28
Mai
2017
16
ASLW 61

Ailleurs sur le web #61

Dimanche douceur, dimanche au soleil après une semaine de températures estivales, de ciels bleu bleu bleu, de sandales et d’envies d’ailleurs. Je vous l’avais expliqué dans mon dernier article plein d’excuses, je suis un peu occupée en ce moment. J’essaye d’écrire mon rapport de stage – et je suis bien contente de ne pas m’être lancée dans des études qui finissent en mémoire parce que c’est déjà bien trop stressant de devoir rendre une trentaine de pages… Je suis toujours fatiguée mais un peu moins, par contre les journées ne font toujours que 24 heures. J’ai envie de faire des tonnes de choses, je canalise mes envies, je priorise.

J’ai envie de vous parler de deux choses en ce joli dimanche avant de vous présenter les lectures qui m’ont plu ces dernières semaines. Premièrement : j’ai découvert que j’étais complètement fan des massages et de l’expérience spa. J’ai pu passer un après-midi magique dans un spa très luxueux en Angleterre le week-end dernier, grâce à mon amie qui se mariait et voulait passer un moment spécial avec ses demoiselles d’honneur. Spécial, ça l’était. Au-delà de l’expérience « luxe » qui m’a impressionnée et questionnée, j’ai pu profiter d’un massage complet, du sommet du crâne à la pointe des pieds, et c’était fan-tas-tique. J’ai mis du temps à déconnecter mes neurones encore branchés boulot-boulot, mais une fois que c’était fait, j’ai pu profiter à 100% et c’était incroyable.

Cette expérience m’a fait réaliser un truc tout bête : il y a plein d’endroits de notre corps qu’on ne touche jamais, pas en profondeur en tout cas. Je suis quelqu’un d’hyper tactile, j’aime beaucoup le contact humain, et ce massage m’a laissé une drôle de sensation. Comme si mon corps manquait de contact. Le crâne, les mollets, la plante des pieds : ces zones étaient hyper sensibles sous le toucher de la masseuse, une sensibilité presque désagréable ou douloureuse parfois, alors que les zones comme les épaules ou les bras étaient bien plus habituées. Bref, je ne sais pas quoi retirer de cette réalisation, peut-être qu’il faut que j’aille me faire masser plus souvent (ce que je vais essayer de faire parce que c’est vraiment trop cool), ou peut-être qu’il est temps de tester l’auto-massage, sur le crâne ou la plante des pieds par exemple. Je ne sais pas pourquoi je vous raconte ça, vous devez trouver que je suis zinzin mais tant pis ! C’était vraiment étrange et ça m’a beaucoup marquée.

A cause de ce beau soleil et de mon tout récent tatouage, je me suis remise en quête de la crème solaire parfaite : bio, végane, qui s’étale bien, pénètre facilement, ne laisse pas de fini gras… et j’ai encore échoué, pour la 3e année consécutive. Il y a deux ans, j’avais pris une crème UV Bio au SPF de 30 (pas assez pour protéger mes tatouages, mais à l’époque j’en avais peu, et j’ai une peau méditerranéenne peu sujette aux coups de soleil). Catastrophique : elle ne s’étalait pas, laissait une pellicule blanche pendant des heures sur la peau, c’était horrible. L’an dernier, lors d’un séminaire, on m’a offert une crème solaire L’Oréal. Je vous avoue que j’ai longuement hésité à la prendre, mais elle arrivait à point nommé : j’étais dans un endroit très ensoleillé, il faisait très chaud, et je partais directement après pour 1 mois et demi loin de chez moi et de mes commerces habituels. Avec son SPF 50+, elle correspondait à mon besoin de protéger efficacement mes tatouages, alors même si elle était bourrée de trucs dégueu (parabens, nanoparticules…), je l’ai utilisée et j’ai fini le flacon à la fin de mes vacances en camping. Cependant, il était évidemment hors de question que je rachète une crème aussi dégueulasse, donc cette année j’ai voulu me relancer dans ma quête à la crème solaire éco-responsable.

