11
Mai
2016
294

Organiser son quotidien avec le Bullet Journal

Lorsque je vous présentais en janvier mes différents petits conseils pour m’organiser et trouver du temps pour faire tout ce que j’aime, vous avez été nombreux·ses à me dire, « Mais tu connais le Bullet Journal ? Tu devrais essayer le Bullet Journal ! ». Je vous avoue qu’au début, j’ai froncé les sourcils en mode « Qu’est-ce que c’est ce truc au nom anglais, encore une manie américaine qui va me ruiner ? C’est ça ?! », mais au bout de trois recommandations, j’ai fini par faire mes petites recherches et… ma vie s’est transformée. (ou presque)

Depuis le temps que je vous tease dessus, le très attendu article sur le Bullet Journal voit enfin le jour ! Et en réalité, j’ai tellement de choses à dire qu’il y aura non pas un mais bien deux articles, cette semaine, pour couvrir tout le sujet. Voici le programme :

  1. Dans cet article, je tenterai de vous expliquer le concept du Bullet Journal en général, de comment personnellement je m’en sers, photos à l’appui, et enfin des avantages et inconvénients que j’ai observé en plus de trois mois d’utilisation.
  2. Dans le prochain article qui paraîtra vendredi, je vous parlerai en long, en large et en travers de la papeterie que j’utilise pour mon Bullet Journal, je vous donnerai des conseils pour commencer, ainsi que des ressources et des idées qui pourront vous inspirer.

En tout cas, tout d’abord un grand merci à vous qui m’avez donné envie de me lancer dans le Bullet Journal ! Vous aviez raison, c’est génial :D

Je vais essayer d’être la plus claire possible, ce billet va être très long je vous préviens… (imaginez si j’avais essayé de tout caser en un seul article !) J’espère que vous survivrez jusqu’à la fin !

Attention : post bourré de photos, ça risque de mettre du temps à charger !

*

Mon organisation avant le Bullet Journal

Le Bullet Journal est un système d’organisation papier pensé par l’Américain Ryder Carroll, qui ne se retrouvait pas dans les différents agendas et planners disponibles sur le marché. Et je comprends ça ! J’ai acheté par le passé de très jolis agendas pour m’organiser, uniquement pour me retrouver avec la sensation que ce n’était pas fait pour moi : certains jours, l’espace dédié était beaucoup trop étroit ; d’autres fois, pendant les vacances ou d’autres périodes moins chargées, la page du jour était désespérément vide et « perdue ». Et quid de toutes ces pages sûrement utiles pour d’autres, mais totalement inutiles pour moi, comme les fuseaux horaires ou les indicatifs téléphoniques de tous les pays du monde ? J’ai fini par abandonner totalement l’organisation papier et me tourner vers Google Agenda pour recenser mes rendez-vous et événements, mais quelque chose me manquait.

Malgré cette transition au numérique exclusif, j’ai toujours été quelqu’un de très papier. J’adore écrire, j’aime écrire bien, faire des petits gribouillis plus ou moins intelligibles, j’adore utiliser l’objet stylo et je retiens beaucoup mieux quand j’écris à la main que quand je tape sur le clavier de mon ordinateur ou de mon téléphone. Ce qui me manquait, c’était un endroit pour noter tout ce qui n’était pas un rendez-vous, un événement inscrit sur une plage horaire bien définie. Je me suis rendu compte que j’avais besoin de fonctionner par to-do list même pour les tâches du quotidien, et que j’avais besoin de noter idées et projets au même endroit. Pas dans mille notes éparpillées dans mon téléphone, pas dans différents carnets qui finissent toujours par prendre la poussière dans un tiroir (RIP mes beaux carnets).

Je vous avoue qu’au départ, quand je suis allée sur le site du Bullet Journal pour avoir plus d’infos, j’ai trouvé le tout incroyablement compliqué. Le fait que tout soit en anglais ne m’a pas vraiment aidée, je suis certes très à l’aise en anglais mais j’avais l’impression de découvrir un nouveau jargon technique et il m’a fallu quelques heures pour m’habituer. C’est aussi pour ça que j’ai voulu écrire cet article : j’ai eu du mal à trouver des ressources en français sur le sujet et je me dis que plus il y en aurait, plus ce sera simple pour les personnes que ça intéresse de s’y retrouver !

IMG_6992Où j’apprends que les photos en plein soleil donnent des ombres dures et pas forcément jolies.

*

Du coup, le Bullet Journal, c’est quoi ?

Imaginez un carnet. C’est le carnet que vous avez choisi. C’est un cahier d’école, ou un carnet à spirales ou un beau carnet relié, à lignes, à carreaux ou même à pointillés, au format qui vous plaît, décoré de rayures, de chatons ou de fleurs. Imaginez que son contenu épouse parfaitement vos besoins, qu’il soit 100% modulable, d’un mois à l’autre, et même d’un jour à l’autre. Imaginez que vous ne perdiez plus jamais une page vide parce que vous n’aviez rien à faire de spécial le 17 août. Imaginez que chacune de vos pensées, de vos idées, de vos projets, de vos tâches à effectuer ait sa place toute trouvée dans un carnet que vous pourriez emporter chez vous à loisir, remplir quand bon vous semble, avec les informations qui vous intéressent, que vous avez choisies, et que vous pourriez retrouver d’un coup d’œil.

Bienvenue dans le monde merveilleux du Bullet Journal.

A la base, le concept est simple (mais extrêmement complexe à expliquer, pour une raison que je ne m’explique pas) : pour qu’un système d’organisation convienne à un maximum de personnes, il faut qu’il soit complètement personnalisable. Si sur le site officiel vous trouverez plein d’informations et de règles pour vous guider, il ne faut jamais oublier que le carnet que vous avez entre les mains est le vôtre et ne doit ressembler qu’à vous. Il y a cependant quelques traits distinctifs qui font le noyau dur d’un Bullet Journal :

 

  • L’Index : Un carnet de notes, c’est très bien, mais les notes se suivent, ne se ressemblent pas, et au bout de cent pages, il semblerait bien que vous ayez perdu ce compte-rendu de coup de fil super important… Pour que ça n’arrive plus jamais, en début de carnet, on met en place un Index. Sur deux ou trois pages, on listera le contenu du Bullet Journal. Cela implique deux choses : numéroter les pages (ou acheter un carnet aux pages déjà numérotées), et titrer les pages. On y reviendra plus tard.

 

  • Le Future Log : On peut traduire ces pages par « Une vue d’ensemble sur le futur ». Si le Bullet Journal est très axé « jour par jour », il faut quand même quelques pages pour pouvoir prévoir un peu plus loin que le mois en cours. Après l’Index, on peut dédier deux ou quatre pages à ce calendrier. Pour ma part, je me suis contentée de deux pages, chacune divisée en 3 cases, pour une vue d’ensemble sur 6 mois dans le futur. Dans ce Future Log, on peut mettre les rendez-vous qui arrivent plusieurs mois à l’avance ou les grosses dates à ne pas oublier : mariages, anniversaires, rendez-vous chez l’ophtalmo… bref, vous voyez le topo.

 

  • Le Monthly Log : Cette fois, c’est une « vue d’ensemble sur le mois » qu’on vous propose. Chaque début de mois, on prend une nouvelle double-page. La page de gauche sert de calendrier du mois : on y met le titre du mois (qu’on ira ensuite reporter dans l’Index avec le numéro de la page), on ajoute les jours et les dates, et on peut y reporter des événements importants, des rendez-vous, des voyages. En face, les pratiques divergent sur que faire de la page de droite. Personnellement j’ai gardé l’idée de base, j’y mets des Objectifs et des Tâches à accomplir dans le mois. Par exemple : faire ma déclaration d’impôts, repeindre mes portes, courir x kilomètres, lire x livres…

 

  • Les Daily Logs : On passe maintenant au cœur de ce qui fait le Bullet Journal, les entrées quotidiennes. C’est là qu’on met tout ce dont on veut garder trace au jour le jour. On peut établir une to-do list de la journée, inscrire les rendez-vous, les choses à ne pas oublier, et ponctuer la journée de notes prises à la volée, que ce soit une chanson qui nous a plu, un film à voir, une pensée volatile à garder comme une tâche pour le lendemain ou un bout de projet à concrétiser. C’est une espèce de fourre-tout, et on pourrait vite se sentir dépassé·e s’il n’y avait pas une manière de différencier toutes ces choses-là visuellement, et même d’un seul coup d’oeil !

 

  • Les Signifiers (que j’appellerai pour ma part les Icônes) : En effet, ce sont ces petites Icônes qui permettent de faire la différence entre une note, une tâche, un événement… Voici celles que j’utilise pour ma part :

· Tâche (ex : faire une lessive, aller à la Poste)

○ Évènement (ex : 14:00 rendez-vous médecin, 16:30 entretien d’embauche)

– Note (ex : demain sortir les poubelles !, se renseigner sur Audre Lorde)

Ce sont les trois Icônes de base, qu’évidemment chaque personne adepte du système a remaniées à sa sauce, tout en inventant de nouvelles et en supprimant certaines qui ne lui servaient pas. Par exemple sur le site officiel, on peut trouver une Icône en forme d’œil pour les choses qu’il faut rechercher plus tard. J’avoue ne jamais avoir eu besoin de cette Icône. Je n’échappe pas à la règle du remaniement et de l’adaptation puisque j’utilise également d’autres dessins pour me repérer :

▲ pour tout ce qui est relié au professionnel (et aux études quand j’y retournerai, du coup) (on verra si un jour je dois faire les deux à la fois, misère)

> que j’utilise comme indiqué dans la méthode « de base », quand une tâche prévue pour aujourd’hui n’est finalement pas accomplie, et que je la reporte (le point · se transforme en > d’un coup de crayon)

× qui désigne une tâche terminée : le point · est barré d’une croix, ça veut dire que c’est fait !

☆ pour les tâches très importantes qui doivent impérativement être accomplies ce jour/ce mois-ci, et que je mets devant le · dédié

Si une tâche n’est plus utile ou un événement est annulé, je le raye proprement.

Pas mal d’autres systèmes expliqués sur le site ne me correspondent pas, alors je ne les utilise pas. Tout simplement.

IMG_7015

*

OK, mais pour l’instant ça ressemble fort à un agenda DIY non ?

Alors oui, mais c’est là qu’interviennent les Collections. Je trouve ce terme pas très évocateur, j’imagine que de l’anglais il transmet cette idée de « collection of thoughts, of ideas« , une expression qu’on n’utilise pas en français. Et puis c’est un peu chercher midi à quatorze heures ce terme, pour moi il suffit de penser qu’à chaque fois que j’ai besoin de réfléchir sur un projet en particulier, d’avoir un espace dédié à un sujet particulier, je prends la prochaine page libre et roule ma poule. On suit le protocole habituel : titre (par exemple, « Idées d’article pour le blog »), numéro de page, Index, et c’est parti !

Je vous montre quelques unes de mes Collections plus bas, vous pouvez aussi voir juste au-dessus les pages qui m’ont servi à brainstormer mon futur bureau (que j’ai vraiment hâte de construire mais c’est un autre sujet).

