6
Nov
2016
40
pexels-photo-57826

Cocon d’automne

Le jour de ma rentrée, alors que j’avais l’impression d’avoir la tête sous l’eau, Céline a publié ce très bel article qui m’a interpellée. Il m’a donné envie de prendre le temps de réfléchir, à ce qui était important pour moi et au temps que je me donnais pour moi. Novembre, c’est depuis trois ans maintenant mon mois préféré, mais c’est aussi, assez incidemment, le plus chargé de mon année. Outre le fait que depuis trois ans j’essaye d’écrire un roman entier pendant ce tout petit mois de novembre à mi-chemin entre la rentrée et les fêtes de fin d’année, c’est souvent le mois où, après quelques semaines de remise en route, les choses s’accélèrent pour moi au niveau professionnel. Nouveau job, lancement d’un projet sur lequel on travaillait depuis septembre, ou tout simplement les partiels qui approchent et les innombrables dossiers à rendre : je ne respire pas beaucoup en novembre.

D’un côté, j’adore ça : ça me motive, je vis à cent à l’heure, et je suis en général tellement heureuse quand décembre arrive. De l’autre, ça m’épuise. Je dors moins, je ne fais plus exactement ce que je veux… ça paraît anodin mais ça fait tout bizarre, de devoir changer ses plans de soirée à cause d’une surcharge inattendue de travail, de se lever plus tôt le matin pour pouvoir tout faire dans la même journée.

Alors il me semble important de prendre le temps, ce dimanche matin tout doux et silencieux, de dresser la liste des choses qui me donnent le sentiment de prendre soin de moi. Juste avant de replonger dans le tourbillon de la vie, dans un nouveau dimanche en forme de parenthèses. Cette liste est non-exhaustive et très saisonnière, et c’est déjà une jolie chose : vivre au rythme des saisons, j’aime beaucoup ça, moi.

*

Mon cocon d’automne

Les petits-déjeuners préparés consciencieusement chaque matin : le lait, les flocons, le chocolat. Les fruits, le sirop d’érable. Aimer tellement ce moment que je vais me coucher en pensant avec plaisir au matin suivant.

🍂

Préparer comme une cérémonie le moment où je vais m’assoir à table, mon petit-déjeuner d’un côté, mon ordinateur de l’autre, et écrire, écrire, écrire, jusqu’à me mettre presque en retard mais pas tout à fait.

🍂

Sortir de la maison et avant de mettre les écouteurs, inspirer profondément l’air de la journée qui commence. Me remercier intérieurement d’être debout, d’être là, même quand j’aurais préféré rester couchée.

🍂

Dans le métro, au moment où la rame perce le sol le temps d’un arrêt aérien, relever les yeux de mon livre et observer le ciel rouge-rose-mauve, le soleil qui sort de derrière l’horizon – ne pas quitter des yeux ce ciel si joli, jusqu’à ce que la rame redescende sous terre.

🍂

M’employer chaque matin à arriver au moins quinze minutes avant le début des cours. Le temps de retrouver mes ami·es, de boire un café, de respirer le froid coupant du matin. Le temps d’être ensemble sans être en cours, de faire démarrer le moteur de la journée scolaire.

🍂

Prendre le temps, après avoir beaucoup travaillé, de célébrer l’avancement, de cocher les cases des to-do lists, de me féliciter. Faire de longues pauses sans culpabiliser, en savourant juste le plaisir d’avoir fait quelque chose, sans encore penser à ce qu’il reste à faire.

🍂

Chaque soir, couper l’ordinateur une fois le travail accompli et quelques mots échangés avec les ami·es, retourner lentement dans le monde déconnecté qui est un peu le mien désormais : plus de téléphone, plus de télévision. Un bon livre, une bougie allumée, le sommeil préparé.

🍂

Profiter d’un moment de sérénité pour poser quelques mots au creux de ce blog. Ne pas penser que je devrais faire autre chose, donner à ce petit bout de moi-même toute l’importance qu’il a. Vous écrire et espérer que cela vous plaira.