Ma consommation a un poil changé depuis l’expérience UV Bio ratée : l’e-shop de Gala, Happy Léon, a fermé, je n’aime plus trop commander des cosmétiques inconnus sur Internet (et commander sur Internet en général)… alors j’ai pris une nouvelle tactique. Je suis allée les yeux fermés dans mon épicerie végane et j’ai pris le premier solaire 50+ qui était disponible – et le seul, d’ailleurs – de la marque Eco cosmetics. Son format tout petit de 50 mL m’a fait hausser un sourcil, mais le label bio m’a poussée à l’achat. C’était un test, on verrait bien. Résultat des courses : la crème a une drôle de couleur rougeâtre, elle ne s’étale pas bien du tout et irrite même nos peaux, à l’amoureux et à moi-même, quand on doit l’étaler. Elle pénètre certes assez facilement, mais laisse un film gras qui ressort au bout de quelques heures de chaleur et fait luire la peau. Une nouvelle catastrophe, qui m’a encore coûté très cher, à 25 € le mini-flacon.

Alors voilà, je fais mon aveu de consommatrice imparfaite : j’ai racheté une crème solaire en pharmacie, de la marque Avène cette fois. Elle est probablement d’une composition toute laide, mais elle a un SPF de 50+, elle fait son job de crème solaire, et elle ne coûte pas un rein. Je me console en me disant que je ne me baignerai pas en eau vive (mer ou rivière) donc que je ne polluerai pas ces eaux-là avec un produit nocif. Mais voilà, ça m’embête : je fais tout ce que je peux, j’achète bio et végane, pourtant les produits ne sont pas à la hauteur de mes attentes, qui ne sont pas non plus complètement inatteignables. Évidemment il doit exister des crèmes solaires bio et véganes qui sont parfaites, mais pas dans un rayon de 10 km autour de chez moi, sans commande sur Internet, et dans une situation d’urgence où il fait 30°C et où je n’ai pas envie de me cacher sous des manches longues pour ne pas abîmer mon tatouage tout neuf et donc hyper sensible. C’était ma déception de la semaine. Si vous avez ze crème solaire parfaite, qui ne coûte pas dix milliards les 12 µL, je suis toute ouïe pour l’année prochaine !

Et voilà, j’arrête de déblatérer mes bêtises. En route pour la revue de web ! Bonne lecture ♥

*

Chez Astrid, on découvre les règles d’or de la préparation du thé. Si vous n’avez pas encore de bouilloire à thermostat : mais qu’attendez-vous ?!

Grâce à Marie, on apprend plein de secrets sur le matériel pour bien réussir ses aquarelles. Ce passe-temps me manque, je ne sais pas pourquoi j’imagine toujours l’aquarelle comme une activité à faire quand le temps s’étire à l’infini. (pas mon dada en ce moment, donc.)

J’ai adoré cet article d’Ophélie qui détaille 5 erreurs à éviter quand on veut défendre les animaux. Je suis contente de lire ce genre de discours, qui remettent le véganisme là où il devrait toujours être : au centre d’une démarche globalement bienveillante.

Super vidéo de Marie aka. Shakermaker : elle y raconte comment elle prend soin de ses tatouages en évitant les produits classiques cracra (Bépanthen, je te juge). J’approuve ses méthodes et y reviendrai moi aussi lors d’un article tatouage (un jour) (promis).

Toujours dans la veine d’encre, j’ai trouvé l’article de Laëtitia sur son cover-up très touchant de sincérité. C’est difficile parfois de s’avouer avoir fait une erreur en se faisant tatouer, mais c’est aussi l’occasion de reprendre le contrôle : son cover-up est d’ailleurs magnifique !

J’ai beaucoup aimé cette sélection-guide d’accessoires pour yogis sur le blog Smootheries. J’ai moi-même enfin une brique de yoga, et c’est vrai que ça change la vie. (je n’ai pas déroulé mon tapis depuis une éternité, jugez-moi)

Retour chez Ophélie qui nous présente le livre de Melle Pigut : L’heure du petit-déjeuner végane a sonné ! Le petit-déjeuner étant mon repas préféré de la journée, je ne peux que saliver devant tant de recettes appétissantes.

Quelques conseils plein de bon sens (et de références) sur le blog Green Me Up! : les 10 commandements d’une alimentation très végétale. Je me les suis notés dans un coin pour ne pas oublier.

Sur le blog de Victoria, des idées pour ne pas être en rade lors des barbecues entre copains, quand on est végétarien·ne. On a déjà testé les lamelles de courgettes au barbecue, c’est tout simplement délicieux avec une bonne marinade.

