13
Avr
2016
130
OrgaMealPlanning

Meal planning : comment j’organise mes repas (+ printables)

Qu’est-ce qu’on maaange ? est probablement la question que j’ai le plus posé de toute ma vie. Avant, c’était facile : je mangeais ce que mes parents préparaient, comme ça si c’était pas bon, c’était pas de ma faute. (pardon maman, pardon papa) Maintenant que je suis responsable de ma bonne santé et de mon plaisir gustatif, ce qu’on mange est un sujet de la plus haute importance. Vous l’avez déjà compris en me lisant, j’aime que les choses soient claires dans ma tête, et il n’est pas rare que je me demande dès 14h ce qu’on va manger au dîner : j’ai toujours peur qu’il manque un ingrédient, qu’on n’ait rien dans les placards, que ce soit pas très bon (je déteste le pas très bon, il faut que ce soit toujours délicieux), bref : je flippe. Bien manger est très important pour moi.

C’est pour ça qu’au bout de quelques années à embêter tout le monde tous les jours avec ma sempiternelle question, j’ai abandonné mon délire de bohème culinaire, de dilettante des fourneaux, j’ai reconnu ma véritable nature : je suis une organization freak. J’ai besoin de tout organiser, même mes repas. Certain·es se nourrissent au gré de leurs envies, et ont toujours de toute façon de quoi faire de bons petits plats. Chez nous, c’est flux tendu : il n’y a dans nos petits placards que le strict nécessaire, notre mini-frigo est vide sauf si on prend l’initiative de le remplir précisément. Alors j’ai décidé de faire des menus.

J’ai mis plusieurs mois à perfectionner mon système, et maintenant qu’il est fin prêt, je peux vous le présenter. Notez que j’ai parfaitement conscience qu’il ne conviendra pas à tout le monde, et il n’y a aucun mal à être un·e bohème culinaire, bien au contraire… Mais pour celleux qui se font des ulcères à force de ne pas savoir qu’est-ce qu’on mange ce soir, peut-être que cet article pourra vous aider !

*

Pourquoi planifier ses repas ?

J’ai remarqué pour ma part que quand je fais des menus, j’ai beaucoup moins tendance à gaspiller, et je parviens même souvent à faire des économies ! Quand j’achète au petit bonheur la chance, mon panier se remplit souvent de choses qui me font envie mais dont je n’ai aucune idée de comment je vais les cuisiner, j’ai tendance à acheter des produits frais en trop grande quantité, à perdre donc des légumes et des fruits précieux. Une fois mes repas soigneusement notés, je n’achète que ce dont j’ai besoin – et quand il m’arrive d’acheter un tout petit peu trop d’épinards ou de carottes, j’étale encore plus mes repas en incorporant un plat surprise dans la liste, ce qui me fait faire quelques petites économies. Il nous arrive aussi d’avoir moins faim que prévu, ou d’être invités chez des amis, et de pouvoir donc décaler nos repas d’une journée, économisant d’autant.

J’ai aussi remarqué qu’on mange beaucoup plus équilibré et varié, beaucoup plus de légumes et de légumineuses, depuis qu’on utilise ce système : on se rend bien mieux compte si on mange toujours la même chose, on est plus tentés d’essayer de nouvelles choses, et c’est vachement chouette !

*

Mon système en 4 étapes

Quatre étapes ?! Tout ça ! Vous allez voir que ces quatre étapes sont tout à fait complémentaires et s’implémentent parfaitement ensemble pour donner naissance à un seul et même système totalement ingénieux. (oui, j’adore me lancer des fleurs, c’est comme ça)

Note : je ne planifie que nos repas du soir. Le midi, on mange les restes de la veille ou on bricole un déjeuner léger.

Pour gagner un maximum de temps et de tranquillité d’esprit, voici ma démarche :

  1. Je répertorie les recettes qui rencontrent chez nous un grand succès : faciles et rapides à préparer, de saison, toujours végétariennes et souvent véganes, ces recettes font partie de mon quotidien et je peux quasiment toutes les préparer de tête.
  2. Je note également les recettes que j’ai envie de tester : épinglées sur divers tableaux Pinterest et récupérées sur les blogs que j’aime, elles attendent patiemment depuis plus ou moins longtemps que je leur fasse honneur dans ma cuisine.
  3. Je remplir ma grille de menus en piochant dans ces deux listes : une majorité de recettes connues pour gagner un max de temps, mais avec quand même quelques nouveautés pour varier, et augmenter ma base de recettes courantes.
  4. Je note sur une liste les ingrédients que je n’ai pas tout de suite après, histoire de concocter ma liste de courses alimentaires rapidement et sans me prendre la tête.

