10
Sep
2017
7
Life Lately 69

Life Lately #69

C’est totalement dans la ouate que je vous écris cet après-midi, puisque je sors du cinéma où je suis allée voir 120 battements par minute, un film qui m’a tellement bouleversée que j’ai l’impression que tout ce que je dirai aujourd’hui sera totalement dérisoire. Et pourtant je vous retrouve aujourd’hui pour vous raconter ma petite semaine. Avant ça, je tiens à vous remercier pour l’accueil que vous avez fait à mes derniers articles, qui m’encourage à continuer sur cette ligne que je me suis fixée pour cette rentrée. Plus d’authenticité, moins de sur-réflexion stérile et d’autocensure. Merci, vraiment.

Donc cette semaine, j’ai retrouvé mes marques étudiantes, et je me suis découvert une autonomie insoupçonnée, une espèce d’indépendance qui m’a beaucoup plu. Alors que des cours étaient annulés, je me suis retrouvée à rester pour travailler – sur le blog, notamment – à la fac, et j’ai profité de mon premier déjeuner seule depuis longtemps : un déjeuner doux, où j’ai pris mon temps, où j’ai lu, écouté des podcasts… Après un aller-retour express à la boulangerie pour m’acheter un goûter et un café, parce qu’évidemment qui dit rentrée dit retour de mon addiction au café, je me suis posée en tête-à-tête avec moi-même, ce qui m’a fait le plus grand bien. Je me suis dit que cette nouvelle année allait être étrange mais qu’elle m’apprendrait plein de trucs.

La fin de la semaine a été super légère, et même si je m’étais promis de faire des barres de céréales pour mes en-cas, j’ai finalement eu une flemme monstre et il faudrait vraiment que je m’y mette aujourd’hui parce que mes journées de cours, si elles sont peu nombreuses, sont très chargées. Hier samedi, j’ai dégusté un premier brunch chez Coffee Makers (♥ meilleur endroit, je le répète ♥) avant de filer retrouver une amie chez elle pour un deuxième brunch (ne me demandez pas la logique, c’est une question d’organisation ratée de tous côtés) mais surtout pour la retrouver après deux mois de vacances. J’ai réalisé que j’avais grandi, que je savais désormais entretenir les amitiés qui comptent, chose qui était loin de m’être naturelle il y a encore quelques années. C’était doux de passer un long moment avec elle et de catch up comme disent les Anglais. Le soir, on a mangé indien devant Over The Garden Wall, et si vous n’avez pas vu ce dessin animé découpé en 10 petits épisodes de 10 minutes, je vous en prie : foncez. C’est un régal. (comme les naans au fromage)

Et nous voilà à dimanche, dimanche cinéma, dimanche pâtes au lait de coco et saucisses de soja, dimanche « et si je faisais du yoga », dimanche j’ai environ dix mille idées d’articles sur mon carnet et je ne sais pas par où commencer. Je crois qu’avoir exprimé ici mes envies de renouveau bloguesque a libéré, d’une certaine manière, ma créativité, mon inspiration pour vous parler. Je trouve ça génial, d’autant plus que de belles collaborations arrivent et vont me permettre d’aborder des sujets à la fois légers et importants, de la manière qui me plaît. Je trépigne d’impatience !

L’automne arrive, et je crois que je n’avais pas encore bien compris que c’est vraiment ma saison préférée. Si je regrette un peu les fruits d’été et n’ai pas vraiment hâte de retrouver les kiwis et les pommes pendant des mois, je suis définitivement fan de l’ambiance cotonneuse de l’automne, de l’atmosphère grise et humide, des potimarrons, des chaussettes épaisses et de la bonne excuse pour pouvoir mettre des gros pulls informes sans avoir l’air inélégante. Je suis vraiment une fille du Nord et de l’hiver. Et vous, vous aimez l’automne ?

Côté lectures, j’ai commencé à lire Dalva, un roman un peu étrange prêté par une amie, et en parallèle j’ai commencé The Book Thief que je lis en anglais et à haute voix. J’ai découvert cet été que j’adorais lire à haute voix, en narrant Harry Potter et la Coupe de Feu à mes petits frères. Comme j’ai peu d’occasions de travailler mon anglais oral, j’ai donc décidé de lire ce roman qui a eu beaucoup de succès, à voix haute dans mon lit avant de dormir. L’expérience est étrange et il ne faut pas avoir peur du ridicule, mais c’est très intéressant et agréable !

