6
Avr
2016
10
instagram

Mes 5 comptes Instagram préférés

Bonjour bonjour ! Je vous parle depuis l’au-delà. Non, pardon, je vous parle depuis le passé, puisque cette semaine je suis en vacances en Normandie (j’adore les vacances) (oui, j’ai pris deux semaines de vacances à deux semaines d’intervalles) et que je compte plus aller me balader au Mont-Saint-Michel que m’enfermer pour rédiger des articles. Je ne doute pas que vous me comprendrez bien, et d’ailleurs j’espère que vous profitez bien vous aussi du beau temps qui revient !

Cette semaine je fais court : je vous raconte mon rapport à Instagram, et surtout, je vous présente mes 5 comptes Instagram préférés. Au départ, je voulais séparer ces deux articles – comprendre qu’ils sont notés sur deux lignes différentes dans ma liste d’idées d’articles – mais finalement, je me suis dit qu’ils allaient bien ensemble. Alors c’est parti ! Détendez-vous, les doigts de pieds en éventail, ceci est un billet garanti 0% prise de tête, 100% plaisir.

*

Le jour où j’ai succombé à Instagram

J’ai été, jusqu’à il y a quelques années, victime de la critiquite aiguë. C’est une maladie peu connue du grand public, qui se manifeste par une tendance généralisée à critiquer les choses nouvelles et les gens qui les adoptent rapidement, sans même les avoir testées ou y avoir réfléchi plus de deux secondes. J’ai critiqué Facebook avant de m’y inscrire – et de critiquer également, mais sur des choses totalement différentes. J’ai critiqué Fauve (uniquement parce que ma petite sœur les écoutait et que je suis vilaine) jusqu’à assister à un de leur concert. J’ai aussi critiqué Instagram, et tous·tes les instagrammeurs·ses (souvent des instagrammeuses, il faut le dire), pour leur futilité, leur incapacité à saisir le moment présent et leur arrogance : pff, comme si un filtre pouvait vous transformer en Robert Doisneau ! Rires nerveux dans la foule devant cette petite peste que j’étais, qui ne connaissait aucun autre photographe que Robert Doisneau alors franchement, mon avis hein, ce qu’on en fait…

Et puis j’ai voulu essayer. C’était rigolo, alors j’ai continué. Je faisais beaucoup plus de photos qu’avant, c’était chouette ça quand même. Mes photos étaient souvent moches mais je suis persuadée que sans ces essais ratés et ces filtres hasardeux – oh bah oui, j’ai aussi cédé à ça – je ne ferais pas les photos que je fais aujourd’hui, qui me plaisent beaucoup la plupart du temps. Aujourd’hui, Instagram a une petite place particulière dans mon cœur : c’est l’endroit où je vais pour voir de jolies choses grâce aux comptes auxquelles je suis abonnée, et où je répertorie mes petits bonheurs. J’ai, depuis le début, choisi d’utiliser mon compte comme une galerie de jolis souvenirs. Je n’y poste jamais quelque chose qui me chagrine, toujours des choses belles et/ou que j’aime, même si (et d’ailleurs surtout si) ce ne sont que des secondes volées à la frénésie du quotidien. De même, j’ai choisi de m’abonner aux comptes des gens que j’aime, mais surtout aux comptes qui m’inspirent, me font passer un bon moment quand j’ouvre mon fil. Ainsi, mes amis les plus proches pourraient être sur Insta, s’ils publiaient des photos de leur bœuf bourguignon ou d’une pub sexiste pour s’en insurger, je ne les suivrais pas ! Que du positif, c’est mon crédo sur ce réseau.

apaulinerCliquez pour accéder à mon compte Instagram ☺

*

Raconter une histoire

Depuis quelques temps, je m’interroge sur comment j’utilise Instagram : j’ai tendance à y poster sans trop réfléchir mes repas, je sais que ça inspire pas mal de gens sur le réseau à manger plus végétal. J’ai eu une petite période où j’avais envie d’avoir un compte parfait : épuré, poudré, mis en scène, minimaliste. Et en fait (grâce beaucoup aux personnes qui me suivent là-bas), j’ai réalisé que mon compte Instagram devait continuer à me ressembler. Je n’ai pas une vie épurée, poudrée, mise en scène et minimaliste. Mon intérieur est encombré, mes murs ne sont pas parfaitement blancs, mon jardin est en friche, mes surfaces planes ne sont jamais rangées. C’est ainsi et je crois même que j’arrive à faire du joli avec.