Une page spéciale peut prendre toutes les formes possibles en fonction de ce que vous voulez voir figurer dans votre Bullet Journal. Vous pouvez y mettre vos projets personnels, de blog, d’études ou professionnels, des listes d’envies, de cadeaux à offrir, de films vus, mais aussi des pages de réflexion à la manière du mind-mappingIl n’y a pas de règle rigide pour définir ce qui a ou n’a pas sa place dans votre Bullet Journal, ça, c’est à vous d’en juger !

Pour vous aider à y voir peut-être un peu plus clair, je vous montre en photos comment j’utilise mon Bullet Journal. Pour vous montrer également qu’il n’y a pas besoin d’être super fort·e en calligraphie ou en dessin pour utiliser ce système (qui n’a pas été créé spécifiquement pour être joli/cute), je vous ai mis mon ancien carnet également, qui est beaucoup plus brouillon puisqu’il avait en premier lieu pour but de voir si ce système était fait pour moi.

*

Comment j’utilise mon Bullet Journal au quotidien

Pour remplir mon Bullet Journal, je prends tout simplement 5 à 10 minutes chaque soir pour cocher les tâches effectuées (quand je ne l’ai pas fait en cours de route, parce que quand je bosse de chez moi, mon carnet reste très souvent ouvert toute la journée sur la table à côté de moi), pour remettre à plus tard ce que je n’ai pas eu le temps de faire, et pour créer la to-do list du lendemain. Dans ce nouvel encart, je mets la date, les rendez-vous s’il y en a, ainsi que les choses à faire. Je mets une ☆ pour les tâches importantes, puis je passe au remplissage de mes gratitudes. Une fois tout ça terminé, je vais me coucher, sereine, en sachant que tout est prêt pour le lendemain.

Dans la journée, comme je le disais, je ne m’empêche jamais de rajouter des objectifs si je vois que je suis en bonne voie pour les réaliser, ou même de les inscrire une fois qu’ils ont été faits, pour garder une trace des tâches ménagères par exemple, ou juste pour garder à l’écrit quelque chose dont je suis fière d’avoir fait !

Une fois par mois, souvent le dernier jour du mois ou pas loin avant, je prends une petite heure pour mettre en place le mois suivant, c’est-à-dire désormais pour recréer les titres, calendriers, et pages récurrentes (book review, films vus, gratitudes, budget…) et être tranquille pour tout le mois à venir. C’est une activité qui me détend réellement, j’y prends beaucoup de plaisir, et je ne vois pas ça comme une corvée.

IMG_6994

L’Index

Comme vous pouvez le voir, l’Index est chez moi très sobre. J’en profite pour revenir ici sur ce qu’implique un Index : des pages numérotées et des titres à chaque page spéciale.

J’ai commencé le Bullet Journal sur un cahier qui traînait, d’un format au demeurant peu maniable. (je vous en parle dans le prochain article) J’ai donc numéroté toutes les pages a la mano, d’abord au fur et à mesure, et quand il en est resté quarante, j’ai tout fini dans un moment de folie. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique, même si c’est une tâche qui est loiiin d’être insurmontable. Numéroter ses pages au fur et à mesure qu’on inscrit dedans est un réflexe qui se prend assez facilement. Désormais je n’ai plus ce problème : j’ai investi dans un carnet de très bonne qualité, le fameux Leuchtturm1917 qui fait fureur dans la communauté du BuJo. Toutes les pages sont numérotées, et il y a un Index intégré ! Pareil, je vous en parle dans le prochain billet.

En ce qui concerne les titres, il ne faut pas en faire toute une montagne. Un titre simple et efficace vous permettra de gagner du temps. De plus, vous n’avez pas besoin de titrer toutes les pages, uniquement celles qui ne contiennent pas d’entrées quotidiennes. Pour ma part, j’ai décidé de ne pas reporter dans mon Index les pages que j’appellerais « récurrentes à chaque mois », et que vous verrez un peu plus tard. C’est une décision qui changera peut-être, et c’est ça qui est chouette avec le BuJo !

Dans mon Index, j’ai décidé de tout écrire en noir, sauf les titres qui annoncent le passage à un nouveau mois, pour que ce soit plus facile de retrouver ce qui se passe dans un mois.

IMG_6995

Le Future Log

Après avoir fait une double page très basique lorsque j’ai entamé ce vieux cahier qui traînait, j’ai eu envie de quelque chose de plus joli pour ce très joli carnet, sans pour autant en faire des caisses : quand c’est trop joli on n’a pas envie de tout gâcher en faisant ce qu’on pourrait appeler des erreurs. Des rectangles, le nom des six prochains mois, et un petit espace « à venir », si par le hasard le plus fou, une date importante très loin dans le futur serait à retenir. A savoir que j’enregistre toujours tous mes rendez-vous dans mon Google Agenda partagé avec l’amoureux. Je reporte dans mon carnet car c’est utile d’avoir également une vue papier notamment lorsque je mets en place les pages mensuelles et planifie mes journées, ça m’évite de jongler entre différents supports.

IMG_7007

Livres à lire

Première « Collection » : celle des livres que je voudrais lire. Ma liste Goodreads contient des dizaines de titres qui m’intéressent de près ou de loin, sur cette liste j’ai mis les livres que j’ai achetés et pas encore lus (qui rime souvent pour moi avec coup de cœur, sur un résumé ou une couverture), et ceux qu’on m’a prêtés. Cette page n’existait pas dans mon ancien cahier, je voulais l’avoir en début de BuJo.

Articles à écrire

Là, c’est évidemment la liste d’idées d’articles pour le blog. Dans mon ancien cahier j’ai eu plusieurs pages destinées à recenser ces idées, disséminées tout au long des différentes Collections. J’ai décidé d’en faire une page à part ici, pour garder au propre celles qui m’intéressent le plus. J’ai aussi, par un hasard total, eu un carnet Leuchtturm1917 en version Pocket et j’ai décidé d’en faire mon mini-BuJo spécial Blog, histoire de pouvoir brainstormer sur mes articles et les projets liés au blog dans un endroit dédié.

IMG_7008

Quick Meals & Recettes à tester

Vous connaissez bien ces pages, j’en parlais dans cet article dans lequel je vous livrais également quelques printables et astuces pour mieux organiser vos repas de la semaine. J’ai juste recopié et mis à jour ce que j’avais fait dans l’ancien carnet !

Il y a ensuite une page dédiée aux personnes qui m’ont laissé un Tip sur Tipeee, par souci de discrétion je ne mets pas de photo de cette page, puisqu’elle contient prénoms et adresses de mes contributeurs·trices chéri·es ☺

IMG_7009

Bucket List

Vous ne l’avez jamais su, mais il y a eu jusqu’à il y a peu de temps une page un peu secrète sur ce blog qui recensait tous ces rêves que je voulais réaliser avant ma mort. L’idée m’a toujours fait du bien, je n’ai pas partagé cette page car elle était 100% perso, j’avais juste besoin d’un endroit qui perdurerait dans le temps, à l’inverse de mes innombrables carnets toujours perdus puisque sans objet défini. Avec le Bullet Journal, c’est fini : cette page web a trouvé sa place sur papier, et je sais que ces rêves sont consignés pour l’éternité !

IMG_6996

MAI

C’est parti pour les pages mensuelles ! J’ai eu tout le loisir avec mon cahier d’essayer plusieurs manières d’organiser mes mois. Certaines personnes utilisent des double-pages pour planifier leurs semaines, personnellement je n’en ai pas l’utilité. Je me contente donc de cette double-page.

A gauche mon calendrier, dans lequel j’ai mis un peu de couleur car j’étais embrouillée par l’omniprésence du noir/bleu dans mes essais précédents. J’ai noté les jours de la semaine à côté des dates, pour que ce soit encore plus simple de me repérer. A droite, ma liste de tâches à remplir pendant le mois, ce sont souvent des choses très prosaïques, en tout cas des choses qui ont une échéance dans le mois. J’y rajoute une date si c’est une échéance définie, mais pas forcément si c’est juste quelque chose que je voudrais faire avant la fin du mois. J’ai également un petit cadre dans lequel je griffonne des objectifs, souvent liés au blog, et plus récemment au running. Je n’en mets pas plus de trois ou quatre, et si les objectifs de Like & Follow ne sont pas remplis, je n’en fais vraiment pas un drame ! C’est juste un petit indicatif de combien le blog continue d’être suivi

IMG_7011

Gratitudes

C’est probablement ma double-page préférée de tous les temps ! Je vous en parlais dans cet article lointain sur le Grid Diary, j’adore tenir compte de mes gratitudes chaque jour. Malheureusement, j’avais vraiment du mal à trouver un endroit pour les consigner. Sur un app ? Non, trop connecté. Sur un carnet ? Encore une fois, s’il ne servait qu’à ça, je finissais par l’oublier constamment en déplacement ou tout simplement en allant me coucher. Intégrer mes gratitudes dans mon BuJo fait que je ne manque plus jamais de les remplir, puisque j’emporte ce petit carnet absolument partout (normal, puisqu’il contient ma vie). J’ai choisi d’en consigner deux par jour – et une par ligne –, ainsi je peux faire tenir le tout sur deux pages et intégrer une jolie citation, centrée sur le bonheur ou la gratitude, chaque mois.

IMG_6998

Budget & Wishlist

Encore une fois pour des raisons de « je garde quelques aspects de ma vie privés quand même », je ne vous montre pas mon budget rempli, mais je vous présente plutôt ma wishlist ! Le budget que je tiens concerne mon compte personnel, celui avec lequel : a) je devrais économiser plus souvent b) j’achète parfois beaucoup trop de bêtises. Cette page a pour but de me faire prendre conscience de l’impact de chacune de mes dépenses perso avant de l’entreprendre, pas en me disant « haha easy peasy il me reste largement assez » et en galérant dès le 12 du mois à la fin du mois.

Dans ma wishlist, je consigne mes envies avant de craquer. Je repousse au plus tard dans le mois les achats plaisir (comme ce fabuleux baume James Masters Organics dont j’ai terriblement envie) et je mets le prix de chaque article dans la liste pour bien me rendre compte de ce que ça implique sur le budget total. Je l’ai mise à l’horizontal dans mon carnet pour économiser de la place, c’est le bonheur des pages pointillées ! (idem, je vous en parle dans le prochain article, vous connaissez la rengaine, je me répète, c’est atroce, au secours)

J’ai utilisé ce système pendant tout le mois d’avril et j’ai réussi à économiser 30€ de plus que ce que j’avais prévu ! Ça n’a pas l’air énorme mais pour moi c’est chouette ! Je regrette un peu de ne pas l’avoir mis en place avant, mais bon… c’est déjà ça de pris !

IMG_7012Et du coup vous avez mon avis extrêmement sommaire sur The Jungle Book. De rien. #PaulineCritiqueCiné

Films

Comme on a une carte cinéma qui nous permet d’y aller autant qu’on veut, j’aimerais tenir un petit journal des films qu’on voit chaque mois : on y va souvent une fois par semaine, parfois même plus, alors c’est cool d’en garder une trace ! Je garde déjà les coupons (pour voir à la fin de l’année combien notre abonnement aura été rentabilisé), mais je préfère cette manière plus pérenne, puisque je vais évidemment finir par jeter les coupons. Comme j’aime bien les jolis lettrages, je vais essayer de copier le style des titres sur les affiches, ça constitue pour moi une chouette identité visuelle.

