5
Nov
2017
8

Life Lately #77

Hello hello ! Aujourd’hui je vous écris depuis un défi que je me suis lancé : vous raconter ma vie dans cet article en quinze minutes maximum. Il a bien fallu que je trouve un peu de temps pour vous écrire en ce dimanche, mais pour tout vous dire je suis tellement à fond dans la rédaction de mon roman que je me suis demandé comment rendre ce rendez-vous (que j’adore, ne nous méprenons pas) challengeant dans l’atmosphère si particulière de ce mois de novembre tout en émulation.

Evidemment, après notre weekend en Normandie, la chose la plus importante arrivée récemment a été le lancement de mon cinquième NaNoWriMo, et le 4e que je fais à la suite. Un événement d’autant plus important pour moi que cette année, avec la petite communauté des Writing Buddies, je me sens terriblement bien entourée. Si les années précédentes, le challenge a été plus ou moins gagné, je n’ai jamais donné suite à mes écrits au-delà du 30 novembre. Cette fois j’ai envie de non seulement terminer mon roman (ce sera une grande première, sachez que oui on peut écrire 50 000 mots sans jamais terminer une histoire !) mais aussi avoir le courage de le relire, de le corriger, et pourquoi pas… de le soumettre à une maison d’édition ? Oh lala, je rougis si fort d’écrire ces quelques mots.

Il faut dire qu’il y a Anaïs (coucou toi !) qui me motive à fond. Je l’ai rencontrée lors du NaNoWriMo 2015, celui dont j’ai passé la première nuit à la BNF avec une centaine d’autres écrivains. On était assises côte à côte dans la grande bibliothèque et on se lançait des défis. Cette rencontre a été providentielle dès le début : elle écrivait au même rythme que moi, ce qui est super pratique, il vaut mieux avoir à peu près la même vitesse de clavier quand on se bat pour le plus grand nombre de mots dans un temps donné. Et puis le contact est resté, bien que des centaines de kilomètres nous séparent. Pour ce NaNoWriMo 2017, on s’encourage mutuellement plus que jamais, on se fait lire nos écrits, et on s’est lancé ce défi fou. Celui d’avoir un manuscrit présentable d’ici l’été 2018. C’est complètement dingue, je suis surexcitée, et laissez-moi vous dire que je capitalise à fond sur cette énergie incroyable pour écrire tous les mots que j’ai en moi. Je veux aller jusqu’au bout, je veux me prouver que j’ai confiance en mes histoires. (Et vous pouvez retrouver Anaïs sur son blog qui est tout frais mais tout chouette, elle y cause lecture et écriture, un combo comme on les aime)

Bon et sinon. Et sinon demain c’est la rentrée mais vraiment qu’importe. J’attends avec impatience mon anniversaire pour pouvoir m’offrir une nouvelle paire de chaussures, je crois que je vais craquer pour une paire de jolies boots à talons bas de chez Will’s Vegan Shoes, mes baskets véganes Esprit ayant lamentablement rendu l’âme. Je sais que je vous les avais conseillées sur le blog il y a quelques temps, mais comme quoi on fait tous·tes des erreurs. Je ne peux que retirer ce conseil : je suis vraiment mécontente de ces chaussures, surtout le modèle que j’ai acheté en janvier de cette année et qui s’est complètement arraché au niveau de la semelle. Irréparable, et comme je prends plutôt soin de mes chaussures, je ne comprends pas comment une telle chose a pu arriver, sinon de conclure que c’était vraiment de la très mauvaise qualité. Vous avez déjà acheté chez Will’s Vegan Shoes ? Les chaussures véganes, ça vous branche ? Moi, je croyais vraiment pouvoir faire l’impasse sur ça, mais l’idée de porter de l’animal mort, c’est définitif : ça me dégoûte…