Maintenant que vous avez les grandes lignes, rentrons dans les détails ! Pour que tout roule sans accro, j’ai développé plusieurs techniques.

*

1. Le répertoire de recettes qui déchirent

On a tous·tes une base de données de recettes qu’on fait tout le temps (ou en tout cas très souvent), parce que ce sont nos plats doudou, rapides à réaliser, nécessitant peu d’ingrédients et encore moins des ingrédients farfelus, qu’on réussit à tous les coups et qui forment, finalement, la base de notre alimentation.

Au cours des trois derniers mois, j’ai gardé soigneusement tous mes petits menus (voir 3.) sur lesquels je notais de tête en brainstormant chaque semaine avec mon chéri, les repas qu’on avait envie de manger. C’était assez fastidieux comme tâche, car on avait tendance à soit toujours mettre la même chose – et croyez-moi, le chili c’est délicieux, mais ça peut éventuellement devenir lassant –, soit à n’avoir aucune idée, comme si à part des pâtes à l’eau on ne savait rien cuisiner. J’ai donc décidé de garder les menus qu’on avait tant galéré à concocter, et récemment, je les ai tous repris pour voir quels repas revenaient souvent, lesquels on avait le plus aimés, ceux qu’on avait détestés, etc.

J’ai ensuite créé un tableau où j’ai inscrit chacune des recettes qu’on a aimées (il y en avait plus d’une vingtaine, quand même !), que j’ai intitulé « Quick Meals » : ce sont mes repas rapides et fétiches. J’ai ajouté un code couleur pour les saisons. En effet, beaucoup de mes recettes fonctionnent pour toute l’année, mais certaines sont spécifiques à certains moments de l’année car nous mangeons très majoritairement des fruits et légumes de saison. Impossible de manger du potimarron farci en plein mois de juin !

J’ai ainsi une master list des recettes qui fonctionnent à tous les coups, elles forment la base de mes futurs menus.

Astuce

Certaines recettes sont aisément déclinables à l’infini (et donc à toutes les saisons !) : je n’ai pas écrit « risotto au poireau » mais juste « risotto » : je peux ajouter tous les ingrédients que je veux pour l’adapter à la saison, l’essentiel est de savoir qu’on aime le risotto et qu’on sait le cuisiner. Idem pour les soupes – on aime les soupes, on les cuisine avec les légumes du moment – et pareil également pour les poêlées de riz aux légumes qui changeront selon le mois de l’année. Certaines recettes sont spécifiques et proviennent de livres ou de sites internet : il ne faut pas hésiter à noter les références à côté du titre, pour ne plus perdre de temps à retrouver cette délicieuse recette de linguine aux herbes…

QuickMeals

2. Les recettes à tester pour encore plus se régaler

Depuis trois ans, j’emmagasine des tonnes de recettes sur Pinterest dans mes différents tableaux. J’ai également de plus en plus de livres de cuisine dont je n’ai évidemment pas exploré tous les recoins. En face de mon tableau de recettes sûres, j’ai donc une colonne de recettes à essayer, d’un coup d’oeil, un inventaire de choses qui me font envie. J’y ai repris le code couleur des saisons, comme ça je sais rapidement où regarder pour trouver les plats adaptés, et je n’oublie jamais de recopier la source de la recette : le jour où je me décide à l’intégrer dans mon menu, je saurai tout de suite où retrouver les instructions avant de cuisiner.

Pour l’instant, j’ai répertorié les recettes qui me branchent sur mon Pinterest et sur quelques uns de mes livres, il me manque le gros Vegan de Marie Laforêt, qui rajoutera certainement des dizaines de références (dans les deux tableaux d’ailleurs !) et cette liste est de toute façon vouée à beaucoup changer. D’abord parce que si une recette est si bonne qu’elle se transforme en habitude, elle pourra intégrer le tableau des Quick Meals. Ensuite, évidemment, parce que je trouve de nouvelles recettes alléchantes chaque semaine, la liste devra donc s’allonger rapidement !

