3
Sep
2017
16
Life Lately 68

Life Lately #68

Ah, reprendre les bonnes habitudes. Les mauvaises aussi essayent de s’immiscer à nouveau dans un quotidien jusqu’alors chamboulé par les repères plus fous des vacances d’été, mais les bonnes habitudes sont très certainement celles qui font qu’on est rare à sombrer en profonde dépression en rentrant de vacances. Retrouver l’odeur du café, redécouvrir ma chambre au réveil et adorer à nouveau la lumière venue d’en bas, la mezzanine qui se découpe en clair-obscur… Et indéniablement, aimer les dimanches matins pour leur silence, leur clarté et le rituel désormais familier. Faire infuser le thé, grignoter un fruit ou un biscuit – je me lève toujours des heures avant Mathieu, et je l’attends toujours pour petit-déjeuner – et m’installer confortablement pour vous écrire, un dimanche matin après l’autre.

Nous nous étions quitté·es fin juillet et je vous disais que j’avais envie de retrouver l’exercice d’écrire régulièrement dans un journal intime, et puis que j’allais partir en vacances déconnectées, comme l’année précédente mais sans mon amoureux, cette fois. Et j’ai profité de ces trois semaines loin de ma moitié pour m’y remettre, au journal intime. Ca peut paraître super-cucul mais ça fait presque six ans que je vis avec ce monsieur, et il est effectivement et sans l’ombre d’un doute, ma moitié. En anglais on dit « better half« , ce que je trouve romantique mais je ne sais pas si je suis d’accord parce que ça voudrait dire que sans lui je serais moins bien. Mais en tout cas il est certain qu’en cas de crise existentielle – donc environ une fois par jour – il représente la partie de moi qui rationalise et qui réfléchis. Ce qui m’évite, forcément, d’entraîner mon propre cerveau à rationaliser et à réfléchir, du coup je pars dans des envolées dramatiques et, une fois seule cet été, je n’ai pas eu le choix : il a fallu que je gère toute seule ces petites crises de doutes et d’angoisse. Ca m’a fait le plus grand bien vous savez, et ça m’a donné envie de vous parler de deux choses : du journal intime, puisque ça fait quasiment 1 mois jour pour jour que j’écris désormais quotidiennement et que ça me fait le plus grand bien, et aussi de l’éloignement, parce que j’ai appris une foule de choses sur moi, sur nous et sur la vie pendant ce petit mois en quasi-célibataire. Vous me direz si ça vous intéresse, ces petits sujets ?

Cette semaine a marqué mon retour à la réalité, donc. J’ai appris bien que ma rentrée universitaire, c’était bien le 4 septembre (c’est demain ! argh !) et que j’avais donc bien peu de temps pour me préparer. J’ai commandé des blocs-notes lignés et margés, j’ai pris des rendez-vous administratifs qui se sont plus ou moins bien passés, j’ai oublié le code de ma carte bleue et c’est assez handicapant, mais j’ai aussi pris soin de saupoudrer toutes ces choses un poil désagréables avec beaucoup de douceur. Des instants séries-ciné avec Mathieu : rattraper Game of Thrones (et être cho-quée par le finale !), mais aussi Rick & Morty (toujours hilarant et tellement intelligent), et puis regarder trois vieux Batman du plus nul au meilleur (dans l’ordre : Batman & Robin, Batman Forever et Batman Returns – épargnez-vous les deux premiers, tandis que Returns est vraiment très bien).

J’ai mis sur pied un projet d’écriture qui aura lieu sur le blog à partir de janvier, et si beaucoup de boulot m’attend d’ici-là alors que je n’ai qu’une envie, vous montrer tout ça tout de suite, je suis contente de prendre le temps de faire les choses bien. J’ai également commencé à réfléchir à la refonte graphique du blog, pour l’améliorer mais aussi le rendre un peu plus sobre, à l’image de ce que je vous disais dans cet article sur le retour à l’essentiel. Et même si cette deuxième version du blog ne verra pas le jour avant lo-o-o-ongtemps, je suis vraiment heureuse de m’y mettre dès maintenant. Je crois que quand on commence à se lasser de quelque chose, il est toujours bon d’imaginer comment l’améliorer, ça aide à patienter en attendant de passer à la réalisation !

