24
Juil
2017
15
Life Lately 66

Life Lately #66

« Life Lately #66 » ? Elle nous prend pour des imbéciles, la Pauline ? On sait très bien que ça s’appelait « Ailleurs sur le web » avant, on n’est pas dupes, hein ! Loin de moi l’idée de vous flouer ! J’ai décidé, après moult délibérations et messages paniqués envoyés à mes amies conseillères en matière de blogging aléatoire, de donner à cette catégorie un titre qui ressemblait un peu plus à ce que je voulais faire.

Je crois n’avoir jamais prétendu que la revue de web hebdomadaire était pour moi autre chose qu’un prétexte, pour vous raconter un petit peu ma vie et ma semaine. Vous avez été par ailleurs nombreux·ses à confirmer mon ressenti, celui que j’avais déjà en lisant par exemple les Links I Love de mon amie Yasmine, les Dimanche de Juliette et les Happy Sunday de Julie : ce sont les tranches de vies qu’on aime partager, et les bons articles de blogs sont de chouettes bonus.

En tout cas, je commençais à avoir « Ailleurs sur le web » en horreur, j’avais envie de changement, et cette semaine a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Alors que j’ai pris un plaisir toujours semblable à vous écrire ma petite intro en ce beau lundimanche, j’ai voulu ensuite préparer la revue de web à proprement parler et là… surprise ! Je n’avais enregistré qu’un seul lien dans mon Pocket. Je n’avais donc pas du tout de revue de web à vous proposer. Alors au diable les habitudes, j’ai pris mon courage à deux mains et renommé la fameuse revue de web pour la faire devenir une rubrique de papotage. (le saviez-vous : je déteste le verbe « papoter »)

Ailleurs sur le web est morte, vive Life Lately ! Des petits articles publiés le dimanche (ou le lundimanche, donc), où on discute des jolies choses. A la fin je continuerai de glisser quelques liens qui m’ont plu dans la semaine – peut-être un peu moins nombreux, je l’espère de sources plus variées, mais tout de même, je continuerai ce partage.

Voilà l’explication de ce nouveau titre, qui nous accompagnera au moins pour les 65 prochaines semaines !

*

Sinon, voici presque une semaine déjà que j’ai rejoint mes parents dans leur campagne, pour profiter de ma famille et de la douceur d’une vie de vacancière. On peut désormais compter les dodos avant la grande route, la déconnexion totale, les nuits en bungalow et les réveils aux sons des rapaces de montagne qui planent à mille lieues au-dessus de nos têtes. J’ai hâte, vraiment.

Ce début de vacances n’a pas vraiment la tête que j’avais imaginée. Je m’étais dit qu’une fois au repos, avec rien d’autre à faire que d’imaginer le repas du soir et des manières de s’occuper la journée, je ne pourrais que me sentir mieux que ces mois précédents. Des mois enrichissants et intenses mais qui ont définitivement tiré sur la corde de ma santé… Il faut croire que mon corps a besoin de temps pour se remettre du rythme insoutenable auquel je l’ai soumis. Je suis immensément frustrée, mais je pense que c’est maintenant qu’il faut que je m’exerce au lâcher-prise.

Je prends garde à cultiver les petits bonheurs, pour ne pas m’enliser dans une déprime passagère mais forcément pénible. Alors les voici, ces petits bonheurs des derniers jours :

Avant de partir, nous avons pris la décision avec Mathieu de changer de matelas à la rentrée. J’ai des problèmes de dos qui ne sont pas arrangés avec un matelas qui date littéralement de mon arrière-grand-mère… on commence à sortir fortement les ressorts, et surtout il est bien trop mou ! J’ai l’impression que c’est un truc de vrais adultes, ça, l’achat d’un matelas en commun… l’étape ultime après l’achat du canapé il y a deux ans. On a jeté notre dévolu sur un matelas Bruno (l’article de Julie l’an dernier m’avait fait noter précieusement la référence dans un coin de mon cerveau-éponge). Garanti sans produit toxique, il répond à mon critère principal de ne pas polluer ma chambre plus que nécessaire. Je ne souhaite pas voir la fin de mes vacances arriver trop vite, donc je ne vais pas vraiment dire que j’ai hâte d’être en septembre, mais j’ai hâte en tout cas de tester ce nouveau matelas et de vous en parler !

L’arrivée d’un deuxième chaton chez mes parents a égayé toute la famille. Le petit est tellement mignon et attendrissant, je dois déjà avoir 1500 photos de lui dans mon téléphone. D’ailleurs avec ma petite sœur, on a fait un compte Instagram pour les deux matous de la maisonnée, comme ça quand je partirai elle pourra me donner des nouvelles. Le taux de mignon est très élevé, n’hésitez pas à suivre les aventures de Neptune et Numa !