Astuce

Il peut être utile de revenir à ces deux précédents tableaux plusieurs fois dans l’année : en fonction des saisons, nos envies ne sont pas du tout les mêmes et donc on ne repérera pas les mêmes recettes sur Internet, dans nos livres et dans nos mémoires. Par exemple je sais que j’adore les salades de pâtes bien fraîches l’été, mais je n’ai pas encore intégré ce plat dans mes Quick Meals, puisqu’il est encore un peu tôt dans l’année pour les tomates cerises, les courgettes etc. C’est juste un processus mental (maintenant que je l’ai dit, je vais évidemment l’ajouter à la liste), on sait très bien ce qu’on aime manger l’été mais c’est plus difficile d’y penser consciemment pendant ce genre d’exercice s’il est réalisé en hiver, et vice versa. Idem pour les recettes à tester : en avril j’ai envie de tester des recettes pleines d’asperges, il faudra que je revienne à la liste en hiver pour y ajouter des plats hivernaux.

Note : ces deux tableaux sont dans mon bullet journal, là où en gros je garde toute ma vie. L’avantage c’est que quand j’aurais fini ce carnet, je pourrais recopier ces deux pages en les mettant à jour ! Je vous parle très très vite du bullet journal, en attendant pour celleux qui n’utilisent pas ce système, vous pouvez très bien utiliser ces tableaux sur des feuilles volantes. (il paraît même qu’il y a des printables à la fin de l’article)

ATester

3. Un menu unique pour les gouverner tous

(et dans les délices, les lier)

J’ai créé un petit tableau dans lequel je note les repas qu’on a envie de manger la semaine qui arrive. Je le fais d’ordinaire le dimanche. Avant c’était le lundi, car notre magasin bio n’était pas ouvert ce jour-là et donc on ne pouvait pas faire les courses le lundi, mais ça a changé et c’est plus relax de faire ses menus le dimanche en regardant un vieil épisode de Breaking Bad.

Je prends ma liste de repas sûrs, mes Quick Meals. J’y pioche entre 4 et 5 plats qui nous font envie en ce moment. Je me tourne ensuite vers la liste A Tester, et j’y pioche cette fois-ci entre 2 et 3 recettes inédites. J’ai donc mes sept repas du soir sous la main, avec un pourcentage non-négligeable de nouveauté histoire de ne pas s’ennuyer non plus. Je note tout ça scrupuleusement dans mon joli tableau.

Le tableau comporte également trois lignes de « gourmandises » : on ne mange pas de dessert chez nous, mais j’aime beaucoup pâtisser, que ce soit les cookies que je fais presque machinalement ou essayer de nouvelles recettes un peu plus originales. Il y a donc de la place pour trois sessions de pâtisserie/gourmandiserie dans la semaine, que je prévois donc à l’avance pour m’assurer d’avoir tous les ingrédients. (vous allez voir c’est une parfaite transition avec la suite, qui arrive dans un instant)

Astuce

J’ai prévu mon tableau avec les jours de la semaine : cela me permet de réfléchir encore moins, même si en réalité je considère que tout est mobile en fonction des stocks disponibles dans les magasins, de notre flemme, des potentiels invités qu’on a à la maison, etc. Les repas bougent facilement de place, mais le fait que les jours soient notés me permet de ne pas me demander, devant une banale liste de plats : « on mange quoi, et QUAND ? ». Si j’ai envie de manger le chili jeudi et pas lundi, je le fais, mais si je préfère suivre l’ordre indiqué pour être encore plus pépère, je le fais également.

MenuBon ben du coup vous voyez ce qu’on mange cette semaine.

4. La liste de courses instantanée, pour ne plus rien oublier

Première règle d’or de la liste de courses : accessible, elle sera. Peu importe le système que vous utilisez, faites en sorte qu’il soit tellement pratique que vous ne pouvez pas ne pas l’utiliser. Moi, après des tonnes d’essais, je suis retournée à la bonne vieille liste de courses version papier. Dans ma cuisine (qui est aussi l’entrée de mon appart), il y a un petit meuble sur lequel on pose les clés, les stylos, les post-its, et désormais, un bloc-notes de papier brouillon pour y faire la liste de courses. Dès qu’on finit le papier toilette, une bouteille de lait ou un paquet de riz, on note sur la liste qu’il faut en racheter : tout est à disposition, c’est hyper pratique et accessible.