IMG_6999

Book Review

Je vous ai déjà parlé de cette double-page, c’est dans celle-là que je note mes impressions au fur et à mesure de mes lectures, pour pouvoir vous donner un avis détaillé chaque mois et pas seulement un avis de fin de lecture. Je trouve ça toujours intéressant de lire sur les blogs, quand un livre a été un peu long à démarrer, ou quand le début était plus prometteur que la fin… du coup je prends soin de tout bien répertorier.

IMG_7005

Les pages quotidiennes

On y est enfin ! Je mets ici toutes mes tâches et rendez-vous quotidiens. Dans mon premier cahier, je suis passée par tous les extrêmes : la date lâchement gribouillée à l’arrache en début de journée, mais aussi les jolies bannières qui prennent un peu de temps à dessiner. J’ai voulu allier les deux dans ce nouveau carnet, car même si j’avais du mal à y croire moi-même, j’ai fini par en avoir marre de ces bannières, que du coup vous ne voyez pas, mais c’était beaucoup de temps pour pas grand chose et très répétitif au long des pages. Je prends donc juste quelques minutes pour dessiner de jolies lettres pour la date, et j’essaye d’écrire le plus régulièrement possible.

*

Les avantages et les inconvénients du système Bullet Journal

En trois mois d’utilisation, j’ai complètement adopté ce système et je l’ai fait mien à 2000%. Pourtant, comme tout système d’organisation, il a ses défauts. Je vous ai fait un petit tableau de ce que j’ai relevé, personnellement, en termes de trucs cool et moins cool pour que vous puissiez juger par vous-même ! Evidemment, mon expérience est mienne et il se peut que le système ne vous convienne pas du tout (mais ça vaut quand même le coup d’essayer, dis-je en grande fana du truc), ou alors que vous trouviez que mon avis n’est pas en phase avec votre expérience.

Avantages

Adaptabilité et flexibilité infinies : vous faites de votre carnet ce que bon vous semble

Personnalisation extrême : vous choisissez couleurs, matières, disposition, manière d’écrire…

Vous pouvez avoir toute votre vie en un seul endroit : rendez-vous pro, perso, recettes de cuisine, sorties ciné… pour moi tout est centralisé, sauf le blog (j’ai un carnet séparé). Vous pouvez donc aussi compartimenter en réutilisant le système dans différents aspects de votre vie

Le système est quand même compatible avec les outils numériques comme Trello pour les projets de groupe, Google Agenda pour les événements plusieurs mois dans le futur…

Peu coûteux : on peut très bien passer toute sa vie à bullet journaler avec du matériel très économique, et on peut n’investir dans de la papeterie plus coûteuse que si on le souhaite !

Archivage : le système permet, si on le souhaite, de garder une trace de notre vie pendant autant de temps qu’on souhaite stocker les carnets une fois terminés.

Inconvénients

J’ai tellement galéré à écrire ces articles, et je trouvais au départ le système tellement compliqué, que je serais malhonnête de ne pas le dire : je trouve qu’à première vue c’est super complexe et ça peut être totalement démotivant. (même si une fois que c’est compris et assimilé, pour moi ça a été le paradis)

Il faut parfois du temps pour trouver le système à l’intérieur du système qui vous convient réellement : telle ou telle page à incorporer, quoi mettre dans les entrées quotidiennes, mélanger le perso et le pro ou pas…

On peut assez rapidement se perdre dans le jargon utilisé sur le site officiel et dans la communauté des « bullet journal junkies », surtout que…

On trouve aujourd’hui assez peu de ressources en français, et pas aussi exhaustives que celles qu’on trouve en anglais (mais heureusement, je suis là pour vous aider !)

Le pendant négatif de l’archivage, c’est qu’au bout de plusieurs années, on risque d’avoir beaucoup de carnets à stocker sur des étagères… et que ça n’en vaut peut-être pas forcément le coup ! Je n’ai pas encore réfléchi à ça, puisque je n’ai pour l’instant rien à stocker ;) (mais je suis tout à fait du genre à stocker quinze années de carnets colorés jusqu’à la fin de mes jours)

*

Vous êtes toujours là ?! (allez, dites que oui !)

C’est la fin de ce premier article très exhaustif – et encore ! – sur le Bullet Journal. Pour celleux qui ne connaissaient pas du tout, j’espère que j’ai été claire et si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas à me les poser en commentaire, je me ferais un plaisir d’y répondre. Pour celleux qui connaissent et sont déjà adeptes du BuJo, j’espère que vous aurez pris autant de plaisir à découvrir mes pages que j’en ai à découvrir les carnets des autres… c’est un plaisir un peu particulier mais qui n’a pas d’égal je trouve ! J’attends vos impressions, votre expérience et vos idées par commentaire avec impatience :D

On se donne rendez-vous vendredi pour une ample présentation de ma papeterie spéciale Bullet Journal, ainsi que pour des conseils et des ressources pour bien embarquer dans cette belle aventure.

Prenez soin de vous, à bientôt !

*

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez me le dire même sans commenter, en cliquant simplement sur le petit ♥ en-dessous de la date, à gauche du titre. Si vous aimez vraiment beaucoup Un invincible été, vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee.



145 Réponses

  1. Super ! J’attendais ton article avec impatience ! (si si, c’est vrai !)
    Parce que j’avoue que le bullet journal m’a tentée quand j’en ai appris l’existence pour la première fois (ici !), mais qu’un petit tour sur le site ‘officiel’ m’a fait un peu peur… Du coup, j’avais hâte d’en savoir plus et de comprendre comment tu l’organisais au quotidien. J’attends maintenant le second article avec impatience !
    PS : tes lettrines !.. Magnifiques !

  2. Justine

    Salut Pauline,
    Dans une démarche minimaliste de désencombrement de mon minuscule studio, j’ai justement jeté il y a 3 jours la quasi-totalité des agendas et carnets dans lesquels je notais ma vie (pas de manière aussi sophistiquée qu’un Bullet Journal, plutôt des agendas avec des pages dédiées à raconter autre chose). J’aimerais bien continuer à garder un peu d’espace chez moi, mais j’ai souvent besoin de noter des trucs.
    D’où question: existe-t-il des équivalents virtuels au Bullet Journal ? C’est sûr que la papeterie semble tenir une grande place (surtout chez toi), mais je suis TOUT LE TEMPS sur mon ordinateur, et la papeterie/calligraphie, ça prend des sous et de l’espace (j’ai aussi donné tout mon matériel de calligraphie dont je ne me sers pas assez souvent pour empêcher les encres de sécher)… C’est sûr qu’il y a Google Agenda, mais ça ne permet pas justement de noter des recettes à la volée, des to-do lists etc.

    1. Bonjour Justine ! J’ai trouvé dans le groupe Facebook des Bullet Journal Junkies une application qui permet d’écrire à la main mais dans une app (Handwriting sur Google Play) mais par contre je ne connais pas de système plus ou moins dédié au Bullet Journaling version numérique. Mais maintenant que j’y pense il suffit d’ouvrir un bloc-notes dans le logiciel de notes que tu utilises (moi c’est OneNote, mais il y a Evernote par exemple) et de le remanier à ta manière, je ne pense pas que ce soit infaisable !

    2. CUicui

      Bonjour,

      je vous en prie, évitez Google en tout premier lieu (evernote aussi…sans parler de one note: microsoft est devenu le pire des spy)!!!! On ne le répète jamais assez: c’est risqué, votre vie privée est mise à profit, le data mining est ce qui a rendu Facebook, Google et autres extrêmement puissants. Ok vous n’avez rien à cacher, mais ce n’est pas le souci, à vrai dire, c’est une question de liberté, et c’est fondamental. On monétise vos datas aujourd’hui, et demain, qu’en sera-t-il? La solution analogique est, en dépit ce que vous avez décidé de faire, la plus sécure. Même les ondes Wi-fi permettront de savoir ce que vous faites, si vous parlez, si vous êtes assise ou en train de manger…. Si si! Cela existe déjà…Alors il faut trouver des tactiques, ou revenir à des pratiques traditionnelles, ne serait-ce que dans le cadre d’un journal- agenda, c’est trop précisément privé. On ne sait pas non plus ce qu’il peut se passer politiquement, vos pensées innocentes de ce jour peuvent se retourner contre vous demain, ce monde est absolument fou, ce qui est à la fois anxiogène mais aussi trépidant. Bref, prenez-garde aussi aux Instagram et autres, qui flattent l’ego ou distraient joyeusement mais n’en demeurent pas moins un moyen de surveillance hors-pair, en outre, vous n’êtes plus propriétaire de vos images sur ces réseaux…et oui! Par ailleurs, nullement nécessaire de calligraphier son carnet, je pratique ce système pour mon travail, et je découvre seulement aujourd’hui le concept du Bullet-journal, du coup je me rends compte que j’avais déjà acquis cette pratique: il faut l’adapter à soi, inutile de suivre tel ou tel modèle, il faut connaitre ses besoins et impératifs, les identifier en détail et réaliser la grille la plus flexible en rapport. Je thématise avant d’utiliser la chronologie par exemple, et j’ai éventuellement un agenda papier en plus. Il s’agit de développer sa propre structure organisationnelle, ce qui en somme n’est pas rien: mais une fois que c’est acquis, on avance plus vite. Le système des icônes du Bujo est ce qui me parait, avec les tableaux trackers,
      les fiches livres/ ciné etc le plus intéressant. Il faut composer avec ce que l’on est, et ce retour au papier est fort salutaire, également pour reposer les yeux des écrans! bref, relisez le Procès ou Orwell et…Bonne rentrée à toutes et tous ;)

      1. Bonjour,
        Je pense qu’on peut laisser aux gens l’opportunité de choisir par eux-mêmes s’ils souhaitent ou non utiliser tel ou tel service. J’utilise pour ma part One Note, Instagram ET Google Agenda, peut-être irais-je en enfer, en tout cas je le fais en pleine conscience. Si c’est un sujet qui me questionne, je ne passe pas mon temps à me soucier de ce qu’on fait de mes données, c’est peut-être bête mais il existe des manières plus intéressantes selon moi d’utiliser mon temps.
        Comme calligraphier mon bullet journal, par exemple :) parce que ça me rend heureuse et que j’ai envie de le faire, tout en répétant ici et partout que c’est ce que moi j’ai envie de faire mais que ce n’est pas obligatoire.
        Bonne journée ! :)

