10
Déc
2017
5

Life Lately #79

Ho ho ho… entendez-vous le son des cloches de Noël qui se rapprochent ? Chez moi, c’est la joie. Je discute quotidiennement des cadeaux qu’on va offrir aux uns et aux autres avec les divers membres de ma famille, et j’ai passé plus de commandes qu’en 11 mois ces derniers jours, pour recevoir mes cadeaux à temps. Je croise les doigts, d’ailleurs, parce que les livraisons sont parfois terriblement décevantes… Mais si je préfère généralement faire mes achats en magasin, en période de Noël j’en suis tout simplement incapable. Je vais tout vous avouer : j’ai une peur panique des foules, liées à une profonde détestation des magasins. Je me souviens d’un horrible hiver, où nous avions besoin d’aller dans un grand centre commercial pour trouver divers cadeaux. Il y avait tant de monde que j’ai fait une crise d’angoisse sur une passerelle. Ni une, ni deux, on était sortis de cet endroit infernal et je passais toutes mes commandes en ligne. Je n’en suis pas très fière, mais j’essaye de me dire que mes efforts tout le reste de l’année compensent un peu… d’autant que je reste intransigeante sur les livres : je n’achète plus jamais aucun livre sur Amazon, je vais tout chercher en librairie.

Enfin bref. Tout ça pour vous dire que j’adore la période de Noël. J’adore retrouver ma famille, en plus maintenant que j’en ai deux, le plaisir est double. Il faut savoir que dans ma famille, le rituel des cadeaux de Noël est quasiment sacré. Nous sommes nombreux et tout se passe toujours de la même manière, ce que j’adore. Chacun se déplace au pied du sapin tour à tour, du plus jeune au plus âgé, pour choisir un cadeau au hasard. Si c’est le sien, il peut l’ouvrir, sinon, il doit le reposer (ou le tendre à la bonne personne, ça dépend de notre taux de fatigue). J’adore cette manière de faire, j’attends tout ça chaque année avec une impatience folle. La première fois que j’ai fait Noël avec la famille de Mathieu, leur rituel à eux, bien plus « normal », m’a fait un peu bizarre. Et puis c’est aussi la beauté d’avoir deux foyers, découvrir de nouvelles traditions, et cette année, l’idée de faire l’aller-retour jusqu’à la Normandie pour vivre un autre genre de réveillon, ça me fait archi plaisir.

Il y a pourtant la logistique, par exemple on fait quoi avec Eleven ? Ce weekend on a tenté une première expérience de chaton solitaire, en demandant à une amie de passer la voir, histoire de lui administrer son petit médicament et de lui faire des grattouilles en attendant notre retour. Et le weekend de Noël, après avoir beaucoup pondéré sur la démarche qu’on devait adopter, on a décidé également de laisser la minette à l’appartement. L’idée de l’embarquer avec nous pour un tout petit weekend, dans une maison déjà habitée par un autre chat, avec un accès à l’extérieur, alors qu’elle est un peu malade et qu’elle vient à peine de s’habituer à notre appartement… Je n’étais pas rassurée. Ce weekend était donc le crash test, qui apparemment se déroule bien. Evidemment, j’ai demandé à mon amie qu’elle m’envoie des photos ou des vidéos de ma petite chouquette, qui me manque incroyablement. Je ne pensais pas tomber amoureuse de cette petite boule de poils, aussi vite et aussi fort. Et pourtant, les faits sont là ! Je ne pourrais plus me passer de ma Kikileven, qui a déjà son surnom pourri et ses petites habitudes adorables.

Bon, il faut que je vous parle du bonheur tout simple et pourtant incroyablement précieux que c’était, de passer une soirée d’anniversaire en compagnie de mes ami·es. J’avais déjà décidé de les réunir l’an dernier, pour un petit verre au bar, le soir-même de mon anniversaire. Grand bien m’avait pris, puisque comme je vous l’avais expliqué, j’avais passé une sale journée, et j’avais vraiment besoin d’être solidement entourée pour me remonter le moral. Rebelote cette année, avec une journée bien moins triste de base, et d’autres ami·es autour de la table. Il y a eu ce moment tout particulier où en revenant du comptoir, j’ai embrassé du regard cette joyeuse bande qui riait et discutait à bâtons rompus. J’ai réalisé que j’étais celle qui les avait rassemblé·es ce soir, et que j’étais vraiment chanceuse, que mes divers cercles amicaux se rassemblent aussi bien, se mêlent dans une telle harmonie. Chanceuse d’avoir d’aussi belles personnes dans ma vie. Les rencontres, c’est tellement de hasards improbables. Si je n’avais pas fait ce service civique… Si je n’avais jamais vaincu ma timidité, pour rencontrer « dans la vraie vie » cette personne avec qui je discutais sur Twitter… Si je n’avais jamais proposé une soirée ciné avec cette autre… Ah, cette gratitude qui m’étreint le coeur régulièrement, en décembre elle est décuplée, centuplée. Je chante la vie, je danse la vie, je ne suis qu’amour !

