5
Oct
2016
22

Moodboard : style(s) d’automne

J’avais envie de vous parler en ce début d’automne de style, de mon style, de fringues, de chaussures et de sacs. Je me suis demandé comment ça s’intégrait dans ce blog, qui n’est pas et ne sera jamais un blog mode, et je me suis demandé pourquoi j’avais envie de vous parler de ça alors que jamais ô grand jamais je n’avais eu envie de le faire auparavant. Enfin, je me suis demandé comment vous parler de tout ça, sous quel format, et pourquoi faire.

J’ai décidé après plusieurs essais de juste jeter mes réflexions sur un coin d’Internet, et d’accompagner le tout d’un moodboard. Parce que j’aime les moodboards, et parce que j’aime parler parfois sans organiser mon propos, et juste pour le plaisir de réfléchir un peu. C’est infiniment nombrilo-centré, mais allez, on dit que vous me pardonnez ?

Cette année, l’automne arrive, et vestimentairement, je ne suis pas prête. C’est de là que part toute cette affaire : je me suis posé devant mon placard et j’ai réalisé que pas mal de mes vêtements d’automne/hiver avaient rendu l’âme l’an dernier. Mes collants opaques indispensables orné de disgracieuses échelles, une robe en maille épaisse élimée, un pull désormais troué, même mon manteau d’hiver est en fin de vie et devra être remplacé. Devant l’ampleur des probables futurs achats, j’ai repensé à tous ces articles et à toutes ces vidéos lus et vues sur le sujet : pourquoi acheter, pourquoi acheter neuf ou d’occasion, pourquoi acheter éthique, pourquoi arrêter d’acheter plus que de raison. Et j’ai repensé aussi à mes derniers achats (ils remontent à septembre dernier, comme me l’a gentiment rappelé Facebook il y a quelques semaines)… qui ne m’ont pas satisfaite sur la longueur. Des matières fragiles, des textiles de basse qualité, du synthétique qui fait transpirer, des achats coups de tête pas réfléchis qui s’entassent maintenant dans ma garde-robe, que je porte parfois parce que j’aime la couleur ou la forme, mais que je n’aime pas vraiment porter, au fond, pour les raisons susmentionnées.

Tout ça pour en arriver à cette question : c’est quoi, avoir du style ? C’est quoi, avec son propre style ? Je fréquente désormais tous les jours à peu près les mêmes personnes, et je vois bien qu’iels ont leurs habitudes vestimentaires. Est-ce que j’ai les miennes ? J’ai peu de chaque pièce : trois débardeurs, deux t-shirts, un sous-pull, trois pulls, deux jeans, une salopette, une jupe, une robe d’hiver. Pour aller avec tout ça, trois paires de chaussures d’hiver. Résultat, je mets tout le temps les mêmes fringues, mais ce n’est pas vraiment parce que je les aime, plutôt par concours de circonstances.

Cette année, j’ai envie de remplacer ces pièces défaillantes et de compléter ma garde-robe avec des vêtements qui viendront compléter le style que j’ai envie d’avoir. Mais pour ça, il faudrait que j’arrive à le cerner un peu mieux. Il m’a fallu quelques années et le retour en force de la taille haute pour comprendre que les pantalons qui m’allaient le mieux n’étaient pas les jeans slims aux couleurs farfelues et aux tailles ridiculement basses. Quelques années aussi pour accepter d’acheter des vêtements à ma taille, et pas systématiquement trop grands, comme une tentative de camouflage ratée. Cette fois le challenge s’accompagne d’une nouvelle contrainte : j’aimerais ne plus acheter trop de vêtements confectionnés dans des circonstances honteuses pour les droits de l’Homme, ni créés à partir de matières animales, et pas trop polluantes si possible. On part sur des envies d’éthique, de made in France, de bio… avec le budget que ça sous-entend, budget qu’à l’heure actuelle, je n’ai pas. Je n’oublie pas les marques dont j’entends parler et qui font du travail chouette avec des matières nobles (Ekyog en tête), mais je vais peut-être commencer par regarder les efforts faits par les marques mainstream, ils seront plus abordables financièrement. Je pense notamment à H&M avec sa gamme Conscious ou à Bonobo et sa collection Rebirth (ces liens ne sont pas sponsorisés ni rien du tout hein). Ce ne sont pas des marques parfaites, mais bon comme dans la plupart des marques écolo-made-in-France-etc il y a de la soie, de la laine ou du cuir, de toute façon… je crois qu’on peut en conclure sans se tromper que rien ni personne n’est parfait. On fait de son mieux comme on peut, n’est-ce pas ?

