19
Oct
2016
8
img_7629

DIY #1 : un baume capillaire naturel et facile

Je suis vraiment très heureuse de pouvoir aujourd’hui vous présenter cet article. Il y a de beaux hasards dans la vie, celui d’avoir reçu un e-mail de la part de MyCosmetik précisément au moment où j’avais envie de me relancer dans la cosmétique maison et de pouvoir vous parler de mes expérimentations en est un. Les jolies surprises, c’est aussi tisser une relation sincère de blogueuse à marque, et de pouvoir dessiner les contours d’un projet de partenariat qui fait sens, qui d’emblée semble juste.

J’ai eu la chance de pouvoir choisir trois kits de cosmétiques à réaliser à la maison, dans une thématique que j’ai voulu cocooning, enveloppante et chouchoutante (ce mot n’existe pas) pour célébrer comme il se doit la saison froide. Le froid et l’humidité agressent la peau, la pollution et les brossages à répétition abîment les cheveux, et on a tendance à manger un peu plus gras ou sucré pour se réconforter – ce qui chez moi se traduit par un peu plus d’acné.

Je vous propose donc de découvrir ensemble trois recettes de cosmétique DIY différentes, toutes 100% naturelles et 100% véganes. Celle d’aujourd’hui est simple comme bonjour, les deux suivantes seront graduellement un peu plus complexes, mais toujours dans les limites du raisonnables. Elles seront publiées en novembre, puis en décembre. A chaque fois, bien entendu, je tâcherai de partager également des astuces pour personnaliser vos recettes et les rendre encore plus adaptées à vos besoins.

Mais avant ça, laissez-moi vous parler un peu de MyCosmetik et des raisons qui m’ont poussée à accepter ce petit partenariat.

*

Le concept MyCosmetik

E-shop de cosmétique maison, MyCosmetik fonctionne d’une manière qui me convient mieux que son grand rival, le géant Aroma-Zone. En ne commercialisant que des produits bio, cette e-boutique met un réel sens dans la démarche de la cosmétique DIY, qui est à la base de faire ses produits soi-même pour consommer moins et mieux, loin des produits parfois un peu cracra vendus en magasin. Pour moi, avoir le souci de la provenance des produits, de leur qualité biologique, est inséparable de l’envie de faire mes cosmétiques moi-même. S’il existe des références bio chez Aroma-Zone, elles ne sont pas assez nombreuses à mon goût et elles sont perdues dans le trop grand choix proposé.

Son autre grand avantage, c’est de commercialiser en plus des produits bruts, des kits de cosmétiques qui contiennent les doses presque exactes pour réaliser un produit. Si vous voulez faire un masque une fois, pour tester, pas besoin d’investir dans 500 grammes de poudre et 200 mL d’hydrolat, dont vous ne saurez peut-être ensuite que faire. On vous délivre ici la dose juste, afin de limiter le gâchis. J’aime beaucoup l’option qui permet de fabriquer un deuxième produit en ne rachetant que quelques ingrédients. Cela permet de faire de jolis cadeaux à moindre coût : si réaliser un deuxième baume ne coûte que quelques euros de plus, on aurait tort de se priver !

capture

La seule chose qui me gêne un peu, ce sont les prix parfois très élevés des recettes proposées. Plus de 18€ pour la recette que je vous propose aujourd’hui, qui est certes composée de produits de grande qualité et bio qui plus est, mais ce n’est pas un prix accessible pour tout le monde. Je relativise cependant en me disant que beaucoup de cosmétiques bio « tout fait » coûtent leur prix également, et que c’est un choix de consommation que j’assume quand je le peux. C’est également privilégier une boutique de taille modeste aux chouettes valeurs, et non pas un gigantesque hypermarché de la cosméto maison. J’en suis venue à considérer Aroma-Zone un peu comme le Amazon du DIY beauté : rapide, pas cher, pratique… mais pas forcément en accord avec ce que je veux faire.

Je vous le dis juste en dessous, mais j’ai déjà été conquise par la qualité des produits proposés par MyCosmetik : pas de raffinage, pas de chauffe, quand une huile d’argan sent l’argan (et pas rien ou les fleurs pour mieux vendre), je suis tout de suite rassurée.

Vous pourrez en apprendre plus sur les valeurs de MyCosmetik en cliquant sur ce lien.

Note : rien ne vous empêche évidemment de réaliser ces recettes avec des produits de la provenance qui vous convient le mieux ! Elles sont de toutes manières en accès libre sur le site de MyCosmetik… et j’aime cet état d’esprit de partage aussi !

*

DIY #1 : un baume capillaire naturel et facile

Dans ce baume, on ne retrouve que 4 ingrédients : de l’huile d’argan, de l’huile de coco et du beurre de karité, ainsi que de la vitamine E pour bien conserver la préparation. Les huiles sont de très bonne qualité, ça se repère rien qu’à l’odorat et au visuel : le karité est un peu granuleux, et l’argan sent fort comme il se doit : un excellent signe !