Et aussi, une fois par semaine, une fois les repas notés sur la petite fiche des menus (qui est ensuite fixée au tableau juste au-dessus dudit petit meuble), je prends le bloc-notes et j’ajoute tous les ingrédients dont on a besoin pour réaliser les recettes, salées et sucrées. Je fais ensuite un dernier tour de ma cuisine pour voir où sont les stocks (on ne sait jamais qu’il reste trop peu de flocons d’avoine pour tenir encore une semaine), et voilà, c’est fini ! Ca m’a pris 5 minutes.

Astuce

Comme pour les menus, j’ai fait un petit bloc-notes de listes pré-imprimées avec du papier brouillon : comme on fréquente deux types de magasin, c’est plus pratique pour nous de savoir à l’avance où on va acheter quoi. Deux colonnes, donc, l’une pour le magasin bio, l’autre pour le supermarché traditionnel. Ainsi on voit d’un coup d’oeil qu’on achète la sauce tomate au supermarché, et les fruits au magasin bio !

Au départ j’avais fait une liste bio/pas bio, mais j’ai réalisé qu’on achetait également beaucoup de produits bio en supermarché, notamment parce qu’ils sont moins chers qu’en magasin bio. C’est ce qui nous permet d’acheter une grande majorité de nos aliments bio : tous les labels bio ne se valent pas, c’est certain, mais on fait comme on peut avec notre petit budget ☺

*

Besoin d’un coup de pouce ? Bougez pas, je suis là !

Comme j’avais déjà un modèle de mon tableau de menus et de ma liste de courses, j’ai pris dix minutes pour vous concocter deux autres feuilles pour les Quick Meals et pour les recettes à tester. Vous pouvez donc télécharger tout ça ci-dessous.

Alors forcément, ce ne sont pas les printables les plus mignons et graphiquement soyeux de l’univers. Déjà parce que je n’ai pas les connaissances qui me permettent de réaliser des documents autrement que sur Word, forcément ça limite les possibilités. Mais aussi parce que comme je destine mes tableaux à être imprimés sur du papier brouillon, et pour la moitié d’entre eux, utilisés seulement pendant une semaine avant d’être jetés, inutile d’utiliser des tonnes d’encre pour quelque chose qui se veut juste utile et pratique. D’ailleurs, ils ont été conçus avec des polices éco-friendly, qui sont très fines ou alors carrément spécialement conçues pour économiser de l’encre.

Pour ces raisons, je ne vous recommande pas d’imprimer les listes de courses et de menu sur autre chose que du papier brouillon qui aurait de toute façon été destiné à la poubelle. Je me sentirais coupable de ne pas vous le dire :D

screen1

screenshot

J’ai été obligée de découper le fichier en deux à cause de l’orientation différente des menus et des autres feuillets.
Pour télécharger le tableau des menus, cliquez ici.
Pour télécharger le tableau de liste de courses, la liste des Quick Meals et des recettes à tester, cliquez ici.
(je remarque en prévisualisant les documents que la police Ryman apparaît mal sur mon écran, si c’est le cas chez vous : ne vous inquiétez pas, elle rend très bien une fois imprimée !)

EDIT malin et sympa : dans les commentaires Georgia a une astuce encore plus stylée pour économiser papier et encre. Il s’agit juste de glisser votre grille de menus (la mienne ou la vôtre) dans une poche plastifiée et d’écrire sur la pochette avec un marqueur effaçable à sec. On peut ainsi effacer et réécrire à volonté, c’est génial, je suis presque déçue de ne pas y avoir pensé moi-même tant ça tombe sous le sens. Je m’en vais investir dans ce petit marqueur magique incessamment sous peu !

*

Et voilà ! Vous savez tout sur mon organisation pour manger plus équilibré sans me prendre la tête et en faisant même, au passage, l’économie de quelques précieux deniers. J’espère que ces astuces ne vous auront pas effrayé·es vous auront aidé·es et inspiré·es si vous en aviez besoin. Je serais très curieuse de connaître votre organisation si vous en avez une, et de savoir comment ça se passe pour vous si vous décidez d’utiliser entièrement ou en partie ma petite méthode

*

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez me le dire même sans commenter, en cliquant simplement sur le petit ♥ en-dessous de la date, à gauche du titre. Si vous aimez vraiment beaucoup Un invincible été, vous pouvez soutenir le blog sur Tipeee.

