29
Oct
2017
10

Life Lately #76

C’est un dimanche venteux et pluvieux de Normandie qui m’a vue me réveiller ce matin, fatiguée comme si vraiment je n’avais pas dormi une heure de plus comme le reste des mortels. Notre pause campagnarde touche déjà à sa fin – nous regagnons le Nord venteux et pluvieux dans la fin d’après-midi – et j’essaye déjà de ne pas trop penser aux jours et semaines qui m’attendent. Le NaNoWriMo 2017 n’a jamais été aussi proche, et je suis presque fin prête : plus que quelques lignes à ajouter à mes derniers préparatifs. Je redoute autant que j’attends avec impatience ce 1er novembre, car cette année j’aimerais vraiment vraiment écrire le premier jet de ce roman jusqu’au bout. Ce serait une réussite inédite (quand j’ai atteint les 50 000 mots les années précédentes, je n’avais pas fini l’histoire), je serais fière comme un paon.

D’ailleurs, pendant qu’on y est et que je vous tiens ! Cette année, j’ai décidé de collecter un peu d’argent pour soutenir et remercier l’association qui s’occupe du NaNoWriMo (et qui est éponyme, ça tombe bien). Ca fait 6 ans que je bénéficie de leur conseils et de leur professionnalisme pour la modique somme de 0€ et j’ai l’impression d’avoir tellement grandi, en tant que raconteuse d’histoires, que je me dois de faire mon maximum pour soutenir leur travail. Du coup, si vous voulez m’aider et d’une certain manière m’encourager dans cette voie que je poursuis maintenant avec assiduité, vous pouvez donner quelques euros ou plus, en cliquant sur le lien suivant. C’est une collecte sur Facebook, j’aurais aimé que ça se passe différemment mais c’est NaNoWriMo qui a choisi ce système. Tout est parfaitement sécurisé et tout don est reversé à NaNoWriMo directement (j’ai moi-même, évidemment, donné, pour tester le système et pour soutenir l’asso), vous pouvez choisir de ne pas apparaître dans les donateurs si vous ne souhaitez pas que je connaisse votre identité, et vous pouvez également me poser toutes les questions relative à cette collecte de fonds si cela vous interroge et vous freine. Je comprendrais aussi que ça ne vous branche pas pour de multiples raisons, et il n’y a aucun souci. Je me permettrai de glisser un petit lien de rappel à la fin de chaque Life Lately du mois de novembre.

Clôturons le chapitre NaNoWriMo mais pas le chapitre écriture ou littérature ! L’événement majeur de ma semaine a été ma rencontre, furtive mais marquante, avec l’écrivain Martin Winckler. A l’occasion de la sortie de son dernier roman, Les Histoires de Franz, le monsieur était en dédicace au Furet du Nord de Lille et je ne pouvais pas passer à côté d’une occasion de le voir. La discussion autour de son livre et de son oeuvre a été extrêmement intéressante, comme avec Léonor de Récondo j’y suis allée avec mes yeux d’écrivaine pour piocher des inspirations et des encouragements tacites. Martin Winckler fait partie de ces auteurs dont j’adore l’oeuvre, et qui en plus milite activement pour la démocratisation de l’acte d’écriture, un sujet qui me tient terriblement à coeur. Il a donc vraiment participé à ma prise de confiance, et j’avais envie de le remercier pour ça.

Quand je me suis avancée pour faire dédicacer mon exemplaire du Choeur des Femmes, j’avais préparé mon petit speech mais je me suis mise à trembler et ma voix à chevroter, c’était cocasse :D J’ai quand même réussi à lui dire merci, et sa réponse m’a *roulement de tambours* trop émue ! Il m’a dit de ne jamais arrêter d’écrire des histoires, et de ne laisser personne m’arrêter d’écrire. J’aurais pu fondre en larmes on the spot. Quand à sa dédicace, elle fait aisément partie du top 5 des choses les plus précieuses que je possède désormais.