        1. Cuicui

          Certes, bien évidemment…Chacun choisi ce qui lui chante, ceci était un petit warning « amical », pas une injonction…Vous ne vous rendez pas encore bien compte de ces problèmes je pense, mais cela fera son chemin. Pour vous, se poser ces questions est une perte de temps…hm, soit, Edward Snowden s’étoufferait en lisant cela…;) Il n’est pas question d’aller en enfer, la vie privée n’est pas un dogme pour ceux qui la défendent, c’est une préoccupation citoyenne, au même titre que celle de l’écologie ou du véganisme, entre autres, en outre, j’y adhère aussi, c’est d’ailleurs pour cela, voyant le ton de cet espace, que j’ai choisi de passer 10mn à y poser mon commentaire, je ne crois pas que cela soit du temps perdu, même si je n’ai rien à y gagner, c’est cadeau! Ce sont des réseaux très appréciables, que je connais très – trop bien, et justement…il sont séduisants, à n’en point douter, c’est fait pour!
          « Dommage pour vous », en quelque sorte, sans vouloir vous offenser, car votre blog est délicat et charmant. Mais vous semblez avoir un esprit ouvert, et je vous suggère alors vraiment, à vous, personnellement, de vous pencher, malgré tout, sur ces questions plus avant, un jour ou l’autre, car cela fait déjà débat et nous sommes tous concernés. Jetez un oeil sur un site tel que la quadrature du net, par exemple, ou écoutez des podcasts tels que soft power ou place de la toile sur FC, et sachez que, dans l’absolu, la curiosité n’est jamais une perte de temps.
          Je ne critique pas non plus la calligraphie, loin de là…mes activités sont liées au marché de l’art…mais je réponds justement à une personne qui semble décidée de substituer ses carnets à des applications, somme toute dématérialisées et qui plus est, ne se sent pas de pratiquer l’enluminure proposée par de nombreux adeptes de ces cahiers. Je ne critique pas le soin apporté à ces derniers, mais j’expliquais à cette personne que l’utilisation d’un « bujo » pouvait aussi s’affranchir des stéréotypes du genre et se customiser absolument selon sa créativité, son style, ses besoins, son envie. Ce sont des arguments pour vanter l’analogique, pas pour le contrer. Nous disons en substance la même chose, à savoir, valoriser un support traditionnel, sûr et difficilement piratable, voire « pillable ». Vous travaillez sur un site Internet, ce blog vous procure semble-t-il, des revenus, vous êtes au coeur du système numérique, vous ne perdrez jamais votre temps à vous tenir sainement informée du milieu dans lequel vous évoluez et des outils que vous utilisez…Je vous réponds en toute sympathie et bienveillance, ne vous méprenez-pas! Vous avez le temps de penser à ces choses, cela demande peut-être un effort, un peu plus de cogito, mais c’est pour votre bien, après tout, vous restez libre de faire ce qu’il vous sied, je ne vous critique pas le moins du monde sur ce point. Bonne soirée à vous!

          1. Vous avez mal lu mes propos, j’ai dit que je ne passais pas mon temps à réfléchir à ça, pas que c’était une perte de temps. Vous semblez juger de ce que vous ne connaissez pas, en vous imaginant que je ne me renseigne pas du tout et que je ne me rends pas « encore » bien compte de ce qui se passe. En réalité j’en suis extrêmement consciente et j’y réfléchis souvent, je me renseigne autant que possible – mais quand je le souhaite et sans en parler ici, c’est pourquoi peut-être vous avez l’impression que je n’y connais rien ? Ce blog ne me procure pas d’autre revenu que les dons de mes lectrices, entendons-nous bien.
            Je vous remercie d’avoir passé du temps à rédiger ces commentaires, cependant vous semblez juger un peu hâtivement et en répétant plusieurs fois que « c’est pour mon bien » vous n’en apparaissez que légèrement paternaliste, une impression qui n’est jamais bien accueillie par un-e interlocuteur-trice qui ne s’attend pas en allant sur ce blog à recevoir des leçons de morale. (Et encore moins quand l’interlocutrice est la personne qui a créé cet espace)
            Belle journée :)

  3. Nigelle

    Eh beh c’est déjà bien complet comme article (mais j’ai quand même hâte de lire la suite, tu mettras les sites que tu as utilisés pour t’inspirer ?).
    Je l’utilise déjà et je partage complètement ton ressenti ! Au début j’ai eu un peu peur quand j’ai vu les œuvres d’art de certain(e)s (je voulais gagner du temps, pas y passer des heures) mais comme tu l’as dit ça s’adapte complètement à son propriétaire ^^ Le mien est un vieux cahier à petits carreaux rescapé du lycée et ça se passe très bien !
    Et ça m’aide vraiment à mieux m’organiser à ménager des moments sympas également : je m' »oblige » à prévoir au moins un truc cool par jour (même si ce n’est que boire une tisane funky).

    1. J’ai mis dans l’article suivant toutes les ressources qui m’ont inspirée :) j’aime beaucoup ton idée, c’est vrai que c’est important de se ménager du temps à soi et le notre dans un carnet lui donne la forme d’un rendez-vous un peu formel. Il m’arrive de mettre dans mon carnet « se relaxer » comme tâche la plus importante du jour :D

  4. Fanny

    Booon !!
    Je dois avouer que je suis dans une période qui demande à s’organiser, donc ce système me tente beaucoup ! Il faut je pense franchir le pas pour que ça semble moins compliqué !

  5. Très chouette article, très détaillée :), j’ai découvert ce système il y a quelques mois que je trouve vraiment génial! Et je vais m’inspirer de tes idées pour tester le budget et la wishlist par exemple!

  6. Depuis que tu en parles, j’étais pressée de lire cet article ! Conclusion : je dois dire que ce système me parait vraiment chouette (à condition de réussir à faire un carnet aussi joli que le tien) (ben oui, parce que quand même, l’agenda, c’est sacré). Du coup, je pense que je vais m’y essayer :)
    (et j’attends avec impatience l’article de vendredi, même si je sens qu’il va mettre en péril mes bonnes résolutions budgétaires… hum, hum.)

  7. Mona

    Waouh !!! Il est parfait cet article, et il me donne plein de pistes pour améliorer mon usage du mien, que je viens de commencer (une semaine et je suis déjà fan). Merci d’avoir pris le temps de nous montrer et expliquer tout ça, c’est passionnant, tes photos aident bien à tout comprendre.
    Merci encore !
    ps : c’est moi « sorcierecamo » sur Instagram qui t’avait posé des questions ;-)

  8. Oh lala, cet article est parfait ! J’ai presque fini mon premier BJ, je vais remanier un peu mon système, ton article m’a donné pleins d’idées assez chouettes :)
    Tes idées de rubriques sont géniales !
    Merci beaucoup (en plus tu écris tellement bien et tous ces lettrages c’est beau !)

  9. Waouh quel article hyper complet ! J’ai découvert le Bujo à la fin de l’année passée, j’ai tenté, j’ai bien aimé, mais j’ai fini par en avoir marre : trop de trucs à compiler, j’oubliais certains points, il y a avait des jours où je n’avais pas le temps, je le voulais beau et je le trouvais moche ! Bref, pour moi ça ne l’a pas fait sur le long terme, mais à chaque fois que j’en vois un joli comme le tien, je me dis que je retenterais bien, mais maintenant, j’ai mon Filofax et je m’en sers aussi un peu comme un Bujo donc je vais arrêter les frais je crois lol ;-)

  10. Durand

    Ouaw! Merci pour ton article! :) il me donne très envie d’adopter moi aussi le petit Bullet dans ma vie ;)! J’attends avec impatience l’article de vendredi, histoire d’en savoir plus. Bonne journée!

  11. Luce

    Hey! Le BuJo me tente beaucoup, j’adore l’idée de pouvoir en faire un journal de bord de ma vie, avec tous mes objectifs de sport, yoga course et plus et tous les rendez-vous, tous les objectifs dans divers domaines afin de me motiver. Je tiens en ce moment un mini BuJo de test mais il ne contient que mes objectifs semaine par semaine. Je voudrais savoir comment tu t’organises pour créer un index et une organisation des pages efficace, de façon à ne pas manquer de place dans les pages dédiées à simplement prendre des notes, faire des mind-map de projets etc, de facon a ce qu’organiser tout ça ne me prenne pas plus de temps qu’il m’en fera gagner.

    1. J’ai beaucoup réfléchi à comment j’allais organiser mon BuJo avant de le mettre en place. Mon Index n’a pas besoin d’être organisé, je me contente de reporter les pages que j’utilise dedans. Pour l’organisation des pages, je ne me prends pas la tête non plus, je commence un projet sur la première page libre. J’écris tout ce que j’ai à écrire, et si je dois reprendre mes entrées quotidiennes ou commencer un nouveau projet, je le fais sur la première page libre suivante aussi. Si je dois reprendre le premier projet et qu’il n’y a donc « plus de place », je reprends à nouveau la première page libre et je continue comme si de rien n’était. Ce système recommandé dans le système « original » n’est pas linéaire et il faut donc s’organiser pour pouvoir suivre les différentes pages éparpillées.
      Par exemple mon « Projet bureau » est aux pages 26 et 27. Dans mon Index j’ai inscrit « 26-27 : Projet bureau ». Si page 89 j’ai envie de reprendre le projet, je le fais sans problème. J’écris au bas de la page au niveau du numéro « 89 | 27 » pour signifier que la page précédente est la 27, et dans l’Index je note « 26-27, 89 : Projet bureau ». Et si pages 203 à 207 j’ai envie de reprendre le projet, j’écrirai « 203 | 89 » et dans l’Index je mettrai « 26-27, 89, 203-207 : Projet bureau ». Voilà ! J’espère que j’ai pu t’aider :) C’est un réflexe à prendre, ça a l’air compliqué dit comme ça mais une fois adopté ça coule de source !

  12. SabineNoucha

    Hello
    Alors là je ne sais pas quoi dire à part wouahou mais il est super jolie ton Bullet Journal!!!!!!

    Personnellement j’ai testé la méthode il y a un an, mais j’ai abandonné mais je pense que le moment était mal choisi (je venais d’accoucher, deux enfants à gérer, pas une nuit complète, transition vers le végétalisme). Bref, ça me donne envie d’essayer. La vidéo de départ je l’avais trouvée claire en revanche (mais en anglais c’est vrai).

    Enfin, moi cela n’a jamais eu cette allure ;)

    Belle journée et bravo pour ce travail et ces conseils. Je vais peut-être reconsidérer la question!!

  13. Très intéressant ! Je me suis mise au BuJo depuis Novembre dernier et je commence seulement à trouver mes réflexes, les trucs qui fonctionnent vraiment pour moi. Mais ça commence à venir et ça facilite sacrément ma vie déjà.
    J’ai une question en revanche, même si ça concerne plutôt l’angle papeterie : je suis sur un moleskine pour l’instant, parce que j’aime les moleskine plus encore que j’aime le café, je crois <3. Mais je ne peux pas écrire au feutre ou au roller dessus, le papier est trop poreux, ça bave et ça me brise le coeur. Est-ce que le Leuchtturm est mieux sur cet aspect ?

    1. J’utilise un feutre pour mes titres et je n’ai pas du tout remarqué que ça bave. Le papier est un peu transparent donc clairement on voit le « fantôme » des traits du recto quand on regarde le verso (ce que les BuJoistes anglophones appellent le « ghosting », ça me fait rire), après c’est peut-être tes feutres qui mettent longtemps à sécher ? Parce qu’avec mes feutres liners et mon Tombow je n’ai aucun souci, ça sèche très vite et ne bave jamais. ☺

  14. Toujours là ! Ce système me tente beaucoup, mais je suis moi aussi coupable du syndrome « je note mes tâches à faire la veille, et le jour même je ne regarde pas le carnet, donc je ne fais rien et je ne m’en souviens qu’à 21h » => nul. Après j’imagine que c’est surtout une habitude !