Je suis allée chez ma marraine, que je n’avais pas vue depuis longtemps. Elle avait cuisiné des tas de choses délicieuses, dont une salade de courgettes à la feta et à la menthe et un gâteau à la rhubarbe et au chocolat blanc. J’en salive encore ! Ma marraine est une des personnes les plus douces et inspirantes que je connaisse. Je m’estime tellement chanceuse de l’avoir dans ma vie.

Mon impatience face aux définitions tordues de mon cahier de mots-fléchés commence à s’estomper et je crois que je progresse, c’est-à-dire que je triche bien moins qu’au début :D et je continue à m’entraîner à l’aquarelle, si pas tous les jours, au moins tous les deux jours. J’ai mis 3 cartes postales à « gagner » sur Instagram et sur Facebook, si ça vous dit ! Le tirage au sort se fera la semaine prochaine. 

Enfin, retrouver ma famille cet été est vraiment une source de joie qui adoucit pas mal de maux. Après des années où nous n’étions pas si proches (la crise d’adolescence tardive…), j’ai vraiment le sentiment de les avoir retrouvés, tous. Ils n’étaient jamais partis évidemment, mais qu’est-ce que c’est doux de savoir de nouveau apprécier leur présence, leur soutien et même leurs petits défauts. Je réalise alors que je suis vraiment une family girl, ce que je dois tenir de ma Maman et de ses racines italiennes. Mon besoin de bisous et de câlins est toujours comblé quand je suis ici, c’est génial.

Enfin, j’ai commencé sur Instagram une semaine de méditation avec le hashtag #MeditonsEnsemble. Chaque jour jusqu’à dimanche, on se retrouvera pour parler de méditation, d’introspection et essayer de lâcher-prise sur l’anxiété et la culpabilité, pour trouver un meilleur sommeil. Si cela vous tente, n’hésitez donc pas à vous abonner à mon compte Instagram !

• RACINES • #MeditonsEnsemble Quand je suis chez mes parents, je suis entourée des œuvres de mon grand-père. 🎨 C'est toujours l'occasion pour moi de réfléchir à ce mythe mélanésien rencontré il y a quelques années : « Tout homme est tiraillé entre deux besoins. Le besoin de la Pirogue, c’est-à-dire du voyage, de l’arrachement à soi-même, et le besoin de l’Arbre, c’est-à-dire de l’enracinement, de l’identité. Les hommes errent constamment entre ces deux besoins en cédant tantôt à l’un, tantôt à l’autre jusqu’au jour où ils comprennent que c’est avec l’Arbre qu’on fabrique la Pirogue. » Aujourd'hui je centre ma méditation sur ces racines, sur l'attachement que j'ai à ma famille. J'ai besoin de me recentrer ainsi, pour que mon irritabilité ne soit plus l'émotion qui guide mes interactions avec mes proches. Et vous, que vous évoque le mot "Racines" ? Prenez bien soin de vous. (Photo : une huile de mon grand-père, accrochée dans la salle à manger) 🌿🍃 #meditonsensemble #oilpainting #racines #family #bienveillance #communication #meditation

Une publication partagée par Pauline (@apauliner) le

J’ai beaucoup aimé cet article de Florence sur Lyon, une ville dont je n’ai vu que le tram (merci Pauline…) et qui mériterait bien un petit séjour touristique ! Ça tombe bien, une de mes amies y déménage à la rentrée, un petit weekend lyonnais va devoir s’imposer…

Sur le blog, j’attends toujours de recevoir mes livres pour finaliser ma pile à lire de l’été et vous la poster ici. Je suis également en train de faire le tri entre mes envies et vos suggestions de sujets à traiter (je me suis fait un beau tableau à double entrées, en bonne #controlfreak que je suis), donc le blog tournera au ralenti jusqu’à la rentrée, mais c’est pour mieux préparer un super retour ! J’aurai, cela dit, peut-être le temps de vous parler d’aquarelle avant de partir camper, est-ce que cela vous dirait ?

Et vous, comment allez-vous aujourd’hui ? Qu’avez-vous prévu cette semaine ? Que pensez-vous de ce changement de titre et de ce nouveau format ?

Passez une belle semaine, et prenez bien soin de vous. ♥

Crédits photo : Friendly Beauty, La Mouette

*

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez me le dire même sans commenter, en cliquant simplement sur le petit ♥ en-dessous de la date, à gauche du titre.



12 Réponses

  1. Bonjour Pauline,
    Je ne commente pas aussi souvent que je le voudrais par ici, mais je lis toujours tes articles avec plaisir. Prends bien soin de soi en vacances, ce sont des moments précieux, profite en bien.

    J’ai trouvé la citation sous le tableau de ton grand-père très parlante. Elle résonne d’ailleurs beaucoup en moi, je suis l’exemple typique de la fille qui a besoin du voyage pour mieux se sentir chez elle en suite. Les envies de voyage vont et viennent, par cycles…

    Et j’aime beaucoup ce que tu fais avec les aquarelles. C’est peut-être simple, mais ça m’épate !