Pour en revenir au style, voilà c’est fou mais j’ai 21 ans-presque-22 et je ne sais pas trop quel est mon style. Vous allez me dire et vous aurez probablement raison qu’on s’en fiche un peu, non ? Oui mais bon… pas vraiment en fait. Se vêtir de jolis vêtements dans lesquels on se sent bien, ça peut être important, et pour moi ça l’est. Si j’ai passé l’âge des fautes de goût monstrueuses (vous auriez dû me voir au collège…), j’ai pendant des années construit mon identité visuelle en opposition à la mode, et maintenant que je n’ai plus envie d’être différente des autres juste d’être moi – je ne sais plus bien comment on fait. Enfin j’ai un début de petite idée, que j’entretiens en notant soigneusement quelles tenues ou pièces remportent les compliments spontanés des gens qui m’entourent (et dont l’avis compte pour moi). Mais c’est un peu frustrant de repenser à ces derniers achats, où pourtant avertie sur le sujet, gonflée de mes lectures et de mes connaissances, je suis retombée dans le panneau des achats compulsifs, de la consommation en mode fast fashion.

Je me promets donc fermement de ne pas refaire la même erreur cette année, d’acheter en conscience et de bien réfléchir à chaque pièce que j’intégrerai dans ma garde-robe à l’avenir, pour cet hiver qui arrive. Pour ça, je ressors ma bonne vieille technique : noter exactement ce dont j’ai besoin et en quelles quantités (oui, le nombre exact de culottes à racheter), et je m’interdis de regarder ailleurs. Ça suppose de jeter un œil réellement critique à ma garde-robe, au préalable vidée de ses indésirables (refilés à ma petite sœur ou donnés), et de bannir une bonne fois pour toutes les matières synthétiques insupportables. Mais pourquoi tant de jolis tops sont-ils faits en polyuréthane de m**de ?

Alors voilà, un peu, où j’en suis. Ce n’est ni grave ni important, mais j’avais envie d’en parler, et pour alimenter la réflexion, je vous laisse avec ces quelques liens sur le sujet de la mode/des fringues, qui m’ont accompagnée en filigrane dans la rédaction de cet article :

Et le fameux moodboard, comme promis. Ce sont mes inspirations look de l’automne, vous pouvez d’ailleurs retrouver tous mes boards sur mon compte Pinterest.

moodboard-autumn

Alors, ça vous inspire quoi, cette histoire de style(s) ? Vous connaissez votre propre style jusqu’au bout des doigts ? Ou au contraire vous ne savez pas bien parfois ce qui vous va ou pas ? Dites-moi tout, j’ai envie d’échanger avec vous  ♥

Enregistrer

Vous aimerez aussi...

Life Lately #70
Life Lately 69
Life Lately #69
Wishlist printanière entete
Wishlist printanière : vers plus d’éthique
ASLW 58
Ailleurs sur le web #58


20 Réponses

  1. Salut, je sais pas si tu connais « Wardrobe Architect » c’est le projet d’une blogueuse pour réfléchir / trouver « son style » en plusieurs étapes, ça pourrait te parler ;)
    J’aime bien ton moodboard en tt cas ;)

  2. Je me retrouve un peu dans ce que tu as écris (toujours les mêmes vêtements, pas tous forcément aussi qualitatifs que prévu etc…)

    Je ne sais pas si tu y as pensé, mais il y a plein de sites chouettes de vente de seconde main (je pense à vide-dressing, par exemple, qui vend aussi des articles « jamais portés avec étiquette » => qualité neuf, mais aussi prix cassé car sorti du magasin), ça permet d’acheter éventuellement de la qualité un peu supérieure à H&M & Co (quoique, certaines pièces tiennent bien… mais pas toutes hélas), tout en restant dans les mêmes prix, et en plus sans consommer d’autres ressources que celles qui seront nécessaires pour la livraison.