    D’ailleurs en parlant d’habitude depuis ton article sur le Grid journal je remplis tous les jours mes petites gratitudes et moments dont je veux me souvenir/que j’essaie de saisir… certain-e-s trouvent que c’est inutile/qu’on ne les relit pas mais au contraire je passe mon temps à les relire, et à être nostalgique de certains détails qui s’étaient effacés de ma mémoire d’humaine -mémoire faillible, donc. L’intégrer à mon (absence de) organisation quotidienne me parle bien :)

  15. Camille

    Quel article ! Je pense que je vais le relire encore une fois ce soir.. Hyper motivant ! Top top !
    PS : Il faut ABSOLUMENT lire Les Aventuriers de la Mer. ;)

  16. Charly (@BlobGluant)

    J’attendais ton article avec tellement d’impatience ! Je me suis mise au Bullet Journal en mars, et dès le début, je l’ai beaucoup adapté : je ne supportais pas l’idée d’avoir la partie Agenda mélangée avec la partie Collections. Donc j’ai tout simplement séparé mon carnet en deux : en le prenant dans le bon sens, c’est un agenda, en le retournant et en partant de la fin (je sais pas si c’est clair ahah), c’est la partie Collections, avec un Index au début. Du coup il n’y a pas d’Index dans la partie Agenda, puisque c’est simplement les mois qui se suivent. J’ai aussi supprimé les pages mensuelles au bout d’un mois d’utilisation, car je trouvais qu’elles faisaient doublon avec mes pages quotidiennes (j’utilise une double-page par semaine et je prépare tout deux mois en avance, donc tout est déjà bien noté). A la place, j’ai inséré avant chaque mois une double page de notes, bien pratique pour noter des idées en vrac ou des consignes de devoirs. Comme je travaille en parallèle de mes études, j’ai choisi tout simplement d’utiliser deux couleurs différentes : tout ce qui concerne mes études est noté en noir, tout le reste en bleu (ça concerne plus ma vie privée que le boulot, pour lequel je n’ai rien à planifier ou presque). J’utilise aussi une couleur différente pour mes rendez-vous, je les note en rouge, comme ça ils ressortent par rapport au reste.
    Bref, ton article me donne plein d’idées. Je m’étais déjà inspirée de tes pages Quick meals (même si j’oublie un peu de m’en servir ahah), et là tu me donnes envie de consigner mon budget et mes gratitudes. Reste à trouver pour moi la meilleure manière de les insérer !
    J’ai hâte de lire ton second article. Plein de bisous !

    1. Ahahah beaucoup de gens ont adopté ton système de collections séparées des entrées type agenda. J’avoue que moi je serais plus perturbée par l’idée de devoir retourner mon agenda tout le temps :D Consigner ses gratitudes est une des meilleures choses que j’ai faites depuis janvier :) Bisous !

      1. Céline

        J’ai beaucoup aimé ton article qui clarifie beaucoup de choses même si j’utilise déjà ce système ( pas encore au mieux avec ce que je viens de lire ;)). J’avais des difficultés avec les explications en anglais.. J’utilise maintenant un cahier qui est déjà séparé en deux par une couverture cartonnée pour pouvoir séparer certains domaines des entrées « agenda » qui nécessitent de nombreuses pages. J’adore avoir un seul support pour TOUT :).
        Je lis avec bien du plaisir tes articles « organisation ».
        Bonne journée

  17. Pingback : Articles - A voir | Pearltrees

  18. Merci pour cet article super complet sur un concept que je ne connaissais pas du tout ! En ayant moi aussi marre des to do lists qui traînent de partout, et aussi marre de procrastiner, j’ai personnellement craqué en début d’année sur un agenda original et sympa (Mr Wonderful) qui a aussi des pages libres pour ce qu’on veut, des pages budget, des pages to do list, etc, du coup je l’utilise un peu comme toi ton bullet journal, finalement. Le défaut que je lui trouve est que je n’arrête pas de me balader entre pages quotidiennes et ce que j’y ai écrit à la fin/au début sur des pages vierges. Alors certes, il y a des marque page, mais ce n’est quand même pas l’idéal. Du coup, l’année prochaine, je pourrais bien tenter le bullet journal, pour voir !

  19. Pingback : Au quotidien | Pearltrees

  20. Cécile

    Merci mille fois pour cet article extrêmement clair, précis et documenté ! J’ai toujours sur moi un petit carnet pour tout noter mais c’est vrai que c’est un peu fouillis… J’ai toujours été intriguée par le bullet journal, j’ai tenté à de nombreuses reprises de m’y lancer mais j’ai souvent été découragée devant l’apparente complexité du système. Mais là je crois que tu m’as convaincue ! Merci encore, Pauline !

  21. parisia71

    Premier post pour te souhaiter bonne chance demain matin ! Ne t’inquiète pas trop, le trac est aussi nécessaire ….
    Admirable blog (pour moi une récente et enthousiasmante découverte ), superbe article ! vivement la suite …
    Merci pour tout ce partage, cette humanité forte et fragile à la fois, que tu nous offres si généreusement !

  22. Une carpe

    Très intéressant cet article ! Je trouve ça super sympa de voir comment les gens s’approprient un concept, une idée et là c’est un peu tout l’intérêt du Bullet journal. Je me suis appropriée la chose d’une manière toute différente, mais je ne suis pas encore convaincue, il y a quelques petites choses que je te piquerais bien pour améliorer le mien !
    Pour ma part je l’utilise plus comme un agenda mais version plus personnalisé à ma sauce et je n’ai pas tout le côté lecture, films, dépenses … Mais je dois dire que j’aimerais bien intégrer quelques unes de ces choses dans le mien mais je ne vois pas trop comment pour l’instant. Le problème des agendas c’est que soit on a une page journalière avec les heures soit un espace uniquement avec des lignes. Je me suis toujours dit que ce serait beaucoup mieux avec les deux réunis c’est-à-dire un espace avec des horaires pour noter les rendez-vous, cours … Personnellement je trouve ça plus pratique pour voir d’un coup d’œil ses rendez-vous et ses cours et pour connaître mes disponibilités et ça a l’avantage de pouvoir se remplir à l’avance. Et un second espace juste avec des lignes pour mettre les choses qu’on doit faire ce jour-là genre to do list. Mais aucun agenda à ma connaissance ne propose vraiment ça. Du coup j’ai pu faire ça dans mon Bullet journal mais j’ai pu également ajouter la vue par mois (qui est vraiment pratique pour avoir une idée des rendez-vous du mois) et aussi une to do list par mois et par semaine qui permet de noter les trucs qui ne sont pas à faire un jour particulier mais que je dois faire dans le mois/la semaine et après je dispatche au fur et à mesure. Le truc c’est que justement certains jours je n’ai pas de cours ou pas de rendez-vous et c’est une demie page gâchée puisque je prépare tous les jours à l’avance. C’est vrai qu’avec le système de base du Bullet journal (ou comme toi tu l’utilises) aucune place n’est gâchée et ça c’est pas mal. Mais je trouve ça drôlement pratique d’avoir une vue de ma journée avec mes rendez-vous et mes cours « classés » par horaire, mon côté organisation apprécie grandement. Mais c’est quand même dommage, surtout que j’aimerais inclure d’autres choses dans cet agenda pour être plus proche du Bullet journal. J’aime bien le mix entre l’agenda et le Bullet journal mais il faut aussi dire que ça prend énormément de temps à mettre en place (le temps de faire toutes les pages, noter les heures …) et comme j’ai pas envie d’y passer trois jours à chaque fois, il va falloir trouver une solution ! Plus je réfléchis à la question plus je me dis qu’il faudrait que j’ai un petit agenda normal avec des horaires pour mes rendez-vous et mes cours et qu’à côté j’ai un Bullet journal juste pour les tâches (et éventuellement pour renoter mes rendez-vous) mais je dois avouer que c’est dommage d’avoir deux carnets et pas juste un où tout est réuni. Je pense que je devrais tenter quelque chose de plus Bullet journal pendant un ou deux mois pour voir si je m’y retrouve et pour pouvoir enfin trouver la formule parfaite !
    En tout cas merci pour cet article très approfondi ça me donne des idées pour mon propre Bullet journal et ça m’avance dans ma quête du système d’organisation parfait !

  23. C’est super intéressant!
    Ca fait très longtemps que j’ai envie de me fabriquer un petit système d’organisation (je dis petit, mais en fait, ça a rien d’un petit système) et j’avoue que j’attendais avec impatience d’en lire tes astuces.
    Merci donc!

  24. Waw, merci Pauline !
    Ça fait un petit moment que je teste des idées de carnets pour organiser correctement mon travail notamment et j’ai mis en place des rubriques que l’on retrouve dans le bullet journal: je pense bien en lancer un pour tester.
    Cela m’a l’air bien synthétique et organisé.
    Merci en tout cas d’avoir pris le temps de nous présenter ton expérience, tes photos aident beaucoup et j’ai vraiment apprécié la lecture de cet article :-)
    Belle journée !

  25. Claire

    Bon, j’avoue Pauline, j’ai pas compris grand chose ;) mais j’ai un cerveau qui a tendance a bloquer dès qu’il entend le mot « compliqué » ! Mais néanmoins je trouve le principe génial (j’ai donc quand même retenu quelques trucs ! ) parce qu’avec mes nombreux petits carnets qui traînent partout chez moi ou dans mes sacs je finis par ne plus rien noter et ça me désole. Je suis sûre que ce système est fait pour moi ! (dis-moi que oui, que je vais finir par comprendre comment utiliser ça !!!) Je vais relire ton article et faire des petites recherches de mon côté.
    Merci Pauline !

  26. Wow bravo pour cet article bien exhaustif !! Merci pour tes explications !
    J’ai démarré le « Bujo » (j’adore cette abréviation que tu m’as fait découvrir) il y a quelques mois et j’en avais un avis un peu partagé… A la fois je trouve ça génial et à la fois, comme tu le dis bien, j’avais du mal à me l’approprier, du coup mon carnet est assez peu rempli… Mais j’ai quand même une passion sans limite pour la papeterie (les carnets c’est la vie) et je trouve tes carnets magnifiques et ça m’a donné envie de m’y remettre ! En plus tu m’as donné pas mal d’idée de ce que je pourrais inclure dedans et une bonne excuse pour m’acheter un nouveau cahier tout beau tout neuf ;)
    Donc merci à toi et je m’empresse d’aller lire ton deuxième article sur le sujet !!

  27. Pauline

    Coucou,
    Merci pour cet article hyper complet dont je vais grandement m’inspirer. Ton bullet journal est particulièrement joli. Tu as du goût !
    Je me demandais, comment tu faisais dans le cas où tu commences un projet comme celui de ton bureau sans savoir quand il va finir ni combien de pages il va te prendre. Comment passes-tu à un autre projet si celui là n’est pas terminé ?
    Je ne suis pas sûre d’être claire ^^’

    Bonne journée à toi !