Je reviens du cinéma, où nous sommes allés voir Au revoir là-haut, le dernier film de Albert Dupontel. C’était magistral, je suis encore un peu sous le choc pour tout vous dire. Je ne suis pas super fan des comédies de Dupontel (et certains de ses sketches sont vraiment horribles, genre ça ne me fait pas rire du tout, on dépasse l’humour noir et on verse dans l’humour oppressif hyper rapidement), mais la bande-annonce m’avait subjuguée. Eh bien le film a dépassé toutes mes espérances. L’acteur principal, Nahuel Pérez Biscayart, qui a joué aussi dans 120 battements par minute m’a tiré des larmes à plusieurs reprises. C’est un film fort, hyper puissant, et visuellement c’est une claque incroyable. Je suis rarement aussi enthousiaste (il faut dire que j’ai un barème de notation pour classer films et livres de manière objective, je suis ce genre de psychorigide), mais là, c’est un coup de cœur. J’ai déjà envie de le revoir, pour revivre toutes les émotions que j’ai ressenties dans la salle de ciné. Foncez, surtout si vous aimez les univers un peu fantasques, et les histoires un peu (beaucoup) tragiques (ça parle de Gueules Cassées quand même).

Mon temps est bientôt écoulé, je vous laisse avec quelques liens : la chaîne YouTube Heu rêka qui vous explique la pénurie de beurre (je n’arrête pas d’en rire, je déteste le beurre depuis toute petite alors vous croyez bien que ça me fait une belle jambe, mais l’économie derrière est hyper intéressante). Aussi, un bel article de Laëtitia sur son intérieur et les photos d’intérieur en général, qui m’a beaucoup plu au regard de mon propre rapport à la déco intérieure, que je suis d’ailleurs en train d’améliorer par touches. Et enfin, le TAG des séries de Victoria, qui m’a carrément donné envie de le reprendre pour le blog ! Je suis une telle sérievore, ce serait dommage de ne pas partager cette passion avec vous.

Vous allez bien ? J’espère que le temps grisâtre ne vous déprime pas trop, si c’est le cas je vous conseille une bonne série rigolote (Community pour moi en ce moment, quelle perle) et un thé de Noël sous un bon plaid.

A tout bientôt, prenez soin de vous !

PS : j’ai écrit une petite nouvelle préparatoire à mon NaNoWriMo et je l’ai publiée sur Wattpad. C’est pas grand chose et très très imparfait (ni relu, ni corrigé), mais je me suis dit que ça pouvait peut-être vous intéresser.

Vous aimerez aussi...

Lectures #13 : en temps de guerre
Life Lately #76
Life Lately #75
Life Lately #74


6 Réponses

  1. Que c’est chouette de te voire bourdonner comme ça autour de ton projet d’écriture, c’est super :)
    Et tu m’as définitivement donné envie de voir le film de Dupontel, surtout aussi parce que depuis 120 BPM, je suis un peu amoureuse de Nahuel, je l’ai trouvé si fort déjà à l’époque…

    Bon dimanche soir :)

  2. Comme tu es chou <3
    Deux choses : 1 – La pénurie de beurre, c'est un vrai truc, et je suis toujours déprimée d'avoir dû acheter du Plantafin au lieu de mon bon beurre demi-sel breton.
    2- Je crois beaucoup au destin, et je pense que toi et moi, c'était fait pour arriver, voilà, et tu sais déjà tout ce que je pense de notre amitié. J'ai hâte que le temps passe et que notre grand projet se concrétise !

    PS : grâce à toi, ou plutôt à cause, je vais être obligée de feinter pour pousser Théo à venir voir un film français au cinéma.

    Bisous !

  3. Je te souhaite plein de courage pour ce mois d’écriture <3

    Même sentiment pour Au revoir là haut de mont côté, quelle claque ! Un vrai beau film comme on n'en fait pas trop de nos jours.

  4. Gwen

    Je te souhaite de t’y tenir avec ton roman, allez fonce, va jusqu’au bout :)

    Et punaise cette paire de booooooots ! J’adore ( les noirs pour moi :3 ) je les mets dans ma wishlist ( qui est d’ailleurs mise en évidence sur le bureau, bah quoi, c’est bientot Noel non ?puis y a mon anniversaire également avant, alors pas d’excuses. :) )
    Bonne journée. :)

Laisser un commentaire