    Après bien sûr si tu souhaites plutôt 1) essayer le vêtement en vrai (=quand même mieux) ou 2) encourager les bonnes initiatives par tes achats, c’est pas forcément la bonne alternative, mais ça peut toujours valoir le coup de jeter un coup d’oeil :)

  3. Le mien, je l’ai trouvé il n’y a pas longtemps et il me convient parfaitement. Je choisis mes vêtements amples et classiques, j’aime moins les motifs (sauf pour les robes) et j’ai récemment acheté quelques pièces dans lesquelles je me sens bien (trèèès important) et qui me vont. Il n’est jamais trop tard, j’ai 27 ans ;-)

  4. Nath

    Qu’est ce que c’est compliqué d’acheter le non alimentaire en respectant ses idées…
    D’abord je veux acheter français ou au moins européen. Parce que les règles sont plus ou moins harmonisées (plus qu’avec l’Asie en tous cas). Et qu’écologiquement, ça me semble plus logique.
    Ce n’est pas toujours simple, mais j’ai pris l’habitude de me renseigner avant d’acheter. J’envoie des mails aux sociétés qui m’intéressent pour avoir plus d’infos. Je prends conscience aussi que si j’achète un tee shirt à 8€, ce n’est pas trop surprenant que derrière l’éthique ne soit pas au rdv. Donc j’achète peu mais réfléchis. Autant que possible bien sûr, comme tu le dis si bien

  5. Ce n’est pas étrange de ne pas connaître son style car tu n’es pas obligée de rentrer dans un moule. Je me suis posée la même question que toi à peu près à ton âge et j’ai fini par lâcher prise et accepter que je n’ai pas de style particulier. Ne te prend pas la tête ma belle, habille toi comme tu le souhaites et fais toi plaisir ;)

  6. Personellement, c’est seulement vers 27 ans que j’ai trouvé « mon style », grace aux articles de Balibulle, blogueuse mode en son état !
    En particulier, ce genre d’articles : http://www.balibulle.com/post/2015/05/09/haute-en-couleurs/ Qui m’a fait réalisé que j’étais effectivement toujours attirée par la même palette de couleurs. J’ai ensuite poussé ma réfléxion jusqu’au style qui me plaisait. Et maintenant, je n’achète plus que des habits qui rentrent dans mes critères, car je sais qu’ils iront avec tout ! Reste à acheter plus éthique, ça c’est quelque chose sur quoi je peux encore travailler !

  7. Malice

    J’ai 31 ans (Oh c’est vrai ça ? J’y crois pas de me voir écrire ça !) et toutes mes dents, enfin je crois ?!
    Et je ne suis pas sure d’avoir un style à moi non plus… Je ne sais pas ce qui me va le mieux.
    J’ai diminué mon placard de moitié et je ne mets toujours pas la moitié… Et je ne suis que rarement satisfaite de ce que j’ai sur le dos.
    En effet c’est dure de trouver des jolis hauts juste en coton par exemple… Soutiens-gorge, pareil voir même impossible d’en trouver en « tout coton  » alors j’en mets plus, enfin si mais pas tout le temps.
    Avec la mode des BuJos je vois passer des listes « capsules » je crois où justement il est écrit quels basiques avoir dans ta garde robe pour ne pas en avoir trop, etc….
    Tu nous diras ce que donnent tes « recherches »!?!

    1. Oui moi aussi j’avais vu passer l’idée des capsules wardrobes, pour être honnête je ne dois pas en être loin moi-même avec le peu de fringues que j’ai, mais surtout les chiffres sont indiqués un peu arbitrairement et peuvent ne pas nous convenir du tout ! (par exemple j’ai vu une capsule wardrobe qui contenait 3 chapeaux, euh… je ne mets pas de chapeaux :P)
      J’essayerai de vous tenir au courant oui ! :D

  8. Je suis dans la même réflexion que toi, je ne souhaite plus acheter mes vêtements sur un coup de tête mais bien y réfléchir en me demandant si j’en ai vraiment besoin, si il est à ma taille et qu’il va à ma morphologie, s’il est fabriqué dans des conditions respectueuses des hommes, des animaux et de la nature, etc. C’est loin d’être simple mais je pense que ça en vaut la peine et ça peut paraître bête mais je suis fière lorsque j’achète de tels vêtements! Quant au style, si ça peut te rassurer, j’ai 27 ans et je me pose toujours cette question! Quand je vois certaines personnes qui ont un style bien défini, je les envie un peu d’avoir réussi à trouver le leur et de les voir si épanoui ainsi! Mais cette démarche de consommer moins mais mieux et le gros tri fait dans ma penderie m’ont aidé dans la recherche de mon propre style justement et je commence à vraiment bien cibler les vêtements que j’aime et dans lesquels je me sens réellement à l’aise. Du coup, j’attends avec impatience les soldes pour pouvoir acquérir quelques pièces qui me correspondent en tout point, notamment financièrement parlant :)