    1. Tu es très claire, c’est moi qui ai complètement oublié d’en parler !
      En fait quand je ne sais pas combien de pages va me prendre un projet, je commence tranquillement sans m’en soucier, et si je dois continuer à écrire sur les pages suivantes, par exemple mes entrées quotidiennes, je le fais. Ensuite si je dois reprendre le projet laissé en cours, je le continue sur la prochaine page libre et dans mon Index, je répertorie toutes les pages qui ont rapport au projet. Et pour m’y retrouver, je note à côté du numéro de la page en bas, le numéro de la page précédente qui réfère au même projet. C’est pas clair du tout ahah !
      Par exemple mon projet bureau est sur les pages 26 et 27. Si page 89 j’ai envie de reprendre le projet, j’écrirai à côté du numéro : « 89 | 27 » pour montrer que la page précédente référant est la 27. Et dans l’Index, pour l’instant j’ai « 26-27 : Projet bureau », si je reprends page 89, j’irai inscrire dans mon Index « 26-27, 89 : Projet bureau ». J’espère que c’est plus clair !
      Du coup c’est vrai que ce n’est pas très linéaire et que ça peut perturber certains esprits, j’ai pris le réflexe assez rapidement et je trouve que ça permet de ne pas se soucier de garder des pages libres, de la place que peut prendre un projet, et d’être hyper souple. L’important est de bien référencer les pages pour s’y retrouver !

  28. C’est super intéressant et cela me donne très envie d’essayer. Je trouve ton carnet très apaisant!
    Mais j’ai un peu peur de l’investissement temps pour démarrer.
    Et puis je ne sais pas si j’aimerais mêler pro et perso. Mais si j’ai 2 carnets, l’intérêt n’est plus le même.
    Je vais profiter de ma prochaine course à pied pour y réfléchir

    1. Héhé, j’espère que ta course t’aura éclairci les idées ! C’est vrai que faire de jolies dispositions peut prendre un peu de temps, pour ma part ça me détend et fait partie des choses que j’aime faire donc ça ne me dérange pas. Mais utiliser un Bullet Journal de manière plus « sobre » prend du coup beaucoup moins de temps !

  29. Bulle_Virtuelle

    C’est l’article le plus complet que j’ai pu lire jusqu’à présent. Très joli bullet, tu m’as donné beaucoup d’idées. Je file lire le deuxième article et je partage celui-ci sur un groupe facebook dédié au bullet.

  30. Pauline

    Salut,
    Merci pour ce super article qui clarifie pas mal de choses sur ce fameux « bujo », beaucoup d’articles anglais en expliquent le fonctionnement mais c’est vraiment plus agréable à lire en français ! J’ai commencé mon bullet journal il y a quelque jours et je crois en avoir saisi le fonctionnement même si c’est certainement en l’utilisant dans le temps que je m’y habituerais. Je me pose par contre des questions sur la partie du « budget », je comprends que tu n’en aies pas plus parlé étant donné que c’est très personnel mais quels méthodes utilises-tu pour réussir à prendre conscience de tes dépenses ?
    Bonne soirée :)

    1. Merci Pauline !
      Pour la partie budget, en début de mois je prends mon « revenu mensuel » (tout l’argent qui va atterrir sur mon compte en début de mois) et je soustrais ensuite automatiquement les dépenses liées aux factures, et à l’épargne (comme ça je suis sûre d’épargner). Il me reste ensuite une certaine somme, qui est ce que je m’autorise à dépenser dans le mois. A chaque fois que j’effectue une dépense quelconque, je la note et je note le nouveau solde du compte, et si je prévois une dépense que je veux absolument faire (par exemple ce mois-ci, je me garde une certaine somme pour aller chez l’esthéticienne), je la note au crayon de bois comme si je l’avais déjà effectuée, et je reprends la suite de mes dépenses avec le solde hypothétique comme si j’avais déjà fait la dépense. Ainsi je garde au moins la somme dont j’ai besoin pour cette dépense. Le mois dernier cette méthode m’a permis de dépenser beauuucoup moins que d’habitude en « bêtises » (ou du moins en bricoles pas nécessaires) et de faire plus d’économies. Je ne sais pas si je suis très claire, désolée :/

  31. MademoizelleCoco

    Très chouette article. J’avais commencé un BuJo en septembre 2014 que j’ai laissé tombé par la suite : trop terne pour moi, je me mettais des barrières toute seule à trop vouloir suivre le BuJo de base… et puis il y a 2 mois, je m’y suis remise après être tombée sur des vidéos Youtube. Mon Bujo est devenu un mix entre Bujo et personnal planner, je ne me mets plus la pression, ni de contraintes, je décore mes pages, je me fabrique de jolis stickers pour le décorer, bref, je m’amuse avec, moi là grande fan de to do lists, d’organisation et de papèterie !

  32. Salut Copine !
    Je viens de voir que des accros au BuJo sur FB avaient partagé ton article :)
    J’attaque mon 2nd également, j’espère aussi le rendre un peu plus joli que l’ancien qui craignait un peu. J’ai pris un carnet à 2€ chez Hema pour ça et pour le reste, je pioche aussi des idées par-ci par-là, retirant cette rubrique, rajoutant celle-ci etc. ça ne change pas grand chose pour moi, j’avais un petit carnet to do avant, là je peux voir les choses à faire sur l’intégralité du mois, c’est beaucoup mieux ^^
    Joli article :) (et j’aime bien les ombres brutes des photos prises au soleil ^^ )

  33. Amélie

    Bonjour ! Je suis tombee sur ton blog par pur hasard, et je peux deja te dire que tu as gagné une nouvelle adepte ;). Je cherchais déséspérément des avis francais pour le BuJo, et je te remercie de ton article tres complet et tres bien expliqué! Bisous xx

  34. Virginie

    Ton article est très intéressant !

    J’ai toujours été une fan des agendas, carnets et stylos en tout genre. Je me souviens de mes agendas du lycée et de la fac dans lesquels je notais absolument tout, que je décorais d’images, de photos ou de gribouillis et que j’adorais consulter a posteriori, j’en ai conservé la plupart d’ailleurs :-)

    J’ai un peu abandonné tout ça sous le poids de ma « vie digitale » alors que j’aime écrire, pourtant. Au sens littéral : tenir en main un stylo et coucher sur papier mes rdv, mes idées, etc. J’ai d’ailleurs toujours un tas de papiers volants dans mon sac qu’il serait bon de classer, justement parce que l’organisation, ce n’est pas mon fort, je ne suis juste pas programmée pour (je sors d’un bilan de compétence qui a aussi fait ressortir cette INcompétence notoire aha !). Et bizarrement je fonctionnais bien avec un agenda fourre-tout, à l’époque !

    Cette année, j’ai acheté un l’agenda Mr Wonderful, que j’adore mais qui est trop limité pour que je visualise mes objectifs mensuels et hebdomadaires. J’y note des numéros de tel que je ne retrouve qu’au bout de longues minutes, idem pour les recettes que je teste et que j’ai envie de conserver, etc.
    Du coup je pense que je devrais tenter de me lancer dans le bullet journal mais, comme tu le conseilles, avec un cahier lambda (mais avec une jolie couverture, n’oublions pas les priorités). Je vais aussi investir dans les stylos dont tu parles parce qu’ils m’ont l’air de correspondre à ce que je cherche depuis des années ! La seule différence c’est que les mines de différentes tailles ne m’intéressent pas, il me faudrait en revanche plusieurs couleurs, c’est incontournable ! Question : ils ne traversent pas le papier ?

    1. Non les Pigment liner de Staedtler ne traversent pas le papier ! (et les Stabilo .88 non plus) Mais il faut faire attention (pas comme moi) et ne pas confondre avec les Permanent Lumocolor, j’avais oublié que Permanent veut dire « marker super agressif » et j’ai dû aller les échanger haha. Si tu veux plusieurs couleurs je te conseille les Staedtler Triplus Fineliner qui ont une minte de 0.3mm soit un tout petit peu plus fin que les Stabilo et je trouve ça plus agréable ☺

  35. Marie

    Merci pour cette découverte! Venant de prendre de nouvelles fonctions professionnelles, je cherche en ce moment même à mieux m’organiser afin de ne rien oublier et d’être en même temps plus créative. J’ai commencé mon Bujo sur le carnet que j’avais déjà pour prendre des notes, un Reporter Notebook de Moleskine. Et bien contre toute attente l’utilisation en « format paysage » et sans ligne marche super bien pour moi. Le carnet tient bien ouvert, et je peux faire de longs tableaux, prendre des notes sous forme de colonnes, jouer au max avec l’espace. Seule l’épaisseur des pages laisse à désirer, il faudra que je trouve moins transparent quand je devrais racheter.
    C’est super de pouvoir s’inspirer de ce que tu fais et de ce que partage les autres lecteurs en commentaires. et j’ai trouvé les deux articles très clairs ;)

  36. Pingback : La pause douceur #10 – Les tribulations d'une loutre lectrice

  37. Wen

    Hello,

    J’avoue, quand j’ai vu le longueur de l’article et le titre (bullet journal, quésako?) j’ai lâché l’affaire.
    Mais j’y suis revenue, trou dans la journée de travail, rien à faire et élève absent et du coup la bonne surprise!
    Moi qui râle depuis un moment contre ces foutus agendas scolaires qui nous sucrent toujours les deux dernières semaines d’août et qui en ai marre de me trimballer mon agenda + mon carnet de to do list en plus de mon carnet à dessin (ça commence à faire lourd dans le sac!)… Franchement, je pense que je vais tester (ne serait-ce que pour avoir une raison supplémentaire d’acheter de beaux carnets, j’aime les beaux carnets). Ca à l’air pratique, avec autant de place qu’on veut et modulable, tout ce que je n’ai pas avec mon petit agenda.

    Merci pour cet article et je file lire la partie 2!

  38. Thanange

    J’avais déjà entendu parler du bullet journal mais ça me paraissait trop compliqué, ton article m’a permis d’y voir un peu plus clair, et ça me tente pas mal, c’est vrai que mon agenda et pour la plupart du temps vide et que j’ai toujours voulu le personnaliser, il faudrait que je trouve des modèles d’écriture sympa pour les titres et un carnet adapté. Bon bé y a plus qu’à lutter contre mon esprit de procrastination et arrêter de remettre au lendemain!!!!!

  39. Pingback : En liens cette semaine #7 – L'océan de la vie

  40. Pingback : Cyberlectures #7 – Blottie dans un fauteuil

  41. Pingback : Les petits avions en papier #1 | Paper Plane & Lavender

  42. Jolie présentation ! Je bullet-journale un peu depuis deux à trois mois, j’aime bien le fonctionnement. Par contre je n’utilise pas du tout le calendrier (future log ou month log), parce que c’est en très grande partie pour les tâches et non les événements que j’ai adopté le système.