Par contre, j’ai envie de plus de sens dans ce que je poste : je continue bien sûr de poster de jolies choses, et un bon repas bien présenté est toujours un bon souvenir pour moi, mais j’ai envie d’une vraie histoire derrière. Je n’ai donc plus envie de poster tous mes repas pendant que je les avale – j’ai ce travers, je suis un peu une insta-addict-dans-l’instant. Maintenant, je prends ma photo, elle reste dans mon téléphone et quand j’ai fini de profiter de l’instant présent, que ce soit mon repas, ma balade ou ma visite, je prends le temps de la poster. C’est ainsi, je crois, que j’arrive à appliquer quelque chose que j’ai appris en parcourant le blog Cachemire & Soie : si je choisis de prendre le temps de faire une belle photo, j’ai capturé l’instant et j’en ai profité avec un œil différent, ce n’est pas du tout contradictoire avec l’idée de profiter du moment. Par contre, si je prends une demi-heure juste après pour la retoucher, la poster sur Instagram et vérifier son succès, je passe complètement à côté de l’intérêt de garder des souvenirs. Il faut les garder pour soi, et attendre que les moments aient été complètement vécus, avant de leur donner le nom de souvenirs.

Qu’en pensez-vous ? J’aimerais beaucoup discuter de ça avec vous !

*

Mes comptes préférés

J’ai décidé de vous présenter mes comptes préférés, ceux qui véhiculent une atmosphère qui me fascine et m’apaise. J’ai découvert que la clef pour ne pas jalouser les jolis comptes Instagram, c’est de les regarder comme des œuvres d’art : il ne me viendrait jamais à l’idée d’envier Matisse ou Delacroix, je n’envie pas non plus les photographes qui utilisent Instagram comme moyen d’expression. Je vous souhaite de faire de jolies découvertes !

Pour accéder aux comptes en question, il vous suffit de cliquer sur les images !

*

@feedmedearly

feedmedearly

J’adore ce compte, il y a beaucoup de jolie nourriture végétarienne superbement mise en scène, je trouve que toutes ses photos dégagent une poésie très intéressante, pour le coup chaque cliché raconte une belle histoire que je m’invente dans ma tête.

*

@simplementbeau_

simplementbeauCe compte porte tellement bien son nom ! On est dans le minimalisme que j’ai un jour cherché à atteindre, mais que j’observe maintenant avec attention, je me laisse bercer par les univers épurés en entendant presque le son des vagues me parvenir aux oreilles.

*

@sunrise_over_sea

sunriseoversea

Encore du minimalisme, vous savez d’où vient ma presque obsession maintenant ? Ces photos sont d’une douceur… C’est presque thérapeutique à ce stade. Ce compte était rattaché à un joli blog qui s’est arrêté en 2015, mais qui est malgré tout très agréable à parcourir.

*

@laurelas

laurelas

Il est vrai que j’adore le blog de Yasmine, mais je crois que j’aime encore plus son Instagram, qui est pour moi le parfait équilibre : de l’attention dans les détails, mais une bonne dose de couleurs qui donne au tout une jolie saveur de quotidien. Mention spéciale pour les photos de Fanfan le petit chat

*

@peppecant

peppecant

Ce compte est le seul tenu uniquement par un homme, c’est rigolo non ? Il y a beaucoup de photographes très talentueux sur Instagram, et j’adore les petits bouts d’Italie que propose Peppe Cantone : c’est vintage, dans des couleurs foncées très authentiques, et parfois il y a de la nourriture, miom !

*

J’espère que ce petit billet sans prétention vous a plu. J’attends vos réflexions et vos commentaires avec impatience, j’ai vraiment hâte de savoir comment vous vivez Instagram ☺

Avez-vous un compte Instagram ? Comment utilisez-vous ce réseau ? Laissez votre petit @ dans les commentaires pour qu’on puisse venir voir vos photos ♥

*

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez me le dire même sans commenter, en cliquant simplement sur le petit ♥ en-dessous de la date, à gauche du titre.

