cela vous soit utile ? Est-ce que cela vous inspire ? N’hésitez pas non plus à me poser toutes les questions qui vous passent par la tête, je me ferais un plaisir d’y répondre.

Sur ce, je vous souhaite une belle journée et je vous dis à très bientôt, prenez soin de vous !

Vous aimerez aussi...

Esprit de Noël
Idées cuisine #3 : juin 2018
Life Lately #95
Idées cuisine #2 : mai 2018


32 Réponses

  1. marie_ftn

    Parfait article pour la jeune végé que je suis qui déprime en fin d’hiver et n’a plus d’idée (et qui aime d’amour le riz basmati blanc) ! Merci !

  2. Alice

    Oh merci pour ces idées, c’est toujours intéressant de piocher des idées à droite et à gauche !
    (Du coup, tu n’en concluras que je trouve ce format très sympa )

  3. Mélo

    Un mot : FAIM.
    Super cette nouvelle série d’articles, ça va dépanner bien comme il faut tout ça, je le sens !
    Et concernant les graines de chia, j’ai mis un temps à apprivoiser la bête, moi aussi, Jessie Snyder m’a été d’une aide infinie sur le sujet comme sur bien d’autres ; c’est simple, chaque recette essayée est une pure tuerie, et je peux te dire que j’en ai essayé un bon paquet chez elle ! Exemple parmi d’autres : http://faring-well.com/chocolate-cheesecake-overnight-oats-two-ingredient-instant-caramel/ – comme le chocolat fondu du porridge te manque, ça m’a l’air trèèèèès indiqué… Houlàlà ça n’aide pas ma faim subite, cette affaire.

    1. Merci pour ta recommandation, ça a effectivement l’air déééélicieux :o (un peu trop compliqué pour une tête cotonneuse le matin avant d’aller bosser, mais ça s’arrange ;))

      1. Mélo

        Hahaha, j’ai eu la même impression en lisant la recette (team « tête dans le boule le matin »), mais en fait la majorité se fait la veille, tu verras si tu essaies, le matin même tu te retrouves avec le délice prêt en moins de cinq minutes… Oserais-je dire « de quoi battre un porridge » ? ;) non je n’oserais pas, le bonheur tout chaud du porridge vaut quand même son pesant de cacahuètes !

  4. Caroline

    C’était une très mauvaise idée de lire ton article alors qu’il est 12h. J’ai terriblement faim à présent.
    Ça donne plein d’idées cet article.
    (et rassure-toi, je suis également une fan invétéré du riz basmati blanc !)

    Merci beaucoup Pauline ! :D

  5. Bounza

    Oh merci j’adore ce format c’est une super idée, j’aime beaucoup voir ce que les autres cuisinent pour faire évoluer mes propres plats :)

  6. Chouette ! Tout cela me motivera peut-être à me concocter des petits plats sains. J’ai le livre Veggie Bowls aussi et je n’ai jamais testé aucune recette. Je trouve qu’il y a toujours trop d »ingrédients (que je n’ai pas surtout). Pourtant, les recettes sont super alléchantes. Et puis, je suis un peu  » rigide  » en ce qui concerne la nourriture : si c’est pas de saison, je prends pas (ou en surgelés et encore, je me demande si ces surgelés ont été cueillis de saison…), si c’est trop industriel, je culpabilise…Et surtout, j’ai tendance à vouloir faire des trucs super compliqués. Il faut que j’apprenne à simplifier ma cuisine, en tout cas pour tous les jours. Et je devrais aussi apprendre à me faire des menus.

    En plus, j’ai déménagé il y a quelques mois d’une ville plutôt à écolo à une ville, euh, pas vraiment. Et surtout, ici, tout est cher concernant la vie. Il faut que je me reprenne en main pour retrouver mes bonnes habitudes.

    Tiens, je ne sais pas si tu connais mais je me suis dit que ça pourrait te plaire : as-tu déjà testé les recettes de Deliciously Ella ? J’ai un de ses livres et jusqu’à présent, toutes les recettes que j’ai testées étaient fabuleuses !

    1. Coucou Jessica ! J’ai reçu le livre de Clea en cadeau, et il m’inspire beaucoup. Je ne reprends pas forcément ses recettes à la lettre, par exemple pour l’assiette « orientale » j’ai acheté des falafels plutôt que de reproduire sa recette de boulettes, parce que ça me gonfle de passer 2h à façonner des boulettes qui vont se déliter à la cuisson sur mes plaques électriques peu puissantes. Je le trouve génial pour prendre le réflexe de concocter des petites sauces, et pour avoir des idées d’associations légumes crus/cuits, mais je comprends qu’il ait l’air un peu « overwhelming ». C’est un peu ce que je reproche à pas mal de bouquins de cuisine végétarienne (healthy qui plus est), moi je n’ai vraiment vraiment pas envie de me prendre la tête comme ça. Je n’ai tout simplement plus le temps, ni l’envie ! (et pas sûre que ce soit toujours plus économique de faire soi-même)
      Bref, je te conseille de regarder un peu ces recettes avec l’envie de les adapter à ta manière de faire, plutôt que de les reproduire fidèlement !