C’est un baume très riche, comme vous vous en doutez, qui est selon MyCosmetik adapté à tous les types de cheveux mais particulièrement aux cheveux secs, cassant, fragiles, qui tirent un peu la tronche quoi. Je l’ai choisi pour protéger ma fibre capillaire, et pour m’éloigner un peu de l’après-shampoing trop agressif que j’ai en ce moment. Je ne prends toujours pas assez soin de mes cheveux, et il est temps d’y remédier. C’est l’envie de faire du shampoing un moment tout doux qui m’a fait me tourner vers cette recette : un léger massage crânien, un temps de pause, une odeur de propre… il n’en faut pas plus pour me rendre heureuse !

*

img_7638

*

Propriétés des actifs

  • L’huile de coco : grande amie de tous les cheveux, l’huile de coco est peu grasse et apporte souplesse et brillance.
  • Le beurre de karité : extrêmement riche, il assouplit et adoucit les cheveux, en plus d’accélérer le renouvellement des cellules du cuir chevelu. (il faudra donc bien masser !)
  • L’huile d’argan : très précieuse, cette huile est riche en oméga-6 et en actifs anti-radicaux libres (les radicaux-libres sont responsables du vieillissement des cellules). Elle revitalise et renforce la fibre capillaire.

*

La recette

Pour un pot de 150 mL, il vous faudra :

  • 50 mL d’huile de coco
  • 50 mL d’huile d’argan
  • 50 mL de beurre de karité
  • 9 gouttes de vitamine E
  • un pot adapté

Le kit MyCosmetik contient tout ça ainsi que la recette imprimée, et une petite étiquette pour le pot.

Faites fondre le beurre de karité et l’huile de coco dans un bol au bain-marie.

Sortez le bol du bain-marie, incorporez l’huile d’argan, et remuez afin de bien homogénéiser la préparation.

Intégrez la vitamine E.

Mélangez de nouveau pendant 2 minutes et versez le baume encore liquide dans le pot fourni.

Placez sans attendre le pot 20 min au congélateur fin d’accélérer le refroidissement. Cela permet de figer rapidement le mélange et de conserver son homogénéité.

Après 20 minutes, votre baume est prêt !

*

img_7640

*

Utilisation

J’applique ce baume avant mon shampoing, sur les racines et sur les longueurs et pointes : je peux ainsi bénéficier d’un soin complet. Je n’oublie pas de masser doucement mon cuir chevelu, et je laisse poser minimum 30 minutes, de préférence sous une serviette chaude.

Je procède ensuite à mon shampoing habituel : en frottant bien et en faisant si besoin un second shampoing, je n’ai aucun mal à me débarrasser du masque et n’ai aucune sensation de gras.

Mes cheveux sont brillants et souples, à voir sur la durée !

Le baume est en tout cas agréable à utiliser : il fond très vite une fois prélevé au doigt, grâce à l’huile de coco. Il a une texture toute douce, enveloppante. Il ne faut pas beaucoup de produit pour enduire toutes les mèches de mes cheveux (courts) et masser mon crâne : je pense que le pot va me durer très longtemps !

*

Astuces

La fragrance de ce baume sera très pure, avec des notes de coco importantes et cette odeur si particulière propre au karité. Si vous le souhaitez, vous pouvez personnaliser la préparation avec des huiles essentielles. Adaptées à votre type de cheveux et à vos besoins, elles parfumeront en outre agréablement votre baume. J’ai pour ma part choisi une version adaptée à mon cuir chevelu un peu réactif en ce moment, avec du Palmarosa, comme vous pourrez le voir ci-dessous.

Note : je ne suis pas experte en huiles essentielles, qui sont des produits puissants à utiliser avec précaution. Faites toujours un test d’allergie avant d’utiliser une nouvelle huile essentielle et renseignez-vous au préalable sur les huiles adaptées ou déconseillées à votre condition (grossesse, allaitement, usage pour les enfants).

Quelques idées :

  • Pour les cheveux gras : huiles essentielles de Pamplemousse ou de Sauge Sclarée seront vos alliées, à raison de 10 gouttes à intégrer dans la préparation juste avant la vitamine E.
    • Ces huiles sont également adaptées pour traiter la chute des cheveux.
  • Pour les cheveux secs : l’Ylang-Ylang apportera encore plus de souplesse à vos longueurs, à raison de 10 gouttes à intégrer dans la préparation juste avant la vitamine E. Attention, cette huile essentielle est très puissante, soyez vigilant·es et évitez peut-être de l’appliquer en trop grande quantité sur le cuir chevelu. (je sais qu’elle me donne des migraines, pour ma part)
    • Cette huile est également adaptée aux cheveux frisés ou crépus.
  • Pour les pellicules et les cuirs chevelus irrités : tournez-vous vers les huiles essentielles de Tea-Tree ou de Palmarosa, à raison de 10 gouttes à intégrer dans la préparation juste avant la vitamine E.

Au vu de la composition si simple et si riche de cette recette, vous pouvez carrément détourner son utilisation : en faire un baume pour pieds ou mains abîmés (attention d’y aller mollo sur la quantité, c’est assez gras) par exemple, en ces temps froids c’est peut-être une bonne idée ! Ne mettez dans ce cas pas les huiles essentielles susmentionnées : elles n’auront pas d’intérêt particulier pour cette utilisation précise.