Vous aimerez aussi...

Notebooks
Le Bullet Journal et les études : mon expérience
Ailleurs sur le web #46
aslw-38
Ailleurs sur le web #38
Ailleurs sur le web #32


76 Réponses

  1. Han mais c’est super! Je ne vis pas chez moi et je ne fais pas les courses (du coup, je ne mange pas vraiment comme j’en ai envie) mais quand je prendrai les choses en main, je crois que je reviendrai lire ton article :)
    J’adore tester de nouvelles manières de faire, j’espère que je tiendrai enfin le bon bout :)

  2. Coucou Pauline, merci pour cet article que j’ai lu avec beaucoup d’intérêt car je suis justement en train de mettre de côté des liens utiles pour l’éco-défi de juin (Cuisiner en mode végé-minimaliste) où l’on parlera d’astuces pour cuisiner VG et varié de manière économique (autant sur le plan du temps que de l’argent). Je suis également en train de rédiger un article similaire au tien et je vois que l’on a quelques méthodes en commun- intégrer de nouvelles recettes chaque semaine, prévoir ses menus à l’avance, faire ses courses à partir d’une liste… et je confirme, tout cela aide à gagner aussi bien du temps que de l’argent et évite de se poser la fameuse question « mais qu’est-ce qu’on va bien pouvoir manger ce soir ?! ». Un peu comme toi, j’ai besoin de savoir qu’il y aura dans les placards de quoi faire un très bon repas tous les jours, surtout que quand j’ai faim, je suis de très mauvaise humeur alors il est aussi important pour moi d’être suffisamment bien organisée pour avoir de quoi faire un bon repas avant que la faim ne me gagne !

    1. Pareil que toi : quand j’ai faim, je deviens très grognon, et soudainement rien de ce qu’il y a dans les placards ne me donne envie et je dois lutter pour ne pas aller m’acheter une portion de frites ou une pizza. Mes menus m’empêchent donc bien des craquages irrationnels et pas très sains pour la santé !
      J’ai hâte de lire tes articles pour l’éco-défi de juin, mais tout ça me rappelle que je n’ai toujours pas avancé mes recherches pour celui de mai >< ! vite, au boulot !

  3. Sophie

    Haha j’adore cet article parce que ces nous on est des organization freaks de génération en génération :P Du coup on a un système de menus à pinces à linge avec les jours de la semaine et des petits papiers (un par plat) régis par un code couleur (plat végé, à base de pâtes, « spécial », volaille, viande rouge). On a aussi une liste des aliments et produits qu’on achète parfois, dans l’ordre du magasin et dans une chemise plastique. Dès qu’on vide quelque chose, on noircit la case devant le produit en question au marqueur effaçable. Le samedi matin, quand on fait les menus, on noircit les cases des aliments nécessaires aux menus de la semaine puis on recopie la liste au crayon sur du papier brouillon.
    Bref, tu n’es pas seule dans ton organisation extrême :D

    1. Ahahahah mais c’est génial votre système !
      Ce qui me fait trop rire avec ces méthodes d’organization freak, c’est qu’en général quand on essaye de les raconter aux autres, ça parait soudain super flou (il m’a fallu quand même 2000 mots pour que je commence à trouver ça un tant soit peu intelligible), preuve que c’est un système qui nous convient à nous parce qu’on en connaît tous les recoins, et qui peut très bien faire un gros flop pour d’autres !
      J’adore me sentir moins seule ♥

  4. Claire

    Punaise ! Alors là je suis impressionnée Pauline ! Ici j’ai un « plan alimentaire » pour la semaine, du coup je ne note que la catégorie d’aliments (par exemple : céréales/légumes, légumineuses… tout végane) ça laisse la place aux légumes de saison et aux envie du moment. Moi je suis plutôt bohème (pour tout d’ailleurs, le ménage…) mais ça, ça me permet d’effectivement varier et d’équilibrer les menus. Et puis quel gain de temps !
    En tous cas, c’est sympa à toi de partager tout ça ;)

  5. Amande INN

    Génial! Génial! Génial! Exactement ce qu’il me faut! <3
    J'ai besoin de liste, d'y voir plus clair et surtout de ne plus me poser cette foutue question " Qu'est ce qu'on maaaange???" Cela va m'aider aussi lorsque je vais aller chez mes parents qui "ne savent jamais quoi me faire à manger parce que tu comprends tu ne manges pas comme nous…" Tip Top! Surtout que je déteste faire les magasins et là ce sera efficace avec ma petite liste de courses, économique et simple. J'avais commencer à lister les recettes qui m’intéressaient. Là, je vais pouvoir les mettre en route. Merci! Merci! ;-)