Enfin, Julie sur son blog Friendly Beauty nous parle des avantages du faire soi-même. Fierté, économies, gain de temps, d’autonomie : faire maison sa lessive, ses repas ou ses cosmétiques, c’est aussi consommer de manière plus responsable !

*

C’est tout pour aujourd’hui ! Je prépare petit à petit de « vrais » articles, ils arriveront quand ils seront prêts et j’espère qu’ils vous intéresseront, parce que je prends beaucoup de plaisir à les écrire. C’est beaucoup plus lent que mon processus habituel, mais c’est aussi hyper intéressant de découvrir comment jongler entre toutes les facettes de ma vie. Je tâtonne, mais j’aime assez.

Oh, rien à voir mais j’ai commandé un Filofax et j’ai trop hâte de le recevoir. C’est Marie-Gabrielle qui m’a convaincue de tester ce système, je crois que je vais enfin réconcilier mon amour du Bullet Journal avec mon manque de temps et de motivation hebdomadaire pour dessiner mes semainiers. Je vous tiens au jus, et je pense que je vais perdre toute décence et faire un unboxing sur Instagram quand je l’aurai reçu. D’ailleurs, je suis définitivement de retour sur Insta, je poste moins de photos – parce que je suis dans une période où j’ai envie de trouver une espèce de cohérence à mon fil et où j’en ai marre des photos de mes assiettes prises en vue du dessus, allez savoir pourquoi – mais je poste pas mal dans mes stories, parce que c’est rigolo et rapide. (surtout les recettes express, j’adore faire ça) (faudrait que je recommence à cuisiner, et autre chose que des pâtes alla puttanesca)

On se dit à bientôt ? (n’oubliez pas de vous inscrire à la newsletter mensuelle si vous voulez un petit mot doux dans votre boîte début juin)

Prenez soin de vous ♥

Crédits photo : Mango & Salt, Friendly Beauty, Les Tribulations de Marie

*

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez me le dire même sans commenter, en cliquant simplement sur le petit ♥ en-dessous de la date, à gauche du titre.

Vous aimerez aussi...

Life Lately #79
Life Lately #78
Life Lately #77
Lectures #13 : en temps de guerre


24 Réponses

  1. Marion

    Nuxe fait une crème solaire bio que j’aime bien, mais je ne sais pas si elle est végane. :(
    (Idem pour Lovéa que j’aime bien, mais pas facile à trouver partout.)

  2. Marine

    Merci pour tous ces liens j’adore aller fouiner ! Et pour le filofax, lequel as-tu pris ???? Je suis une fan d’agenda ;) tu vas aimer le bullet journal en mode fonctionnel j’en suis sûre ! Pour la crème solaire je viendrais relire les commentaires ! =)

  3. Bounza

    Merci beaucoup pour cet article rempli de liens géniaux, dévoré entre 2 questions de physique chimie :)
    Pour la crème solaire j’ai fait un projet cette année dessus dans ld cadre de mes études et ma conclusion c’est que je vais continuer comme avant : pas de crème et une exposition modérée en évitant de rester trop longtemps aux heures les plus chaudes. C’est un produit cosmétique tellement controversé et tellement cher …

    1. Je suis d’accord avec toi. Ma peau n’a en général pas besoin de crème : j’ai des origines méditerranéennes qui m’empêchent de brûler si je suis raisonnable dans mon exposition au soleil. Cependant avec mes tatouages, je préfère avoir une très bonne protection, surtout que j’ai la fâcheuse manie de me faire tatouer juste avant l’été. Quand ils sont tout neufs, les tatouages sont hyper fragiles et je serais hyper déçue de les abîmer aussi rapidement à cause d’un manque de protection.