      Sinon, je te comprends entièrement : comme on n’a pas congélo, on fonctionne uniquement avec des fruits/légumes de saison, ce qui est parfois chiant (l’an dernier par exemple on a fait une sur-overdose de poireaux, à tel point qu’on n’en a quasi pas mangés cette année, je me suis reportée sur les choux de Bruxelles). Pour les produits transformés, je m’autorise à acheter ce qui est dans ma biocoop, même si c’est pas parfait, ça dépanne. Dans l’idéal j’aimerais que notre cuisine quotidienne ressemble à celle de ma belle-soeur qui propose toujours des tas de petits plats à mixer dans une assiette (à la manière des Indiens, par exemple), mais je n’ai pas son temps, ni sa cuisine, ni sa motivation :D j’aime aussi beaucoup le goût très pur des ingrédients, du coup il m’arrive régulièrement de cuisiner des plats très très simples pour ne pas trop modifier le goût des matières premières. J’ai des tas et des tas de marottes alimentaires issues de mes TCA, je fais avec, tant que je me régale ! L’alimentation est un sujet très complexe et passionnant, je pourrais en parler des heures.
      Ah, et j’ai regardé un peu Deliciously Ella, je crois que j’ai déjà suivi une de ses recettes mais sans aller plus loin pour suivre son actu ou me procurer un de ses livres… j’ai très peu de livres de cuisine en fait, et ça explique aussi pourquoi on mange toujours la même chose ;)

  7. Merci pour cet article super déculpabilisant. Je dis toujours que si on veut me mettre dans une case, ce serait « pire vegan du monde »: je mange vegan au moins 80% du temps, mais par contre, quand ca me fait vraiment plaisir, je recouvre mes pates de fromage ou je me prends une tranche de saucisson sans le début d’une hésitation…

  8. Léa

    Super article, j’aime beaucoup ce format ! J’ai l’impression qu’on a des habitudes similaires (pas de dessert, un plat en grosses quantités pour les restes du lendemain) et même si je ne mange pas de fromage, j’ai trouvé ton article très inspirant, je vais te piquer des idées pour mes menus de la semaine prochaine ;)

    PS : mes falafels maison ne sont pas top non plus, ultra secs et bourratifs, quelle soulagement de voir que je ne suis pas la seule à les rater, haha !

  9. Pingback : Un invincible été » Life Lately #90 : vacances, livres et séries

  10. Camille

    J’adore j’adore j’adore ! Tes recettes ont toutes l’air tellement bonnes ! Et surtout c’est simple, pas 15 000 ingrédients à avoir.
    Comme tu le dis dans les commentaires, c’est aussi ce qui me rebute souvent dans les livres de cuisine, il faut toujours un milliard de choses.
    J’ai hâte de tester tout ça :) Merci beaucoup et vivement la suite !!
    (J’aime aussi beaucoup tes bols en inox. Ça me fait penser à la vaisselle indienne !)

  11. Melinawitch

    Merci pour cet article très inspirant (comme tous les autres cela dis). Ici on fonctionne pareil plat principal, pas d’entrée ni de dessert. En revanche j’aime cuisiner donc j’y passe souvent 45 min à une heure mais du coup les jours de flemme c’est du n’importe quoi, avec tes idées je sens que ca ne sera plus autant n’importe quoi

  12. Ferdinande

    Très chouette article!
    Ça me sert bcp d avoir des idées pour ensuite les refaire à ma sauce.
    Et j adhère totalement à ta « philosophie alimentaire  » même si je ne l applique totalement, le point fondamental pour moi étant d’être heureuse de manger et que ça reste un plaisir – et souvent un des meilleurs moments de ma journée!
    J espère parvenir à réduire mon temps en cuisine, et les bowls me semblent une chouette option qui rendent la chode esthétique – tant qu’à faire, puisqu’on mange aussi avec les yeux!

  13. tiphaine testelin

    Très sympas ces idées, je ne suis pas végan mais j’adore y puise de nouvelles inspirations! Ça permet de changer le quotidien.
    Merci pour ces recettes simples.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.