🍂

Rassembler le courage d’aller courir, pas assez souvent à mon goût, pour dépenser toute l’énergie qui sommeille et bouillonne, pour vider l’esprit des tous petits soucis qui prennent toute la place parfois. Fermer les yeux, un pas après l’autre, en comptant les respirations.

🍂

Me lover dans le canapé, sous mon plaid, avec mon thé, avec une lecture passionnante. Plonger dans un univers qui fait rire ou pleurer, oublier consciemment le monde autour pour me ressourcer au cœur des pages. La gratitude d’être capable de cet ultime abandon de soi.

🍂

Décider de prendre mon temps pour éplucher ma clémentine – ne pas faire la course, ne pas me presser –, pour savourer avec lenteur ce petit agrume modeste qui, par son odeur et chacun de ses quartiers, me colle un sourire irrépressible, une sacrée force.

🍂

Penser très fort aux gens que j’aime et le leur faire savoir. Prendre mon téléphone et appeler ma grand-mère, ou envoyer un texto à une amie que je n’ai pas eu le temps de voir récemment. Glisser des je t’aime partout, c’est important.

🍂

*

Et vous, qu’est-ce qui vous donne le sentiment de prendre soin de vous ? J’ai remarqué que j’ai pris l’habitude de vous demander, à chaque fin d’article, de prendre soin de vous. Ca me paraît important, mais en lisant l’article de Céline, j’ai réalisé que ce n’était peut-être pas facile pour tout le monde. Moi-même, j’oublie régulièrement ce qui me fait du bien. Alors j’espère que vous prendrez aujourd’hui le temps de prendre soin de vous, consciemment, vraiment.

J’en profite pour remercier Céline de ses mots, toujours si doux et si justes. Si vous ne connaissez pas encore son blog, faites-moi le plaisir d’y filer le plus vite possible : ce sera probablement une jolie manière de prendre soin de vous, aussi. ♥

Je vous souhaite un doux dimanche.

*

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez me le dire même sans commenter, en cliquant simplement sur le petit ♥ en-dessous de la date, à gauche du titre. Si vous aimez vraiment beaucoup Un invincible été, vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee.

Enregistrer

Vous aimerez aussi...

ASLW 64
Ailleurs sur le web #64
défi végane
Défi végane : 21 jours pour véganiser mon assiette
ASLW 58
Ailleurs sur le web #58
ASLW 57
Ailleurs sur le web #57


6 Réponses

  1. Kathy

    Quel bel article !
    On a à peine repris les cours que j’ai déjà la tête sous l’eau : des tonnes de copies à corriger, un bac blanc à préparer et plein d’autres choses à préparer. J’ai été très stressée hier pendant toute la journée puis hier soir j’ai arrêté de travailler plus tôt que d »habitude, j’ai bu une tisane, j’ai pris le temps d’hydrater mon corps, de faire un masque et de continuer mes préparatifs de Noel. J’étais dans mon petit cocon, ça m’a fait du bien. Comme tu le dis si justement, on oublie souvent ce qui nous fait du bien, entraînés par le rythme de la vie.
    Bisous,

    Kathy

  2. Non seulement tu es trop choubidinoute, mais ta liste est absolument parfaite et je la trouve magnifique, magnifique, magnifique. Prends soin de toi, beaucoup, vraiment beaucoup.

  3. Haaa comme j’aime aussi me lover dans le canapé avec un bon livre, un plaid moelleux et mon thé préféré, je crois que c’est une des choses que je préfère au monde ! <3 J'aime beaucoup tes petites listes de gratitude et de petits bonheurs, vive les petits plaisirs du quotidien :)

  4. Pauline Kiwii

    Tout plein de douceur ! J’ai adoré cet article de Céline, ça ne me surprend pas que tu nous le conseille ! Tu m’as aussi convaincue de me mettre à écrire toutes ces jolies choses cocon, ces moments gratitudes. Je me suis mise au Bujo, alors j’ai vais créer une page exprès pour ça.

    Merci de nous donner autant de positif – surtout aujourd’hui, on en a bien besoin !

  5. Pingback : Un invincible été » Ailleurs sur le web #45

Laisser un commentaire