  4. parisia71

    Super retour de la revue du web : merci ! Moi aussi, je suis à la recherche désespérée d’une crème solaire bio et surtout non testée sur animaux. Alors, tout comme toi, je suis preneuse de bons plans. J’avais beaucoup entendu parler de celle d’UV bio et je pensais donc l’acheter en ligne. Ton expérience m’a carrément dissuadé. Je souffre tous les ans d’allergie solaire dès les premiers soleils (plus les autres allergies bien sûr) et je prends déjà des gélules de préparation au bronzage (forcément : présence de gélatine animale !). Mais il n’y a que ça qui m’évite les urticaires géants…. D’ailleurs, au sujet des allergies saisonnières, pour éviter de prendre mes antihistaminiques habituels (de mars à septembre), j’ai testé un truc naturopathique qui sur moi est pour l’instant très efficace. Il s’agit d’EPS (extrait de plantes standardisées, mélange à demander en pharmacie) d’échinacée+cassis+plantain. Bluffant ! je précise que je ne suis pas diagnostiquée allergique (les tests dermatos ne confirment aucune allergie !) et pourtant je souffre des symptômes très très invalidants de l’allergie saisonnière … Donc si ça peut aider certains d’entre vous : tentez …
    Bon courage pour ton mini-mémoire : je comprends ce que tu dis à ce sujet. J’ai rédigé un mémoire de maîtrise en histoire médiévale et j’ai encore des souvenirs très pesants de cette expérience. Cela m’empêche d’ailleurs de me lancer à nouveau dans une nouvelle formation …….
    Bonne fin de We !

  5. J’avais aperçu, voici trois ou quatre ans, des recettes de crèmes solaires à faire soit même. Je n’ai pas creusé, ni la réalisation ni l’efficacité.

    1. J’en ai vu sur Aroma-Zone, le SPF ne va pas au-dessus de 15 et franchement, je ne ferais pas confiance à une recette DIY pour un produit aussi important pour la santé.

  6. Salut Salut ;)
    J’utilise la crème de UV Bio en 50 SPF. Elle est chère oui, elle est pas facile à étaler oui, elle laisse une couche blanche oui, mais bon dieu qu’est-ce qu’elle est efficace ! Je réside en ce moment à la Réunion, je suis partie aussi à Maurice donc je l’ai testé et je ne suis pas déçue de son efficacité. La couche blanche ne me dérange pas, je préfère être blanche (haha) et bien protégée ;) Et je bronze quand même, je ne reste pas blanche au final ;)
    Même mon amie non végane qui a testé cette crème l’a beaucoup aimée, malgré ses désavantages. Je me dis qu’au fond, tout ce qu’on attend d’une crème solaire c’est qu’elle nous protège, donc surement que cette couche a sa raison d’être. Et surtout, je sais que je ne mets pas de cochonneries sur ma peau.
    Je comprends aussi ta déception :) en espérant que tu trouves ta crème idéale.
    Bisous Bisous

    1. Merci pour ton retour sur cette crème ! Pour moi la couche blanche n’était pas forcément le plus terrible (même si c’est v’là moche), c’est vraiment le fait que je n’arrivais pas à étaler la crème ! C’est extrêmement désagréable, surtout quand je passe tout l’été en maillot de bain et que je dois protéger tout mon corps :D au-delà du fait que c’est long à appliquer c’est aussi irritant pour ma peau qui n’aime pas trop les frottements répétés pour étaler le produit. Bref :D contente qu’elle t’aille à toi en tout cas !

  7. Galatée

    Hello! Je me permets de te laisser un petit mot parce que moi, je ne jure plus que par cette marque depuis des années. https://www.laboratoires-biarritz.fr/. Testé et approuvée aux Maldives, sur ma maman rousse et même sur mon papa qui est « crèmekipoissephobique » ;P
    Non testée sur les animaux, seulement ou trois produits contiennent de la cire d’abeille. Par contre je les trouve en magasin bio mais je ne sais pas si ils ont un « où nous trouver »

    Voilà, j’espère que ça t’aidera.

  8. J’ai bookmarqué cette photo instagram (https://www.instagram.com/p/BSoEFEkBIrx/) , a priori la alphanova a l’air bien.
    Pas encore besoin d’en acheter cette année, mais je pense que je me tournerai vers celle-ci.
    Pour avène j’avais vu le com’ sur la protection des océans, mais je ne sais pas à quel point c’est du greenwashing. Et ils ne sont sûrement pas cruelty free.
    Sinon, les massages c’est top,à is il faut avoir la bonne pression, la dernière fois j’ai trouvé que la masseuse aurait pu y aller plus fortement !

  9. Megane

    Hello,

    (Mon premier commentaire sur ton blog que je suis depuis un moment ^^ )

    Je me retrouve beaucoup dans ta quête de la crème solaire qui protège bien, a une bonne texture et surtout le moins d’impact possible!