    Et je me demandais : est-ce que tu as des pages de brain dump ? J’emprunte le terme à Boho Berry, ça désigne les trucs qu’on veut faire mais on ne sait pas quand (donc ça n’est pas dans un future/month log), et ça n’appartient pas forcément à une collection. Si oui, tu les gères comment ? Moi j’ai plusieurs pages comme ça, avec des tâches, parfois migrées dans des « month tasks lists », si je décide que « ce mois-ci, je fais ça ». (et donc là, je viens de commencer un nouveau carnet et je recopie toutes mes tâches ;___; )

    1. J’ai vu le terme « Pensine » pour ce « brain dump » que je ne trouve pas très élégant :D pour ma part j’ai essayé la semaine dernière une disposition en semainier pour avoir une vue d’ensemble, ça a bien marché pour moi et j’avais donc une case « notes » pour toutes ces choses qui n’ont pas de date délimitée, ou juste des trucs que je ne veux pas oublier. A la fin du mois je prévois de revenir sur ces cases pour voir ce qui a besoin d’être migré ou pas :)

  43. Pingback : Un invincible été » Dire merci

  44. Pingback : Introduction au bullet journal : guide de référence et méthode – Au Web des Merveilles

  45. Je ne suis pas arrivée à me tenir au bullet journal dont je connais le principe depuis quelques temps déjà. Et ce, même si je trouve l’idée géniale !
    Par contre, plutôt que faire un index, ce qui est plutôt fastidieux (numéroter toutes les pages et recopier les titres ou sujets dans l’index) il est possible de synthétiser avec cette méthode japonaise : http://www.highfivehq.com/, facile, rapide, et efficace ;-)

  46. Pingback : Le bullet journal, mon nouveau système d'organisation - Green & Feisty

  47. Je trouve ça très intéressant, et merci pour ce partage généreux, merci aux pionnières qui ont mis tout cela à portée des non-anglophones … J’en ai marre de procrastiner, j’aime écrire et gribouiller, j’aime les carnets et le papier, j’ai besoin d’un cadre d’organisation, alors … pourquoi pas … je ne connaissais pas, il me semble qu’une amie de la blogo en avait parlé, mais ça m’est passé au-dessus de la tête … c’est en faisant des recherches sur pinterest au sujet des carnets de voyage, que les bullet journals revenaient souvent, ça m’a intriguée …

  48. Magali

    Bonjour
    Tout d’abord merci beaucoup pour cet articles, je vais prendre connaissance des suivants également.
    En tout cas j’adore la structuration, tu as du passer un temps fou à tout consigner…
    Voilà je scrappe depuis 10ans, j’ai crée une asso, et une copine de l’asso à lancé l’idée du bujo.
    J’adore l’organisation (j’ai même un mur d’organisation dans ma cuisine que toute mes copines m’envoient, vive pinterest), les carnets, les listes…
    Je me pose une question toute bête mais le bujo se construit t-il au fil de l’eau? Ou y a t-il une trame des le départ? Mais dans ce cas là comment peux tu savoir qu’il va te falloir tant de pages pour tel théme ou tel mois?

    Merci d’eclairer ma lanterne.
    Je continue ma lecture

    1. Non, le Bullet Journal se construit exactement comme tu l’entends :) l’intérêt est de pouvoir y mettre ce que tu veux.
      En commençant le mien j’avais fait une liste des pages que je voulais mettre au début avant de commencer mon mois, des listes permanentes etc., puis à l’intérieur des mois j’ai chaque fois quelques pages qui reviennent (livres lus, films vus, gratitudes, etc), mais rien de figé et je fais exactement ce que je veux, par exemple cette semaine je n’avais pas envie de faire une page pour mes jours, vu que je n’ai rien d’autre à faire que de travailler, donc je ne l’ai pas fait !
      Si tu commences un thème sur une page, et que tu te rends compte après avoir « fini » la page et être passée à autre chose, que tu dois reprendre ce thème pour y ajouter des éléments, il te suffit de prendre une nouvelle page vierge et de reporter dans ton index que tel thème continue à telle page.
      J’espère que j’ai pu t’aider !

  49. fie and rabbit

    comme beaucoup j’ai tester mille truc.. les planings a imprimer trouvé sur pint, la feuille a la journée, les agendas… rien ne me correspond.. je connaissé pas le bullet (que ferait on sans les ricains?) je viens de tomber sur ce blog grace (ou a cause) de pint.. heureusement que tout est expliquer ici.. c’est assez complexe.. mais je vais tenter.. sa coute pas cher.. je doit encore avoir des cahiers d’école pas utilisé

  50. Je me suis fait un peu la même réflexion pour les Moleskine, je suis très fan à la base car c’est un des seuls papiers que j’avais trouvé sur lesquels mes stylos plumes glissaient à ce point… je suis gauchère donc ça peut vite être très chiant sinon (d’ailleurs pour la calligraphie et le lettring je galère aussi mais je pense que c’est surmontable). Mais c’est vrai que c’est cher, et le dernier carnet que j’ai gardé plusieurs années d’affilées était abimé à la fin.
    Pour le bullet journal, au début je me disais que c’était impossible à envisager pour moi, mais maintenant ça m’intrigue… le seul truc que j’ai du mal à comprendre c’est : comment savoir à l’avance combien de pages on aura besoin pour des catégories comme les gratitudes, le journal de lecture etc que tu évoques… Je pense qu’il faut que je lise davantage d’articles comme ça qui traite de l’organisation du bullet journal :)

    1. Pour les gratitudes, comme je ne me laisse que deux lignes par jour, je sais que ça me prendra deux pages. Pour les revues de lecture, j’ai à peu près vu qu’en un mois j’utilisais une double page. Mais en réalité normalement, pas besoin de se prendre la tête comme ça ! C’est à ça que servent l’index et les pages numérotées : à pouvoir reprendre un thème, une idée, sur des pages séparées par d’autres thèmes sans perdre le fil. Il suffit de consigner les pages concernées dans l’index pour s’y retrouver. J’utilise aussi le système dit de « threading » vu sur le blog du Bullet Journal. Disons que ma liste de livres lus dans l’année commence page 34. Page 35, je démarre totalement autre chose, et puis page 43 je me rends compte que j’ai besoin de continuer ma liste de livres lus. Je le fais sans soucis, et à côté du numéro « 43 » en bas de la page, j’inscris « | 34 », comme ça je peux voir d’un coup d’oeil que la page précédente qui parlait de la même chose était la page 34. Comme tout ce qui a trait au Bullet Journal je crois, ça a l’air atrocement compliqué mais en réalité c’est très simple, il faut juste que ça corresponde à comment on fonctionne – certaines personnes ne supportent pas l’idée de ne pas avoir toutes leurs notes à la suite. Moi ça ne me dérange pas :)

  51. Bonjour et merci pour cette série spéciale Bujo!

    Je viens de commencer le mien, j’en ai fais un article et je t’ai mise en référence car tu fais partie de celles qui m’ont vraiment motivée à m’y mettre :)
    A bientôt je l’espère :)

  52. Pingback : BuJo | Pearltrees

  53. Merci, ton article est super !! Je me suis mis au bullet journal au début du mois d’aout avec un carnet que j’ai trouvé chez moi et qui n’est pas vraiment pratique mais comme toi, c’est surtout pour voir si la méthode me convient. Je pense investir dans le carnet Leuchtturm 1917 pour commencer vraiment mon bullet journal en septembre car en une semaine, j’ai l’impression que la méthode me va très bien :) Par contre je suis un peu triste (oui je sais il m’en faut peu) parce que celui que je voulais n’est plus disponible sur amazon. J’en voulais un bleu turquoise (comme le tien donc) et avec des pointillés plutôt que des carreaux ou des lignes. Du coup je vais le prendre d’une autre couleur, et peut etre que le prochain sera le turquoise ;)
    En tout cas je garde ton article sous le coude pour le jour ou j’aurais reçu mon « vrai » bullet journal :)

    1. Je suis ravie que ce système te convienne !
      Amazon est le roi des frustrations avec les Leuchtturm, moi à la base je voulais un rose baie (comme celui en petit format donc), mais je me suis rabattu sur le mint car le baie n’était pas dispo. Je trouve toutes les couleurs plutôt jolies, donc ça ne m’a pas trop dérangée, mais ça peut être super frustrant :D
      A bientôt ;)

  54. Mado

    Hé mais c’est super ce système ! Merci beaucoup beaucoup pour cet article ! J’ai très envie de m’y mettre dès maintenant (c’est dommage j’ai plein d’autres trucs moins marrants à faire d’abord dans ma to-do list ;-) ).
    Moi qui adore les agendas et les carnets, moi qui garde mes agendas depuis la 6e (ben oui mes copines écrivaient des petits mots dedans <3 ) et mes petits carnets / grands cahiers de notes depuis le début de ma vie pro (il y a 10 ans), je pense que ça va très bien me convenir …
    Je vais de ce pas lire ton 2e article sur le sujet !

  55. Pingback : 36 occupations pour faire une pause – devenir comme hermione

  56. Kamel

    Merci Pauline pour l’article c’est en effet intéressant.

    Concernant le bullet journal que j’aime beaucoup, j’ai quelques remarques à partager en toute modestie.

    Personnellement je le complète avec du gtd et cela me semble plus précis. Pour moi l’agenda journalier sur le bujo devient le inbox du gtd. On y marque tout comme ça vient ensuite on traite. Il faut aussi rappeler une règle d’or qu’une tache qui prend moins de deux minutes doit être fait immédiatement et donc pas forcément tout consigner.

    Ensuite Je lui trouve un défaut quant à gestion des projets. Mélanger les pages projets et les pages journalières pas commode même s’il y a un index… Personnellement Je mets les pages projets à la fin du book et je les remplis en revenant en arrière au fur et à mesure de l’ajout de projet.

    Le systèmes de puces est incomplet à mes yeux. Les contextes ne sont pas indiqués comme par exemple achat/course, mail, tel etc… En effet si par exemple je suis au supermarché j’aimerais pouvoir identifier les achats à faire qui on été consignés à la volée les jours précédents. Donc à a coté de mes notes, taches etc j’y indique un contexte sous la forme d’une abréviation. J’indique certains contextes avec les taches afférentes dans la page en face du calendrier mensuel.

    La gestion des urgences et priorité n’est pas clair… De mon coté j’y intègre la classification Eisenhower ( UI, UNI, NUNI, NUI) en complément des « signifiers » etc … ( on peut utiliser la couleur mais un bloc note doit être mobile et je n’ai pas en permanence 4 marqueurs)

    Il n’y a pas de page « Référence », utile pour y indiquer des informations à conserver. Pour cela je trouve le numérique utile, j’ai un dossier GDRIVE que j’ai mis en offline sur mon iphone, il contient passeport, carte de secu, document à conserver etc…

    Pour les personnes et établissement, je ne vois rien non plus, je pense qu’une liste des personnes ou entités importantes avec taches afférentes est importante. Pour les coordonnées je laisse ça à mon iphone.

    Enfin quid de la sauvegarde… Si on perd son bullet… Un conseil prendre une photo des pages avec son téléphone au fur et à mesure.

