6
Mai
2016
19
granola

Un petit-déjeuner parfait

Suis-je présomptueuse ? Oh bah à peine, vous me connaissez.

Non, je rigole. Cette recette s’appelle ainsi parce que c’est tout simplement la recette d’un granola parfait. J’ai découvert le concept de granola parfait en brunchant comme une hipster au Pain Quotidien de Lille. Du yaourt ou du fromage blanc, du granola croustillant plein de bonnes choses et des fruits frais : c’est tout ce qu’on veut pour bien commencer la journée ! Depuis ce petit brunch, j’ai eu l’occasion de refaire plusieurs fois chez moi du granola maison, et c’est bien simple : je ne le mange jamais autrement qu’avec du yaourt et des fruits, c’est pour moi l’alternative parfaite au porridge chaud et réconfortant quand les beaux jours arrivent.

L’avantage d’un granola parfait, c’est qu’on peut le décliner à l’infini selon les envies, et les saisons aussi. Donc pour ce nouvel éco-défi que nous propose Natasha sur son blog, j’ai eu envie de vous donner ma petite recette de granola et toutes mes astuces pour manger un petit-déjeuner parfait et bon pour la santé. J’ai eu envie aussi, puisque le défi s’y prête, de vous parler de mon rapport avec la cuisine locale. Vous le verrez, cette recette n’est sûrement pas l’exemple le plus fou de locavorisme, puisque personnellement je l’agrémente de petits twists venus d’un peu loin, chocolat en première ligne, et c’est pour ça que c’est une bonne occasion de vous raconter pourquoi et comment je fais attention à la provenance de mes aliments.

IMG_6943

Manger végéta*ien, bio et local, un vrai challenge ?

Si je ne suis plus strictement végétalienne, je cuisine toujours végétalien à la maison, et avec nos petits moyens, nous essayons avec l’amoureux de manger un maximum bio et local. Il est question de compromis aussi, comme Natasha en parle très bien dans cet article, mais disons que c’est une préoccupation qu’on a en tête quand on va faire les courses, même si le résultat final est parfois un peu éloigné de ce qu’on aimerait pouvoir faire.

Notre première préoccupation est de manger des fruits et des légumes bios et locaux. Nous avons la chance de nous approvisionner dans un magasin bio qui est assez en accord avec nos idéaux et à part les fruits exotiques – que nous ne consommons presque pas pour notre part – les fruits et légumes viennent tous de France, ou alors de pays très limitrophes (Belgique, Italie, Espagne). Et même comme ça, on se fait un point d’honneur à choisir en priorité les aliments français, avant de craquer, occasionnellement, pour des courgettes d’Italie ou des oranges d’Espagne. Cela reste malgré tout très très rare, parce que si les courgettes viennent d’Italie, c’est qu’il est un peu trop tôt dans la saison pour avoir des courgettes françaises, et on préfère souvent attendre le bon moment !

Parce que pour nous, manger local c’est surtout manger avec les saisons. Certes, fin avril, on a vraiment hâte que l’été s’installe : personnellement, j’en ai un peu marre des kiwis, des pommes, des navets (beurk) et des poireaux, alors voir timidement arriver les fruits rouges et les légumes d’été me met en joie ! Mais je trouve que consommer des fraises et des tomates en hiver n’a aucun intérêt. D’un goût fade, ces aliments sont du coup acheminé en France depuis des pays parfois très lointains et le maigre plaisir gustatif ne vaut pas, à mon sens, le coût énergétique engrangé par un tel achat. J’ai appris à consommer au rythme des saisons et c’est aussi une grande source de satisfaction : si je mangeais des tomates toute l’année, je finirais par m’en lasser, tout comme je suis heureuse de retrouver les courges quand l’automne arrive.

