15
Oct
2017
18

Life Lately #74

Cette semaine, j’ai fait des folies. Non, vraiment, j’ai dépensé mon argent comme s’il poussait sur les arbres. Il faut dire que ça faisait environ 3 mois que je n’avais rien acheté qui ne soit pas de l’alimentaire, et que pouvoir me faire un peu plaisir m’a fait très plaisir.

Tout d’abord, j’ai passé commande chez L’Atelier Mouette et à l’Encrerie Marine, les boutiques de deux créatrices très talentueuses dans des styles très différents. Chez Florence, j’ai acheté un petit carnet que j’ai mis en jeu sur le groupe d’écriture Writing Buddies ainsi qu’un petit pin’s renard, tandis que chez Marine, j’ai craqué pour un print d’une aquarelle marine qui va aller à merveille avec la déco de mon salon, et un autre petit pin’s, végétal cette fois. Je suis hyper contente d’avoir pu enfin soutenir ces deux artistes, de pouvoir agrémenter mes écharpes et pulls en maille avec de jolis pin’s émaillés et de continuer mon ouvrage de décoration du salon, qui prend doucement forme (il suffisait de se lancer). Vous connaissez ces deux créatrices ? Si non : foncez !

Ensuite j’ai acheté un livre. Un très très beau livre, l’édition Penguin Clothbound Classics de Pride & Prejudice, mon roman préféré. Je dis « mon roman préféré » parce que c’est le seul roman que j’ai relu cinq ou six fois sans jamais me lasser et dont les héros ne s’appellent ni Harry, ni Hermione ni Ron. Anyway, quand j’ai trié ma bibliothèque j’ai réalisé que je n’avais plus ce roman (donné, prêté-jamais-rendu…), et j’ai craqué. Si vous lisez l’anglais et que vous cherchez de belles éditions reliées de grands classiques, vous ferez une super affaire avec les Penguin Clothbound Classics. La couverture est très graphique avec un jeu de couleurs savamment étudié, il y a un ruban marque-page, et j’ai trouvé le mien pour moins de 20€ ! Je je suis aux anges, parce que Pride & Prejudice contient beaucoup de notes et d’appendices, ce qui me permet de me plonger dans une réflexion et une analyse du texte que je n’avais jamais approchée.

Après ça, j’ai acheté un arbre à bijoux. Il y a quelques années, je n’en aurais pas eu besoin : je ne portais jamais de bijoux, le peu que j’avais dormait dans une boîte rangée et je n’y pensais jamais. Récemment, c’est Napoléon, mon ficus-bonsaï (paix à son âme) qui me servait d’arbre à bijoux. Je me disais que lui donner une deuxième vie après sa mort – je n’ai pas trop trop la main verte… – serait une bonne idée. Mais bon, au bout de six mois de cette nouvelle vocation le pauvre commençait vraiment à réclamer la retraite, alors je l’ai libéré de son poids. Et j’ai craqué pour un arbre à bijoux en hêtre responsable de la marque Reine Mère, trouvé chez El Market à Lille. Il est tout simple, joli, a des trous pour les boucles d’oreilles et je l’aime beaucoup. J’ai d’ailleurs pu constater que les bougies La Belle Mèche dont je vous parlais dans cet article (comme cadeau de moi à moi quand j’aurais réussi le NaNoWriMo) sont disponibles dans cette boutique : hourra !

CapillaireEt enfin, j’ai acheté une plante ! La relégation de Napoléon nous a fait beaucoup de peine, à Mathieu et à moi. On était un peu dans le déni de sa mort, et surtout boursouflés de culpabilité parce qu’on est tous les deux responsables de cette défaite, pauvre petit ficus nain. On l’avait beaucoup trop arrosé, et apparemment les ficus-bonsaï sont difficiles à entretenir, ce qu’on n’imaginait pas du tout. Et comme j’étais très triste parce que je venais d’apprendre une très mauvaise nouvelle, j’ai couru chez ma fleuriste et j’ai fait l’acquisition d’une capillaire. C’est une très jolie fougère aux feuilles aériennes et d’un vert clair adorable. Elle a naturellement trouvé sa place dans un coin de notre salon, à côté de nos branches de fleurs de coton. Comme je suis nulle avec les plantes, j’ai décidé de commencer un carnet de plantes, histoire de ne pas tuer cette fougère en moins de temps qu’il n’en faut pour dire « terreau ». J’y ai consigné des informations sur la capillaire (Adiantum capillus-veneris, mais Albert la Fougère pour les intimes) ainsi que sur mon autre plante, une fleur de lune (Spathiphyllum hybride, Suzanne de son petit nom maison) offerte par ma maman à notre emménagement. Avec des calendriers d’arrosage et de quoi prendre des notes, j’espère être sur la bonne voie pour chouchouter ces jolies plantes qui m’apportent beaucoup de joie quand je les vois dans mon salon ! Vous aimez les plantes d’intérieur, vous ? Comment faites-vous pour ne pas les assassiner ? :D

Cette semaine je vous propose de lire ce très bon article d’Ophélie Véron, qui critique l’utilisation du mot « végéphobie » : je suis tout à fait d’accord avec elle, calquer la répression anti-végétarienne sur les oppressions systémiques que sont le racisme, l’homophobie etc., c’est une très mauvaise utilisation de l’énergie antispéciste. Qu’en pensez-vous ? Dans un tout autre registre, j’ai été super émue par ces photos de Juliette et Gaëtan, prises avec un Kodak jetable par des inconnus lors de leur road-trip estival. Lire ces bribes de vies et voir ces clichés spontanés, parfois un peu ratés mais toujours pleins de charme, ça m’a fait quelque chose ! C’est vraiment dans mon cheminement personnel : les photos qu’on peut toucher, ranger, accrocher, ça me parle de plus en plus.