    Merci

    Bon courage à tous.
    Kamel

  57. Lisa

    J’ai trouvé ton article super intéressant! Je me renseigne depuis quelque temps sur le BuJo et tu me donnes beaucoup envie de m’y mettre! Malheureusement il me reste un carnet moitié entamé donc je vais le transformer en Bujo en milieu de parcours, mais au moins ce sera comme un brouillon le temps de voir si j’accroche vraiment! J’ai trouvé ton article très clair et très concis! Merci beaucoup!
    bonne continuation!

    1. Merci à toi Lisa pour ton commentaire ! Tu as bien raison de mettre à profit ta moitié de carnet, ça te permettra d’expérimenter avant de trouver tes marques :)

  58. Pingback : Bujo Kezaco ?? – Miscellannées…

  59. Mireille Oriane

    C’est très intéressant et moi qui aime beaucoup aussi tout ce qui papeterie et surtout écrire manuellement, (je pensais que j’étais seule)….je me lancerais bien dans ce projet malgré que j’en ai mille sous le coude.
    Par contre je me pose une question, le côté rendez vous me plaît bien mais comment fait on pour le trimbaler dans son sac (assez encombrant) pour pouvoir prendre des rendez-vous à l’extérieur ? et savoir à l’avance si on est pris ou pas ?
    En tout cas merci pour ce merveilleux blog.

  60. Mireille Oriane

    bonsoir je suis passionnée de carnets, de stylos et j’aime beaucoup l’écriture manuscrite. Ce système me tente mais ?
    Apparemment la taille du carnet doit être assez grande comment fait on pour l’emmener partout dans son sac à main.

    En tout cas merci pour ce magnifique blog

    1. Mon carnet a une taille A5 (une demi feuille A4) et il rentre dans tous mes sacs. Sinon j’utilise mon téléphone pour noter mes rendez-vous rapidement, et je reporte les informations sur mon Bullet Journal le soir, au calme.

  61. Pingback : On rentre? | Les mots ailés

  62. Je decouvre le concept et c’est trop trop chouette!! J’ai deja plein de ptits carnets ou comme toi je note mes idées, principalement des idées de recette, des cafés à tester ou des blogs à allee voir :) le reste moins marrant est plutôt confiné dans mon telephone comme les rdv mais j’aime tellement les cahiers que juste pour le principe je ferai bien un tour à la librairie pour me lancer dans ce joli projet! Ton article est très clair en tout cas et donne envie!
    A bietôt!

  63. Sacha

    Bonjour !

    Article vraiment top, bien expliqué, très belles illustrations !

    Je me posais juste une petite question, au risque de paraître débile… Lorsque l’on commence les pages quotidiennes, si par exemple on planifie le 1, 2, 3, mais que le 3 septembre, une idée nous vient, et qu’on tourne donc la page pour l’écrire, comment est- ce que tu l’organise dans l’index ? Formulée autrement, est-ce que tu écris à l’avance tous les jours du mois à venir, en laissant à chaque fois la même place ? (ce qui représenterait le danger que cela ne suffise pas) Et le cas échéant, comment organises-tu non seulement ton index (qui pourrait être alors hyper long) ?

    Je ne sais pas si je suis très claire…

    Bonne continuation en tout cas !!

    1. Sacha

      P.S. Pour préciser encore un peu ma question une autre question sous-jacente : l’index ne risque-t-il pas de manquer de place ? :/

    2. Non je n’écris pas du tout tous les jours à l’avance ! Je vais essayer de te répondre en étant le plus claire possible :D
      Le mois commence. J’ai des choses à planifier le 1er, le 2, le 3 septembre. Le 3 septembre, j’ai envie de commencer un projet. Je note le projet sur la page suivante, que je répertorie dans l’Index. Mais comme je ne note pas dans l’Index les pages des 1, 2 et 3 septembre, ça ne pose pas de problème ! Dans mon index, je ne note que les pages de projets ET les pages de début de mois (là où je mets le calendrier du mois), et je sais que tout ce qui n’est pas répertorié comme page de projet spécifique mais qui est après le début du mois est une page de to-do lists quotidiennes. Je n’ai pas besoin de savoir où se trouve ma to-do list du 3 septembre, par contre s’il se passe quelque chose d’important le 3 septembre, par ex. un coup de fil pour lequel j’ai pris des notes dont je veux me souvenir et que j’ai notées à la suite de ma planification du jour, je le mettrai dans l’index, mais je mettrai « notes coup de téléphone avec X » plutôt que « 3 septembre ».
      Mon index est donc assez clair puisqu’il ne contient que des pages de projets et d’idées et les premières pages des mois. Sur le Leuchtturm1917 il y a 3 pages d’index et je pense qu’avec mon système, j’aurais largement assez. Par exemple je ne note pas dans mon index mes pages de budget, parce que je les fais tous les mois et que je sais qu’elles se trouvent deux pages après la première page du mois. Comme elles sont récurrentes, je ne les note pas. Pareil pour mes pages de book reviews mensuelles, comme je les utilise pour alimenter mon blog, une fois le mois passé je ne m’y réfère plus donc pas besoin de l’indexer. C’est du tâtonnement, et tu peux aussi laisser 5 pages d’index, tu verras bien si tu en auras trop ou pas ! C’est toi qui choisis :)
      Je ne sais pas si j’ai été très claire :/ à bientôt !

  64. Pingback : S'organiser avec le bullet journal (le guide complet)

  65. Pingback : Un invincible été » Organiseur de ménage (printable)

  66. Marine

    MEEERRRRRCIIIIII !

    C’est un des meilleurs articles que j’ai lu sur le sujet ! Et j’adore la présentation que tu as faite !

    J’ai acheté un cahier sans lignes et je me rends compte que ça va etre insupportable !

    en tout cas, ton articule est top !!

  67. Bonjour,

    Ayant des soucis d’organisation (enfin disons que j’ai envie de m’organiser mais que ça se soldes souvent par « j’ai 15 carnets avec des choses différentes + des post-it + des notes sur l’appli de mon iphone + des notes sur Evernote et donc je ne m’y retrouve plus du tout et je perds l’info au fur et à mesure »), je me suis penchée hier sur cette histoire de bullet journal. Et bien je trouve que ton article est l’un des meilleurs qui existe en français ! Non seulement il explique pas à pas la base pour créer le bullet journal (j’avais regardé une vidéo en anglais mais pas tout tout compris), mais en plus les petits plus que tu nous montres sont d’excellentes idées !

    Il me reste une toute petite question ! Je trouve que les feutres rendent super bien mais quelle marque achètes tu en feutre noir pour ne pas qu’il traverse le papier ?

    Merci encore pour cet article, je le garde bien précieusement (dans Evernote pour le coup) histoire de m’en inspirer à la création de mon Bujo !

    1. Coucou ! Je suis très contente que mon article te soit utile ! J’ai détaillé ma papeterie dans l’article suivant (Ma papeterie Bullet Journal), ces feutres sont des Staedtler fineliner. Ce sont des feutres et pas des marqueurs permanentes, c’est hyper important. Après avec mon carnet Leuchtturm1917, on voit l’ombre du texte sur la page suivante, mais moi ça ne me gêne pas. Il faut un papier plus épais (celui-ci est du 80g/m²) pour que ça ne fasse pas cet effet de « ghosting ».
      Merci à toi, à bientôt !

      1. Merci pour ta réponse ! J’ai effectivement vu l’article dans lequel tu détailles ton matériel après avoir posté cet article !

        J’ai commencé mon BuJo du coup, avec un carnet Clairefontaine à feuilles blanches pas trop cher pour voir si le système me convient, par contre je n’ai trouvé qu’un feutre permanent, c’est compliqué de trouver ce qu’il faut ! J’ai déjà commencé à adapter le système à mes besoins, j’aime assez ce côté ultra-libre que l’on a.

        Merci encore pour ton article !

  68. Pingback : Bullet Journal Français: 3 frenchies qui déchirent en BUJO!

  69. Pingback : Ma découverte du bullet journal – Feuilles de velours

  70. Un grand merci pour cet article aussi agréable à lire que pratique. Le bujo me fait de l’oeil depuis quelques temps (moi qui ai du acheté un à deux filofax par an sans jamais y trouver uen solution complète!).
    Avec cet article j’ai mieux compris la structure, j’irais voir les autres articles ce week-end et malgré mon envie d’avoir un joli carnet de suite, ton article m’a montré aussi qu’il vaut mieux tester avant !
    Le défi maintenant reste à savoir comment gérer du perso, du familial avec 2 enfants, du pro en tant que « start-up » qui démarre mille idées à l’heure, pas de fonds et que 2 dessus.
    Mais comme à l’image de ce que je crée dans mon entreprise, la découverte, la prise de recul, le bujo pourrait être ses bulles de détente plannificatrices !

    Merci encore pour ce travail d’information et de partage.

    1. Merci beaucoup pour ton chouette commentaire qui me met la pêche !
      Pour moi le bujo a cette fonction apaisante, j’aime prendre le temps d’y voir clair. J’espère que ce sera le cas également pour toi et que tu trouveras comment t’approprier le système !

  71. MERCI PAULINE POUR TON ARTICLE PLUTOT COMPLET ET TON STYLE ANGLO-FRANCISE ! JE VAIS TESTER TT CELA CETTE SEMAINE ET MAGNIFIQUE PETIT ANIMAL DE COMPAGNIE … LE PRÉFÉRÉ DE MON AINÉE ! RAVIE DE TE SUIVRE

  72. Id25

    J’aime tellement ta présentation que j’ai lâchement copité. Apres 3 mois sur un carnet type A6. Et comme je me suis complètement appropriée le système. J’ai investi ds le Leuchturrme. Mais dur dur de se lancer sur un si beau carnet … peur de ratures… mais c’est parti. Octobre commence demain.
    Je suis en train de dévorer ton blog et de le conseiller à tout mon entourage quils comprennent ce que je fais. Merci bcp.

  73. Pingback : Le Bullet Journal – Présentation – Grumpy Diary

  74. Pingback : Bullet Journal : Bilan après 6 semaines d’utilisation – Spring and foxes

  75. Pingback : Le Bullet Journal : mon avis après 1 an d’utilisation – Andrésia MEGNENG

  76. Pingback : Gratitudes – Le Petit Monde de Miriel

  77. J’ai adoré ton article ! Ton blog avait été recommandé par un autre où j’avais déjà lu sur le BuJo, et franchement ton article et tes pages sont très inspirants ! Je vais me lancer aussi, j’ai le carnet, des stylos de couleur, j’ai plus qu’à trouver le créneau et les idées pour le remplir (: Mais avant, boulot !
    Merci encore (:

  78. Pingback : Comment j’utilise le Bullet Journal au travail – Le monde de Heïdi

  79. Pingback : Bujo Bullet Journal en français | Pearltrees

  80. Pingback : Bullet Journal (BUJO) | Pearltrees

  81. Pingback : #BulletJournal – Encollowen Blog

  82. Pingback : Au revoir janvier… Bonjour février. | l'atelier d'id

  83. Pingback : East Side BuJo | East Side Pigeon

  84. Pingback : Un invincible été » Le Bullet Journal et les études : mon expérience

  85. Pingback : Bullet Journal | Pearltrees

Laisser un commentaire