Vous aimerez aussi...

Life Lately #82
Life Lately #81
ASLW 64
Ailleurs sur le web #64
ASLW 25
Ailleurs sur le web #25


13 Réponses

  1. Tiens tiens tiens, ton article tombe à pic… Ça fait quelques temps que je suis très attirée par ce petit monde qu’est instagram, car je pense pouvoir y trouver de l’inspiration et aussi, peut-être, le courage de me mettre moi aussi un peu plus à la photo.. Cela dit, j’ai l’impression d’être déjà mille fois trop connectée et du coup, je ne voudrais pas me laisser happer par une nouvelle lubie virtuelle, et en même temps, à te lire, j’ai bien envie d’essayer. Hum, maintenant que faire que faire ?

    1. J’ai été pas mal accro à Instagram avant, et cette relation était malsaine. Maintenant que j’ai enlevé les comptes qui ne me faisaient pas plaisir et que j’ai réévalué, ça va beaucoup mieux ! C’est vraiment une belle galerie d’inspirations et de bonheurs. J’espère que tu trouveras le bon compromis ;)

  2. oh les belles découvertes à faire autour d’un thé. Je résiste encore à instagram mais peut être plus pour longtemps * Amusez vous bien en normandie !

  3. Amande INN

    C’est tellement typiquement français de critiquer sans avoir lu, essayé, vu et d’avoir un un avis sur tout (surtout) ! :-) Et pourtant, je suis aussi comme ça… Et j’ai aussi été la 1ère à dire  » Ah non Instagram pas pour moi! » Finalement, j’attends avec impatience d’avoir un nouveau smartphone avec une meilleure qualité d’image pour en profiter! ;-)
    Cette idée de profiter de l’instant présent malgré tous ces gadgets autour de nous est finalement paradoxale et très intéressante.  » Par contre, si je prends une demi-heure juste après pour la retoucher, la poster sur Instagram et vérifier son succès, je passe complètement à côté de l’intérêt de garder des souvenirs. Il faut les garder pour soi, et attendre que les moments aient été complètement vécus, avant de leur donner le nom de souvenirs. » Complètement! Si joliment dit !
    Merci pour ce point de vu nouveau sur ces outils incroyables.

    Au plaisir de vous lire

    PS : Profitez bien de cet air salé, de ces belles pierres et de ce temps suspendu que l’on appelle vaccances! :-)

  4. Pingback : La pause douceur #6 – Les tribulations d'une loutre lectrice

  5. Virginie

    Je crois que malgré tout ce qu’on peut lui reprocher, Instagram reste mon réseau social favori, même si j’ai un tout petit compte, peu suivi et qui n’a finalement de sens que pour moi, ce qui ne me dérange pas. Je trouve qu’il est finalement un reflet des instants qui me rendent heureuse. Un ciel bleu, un plat testé réussi, un coucher de soleil, un moment de calme au milieu de la tempête que représentent les enfants. L’esthétique n’est pas du tout celle d’autres comptes que je suis mais qu’importe ? C’est vraiment quelque chose dont je ne me soucie pas (plus), même si évidemment j’essaie de faire de plus jolies photos.
    Les comptes que je suis ont beaucoup évolué aussi. J’en suis encore BEAUCOUP trop mais je trie régulièrement et n’essaie de garder que les comptes qui m’inspirent et dont les thématiques me plaisent : les paysages, la cuisine, les voyages, les produits de beauté bio, la lecture, ce genre de choses. J’essaie de supprimer petit à petit ces comptes mode auxquels je me suis beaucoup abonnée au début, qui ne m’ont jamais vraiment influencée côté achats mais qui finalement ne m’apportent rien (mais je suis quelqu’un qui a du mal à abandonner ses habitudes. J’en ajoute de nouvelles mais je ne me défais pas des anciennes : ma vie est un joyeux bazar ! :)). J’attends simplement d’instagram que les photos me fassent sourire et me donne des idées à intégrer dans mon propre quotidien. Je suis ton compte parce qu’il rentre dans ces critères :) « Collectionneuse de petits bonheurs », c’est un peu comme ça que je veux ma vie.

    Merci pour les jolies découvertes.

  6. Pingback : Un invincible été » Life Lately #81

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.