Cette semaine, je suis tombée sous le charme de ce court texte de Caroline, qui parle si bien des saisons, mêlant images évocatrices et jolies rimes. J’ai beaucoup aimé les 30 leçons apprises par Laëtitia en 30 ans de vie, je pense qu’on ferait tous·tes bien de s’en inspirer. Et puis cet article sur le site de Amélie Charcosset m’a été très utile – je vous le mets ici mais il fera également partie d’un article complet sur le NaNoWriMo.

Dites-moi tout, qu’est-ce qui vous a ému·e, touché·e, surpris·e cette semaine ? A tout bientôt, prenez soin de vous.

Crédits photo : Eleusis & Mégara, Amélie Charcosset.

Vous aimerez aussi...

Life Lately #77
Lectures #13 : en temps de guerre
Life Lately #76
Life Lately #75


7 Réponses

  1. Eline

    The girl in the North <3

    Oh moi aussi je lis parfois en anglais à voix haute ! Et oui, au début on se sent ridicule mais ça passe vite pour laisser place à la sensation agréable de vivre encore plus intensément l'histoire :) Bon, faut aussi prévoir un verre d'eau à proximité…

  2. J’avoue qu’ici je fais de la résistance pour l’automne, je veux encore du beau temps, j’en ai déjà marre du temps gris et de la pluie. Heureusement le soleil a pointé un peu son nez ce week-end.
    Cette semaine j’ai fait un premier pas pour faire du bénévolat et j’ai trouvé ça chouette de me lancer un petit défi (mais je ne suis pas hyper rassurée à l’idée pour le jour J)(je vais interroger des participants à un événement pour un questionnaire de satisfaction).
    Et hier j’étais invitée au mariage d’amis, ça faisait un moment que je n’avais pas été à un mariage et la maire a été assez drôle donc c’était un chouette moment !

  3. Galinette

    J’aurais bien grapillé quelques jours/semaines de plus de beau temps, je dois bien l’avouer. Et ne persiste encore à acheter des fruits d’été au marché au lieu de commencer à acheter du raisin ou des poires. Je ne suis pas encore tout à fait prête à laisser partir l’été.
    Et en même temps, je retrouve le plaisir des infusions et des thés, l’après midi, de la couverture dans laquelle je m’enroule su le canapé. Et j’ai drôlement hâte de recuisiner des courges de toutes sortes ou de refaire des soupes de pois cassé!
    Et je me rends compte qu’en fait, je l’aime quand même bien l’automne. Je n’y vois plus les mauvais cotés, mais tous les bons à venir. Et ça me change la vie!
    Des bises.

  4. Bien heureuse de te relire =) Je te souhaite une très belle année sur les bancs de l’école Pauline, qu’elle soit aussi riche en enseignements et gain de confiance en soi que l’an dernier (mais moins éprouvante !).
    Ce week-end fut un week-end posé (chose rarissime), où l’on a pris du temps chacun de notre côté et puis à deux, surtout quand il s’agissait de regarder et jouer avec les deux adorables chatons de 3 semaines qui habitent chez nous en ce moment <3 Les chats, ces maîtres de la pleine conscience !
    Douce semaine à toi.

  5. Bounza

    Merci pour la découverte de l’article de Laëticia que j’ai vraiment adoré !
    Je suis aussi allée voir 120 battements par minute et comme toi il m’a profondément marquée … Je suis de la fin des années 90 donc je n’ai pas du tout connu l’épidémie sous cet angle et j’ai été absolument bouleversée d’apprendre à quoi les débuts ont ressemblé.

  6. Je suis rentrée du cinéma il y a à peine une heure et j’ai encore l’estomac noué par les émotions provoquées par 120 battements par minute. Une qualité des images et du montage époustouflante pour raconter un combat historique et une histoire d’amour bouleversante. Difficile de revenir à sa vie quotidienne après ce film coup-de-poing-coup-de-coeur. Je suis allée le voir seule et ne pouvait donc en parler à personne. Lire les premières lignes de ton article m’a fait beaucoup de bien. Je n’avais pas encore eu le temps de le parcourir, comme s’il fallait que j’aille voir le film avant. Belle sérendipité, n’est-ce pas ? Merci de nous avoir partagé ton sentiment sur ce film :)
    Merci aussi pour tes partages de ton quotidien et de tes articles préférés – j’ai adoré aussi l’article de Laëtitia et j’ai hâte de découvrir celui d’Amélie Charcosset sur l’écriture.
    Sinon, j’ai aussi réalisé cette année que je suis plutôt une fille de l’automne. Je suis bien contente de pouvoir ressortir mes pulls moelleux, les thés fumants et voir les arbres se parer de belles couleurs dorées et orangées.
    Et je finirai cette immense pavé par te dire que j’adore les textes que tu écris et que j’ai toujours hâte de les lire et de les savourer. Alors merci encore pour tes partages :)

Laisser un commentaire