Efforts et compromis

Evidemment, je ne suis pas aussi parfaite que ce granola (hin hin). Il m’arrive encore d’acheter des avocats qui viennent de très loin (même si je préfère largement quand ils viennent d’Espagne, ils sont tellement bons !), j’aurais beaucoup de mal à me passer de bananes, de chocolat ou de thé. Mais je fais de plus en plus attention, et d’ailleurs réaliser la recette pour cet éco-défi m’a fait relever un challenge supplémentaire : je ne fais pas très attention à la provenance des aliments secs, et pour cette fois, j’ai scruté les étiquettes pour vous proposer un granola le plus local possible. L’avoine, l’huile, le sirop de riz – et même la pincée de sel – sont français, tandis que les noisettes bio viennent de Sicile : c’est plus proche que la Turquie, non ? Quant au yaourt de soja et aux fruits, ils sont français également : vous pouvez les remplacer par n’importe quel fruit de saison ! Le tout dans mon assiette était bio, et vraiment délicieux. (pour info, la confection du granola a coûté moins de 5€ d’après mes calculs approximatifs)

Place à la recette !

granola

*

Granola parfait

Pour un petit bocal de granola / Pour 1 portion de parfait

Le granola :

  • 250 g de flocons d’avoine
  • Entre 50 et 100 g de noisettes, au goût
  • 4 càs de sirop de riz
  • 2 càs d’huile de tournesol
  • 1 pincée de sel
  • quelques gouttes d’extrait de vanille
Le parfait :

  • 100 g de yaourt de soja (j’utilise la marque Sojade)
  • 1 kiwi
  • 3 petites fraises
  • optionnel : des graines de sésame ou de lin, de la poudre de baobab ou de cynorhodon, de la cannelle…

Préchauffez votre four à 160°C et chemisez une plaque ou un large plat allant au four, avec du papier cuisson.

Si vous voulez rehausser le goût des noisettes, vous pouvez les concasser et les faire revenir dans un poêle à sec à feu vif pendant trois ou quatre minutes. Elles auront alors un petit goût toasté délicieux.

Dans le saladier, mélangez tous les ingrédients du granola de manière à ce que tout soit bien imprégné de l’huile et du sirop de riz. Etalez le mélange dans le plat et enfournez pour 30 minutes au four. Je vous conseille de surveiller le tout pour que le dessus ne brûle pas si votre four est capricieux, vous pouvez par exemple mélanger le tout au bout de 15 minutes.

Une fois que c’est cuit, laissez refroidir, puis conservez dans un bocal hermétique. (c’est le moment de rajouter vos goodies, type fruits secs, et de secouer le bocal fermé pour tout bien mélanger)

Pour monter votre parfait : (vous allez voir, c’est super compliqué)

Dans un bol, une assiette, un bocal, bref : un récipient, déposez 100 g de yaourt de soja. Épluchez et coupez le kiwi en fines tranches, que vous disposerez sur le yaourt de soja. Parsemez le kiwi avec 50 g de granola, et décorez avec les trois petites fraises, et vos poudres ou graines si vous le désirez.

Dégustez au petit-déjeuner, ou bien au goûter. Vous pouvez même embarquer votre parfait au bureau en le montant dans un bocal qui ferme et en le glissant dans votre sac ! Finies les barres chocolatées dégueu du distrib’ automatique, le granola parfait vous soutiendra dans vos fringales.

IMG_6945

*

Astuces

Vous pouvez agrémenter le granola de petites douceurs plus ou moins locales. Mon chéri ayant craqué pour la première fois depuis plus d’un an pour des figues séchées, et moi-même préférant mon granola avec des copeaux de chocolat noir, j’ai rajouté un peu de chaque dans mon bocal, mais je vous promets que le granola est 100% génial tel que je vous le présente ici.

Vous pouvez également remplacer le sirop de riz par du miel liquide bio et de petit producteur, si vous consommez du miel. Pour ma part j’ai choisi le sirop de riz car en plus d’être végétal et produit en France (contrairement au sirop d’agave qui est, en plus, plus cher), il a un index glycémique plus bas que le sucre, et est donc plus intéressant pour la santé.