    1. Moi aussi je DÉTESTE faire les courses, j’ai vraiment ça en horreur, c’est une corvée de chaque instant. J’ai appris par coeur le plan des deux magasins qu’on fréquente le plus souvent (sans m’en rendre compte bien sûr, mais à force de les fréquenter) et je me fais un point d’honneur à ne pas passer plus de 10 minutes dans chaque magasin. Avant j’avais même une liste de course par ordre alphabétique grâce à une app sur mon téléphone, mais je me suis rendu compte que le temps gagné avec ce système était ensuite perdu par le jonglage à faire entre le téléphone, les sacs de courses et les aliments à mettre dedans, le tout sans casser ledit téléphone qui m’a coûté un rein :D
      J’espère que ce système va pouvoir t’aider :D

      1. Amande INN

        Tester ce weekend avec un ami qui était de passage. Un vrai plaisir! Pas de prise de tête à chercher et du coup on a pu manger aux horaires que l’on voulait. Moi je n’étais pas dans l’angoisse : « mince faut trouver vite un truc qui plaise à nous 2 parce qu’on a faim » Parfait! 2 repas du midi : Rouleaux de printemps et Hamburger vg frites de panisse. C’était chouette ! Aussi parce que nous avons cuisiné ensemble. Un bon moment!
        Par contre : quand j’imprime les documents ils ne prennent pas toute la page. :-/ Une solution? Merci!

        1. C’est normal, le document est au format A5, pas A4 :) il faut donc découper des feuilles A4 en deux pour que l’impression se passe bien.
          Contente que le système t’ait plu ! C’est exactement pour ça que j’aime ce système : il y a plus de temps pour apprécier les jolies choses, quand on est débarrassé des corvées.

  6. Manon

    Whaou, super intéressant ton article parce que comme toi je cherche encore mon organisation de ce côté la : je n’ai pas envie de manger n’importe quoi, et surtout de gaspiller. Cependant, j’aimerais savoir le midi tu manges quoi du coup ? Car moi j’ai trés peu de restes de la veille , alors quand tu dis que tu bricoles un truc léger c’est quoi ? ^^ et s iu y’a trop tu congèles ? Merci d’avance de tes réponses, et de tes articles aussi inspirants les uns que les autres !

    1. Alors, très souvent quand même il nous reste du plat de la veille. On aime cuisiner en (un peu plus) grandes quantités (que nécessaire), parce qu’on adore tout ce qu’on cuisine donc en manger deux jours de suite nous ravit plus que ça nous dérange !
      Quand il n’y a pas de restes, je m’arrange de toute manière souvent pour avoir quelques crudités en plus, souvent aussi quand j’achète un bloc de tofu j’ai prévu de n’en utiliser que la moitié dans une recette donc il me reste l’autre moitié pour mes plats du midi… et du coup je nous fais des grandes assiettes composées, souvent de nouilles, crudités, tofu, avec une sauce minute, une tranche de pain et un fruit frais. On mange très léger le midi comparé au soir :)
      Par contre on ne fait jamais de trop trop grandes quantités parce qu’on n’a pas de congélateur ! Donc tout ce qu’on achète doit être cuisiné et mangé avant d’être perdu.
      J’espère que j’ai pu t’aider, merci pour ton commentaire !

  7. Merci pour ces astuces, et surtout, pour ces tableaux ! :D (j’ai trouvé comment recycler mes cours de cette année lalala ils serviront de papier support pour ces listes, puisque j’ai un peu de mal avec les listes sur le téléphone… Malheureusement)

    1. Ahahah pauvres petits cours !
      Je te comprends, j’ai abandonné la liste téléphone aussi. Je dois avouer que si j’adore mon smartphone, je suis bien heureuse de ne pas être 100% dépendante de lui et de pouvoir ne pas en avoir besoin pour des trucs aussi bêtes qu’aller faire mes courses.

  8. Bonjour :)

    Je te remercie de partager tes listes avec nous !