Pour finir, je dois encore vous dire merci. A chaque fois que je poste un billet d’humeurs, des bouts d’histoire que j’ai envie de vous raconter, j’appréhende. C’est le chemin que j’ai choisi pour cette rentrée sur le blog, et c’est le chemin qui me ressemble vraiment, et peut-être que l’appréhension vient de là : du fait d’être vraiment vraie. Je me sens un peu vulnérable, parce que je vous livre des morceaux de moi, et j’ai peur que ça ne vous plaise pas. Et à chaque fois vous récompensez ce tout petit courage, cette petite victoire sur moi-même et ma crainte d’être ridicule, en laissant des petits mots adorables qui me poussent à aller de l’avant. A vous faire (encore plus) confiance et à me faire confiance. Ça me fait follement grandir, cette nouvelle aventure ! Alors merci, du fond du cœur.

Je vous embrasse, prenez soin de vous, et à tout bientôt ♥

Vous aimerez aussi...

Life Lately #77
Lectures #13 : en temps de guerre
Life Lately #76
Life Lately #75


12 Réponses

  1. Caroline

    Bonjour Pauline,

    Que de jolies choses dans cet article.
    Comme je t’en ai déjà fait l’éloge sur Twitter, je trouve la version de Pride and Prejudice magnifique. Je suis une super fan de Jane Austen et de son univers, mais je trouve les livres assez difficiles à lire, alors en anglais… j’imagine même pas haha.

    Je suis également une grande fan de El Market (même si, avouons-le, ce n’est pas donné à tout le monde). Je m’y suis d’ailleurs rendu samedi. J’ai acheté de jolies chaussetteset une paire de collant en laine vert sapin de la marque thought… ainsi qu’une gourde pour le sport et de la papeterie. :D Je suis comme toi, mon compte en banque est loin d’avoir été épargné ces derniers jours.

    Et je trouve ça totalement adorable que vous donnez des noms à vos plantes.

    Passe une jolie et douce semaine.

    Caroline

    1. Cette édition est particulière qui plus est, elle reprend le texte original avec très peu de modifications. La structure des phrases peut paraître étrange et dérouter (par exemple, il y a des virgules à des endroits où on n’aurait JAMAIS idée d’en mettre haha). Je ne trouve pas que ce soit un texte difficile à lire en anglais, il faut se méfier avec les classiques anglais traduits car souvent les traducteurs·ices partent dans des délires lyriques qui ne correspondent pas tellement au style original du texte. J’imagine que c’est pour approcher ce qu’était le style français « de l’époque » mais ce n’est pas très fidèle… Par exemple j’ai lu « Far From the Madding Crowd » de Thomas Hardy en VO et c’était vraiment très accessible :)

      Il faut que je me rachète une gourde (la mienne a fondu…), mais comme j’avais eu la mienne gratuitement je rechigne à mettre 20€ dans un tel objet alors que je pourrais m’acheter 3 paires de chaussettes en fil de bambou ornés de petits zozios :P #priorités. Ces chaussettes Thought sont trop belles, n’est-ce pas ? :D

      Merci pour tes jolis mots, à bientôt ! ♥

  2. Enora

    Bienvenue à Albert et coucou à Suzanne, de la part de Freddy Junior, Herbert, Deborah, Gouldwen, Chouchen Junior et Yoyo! :)
    Chez moi, la règle est un arrosage hebdomadaire, pas mal de soleil mais jamais en direct, et dès qu’une des plantes fait grise-mine, une petite cure chez ma Clinique des Plantes Vertes personnelles – j’ai nommé, ma Maman ;)
    Pride and Prejudice est aussi mon livre préféré!! Et je trouve cette édition ravissante.
    Merci encore de tes billets, qui mettent du rose dans mon bocal !

    1. Ah, ma maman n’a pas la main verte elle non plus :P
      Aujourd’hui j’ai fait prendre son bain mensuel à Albert, pour la première fois de ma vie ! Je me sens tellement adulte.
      Deborah, j’adore ! Chouchen Junior c’est bien trop drôle ♥
      Merci pour ton petit mot !

  3. Toujours aussi agréable de te lire. Pour les plantes, j’en ai une dizaine (oups dans un 40m2) mais j’ai renoncé pour celles que je flingue à tous les coups: orchidées et fougères. Bref je suis ton expérience « fougère » avec intérêt :)

    1. Je ne suis pas une grande fan des orchidées, je crois que je suis intimidée par leurs fleurs super compliquées. J’aurais trop peur de les tuer en deux minutes trente donc je m’en tiens éloignée. J’ai beaucoup d’espoir pour cette jolie fougère, il faut croiser les doigts :D

  4. Elle est vraiment magnifique cette édition de « Pride and Prejudice » !
    Je suis un peu comme toi, je n’ai pas la main verte. J’ai déjà perdu plusieurs orchidées qu’on m’avait offertes. Pourtant j’ai très envie d’avoir des plantes chez moi. Je prévois de me renseigner au maximum et de commencer avec des plantes faciles à entretenir pour ne pas ressentir trop de frustration. Bonne idée le carnet de plantes :)

    1. Ah mais les orchidées c’est loin d’être facile ! Comme toi, l’envie d’avoir un intérieur vert m’a motivée à me renseigner. Le carnet de plantes va m’être super utile, en espérant qu’il soit plus rempli de succès que d’échecs ;)

Laisser un commentaire