Et puisqu’on parle de mon anniversaire encore un peu (j’aime faire durer le plaisir, après tout ça ne dure qu’une journée sinon), parlons aussi de ce superbe plaid que m’a offert Mathieu. Repéré sur le Highland Store, je l’avais mis sur ma liste tout en sachant que c’était une pure folie. Mais mon amoureux n’en fait qu’à sa tête, et je dois avouer que je ne le regrette jamais : être enveloppée d’un plaid hyper doux, en tartan beige et gris, pour sortir dans la rue par grand froid, dormir dans mon canapé ou résister aux températures glaciales des amphis à la fac, c’est un grand luxe. Et puis ce cadeau, c’est aussi un rappel de notre coup de foudre pour les terres sauvages de l’Ecosse, qu’on a tellement envie de retourner visiter bientôt… Ce pays, ses bruyères, ses grands vents, c’est un peu notre pays, le pays de notre histoire d’amour. Ouh, ça m’émeut tout ça !

J’ai été incroyablement gâtée par ailleurs. Et une des attentions qui m’ont le plus touchée (j’ai eu envie de pleurer à chaque cadeau déballé, tant tout était génial), c’est ce magnifique bouquet de fleurs. Je n’aurais pas imaginé à quel point cela me ferait plaisir. J’adore les fleurs, j’adore les bouquets de fleurs, j’en ai rarement chez moi mais dès que c’est le cas, je trouve mon intérieur mille fois plus accueillant. Et qu’une amie décide de m’en offrir une pleine brassée, ça m’a vraiment tourneboulée à l’intérieur. Je me suis dit que les fleurs offertes par des amies, ce sont peut-être les plus jolies. C’est comme avoir un peu de notre amitié qui embellit tout chaque fois que je pose les yeux sur ces belles roses sauvages. (Vous le dites quand vous commencez à me trouver trop gnan-gnan, hm ?)

Je pense que je vais vous abandonner ici, je vais aller me faire un café que je vais sucrer, puis me couper une tranche épaisse de Marzipanstollen, la meilleure chose que Noël ait apporté à l’humanité. Comment ne pas aimer ce gros pain allemand plein de pâte d’amande et de fruits confits, et recouvert de sucre glace ? Cet après-midi je retrouve mon petit chat, on passe une soirée douce avec de la soupe et du pain, une bonne série, avant que la semaine ne recommence. C’est bientôt les vacances ! Je prie pour un peu de neige, des soirées passées avec du thé fumant, un bon livre ou mon roman que je voudrais terminer, et beaucoup d’amour.

Avant de partir, un immense merci pour tous vos jolis mots à l’occasion de mon anniversaire. N’oubliez pas, il vous reste jusqu’à vendredi soir pour tenter de remporter une des deux boîtes pleines de belles choses (livres, bougies, douceurs gourmandes…), ça se passe sous cet article ! Pour les abonné·es à la newsletter des nouveaux articles, vous avez également eu une surprise dans l’infolettre d’hier ;) (j’adore le mot « infolettre », c’est Camille qui m’a rappelé son existence et oh, quel bonbon sous la langue)

Passez un bon dimanche, prenez bien soin de vous. A tout bientôt, les ami·es !

PS : en cas de baisse de moral impromptue, filez voir Coco au cinéma, le dernier Pixar. C’est un bijou !

Vous aimerez aussi...

« Beloved », de Toni Morrison
Life Lately #88 : vacances et féminisme
Adopter un chaton : mon expérience
Life Lately #86 : lunettes, mac’n’cheese et maquillage


8 Réponses

  1. Bonjour !

    C’est toujours aussi agréable de te lire : ton enthousiasme devant les choses de la vie fait chaud au cœur !

    Je suis curieuse : c’est quoi la « méthode normale » de la famille de Mathieu ?

    Chez moi on écrit le nom de chaque personne sur un petit papier, qu’on met dans un bonnet / une boîte / un truc, et on pioche un papier pour désigner qui va avoir l’insigne honneur de se déplacer vers ses pantoufles et son tas de paquets pour en ouvrir un. Ensuite, quand tout a été pioché, on remet tout dedans et on passe la boîte à quelqu’un d’autre.