    De notre côté on est passé par les deux côtés (bohême du repas et control-freak), en ce moment on est dans un entre-deux routinier où on fait nos listes machinalement parce qu’on tourne un peu en rond sur la préparation de nourriture. Faudrait songer à renouveler notre répertoire mais… la flemme ! Et je suis tellement crevée après une journée de taff que j’ai vraiment envie d’aller directement à la facilité, faudrait peut être que je travaille mieux la notion de quick meal.

    1. Je comprends tout à fait ! C’est pour ça que la liste de « quick meals » est hyper importante pour moi, même si je n’ai pas de grosses journées, je n’ai pas toujours envie de passer des heures en cuisine (à vrai dire c’est plutôt rare pour moi d’avoir cette envie :D) et je préfère avoir une liste de régalades rapides sous la main. Finalement les plats rapides et délicieux sont beaucoup plus nombreux qu’on le pense :)

  9. Sympa ! Je suis aussi une control freak. J’ai un petit carnet recettes, j’y range les plats habituels/faciles par types : « Les fat : lentilles, couscous, curry, mafé, lasagnes », « pâtes et gratins », « poêlées », « tartinades », « soupes et purées », « goûters ». Je compose avec la liste des légumes de saison et le dimanche, kitchen time, je prépare mes plats pour la semaine.

  10. yley

    Quick meals, voilà une « permission » culinaire qui rassure tellement on trouve toujours qu’on manque de temps (pas pour tweeter, c’est étrange :-).
    Merci Pauline, ton site me ravit.
    La base de mon alimentation à moi c’est le riz et les soupes japonaises dont je raffole . Mais le riz ne se prépare pas à l’avance sinon c’est immonde et je n’aime pas les tout-prêts au micro-ondes.
    Aussi j’ai décider d’ajouter aux quicks meals le temps nécessaire pour réaliser les plats, afin d’opter pour le moins long quand j’ai faim .
    Merci de me permettre de prendre conscience que l’on n’est jamais seuls dans ces situations.
    Manger devrait être pensé comme « se soigner ».

  11. Louise

    Merci pour toutes ces explications, ça va me motiver à m’organiser un peu plus, car on oscille toujours entre le frigo vide, et la panique pour finir à temps tous nos fruits/légumes et cie ! A moi la freak attitude aussi !

  12. En me référant au titre de ton article, je ne pensais pas trouver autant de bonnes remarques haha. Tu as raison, l’organisation des repas se révèle finalement bien nécessaire. Je me retrouve beaucoup dans le petit voyage au supermarché où les courses constituent à jeter dans le panier tout ce qui attire mon attention. Ce n’est bon ni économiquement, ni écologiquement (référence au gaspillage qui est parfois là…). Alors merci pour ces petits conseils que je vais m’efforcer d’appliquer ! Ainsi que pour ces plannings bien pratiques!

  13. Pingback : Au quotidien | Pearltrees

  14. Je suis vraiment contente que tu aies fait cet article et ça me donne encore plus envie que tu montres ce journal qui semble être derrière : à quand le bullet journal made in Pauline ? (ça fait genre  » on se connait  » désolée d’être cavalière ^^)
    Je commence mon bullet journal aujourd’hui et je crois que je vais y intégrer au moins une liste de choses que je peux manger rapidement et facilement. J’ai tendance à beaucoup improviser quand je cuisine, ça ne me dérange pas mais un peu d’organisation ne pourrait être que bénéfique. Il faudrait surtout que je me penche sur le fait de cuisiner plus simplement, ça serait bien.

    1. Mais non tu n’es pas cavalière, ne t’en fais pas ! :D
      Je suis en train de préparer l’article sur le bullet journal, je le publierai quand j’aurai commencé mon deuxième carnet, pour pouvoir montrer ici des photos des deux et l’évolution de l’utilisation depuis le début. J’ai hâte de commencer ce nouveau carnet d’ailleurs, il va être si joli :D
      Merci pour ton commentaire ! ♥

  15. Super! Je vais essayer d’adopter un peu de ta routine notamment pour varier un peu!
    Chez nous, on a poussé un cran plus loin en préparant une grosse partie le dimanche et une moyenne partie le mercredi soir ( parce qu’on est 4, on travaille loin et à temps plein et mon fils cadet a besoin d’une lunch box quotidienne).
    Et je te recommande le livre Vegan, super méga bien!