Ce baume ce conserve 3 mois minimum, mais je suis persuadée qu’il peut tenir plus longtemps au vu de sa composition on ne peut plus simple et stable. N’hésitez pas à vérifier régulièrement l’odeur du produit : si elle vous semble avoir tourné, c’est qu’il vaut mieux jeter votre préparation… Pour éviter ce désagrément, conservez votre baume à l’abri de l’humidité. Sachez également qu’une chaleur excessive pourra liquéfier le produit, puisque l’huile de coco fond à 24°C : vous pouvez le conserver au réfrigérateur. La haute teneur en huile d’argan, toujours liquide, permet de garder une texture malléable.

*

J’espère que cette petite recette ultra-simple et naturelle vous plaît. Si vous la réalisez, n’hésitez pas à me laisser vos impressions ! La prochaine recette permettra de chouchouter votre visage en douceur, et la troisième sera destinée à protéger vos mimines des rigueurs de l’hiver. On se retrouve donc en novembre pour le deuxième épisode de cette mini-série DIY cosmétique en partenariat avec MyCosmetik.

En attendant, prenez soin de vous et à tout bientôt !

*

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez me le dire même sans commenter, en cliquant simplement sur le petit ♥ en-dessous de la date, à gauche du titre. Si vous aimez vraiment beaucoup Un invincible été, vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee.

Enregistrer

Vous aimerez aussi...

Miscellanées #7 – Automne 2017
Life Lately #74
Miscellanées #6
Miscellanées #6 – Été 2017
ASLW 63
Ailleurs sur le web #63


7 Réponses

  1. Salut Pauline !

    C’est marrant j’ai une recette assez similaire mais en crème visage, c’est un mélange d’HV coco, de beurre de karité et l’huile d’amande douce (et d’HE diverses, dont tea tree), le tout fondu au bain marie puis fouetté au fouet électrique pour obtenir une crème onctueuse et agréable. Du coup je conçois parfaitement de me servir de ta recette pour le corps aussi ;) (quand mes jambes tirent la tête, j’y mets une noisette de la mienne !).

    Par contre je reste un peu sceptique pour les cheveux, j’utilise un shampoing solide maison et (c’est peut être idiot) j’ai l’impression que je n’arriverais jamais à enlever tout ce gras, surtout en me concentrant sur les racines. Tu laves aussi les longueurs et pointes pour enlever l’excès huileux, du coup, non ? Tu utilises quel shampoing ?

    Bonne journée !

    1. Bonjour Sophie !
      En fait ce baume c’est comme un bain d’huile, sauf que ce sont diverses huiles et beurres mélangés. Le but n’est pas de se tremper la tête dans un baquet d’huile, la quantité utilisée au final est minime, je dois être à une noisette pour crâne + mèches avec ma petite longueur. Les cheveux absorbent pas mal du produit pendant le temps de pose (c’est pour ça qu’il est intéressant de laisser poser le plus longtemps possible). Je lave aussi les longueurs et les pointes en effet, et j’ai un shampoing liquide bio.
      Mais si ça peut te rassurer, je faisais des bains d’huile et les rinçais avec mon shampoing solide Lamazuna sans problème ! Si tu as un tensioactif dans ton shampoing solide, aussi doux soit-il (en général c’est du sodium coco sulfate), il n’y a pas de raison que ça ne fonctionne pas… même si tu devras peut-être un peu forcer sur la dose comparé à d’habitude. Tu peux tester avec une toute petite dose, un « mini bain d’huile » pour commencer si tu préfères ☺
      Belle journée !

  2. Claire

    Bonjour Pauline,

    Je comprends ton point de vue sur Aromazone mais je pense que son existence reste une très bonne chose :
    ça permet aux gens de découvrir les produits naturels de manière facile et abordable, ce qui est important quand tu
    ne veux pas dépenser trop d’argent parce que tu as peur que l’huile/l’actif ne te convienne pas ou que tu as un petit budget.
    Personnellement ça a largement facilité ma découverte et transition vers la slow cosmétique !
    Et maintenant ils offrent aussi plein de produits en mini dose donc ça évite le gâchis :)
    Mais je suis d’accord que maintenant que je connais mieux ce qui marche pour ma peau, j’ai plus envie de choisir des
    produits de qualité, quitte à économiser au détriment d’autres activités.

    En tout cas merci pour cette revue objective, c’est toujours un plaisir de te lire ^^

    1. Je suis d’accord avec toi, pour moi ça a été une véritable révélation, mais comme tu le dis si bien cela ne m’a pas empêchée ensuite de me tourner vers des ingrédients de meilleure qualité et produits plus soigneusement. Je ne dénigre pas totalement Aroma-Zone, mais son système d’ « hypermarché en ligne de la cosmétique » a ses limites. Cela pousse parfois à des modes de consommation éloignées de la Slow Cosmétique.

  3. Pingback : Un invincible été » DIY #2 : un masque décongestionnant et purifiant

Laisser un commentaire