31
Juil
2017
13
Life Lately 67

Life Lately #67

Bonjour tout le monde ! Vous excuserez cet énième lundimanche, j’ai passé mon vrai dimanche à Compiègne pour une visite familiale express. J’y ai découvert rapidement les Jardins du Palais Impérial et c’était une promenade très agréable sous le soleil inattendu. La semaine dernière a été marquée chez moi par de nouveaux essais d’aquarelle : je me suis essayée aux motifs répétés dans le genre « tapisserie », aux cadres avec du scotch de masquage, et aux petits citrons ! C’est toujours aussi agréable et gratifiant, de voir les couleurs s’harmoniser et rendre comme je l’avais imaginé.

• PATIENCE • #MeditonsEnsemble Le temps qui passe trop vite et nous incite à courir toujours plus pour le rattraper… Cultiver la patience, ralentir, prendre à pleines mains ce temps qui nous échappe et apprendre à le dompter. L’aquarelle est un jeu de patience. 15 minutes le temps que le cadre sèche, 10 minutes pour être sûre que les baies bleues sont bien sèches elles aussi et ne pas les défigurer d’un mouvement trop brusque. La patience de chaque trait de chacune de ces feuilles, pour définir la bonne couleur et le bon mouvement. Et attendre à nouveau avant d’enlever les scotchs pour éviter que le tout ne bave. Quand je peins, je suis 100% présente. C’est finalement assez rare. Alors j’en profite. 🌿🍃 Vous avez encore 2 jours pour vous inscrire au tirage au sort pour recevoir une de ces cartes postales 👉 c’est dans un des posts un peu plus bas ! 🌿🍃 #meditation #watercolor #watercolorflorals #watercolorpainting #winsorandnewton #hahnemuhle #moulinducoq #lemon #hello

Une publication partagée par Pauline (@apauliner) le

J’ai aussi tenu avec une certaine assiduité mon défi #MéditonsEnsemble, même si je n’ai pas posté hier soir, puisque je suis rentrée tard de Compiègne et que j’étais fatiguée. J’ai tout de même médité un peu avant de m’endormir, en faisant ce que mon app appelle un « scan du corps ». Il s’agit de se concentrer successivement sur toutes les parties du corps pour en noter les sensations, ça m’endort en général avant d’arriver aux bras… c’est vous dire l’efficacité de la technique ! Je suis très contente de cette petite semaine de réflexion qui vous a plutôt plu je crois, même si il faut bien que je sois honnête : je ne pense pas que cette initiative suffira à refaire entrer la méditation dans mon quotidien.

Cette semaine, j’ai eu une révélation : « Mais pourquoi je n’ai plus de journal « intime » ?! ». Après avoir sondé rapidement Twitter, je me suis rendu compte que nous étions nombreux·ses à ressentir le besoin de poser nos pensées, petits soucis et grandes angoisses sur le papier. J’ai, comme beaucoup de petites filles et d’adolescentes, eu plusieurs journaux intimes (je crois même avoir eu un carnet cadenassé Diddl…), mais je ne les ai jamais remplis. Je crois que dans ma tête d’alors et jusqu’à très récemment, donc, je me disais qu’il fallait écrire tous les jours dedans pour que « ça compte » – et aussi que c’était un peu puéril. Chez moi, où il y a toujours des carnets plus ou moins vides qui traînent, j’en utilise régulièrement pour me vider le cerveau quand j’ai l’impression que je vais exploser, et ça me fait un bien fou !

J’ai donc décidé d’arrêter d’intellectualiser et de snobiser une pratique courante et humaine, et je vais reprendre officiellement un journal. J’attends juste de recevoir des carnets qui devraient arriver avant de partir en vacances, et zou. Me connaissant, je vais essayer de faire en sorte qu’il ne soit pas qu’un déversoir à angoisses, et probablement y réintégrer l’habitude de consigner mes gratitudes, comme je le faisais dans mon Bullet Journal. D’ailleurs, Boho Berry, une YouTubeuse américaine de la communauté du BuJo utilise un terme qui me semble totalement adapté à ce dont j’ai besoin : « brain dump« . Comme une « décharge de cerveau », consigner tout ce qui a besoin de sortir pour être plus apaisée. Ça vous arrive, vous aussi, d’avoir besoin de ça ?

J’ai lu pas mal de choses depuis mon arrivée chez mes parents : j’ai fini Vernon Subutex 2, lu King Kong Théorie et suis retombée amoureuse de Virginie Despentes. J’ai lu The Disaster Artist et ai été fascinée, émue et touchée par cet ovni, un livre qui raconte le tournage du meilleur nanar de tous les temps, The Room. Je suis confrontée à nombre de difficultés pour parler de ces deux œuvres, parce que comment convaincre des gens du génie d’un film qui a été décrit par la critique comme « un coup de couteau dans le cerveau » ? Donc voilà, je vous dis juste que ce film est hi-la-rant, et que l’histoire de ce film est drôle et touchante et inquiétante à la fois. Vous en faites ce que vous voulez. J’ai aussi lu les 3 tomes des Vieux Fourneaux, une jolie BD que j’avais offerte à mon papa pour son anniversaire. Je l’aime beaucoup et vous la conseille chaudement.