Le granola peut se conserver jusqu’à plusieurs semaines dans un bocal soigneusement fermé.

*

J’espère que cette nouvelle recette de petit-déjeuner vous plaît. Je pense que si je devais écrire un livre de recettes, il serait uniquement consacré à ce repas, qui est décidément mon préféré de la journée. J’ai bien plus de mal à être créative, inventive et dans le partage avec mes autres repas, que je fais le plus souvent complètement à l’arrache et avec jamais les mêmes ingrédients. J’essayerai quand même de vous proposer plus de recettes, et plus de recettes salées, à l’avenir.

Comme d’habitude, si vous testez cette recette, n’hésitez pas à venir me raconter dans les commentaires si elle vous a plu (ou pas), ça me fait toujours plaisir ! Je vous dis à tout bientôt ! ♥

*

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez me le dire même sans commenter, en cliquant simplement sur le petit ♥ en-dessous de la date, à gauche du titre. Si vous aimez vraiment beaucoup Un invincible été, vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee.

Vous aimerez aussi...

ASLW 65
Ailleurs sur le web #65
ASLW 64
Ailleurs sur le web #64
ASLW 62
Ailleurs sur le web #62
ASLW 61
Ailleurs sur le web #61


6 Réponses

  1. Comment te dire à quel point j’ai hâte que les bébés fraises (mara des bois ftw) du jardin émergent enfin, pour pouvoir tester cette recette…! En attendant, elle est marque-pagée avec soin :)
    (ps : je trouve que les photos sont, en plus de la recette, super chouettes ! on voit que tu as fait un effort dans la composition, l’angle etc, et c’est très esthétique et rajoute un petit plus à la recette = yes!)

    1. Vivement les fraises alors !
      Merci pour ta remarque sur les photos, je n’en suis pas tout à fait satisfaites mais je les trouve plus jolies que ce que j’ai pu faire donc je suis contente ! Et d’autant plus contente qu’elles te plaisent ☺

  2. Hello Pauline !
    Très sympa cette recette, je suis très adepte du granola que je mélange avec à peu près tout. Je ne te l’avais pas dit mais j’avais testé ta recette de muffins à la banane ainsi que ta recette de pancakes et j’ai trouvé les deux très chouettes. Sinon si ce n’est pas indiscret, pourquoi n’es-tu plus végétalienne stricte ? Je suis un peu comme toi, je mange végétalien à la maison (disons à 80-90% du temps) mais en dehors, je trouve cela encore un peu trop compliqué socialement… J’évoluerai peut-être mais je prends mon temps :) Bon week-end ! Bises

    1. Trop chouette, je suis contente que ces recettes t’aient plu ! (surtout celle des pancakes, j’en suis très fière !)
      Je ne suis plus végétalienne stricte parce que j’ai eu un rebond de mes troubles du comportement alimentaire et j’ai préféré me concentrer sur mon bien-être personnel avant de pouvoir envisager de repasser végétalienne. Chez moi je mange la majorité du temps végétalien (sauf quand mes parents ou beaux-parents me donnent des œufs de leurs poules, car ce type de consommation ne me gêne pas, et je mange du miel aussi), mais à l’extérieur comme toi je préfère me faire plaisir – très raisonnablement hein ! – parce que mon équilibre alimentaire est quand même beaucoup basé sur cette notion de plaisir en mangeant, par opposition à la frustration. Donc je me laisse le temps ;) bon weekend à toi, bises !!

  3. Louise

    Je fais toujours du granola avec du sirop d’agave mais c’est un peu trop sucré pour moi (en plus d’être cher), merci pour l’idée du sirop de riz, je testerai ! Et alors jamais pensé à glisser ça dans du yahourt… à tester aussi :)

Laisser un commentaire