A Pauline, merci d’écrire les histoires d’aujourd’hui et de demain. Amicalement,

Que dire de plus ? C’était magique.

Et sinon, mercredi je suis allée visiter le Louvre-Lens avec mon amie Eline ! Après un déjeuner entre copines à Coffee Makers et une virée à la librairie VO qui est sur le chemin de la gare (où j’ai repéré le dernier John Green en version reliée… mais j’ai résisté…), on a sauté dans un train et zoup en direction de Lens. Bon à savoir : la navette pour se rendre au musée ainsi que l’entrée donnant accès à l’exposition permanente sont toutes les deux gratuites ! Il faudra payer 10€ en tarif plein et 5€ en tarif réduit pour accéder à l’exposition temporaire. Nous nous sommes contentées de la Salle du Temps, une très longue salle qui expose de oeuvres datant de 3500 av. J-C jusqu’à 1850. L’exposition était intéressante, surtout les pièces venues du Moyen-Orient qui étaient superbes, colorées et minutieuses comme j’aime. Rien que pour ça, ça vaut le détour ! Mon jeu préféré au musée ? Trouver des ressemblancer improbables avec des personnes ou personnages contemporaines dans les sculptures et tableaux. C’est ainsi qu’on a croisé Alain Chabat et Ser Davos de Game of Thrones :P

Il y avait également une curation de tableaux italiens exposés dans divers musées des Hauts-de-France et rassemblés au Louvre-Lens pour quelques mois. Les explications étaient intéressantes, j’ai été fascinée par une salle emplie de tableaux représentant des tempêtes et des naufrages. Après avoir vu tout ça, il était déjà l’heure du goûter : petit arrêt à la cafétéria du musée, nous nous sommes imprégnées de l’architecture résolument moderne, toute de verre et d’acier, avant de retourner sur nos pas pour rentrer à Lille.

Verdict ? J’ai trouvé moins d’âme et de charme à ce musée qu’au grand Louvre, mais est-ce bien judicieux de comparer les deux ? Je salue bien bas la volonté d’accessibilité du Louvre-Lens, c’est trop chouette de pouvoir aller au musée gratuitement ! Si vous avez l’occasion d’y aller, vous ne perdrez pas grand-chose à y jeter un oeil, quant à moi je pense que j’aurais peut-être encore plus apprécié ma visite si j’avais loué un audio-guide… mais ça m’aurait empêché de bien rigoler avec ma copine !

Enfin, cette semaine sur Instagram je vous ai demandé si un rendez-vous #VendrediLecture vous intéresserait, en story vidéo. Vous avez été nombreux·ses à répondre oui, alors je me suis exécutée ! Je vous ai présenté Dalva de Jim Harrison, que j’ai depuis terminé. J’ai beaucoup aimé cette expérience : je n’avais jamais parlé extensivement d’une lecture en cours, avec impressions, doutes et tout le toutim, c’était très chouette. J’ai hâte de recommencer vendredi prochain !

Pas d’articles à partager avec vous cette semaine… je n’ai plus lu un article de blog depuis la semaine dernière, je fais une espèce de détox et je vois le nombre d’articles non-lus s’accumuler sur mon Feedly : 63 depuis lundi, c’est effrayant, non ? En ce moment je préfère me plonger dans mes livres ou ma préparation de romans. Et vous, que faites-vous en ce moment, qui vous passionne et vous absorbe ?

A bientôt, prenez soin de vous ♥

Vous aimerez aussi...

Life Lately #77
Lectures #13 : en temps de guerre
Life Lately #75
Life Lately #74


2 Réponses

  1. Enora

    Bonjour Pauline! Merci de partager avec nous ce joli bout de vie! En ce qui me concerne, en ce moment, j’essaye surtout de finir des choses… Tous ces projets qu’on démarre et qui, faute de temps et/ou de motivation, sont mis de côté… Et bien, j’ai décidé d’y consacrer mon mois de Novembre, ce sera mon NaNoWriMo à moi :-)
    Je te souhaite une belle semaine.

Laisser un commentaire