  9. Je suis un peu dans le même cas, je jongle avec des vêtements bof bof que je traine depuis un moment et d’autres un peu mieux, je galère à les accorder correctement… mais je mise pas mal sur le seconde main pour essayer de renouveler ça sans exploser mon budget :) (et je dois dire que je vois fleurir les styles d’automne tous plus mignons les uns que les autres, et ça donne forcément envie de s’y mettre)

    1. Sienna

      Je trouve ça vachement drôle de critiquer cet article et celui sur le bullet journal à coup de « leçons de moral » sur l’égocentrisme de l’Occidental privilégié quand soi-même on fait un blog typiquement occidental : un article sur le Japon, Copenhague, l’Euro de foot, etc.

      Et donc sous-couvert d’un soi-disant ton ironique, on peut se permettre de se proclamer différent de la masse de blogueurs dont, je cite, « le QI dépasse à peine celui d’un hamster ».

      Cela dit c’est tout à fait humain et largement plus facile de critiquer et de se moquer que de se remettre en question et de balayer sa crasse hypocrisie de devant sa porte.
      Seriez-vous donc comme nous, un Occidental hypocrite, cher renardeau ?

  10. Astree

    Pour la question du style, je pense que c’est avec le temps qu’on finit par arriver à cerner ce qui nous plait / nous met en valeur, ce qui est récurrent dans nos choix. Après, je pense pas qu’il faille trop se mettre la pression pour ce trouver UN style. On peut très bien jongler entre plusieurs styles (si on aime plusieurs styles et qu’on est à l’aise avec le changement, pourquoi se priver ? Mais après c’est sûr que ça demande un certain budget ^^’) et puis surtout avec le temps nos goûts évoluent, on adapte son style aux milieux qu’on fréquente, etc :).
    Moment racontage de vie, de mon côté à l’adolescence (14-16 ans) j’avais un style très coloré plutôt orienté « hippie ». Puis au début de mes études supérieures j’ai évolué pour un style plutôt « british », petite fille sage (motifs petits noeuds, oiseaux, bottines à talons, etc). Il y a de ça environ 2 ans (j’en ai 26 aujourd’hui) j’ai découvert le milieu culturel de la musique trance. Et autant dire qu’en allant en soirée trance en manteau à froufrous, je me sentais moyen à l’aise ^^ ! Très progressivement j’ai fais un peu évoluer mon style tout en gardant des éléments de mon ancienne garde-robe. Changer juste une paire de chaussure et un manteau, ça peut suffire à faire toute la différence :p. Pour le choix de mes vêtements, je fais principalement de la récup auprès de proches (et je suis même aller récupérer des vêtements du temps de ma période hippie ! Comme quoi, même si j’étais persuadée de jamais les reporter…). Je m’accommode très bien de peu de vêtements (avoir 46 tenues différentes, très peu pour moi). Ce qui est important dans ma sélection du vêtement « parfait » c’est qu’il puisse se porter avec plusieurs vêtements différents (pas envie de m’encombrer). Ce qui est pratique c’est que j’ai identifié les couleurs que j’aime (les tons jaunes / orangés, roses/bordeaux, bleu foncé et les neutres) et que chacune peut aller avec l’autre :). Comme mes pièces sont assez « basiques » je ne pense pas avoir un style très « fort », au quotidien je suis assez passe-partout. Mais j’ai aussi quelques pièces assez « fortes » que je peux sortir si l’envie ou l’occasion se présente.
    Pour ce qui est de consommer éthique, actuellement acheter du neuf c’est pas forcément dans mon budget :s. Du coup je me contente de la récup :). Puis comme j’ai un peu beaucoup la flemme de faire les magasins, ça me va ^^.

  11. Bluesparadise

    Bonjour,
    Il y a une personne (Carole dit Pin-up Bio) qui s’est donné comme défi de recenser 500 marques de mode éthique sur son blog. Elle donne également des conseils (gratuits) pour trouver son style en fonction de sa morphologie et de se sentir belle de façon holistique.
    Merci pour tes articles!

  12. Pingback : Un invincible été » Ailleurs sur le web #41

  13. Pingback : Chuchotements d'ici et d'ailleurs #10 | La marmotte chuchote

  14. Pingback : Un invincible été » Ailleurs sur le web #42

Laisser un commentaire