  2. J’aime beaucoup de nouveau titre de rubrique :) et le contenu qui l’accompagne. Tu me donnes envie de me sortir de ma phase « léthargique »… Cette semaine c’est travail, retrouvailles ce mercredi avec me loulous partis chez Papy et Mamie depuis deux semaines (j’ai trop hâte, ils me manquent!) et puis en théorie un article de blog vendredi mais pas écrit et aucune photo de prise (avec les loulous qui rentrent je sais que mon article ne sera pas publié c’est certain), en théorie le rituel aquarelle mais je n’ai toujours pas osé me lancer, en théorie instaurer une routine sportive dans ma routine du matin mais je n’arrive pas à passer à l’acte, en théorie me remettre à la cuisine en introduisant des plats végé mais là aussi je n’ai aucune motivation…
    Que je n’aime pas ces périodes où je me sens comme ça, pleine d’envies mais avec aucune énergie… je m’auto-agace :D (oui du verbe s’auto-agacer!) Peut-être un besoin de repos et de vacances?
    Je vais retourner relire le blog de Marie peut-être que cela m’aidera ;)

    1. Merci beaucoup Laurianne !
      Je suis un peu comme toi, je suis léthargique mais bouillonnante, un peu comme l’eau qui dort. J’espère qu’une grande bouffée de créativité va me soulever bientôt ;) Allez courage, et bonnes retrouvailles avec tes petits !

  3. goor

    Merci pour ce bel article! J’apprécie beaucoup ce nouveau format!
    C’est un grand classique que de voir le corps s’exprimer après des mois de travail intense (phénomène bien connu des enseignants (ce que je suis): l’organisme supporte plus ou moins docilement pendant des mois, puis quand tout s’arrête, il s’écroule…
    Courage! En tout cas tu sembles avoir de bonnes pistes vers la sérénité…
    Venir à Lyon n’est pas une option: c’est une obligation! (et c’est une Lilloise qui parle!)

    1. Oui je connais bien ça, mes parents eux-mêmes profs le vivent souvent ! Bon mon petit problème c’est que mon organisme n’a pas été très docile plusieurs mois avant d’être mis au repos alors là, ça commence à être long ;)
      Merci pour ton commentaire !

  4. Mon chéri m’avait récemment parlé de Tediber, là c’est Bruno, et en cherchant en ligne je suis tombée sur Emma et Le matelas français ! C’est un nouveau monde qui s’offre a moi les matelas vendus en ligne directement ^^ Je pense qu’on va craquer, notre matelas se fait vieux.
    J’ai vaguement médité ce matin, le chat ne voulait pas que je fasse du yoga, donc j’ai zappé une posture en l’ayant sur les genoux, yeux fermés :)

    1. Ah oui pareil, j’ai découvert plein de références en me renseignant à nouveau sur Bruno ! Le sommeil c’est tellement important que même si ce n’est pas du tout une somme anodine, on va clairement craquer à la rentrée ! Mes problèmes de dos et de sommeil me supplient d’être raisonnablement déraisonnable. :D

  5. Ignace Berger

    Super bonne idée, le changement de titre, parce que c’est pour ça que j’aime tant vos articles… parce que, entre les lignes, je retrouve une amie, l’esprit de famille, le goût de l’aventure, l’audace, le courage, l’envie d’aller de l’avant, et tant d’autres choses dans lesquelles je me reconnais. Vous retrouver, ça fait du bien…

  6. Je peux te confirmer l’impression que tu as que ces articles sont aussi agréables pour lire tes quelques mots/nouvelles de la semaine que pour les liens que tu peux y partager! Tu fais bien de ne pas te mettre la pression :)

    Quant à ton idée de week-end à Lyon… Oui mille fois oui! (le biais de la fille qui y vit depuis 4 ans… oups!)
    En Septembre-Octobre la ville est encore très jolie, dans sa robe d’automne. C’est tellement agréable de se promener dans ses rues (surtout dans les pentes de la croix rousse… suis-je un cliché ? sûrement)(il y a une librairie sympa Grande rue de la Croix Rousse d’ailleurs, pleine de vieux livres d’occas, du sol au plafond, partouuut sur tous les murs)

  7. Je n’ose jamais commenter, mais là je me lance, pour te dire que j’aime beaucoup tes revues web, mais que je sens que ce nouveau format va être tout aussi bien! J’adore le titre que tu lui as donné, c’est tout doux, à l’image des tes petits mots hebdomadaires.
    Je suis tes aventures avec l’aquarelle et je serais très intéressée par un article, tu me donnes tellement envie d’en faire moi aussi! (bon, je suis une bille en dessin et je n’ai pas le temps actuellement de m’y mettre, mais un jour… et en attendant je m’inspire de ce que tu fais!)

Laisser un commentaire