Mais du coup, ma pile de lectures de l’été a déjà considérablement baissé et mon article qui vous la présentait est par conséquent à moitié obsolète. Ça me frustre énormément et au vu de la semaine un peu folle que je vais passer, je pense que cet article ne verra pas le jour, et que je vous parlerai de mes lectures de l’été à mon retour de vacances, pour vous raconter un peu plus en détail ce que j’en ai pensé. D’ailleurs, on ne va pas se mentir : ce Life Lately sera probablement le dernier article avant la rentrée.

En effet, ma famille et moi partons en fin de semaine pour 3 semaines de camping déconnecté, et je vais donc employer les quelques jours qui me restent à faire mes bagages et à regarder tous les films Harry Potter, à raison d’un film par soir jusqu’au départ. (ce soir c’est le 3 ou le 4, dépendant du DVD qu’on retrouve ou pas… ne laissez pas vos films chéris traîner près d’enfants de moins de 11 ans, petit conseil d’amie.) Quel plaisir de revoir ces films, je ne me lasse pas de voir les acteurs grandir et de réaliser que je connais toujours, des années plus tard, certaines répliques par cœur. (« Malfoy, espèce de sale petit cancrelat répugnant ! » étant une de mes favorites, juste devant « Dobby est liiiibre !« ) D’ailleurs, c’est aujourd’hui le 37e anniversaire de mon sorcier préféré (gros coup de vieux), alors… Joyeux anniversaire, Harry Potter ! (et joyeux anniversaire, Queen Jo.)

Je vous laisse avec quelques liens en vrac :

J’espère que vous allez bien, prenez soin de vous et à bientôt !

Crédits photo : Mango & Salt, Green Me Up!

*

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez me le dire même sans commenter, en cliquant simplement sur le petit ♥ en-dessous de la date, à gauche du titre.

Enregistrer

Enregistrer

Vous aimerez aussi...

Life Lately #70
Life Lately 69
Life Lately #69
Life Lately 68
Life Lately #68
ASLW 65
Ailleurs sur le web #65


5 Réponses

  1. Bonjour Pauline,
    je te recommande cet article sur le fait d’écrire son journal : http://www.jenmorriscreative.com/how-journaling-can-change-your-life/
    Pour ma part, je ne tiens pas un journal régulier, mais j’ai un carnet dans lequel j’écris moyennement régulièrement, et quand j’arrête, c’est toujours une erreur. Ca me fait énormément de bien d’écrire n’importe quoi, y compris des tentatives de fiction ou autre. Il n’y a que moi qui le lis donc j’ai réussi à lâcher-prise totalement sur le contenu et surtout, son hypothétique qualité. C’est souvent du vrac, du mal écrit, mais on s’en fiche. Ca me fait du bien.
    Ce qui est très efficace, aussi, c’est d’y écrire ce qu’on veut. Ca aide à le définir et quand on relit de telles listes quelque temps après, on s’aperçoit que si on a bien formulé ses souhaits, ils se sont accomplis (loi de l’attraction etc).
    Bref : je t’encourage à tenir ton journal, y compris n’importe quand !

  2. Tes aquarelles sont super mimis !
    La technique du « scan du corps » est intéressante, je vais essayer, ça m’aidera peut être à m’endormir un peu plus vite.
    Quand au « carnet intime », j’en ai un depuis plus de deux ans et ça m’aide énormément . Je ne m’impose aucun rythme : je peux écrire tous les jours pendant une semaine puis ne rien écrire pendant 1 mois, puis reprendre de manière disparate… J’écris vraiment quand j’en ressens l’envie, le besoin. J’y note tout ce qui me passe par la tête, les choses qui sont trop personnelles ou intimes pour que je puisse le partager à mes proches ou sur mon blog. C’est fou comme le fait d’écrire quelque chose met de l’ordre dans les pensées et apaise l’esprit !

  3. C’est une merveilleuse idée de reprendre un journal intime. Je pense aussi que l’écriture a un pouvoir que l’on oublie souvent. Parfois rien qu’écrire sur mon blog me fait énormément de bien. Mais lorsque c’est un peu trop intime je préfère écriture dans un carnet. Ou sur une feuille blanche. Cela libère tellement .
    Bisous ma douce et belles vacances,
    Pêche
    http://www.pecheneglantine.wordpress.com

  4. Marine

    Pour le journal intime, c’est super que tu reprennes ! Je le fais depuis peu, j’ai un moleskine 1 jour par page, j’y jette mes pensées en tout genre, ce que j’ai fait, mes gratitudes etc.. et le 1 page par jour « m’oblige » à en faire une rituel ;) sinon je l’oublie vite et ça fait tellement de bien !
    Hâte de voir ton joli carnet ;)

Laisser un commentaire