    J’ai aussi acheté celle d’Eco cosmetics parce que des labels au top et j’ai eu les mêmes problèmes que toi (et je cherche encore pourquoi elle est aussi rouge 0.o)

    Du coup j’ai testé une autre crème solaire moins parfaite au niveau de la compo, mais non testé et en partie bio (Ecocert) c’est la Acorelle SPF 50. Je crois qu’elle est vegan mais pas sûre à 100%. Il y a un logo Vegan sur l’accueil du site mais rien après.

    Elle s’étale bien et ne blanchit pas spécialement. Elle laisse une texture un peu huileuse mais c’est tout à fait supportable et ça ne dure pas trop longtemps.
    Et pour la protection, elle marche bien. On l’a testé pour une journée complète de bateau en pleine mer avec grand soleil alors qu’on était tout blanc et pas un coup de soleil ou une zone un peu rouge alors qu’on était hyper exposés et régulièrement mouillés!

    Et le prix pour une crème bio ça va encore :) en plus je l’ai trouvé dans ma bioccop donc pas trop galère pour ce fournir!

    Passe un bon début de semaine!

  10. Elsa

    Je n’osais pas sauter le pas, pourtant convaincue de la démarche, par peur de tomber sur un mauvais produit. Puis j’ai lu cet article (http://www.dieu-crea-la-femme.com/2017/05/03/un-solaire-mineral-teinte-alphanova-sun-bio/) et j’ai été convaincue par l’envie d’essayer cette marque. Je ne peux pas te dire ce que ça vaut, je viens de les commander et je devrais les recevoir cette semaine (une pour moi, une pour bébé) mais peut-être que ça t’intéressera ?! (à voir si c’est vegan par contre…)

  11. Ah chouette, une nouvelle revue de web ! ♥ Merci pour les liens sur le tatouage, ce sujet m’intéresse tout particulièrement. Et le livre sur les petits déj véganes m’a l’air également d’être une mine d’idées !

  12. Diane

    Bonjour ! Merci pour toutes ces nouvelles infos, je te lis chaque semaine avec grand plaisir.
    Pour la crème solaire j’avais repéré cet article pour la faire soi-même : http://planetaddict.com/creme-solaire-maison/
    Pas encore testé mais j’aime beaucoup l’état d’esprit et la démarche d’Emma, la blogueuse.
    Si tu testes, tu nous fera un retour d’expérience ? =)

  13. Claire

    Même combat que toi avec les crèmes solaires, j’ai testé la Bio Solis et c’était une catastrophe : crème blanche qui ne s’étale pas, après être allée dans l’eau elle faisait comme des coulures mais impossible de l’étaler à nouveau convenablement et surtout elle était ultra désagréable au toucher : hyper grasse et ne pénétrait jamais… Et pour couronner le tout, même en me frottant comme une tarée et en me savonnant 3 fois, elle ne partait jamais totalement de ma peau !
    Par contre sur iHerb j’en ai trouvé une qui me convient très très bien. Elle est de chez Alba Botanica, spf30 mais elle existe aussi en spf50 et elle est biodégradable. Elle sent très bon, facile à appliquer et pénètre.

  14. isabelle

    Alors moi aussi j’étais dans cette quête du Graal, La crème solaire bio qui ne nous fait pas ressembler à un pierrot lunaire mais qui protège efficacement. Jusqu’à ce que j’achète celle-ci :
    https://laboratoires-biarritz.fr/boutique/fr/protection-solaire/19-creme-solaire-visage-certifiee-bio-spf50-3760211480042.html
    Je l’ai trouvée à ma biocoop, donc j’ai foncé les yeux fermés pour la compo. Je suis partie au ski avec, c’était nickel. (je précise que j’ai la peau ultra sensible au soleil). Elle s’étale parfaitement, ne laisse pas de grosses traces blanches, bref je suis conquise. D’ailleurs j’ai vu qu’une autre lectrice la recommandait également. (cf commentaires plus hauts).
    Et bien contente, depuis le temps…

    1. Comme Isabelle, je te conseille les solaires des laboratoires de Biarritz : bio, véganes (même si non labélisé vegan), efficaces, sans irritation, sans faire casper le fantôme. ca fait 3 ans que je les utilise, et pour rien au monde je ne changerais!

Laisser un commentaire