Et puis pendant les vacances j’ai lu des tas de livres dont je vous parlerai tout bientôt dans un article dédié, qui aura un format un peu différent des articles lecture habituels. Je recommence doucement à noter des idées de nouveaux articles, en m’éloignant de mes sentiers battus et rebattus depuis des années pour retrouver la route de sujets à la fois plus nouveaux et tellement plus évidents pour moi. J’ai hâte de vous montrer tout ça.

Ah, et pendant que j’y suis, il faut que je vous parle de ma nouvelle obsession : j’ai tellement envie de m’offrir un petit album photo DIY de Cheerz ! Je suis déjà passée par ce site pour m’offrir des instantanés de notre voyage en Écosse et un poster mosaïque de photos des gens qu’on aime, accroché dans notre salon. La qualité d’impression est top, la livraison hyper rapide, et puis ça fait au moins deux ans que j’ai envie d’albums photo pour immortaliser nos années. Mon problème ? Je ne prends que très peu de photos, et la plupart sont sur Instagram – noyées sous des kilos de carottes râpées dans des assiettes ébréchées (même là, si je voulais être parfaite, je n’y parviendrais pas…). Mais en voyant cet album au petit format, qui peut contenir 20 photos, je me suis dit que j’avais forcément au moins 20 photos Instagram pas dégueu représentant notre année 2017. Et effectivement, j’en ai déjà mis de côté une quinzaine, largement de quoi être complétée pendant les quatre mois qui nous séparent de N-O-Ë-L (c’est bientôôôt !).

Donc voilà, je suis décidée : 2017 sera l’année où je commencerai enfin à faire des albums photo ! A ma façon, à notre façon un peu brouillonne, mais c’est aussi ça que j’aime, dans notre vie de toute façon un peu brouillonne aussi. Et vous, vous avez des albums photo papier, ou vous êtes plutôt tout-numérique ? Dites-moi tout, ça m’intéresse !

Pour finir, je vous laisse avec cet article hyper intéressant sur l’histoire de la cellulite, et de comment on a fait de ce phénomène normal et invisible un « problème » pour le corps féminin – encore un… Il y a eu aussi ces articles sur Biobeaubon et Sois belle et parle qui ont alimenté ma réflexion vers un blog et une présence en ligne plus authentique. Et puis j’ai adoré cet article sur Banana Pancakes qui remet en question de manière étayée la mode du Miracle Morning – et si ça vous intéresse je pourrais vous parler de l’échec qu’a été cette « méthode », pour moi et ma vie.

J’espère que vous allez bien, et je vous dis à tout bientôt pour de nouvelles aventures. Prenez soin de vous ! ♥

PS : si je pense qu’il est criminel de sucrer son thé, je fais toujours une exception pour le thé à la menthe marocain. Parce que c’est quand même bien meilleur, avec une ou deux cuillères de sucre. Je trouve ça chouette les exceptions, pas vous ?

Crédits photo : Black Mirror, Banana Pancakes

Vous aimerez aussi...

Life Lately #77
Lectures #13 : en temps de guerre
Life Lately #76
Life Lately #75


20 Réponses

  1. Esvilia

    J’ai très très envie de lire ce que tu as à dire sur le journal intime et sur ce que tu as appris en passant trois semaines sans ton cher et tendre ! J’ai une incapacité chronique à tenir des choses sur la longueur, et l’idée de passer plus de 2 jours sans mon amoureux me panique complètement parce que comme toi, il est ma partie rationnelle, calme et réfléchie… Et cette année il faut que ça change ! Je me renferme trop sur mon couple, et c’est pas très sain :(
    Sinon, je suis Team #souvenirsdanslatête, j’ai horreur des photos !

    PS : je sucre toujours mon thé, noir, vert ou rooibos. Je finirais sûrement en enfer

  2. Marine

    oui oui oui pour tous les sujets que tu veux aborder !! Le journal intime encore plus, moi qui adore les cahiers j’ai hâte de voir sous quelle forme il est et qu’est-ce que tu y écris !
    Concernant les photos, j’ai souvent tatonné, numérique pas numérique.. , puis imprimante photo ( la polaroid) qui m’a déçue pour sa qualité.. et finalement j’ai un classeur type scrapbook et j’envoie mes photos à faire développer dès que possible et je les insère dans mes pochettes et je décore si j’ai envie, mais je reste assez sobre ! Et ça m’oblige à sélectionner !