    Et pis maintenant je veux du Marzipanstollen. Tu as tellement raison quand tu dis que c’est la meilleure chose apportée à l’humanité (oui, moi je suis plus radicale encore : c’est la meilleure chose, point).

    1. Dans la famille de Mathieu, on s’échange les cadeaux un peu à tire-larigot entre je ne sais plus quel plat, ou alors après le repas, je ne sais plus trop. C’était super chouette, l’effervescence de papiers-cadeaux et de « oh ! » et de « ah ! » ! Je regrette simplement que ce ne soit pas plus ritualisé, pour que l’émerveillement dure un peu plus longtemps ;) J’aime beaucoup votre rituel aussi ! :D

  2. Je ne connaissais pas infolettre, j’aime beaucoup ! J’ai de plus en plus de mal avec les grands magasins aussi. Cette semaine en passant près des galeries Lafayette à Paris j’ai failli entrer pour voir quelle était l’ambiance, et en fait panique, demi tour, je n’ai même pas essayé ^^ ! On respire mieux dans les petits centre ville où on peut s’échapper facilement

  3. Bonjour Pauline,

    Chouette votre rituel des cadeaux de Noël !

    Nous on en a deux. Le 24, on le fait en petit comité (mes parents, mon frère, ma cousine), on se distribue les cadeaux au fur et à mesure du repas, un par personne à chaque fois. Sur la fin, évidemment, il y en a qui ont encore des cadeaux alors que les autres non mais ce n’est pas grave. Ca dure tout le repas, c’est très cool.

    Et le 25, on va chez un de mes oncles, on est en plus grand comité (entre 15 et 20). Pour les adultes, quelques semaines avant la date, on tire au sort pour savoir à qui on offre un cadeau (ce qui évite de devoir faire plein de cadeaux). Pour les enfants, par contre, pas de règle, ils peuvent en avoir pleiiin.

    Comme toi, j’adore Noël et j’ai tellement hâte, d’avoir des cadeaux mais surtout de les offrir ! S’il y a bien une chose dont je suis fière, ce sont mes idées de cadeaux, qui sont d’ailleurs souvent bonnes (pas de fausse modestie, il y a plein de trucs pour lesquels je ne suis pas douée, mais pour les cadeaux, je suis au top ! :)). Bref, vivement !

    Je profite de ce message pour te dire que je reçois en retard la newsletter :( Par exemple, celle sur Love Actually, je l’ai reçue le 6 décembre. Et celle dont tu parles dans cet article, je ne l’ai pas. Je ne sais pas trop pourquoi mais je tenais à te le signaler.

    Bonne semaine !

    1. Coucou ! Je vais aller voir dans mes fichiers si je trouve le problème, c’est tout dommage ça… mais je sais que les newsletters partent par fournées, normalement ça ne prend pas plus de 24 heures, je ne sais pas trop. Tu as de la chance d’être si douée pour les cadeaux ! Je ne crois pas pouvoir en dire autant, tout simplement parce que je n’ai pas beaucoup d’expérience, vu que chez moi on fait tout avec des listes pour éviter les déceptions ! (et le casse-tête aussi, vu qu’on est une quinzaine)
      Cela dit, avec mes ami·es, je crois que je ne me trompe que rarement, alors peut-être que je partage ton don ! ;)
      Bises !

  4. Mon chéri adore le mot infolettre, merci de partager ton plaisir, j’ai un peu moins l’impressionde vivre avec un huluberlu ;)
    Je commence á acheter mes cadeaux de Noel en Janvier, comme ca avec un peu de chance je n’ai plus grand chose à acheter en Décembre en dehors des consommables. Et comme ca je pense au plaisir des gens que j’aime toute l’année! Chez moi c’est ma soeur (la plus jeune de la famille) qui donne tous les cadeaux un à un. Pour une fois que son énergie débordante fait plaisir à toute la famille! J’avoue que j’attends particulièrement le cadeau de mon chéri, il est vraiment le meilleur pour les cadeaux (et que lui ouvre le mien, avec une petite boule au ventre de peur qu’il n’aime pas!)

  5. Sermus

    Merci pour ces mots qui partagent ta joie de vivre qui me réchauffe un peu en cette saison :)
    C’est drôle je ne me doutais pas que certaines familles ritualisaient ainsi le déballage des cadeaux ! Chez moi ça a toujours été un peu le bazar haha.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.