    Oui c’est bien les exceptions, heureusement qu’il y en a !

    a tout bientôt, merci pour tes jolis mots et tes nouvelles, ça m’a manqué !

  3. Bon courage pour demain ! Je suis comme toi, sucre uniquement pour le thé à la menthe (que je ne pense jamais à faire alors que j’ai une menthe envahissante !). Je serais intéressée par l’article sur un mois sans son compagnon, j’ai du mal à imaginer ça !

  4. Coucou,

    Je ne commente que très rarement ton blog mais je te lis et te suis sur twitter (et instagram). Ton dernier article était très chouette. Et tes idées d’articles (dans ce post) sont cool (la distance entre amoureux, le journal intime, le « miracle morning »). J’aime bien les thématiques féminisme et organisation (même si pour ce dernier, je me sens moins concernée) mais j’aime aussi beaucoup les billets de vie. Donc franchement, n’hésite pas ! Je sais que ce n’est pas facile.

    Perso, mon blog est assez intime (et peu lu) donc je peux écrire un peu tout et n’importe quoi, mais je sais qu’avoir un public peut parfois « limiter ». Je pense toutefois que ton public est bienveillant, t’apprécie pour l’image que tu renvoies et que tu n’as aucune crainte à parfois exprimer des choses plus personnelles.

    Fais comme tu le sens, on s’adaptera :)

    Merci à toi.

  5. J’aime beaucoup faire imprimer des photos. Des fois j’arrive à en faire des albums… J’ai une bonne expérience avec cheerz aussi, j’avais commandé des magnets que j’avais offert à mon entourage pour les fêtes, succès garanti et ils tiennent encore! ^^
    Bref, je trouve que c’est une bonne idée et si tu en as envie : fonce! J’adore me poser pour feuilleter un album, bien plus que de lancer un diaporama de photos sur l’ordi!

    Merci pour les liens tous plus intéressants les uns que les autres!

    De mon côté je sucre le thé earl grey du matin. Pour le thé à la menthe, seulement le « vrai », pas quand j’en fait rapidos au boulot ou chez moi :D

    J’ai hâte de suivre la suite de tes projets, notamment d’écriture.

    D’ici là : bonne rentrée !

  6. Galinette

    Qu’il est bon de retrouver tes si jolis articles. Ils me font toujours beaucoup de bien.

    Je suis bien intéressée par un article sur ton journal intime et tes semaines de quasi-célibataire.
    Avec la rentrée, j’essaye aussi de reprendre des petites habitudes, des micro changements, pour continuer tout ce que j’ai déjà commencé, et avoir les idées d’autres personnes c’est toujours bénéfique.

    Je suis très numérique pour les photos, mais malgré tout j’aime aussi les albums papiers. J’en ai fait un maison pour mon premier voyage aux USA, et un « tout pret » pour le 2ème voyage.
    J’ai tout ce qu’il faut pour en faire un pour mon voyage à Venise aussi, et j’ai commencé un album pour la premère année de mon fils, mais j’ai à peine commencé. Alors pour ses 2 ans, j’en ai fait un tout pret aussi (en passant par Photobox) et j’en suis très contente.

    Bon par contre je m’insurge, Batman & Robin est très bon!! (Ok, sans se prendre la tête hein, c’est pas du grand aart on est d’accord). Certaines répliques sont vraiment très drôles je trouve! Je suis très très fan!

    Bonne rentrée.
    Galinette

    1. Je crois que c’est quelque chose qui me terrorisera quand j’aurai des enfants : oublier, par manque de temps inhérent à la condition de néo-parent, d’immortaliser leur enfance. J’ai tellement de plaisir à feuilleter les albums photo de mes parents, ou de ceux de mon chéri, et pourtant je sais que je suis tellement tête en l’air, qu’il faudra peut-être que je me fasse des rappels sur tous les supports possibles pour ne pas oublier de développer des photos. J’ai un album en cours depuis 2012, je n’y ai mis aucune photo depuis deux ans, c’est une catastrophe… Alors que j’avais commencé à calligraphier dedans, qu’il est plutôt joli, mais juste, imprimer les photos au fur et à mesure je n’y arrive pas !
      Pour Batman & Robin, au final j’ai hurlé de rire mais je ne crois pas que c’était le but du film au départ ? Je le considère comme un très bon nanar :P
      Bonne rentrée à toi, à bientôt !

  7. Coucou !
    J’ai l’impression que ça fait une éternité que je n’ai pas laissé un commentaire ici. Ca me fait plaisir de te revoir publier des articles et j’espère que ces vacances étaient chouettes. Vivement la suite.
    Je voulais aussi te dire que je suis en plein changement. Je quitte mon job et… je n’ai rien de prévu derrière. Je sais juste que je ne veux pas refaire ce que je faisais. Il est fort possible que je fasse des formations, et voir ton cheminement m’aide beaucoup à dédramatiser le fait de ne pas savoir et de recommencer sur une nouvelle voie.
    Alors merci :) !

  8. J’espère que ta rentrée s’est pas bien passée, et que tu passeras une belle année universitaire!
    Je ressens le même besoin d’authenticité, et je n’ai plus envie de me plier à l’exercice du blog pour faire comme tout le monde. J’ai envie de parler de sujets qui me plaisent, d’échanger, et tant pis si je touche moins de marques etc, je crois que ce n’est pas mon objectif.
    Pas de tags, pas de miracle morning, pas de contouring, pas d’unboxing, mais plus d’authenticité.
    J’aime toujours venir te lire ici en tout cas !
    xxx
    Anouchka

    1. Merci pour ton commentaire ! J’ai réalisé qu’en fait, comme je ne compte jamais devenir blogueuse professionnelle, je n’ai pas besoin de plaire aux marques pour exister. C’est libérateur finalement, je ne comprends pas comment je l’avais perdu de vue mais le retrouver m’a fait beaucoup de bien !
      A bientôt ♥

  9. sarah

    J’ai hâte de lire ton avis sur le journal intime! Le mien m’a sauvé la vie: je l’ai commencé il y a 5 ans, à l’époque j’étais au bord de la dépression, empêtrée dans une anxiété sociale. Je me trouvais à cet instant T qui se situe juste avant la bascule mais je luttais, luttais, luttais pour ne pas sombrer, avec une telle rage que j’en voulais à la terre entière puisqu’en vouloir à moi seule n’était plus suffisant. Le journal m’a semblé être la seule solution à ma portée pour sortir cette colère. J’y ai vidé ma tête et vomis mes tripes, sans aucune censure. Et puis au fil des années mon écriture s’est faite plus apaisée et les jolis instants ont remplacé les hurlements. Aujourd’hui j’écris toujours, pour mettre mes doutes à plats, structurer ma pensée, faire de la place dans ma tête pour de nouvelles idées et m’émerveiller du quotidien. Lorsque je relis mon journal je me rend compte du chemin parcouru et je suis infiniment reconnaissante à la moi d’avant d’avoir eu l’idée d’en laisser une trace.

    Je te souhaite que le tien t’apporte autant!

    1. Oh Sarah merci pour ton retour sur ton expérience du journal intime ! J’ai hâte de partager la mienne, je commence à préparer tout doucement, en tout cas te lire me donne confiance en cette petite entreprise personnelle. J’ai un peu peur un moment de ne jamais avoir envie de relire les pages écrites, je me suis détachée de cette peur : au pire je ne les relis pas, pas grave. Mais te lire, sur le chemin parcouru et cette auto-reconnaissance, ça me fait du bien et m’encourage. A bientôt !

  10. Ignace Berger

    Chère Pauline,

    J’adore votre style, votre façon d’être sérieuse et légère à la fois, de dire les choses dans lesquelles on se reconnaît et en même temps de nous arracher à notre quotidien pour ouvrir les yeux en grand et pour nous laisser surprendre.
    Un style dont les Anglais disent: Familiar enough to get you curious, Strange enough to keep you interested.
    Surtout merci pour le plaisir de vous lire. Je crois que vous êtes vraiment sur la bonne voie.
    Ignace

Laisser un commentaire