    1. Je l’ai depuis bien longtemps Vegan, il est génial ! C’est une véritable bible :)
      Effectivement vous avez besoin d’une organisation plus poussée que nous ! Avec notre tout petit frigo et pas de congélateur, on aurait bien du mal à cuisiner en grandes quantités, de notre côté…

  16. Pingback : En liens cette semaine #2 – L'océan de la vie

  17. Georgia

    Merci pour ce partage d’infos et de techniques !
    Pour pallier la question de l’impression d’une fiche menu chaque semaine, chez nous on a adopté le système d’une grille de menu imprimée, avec à gauche le jour (et son type de plat, parce qu’on fonctionne comme ça) et à droite une case vide où inscrire le plat précis.
    Cette grille est glissée dans une bête pochette plastique transparente et patafixée au mur. On a investit dans un petit marqueur, et on écrit le menu précis dans la case vide de droite, mais sur le plastique. Quand la semaine est finie, on efface et on recommence, comme sur une ardoise en fait !

    1. C’est SUPER malin et je me demande pourquoi je n’y ai pas pensé plus tôt !
      Avant ça ne me correspondait pas puisque je voulais garder les menus et faire un index, mais je vais bientôt pouvoir faire de même ! Je me permets de rajouter l’astuce dans le post pour faire encore plus d’économies écologiques (ou d’écologie économique ? bref). Merci beaucoup !

  18. Haha j’adore, je ne sais pas si j’arriverais à être aussi organisée (vivant seule, ayant souvent des soirées ciné/avec des amis à l’improviste) right now, mais je grade cet article sous le coude :) (et j’ai juste éclaté de rire à la référence à l’anneau unique <3)

    1. Héhé je pense aussi que ce genre d’organisation répond à un type de personnalité bien précise, et heureusement, des millions de personnes sont parfaitement heureux sans un tel micmac :D

  19. Pingback : Links I Love #100Whatever Works

  20. Pingback : La pause douceur #8 – Les tribulations d'une loutre lectrice

  21. Quelle organisation ! Je suis envieuse, sincèrement. Je ne me sens pas capable de tout écrire mais qu’est ce que je t’envie de faire de telles preuves ! En plus cela doit être hyper pratique… A réfléchir donc !

  22. Moi qui ne suit pas du tout dans l’organisation, je suis impressionnée ! Pourtant j’aimerais bien ! mais je n’ai pas mis à jour ma liste de quick meals qui traine sur mon frigo depuis que je suis vg, soit au moins 2 ans, c’est dire :D
    Alors, baby steps, je vais déjà commencer par ça !

    Par contre, je suis super intéressée par les recettes de tes quicks meals ; certains ne sont pas du tout dans mes habitudes mais ont l’air trop bons !!

  23. Moi aussi je planifie depuis peu et je ne me souviens plus de comment je faisais avant, c’est dire :) Je crois qu’avant, tous les jours, je passais un temps certain à chercher quelle recette faire avec les ingrédients qui me restaient, et un sacré temps aussi à aller en courses régulièrement pour combler les manques d’ingrédients.
    Maintenant je planifie, mais je fonctionne un peu différemment de toi: je commence par aller acheter tout plein de légumes chez l’épicier, selon les promos du moment notamment (ils font toujours des sacrées promo sur les fruits et légumes un peu gâtés), puis je rentre, je cherche dans mon fichier recettes (recettes à testées, c’est extrêmement rare que je refasse une recette déjà faite) quelles recettes je peux faire avec tous ces légumes, et je vais acheter les quelques trucs qui manquent le lendemain (sachant que j’ai toujours une grosse quantité d’ingrédients secs du coup la liste des produits manquants n’est souvent pas très longue).
    Je fais ça pour pouvoir continuer à profiter des promos surtout, et aussi parce qu’on ne trouve pas toujours tous les légumes qu’on veut, même si on croit que c’est la saison des fois finalement il faut attendre encore un peu, l’autre jour je voulais des choux de Bruxelles crus par exemple eh ben j’ai galéré… Une fois je cherchais des salsifis frais, pas moyen d’en trouver non plus… Des citrons bios, il y en a nulle part semble-t-il… Donc bon.

    1. Je trouve des citrons bio dans mon magasin bio mais ils viennent d’Espagne ! C’est toujours mieux que rien j’imagine.
      Merci pour tes astuces !

  24. Sandra

    Bonjour Pauline, je viens de decouvrir ton site grace à l’écho défi de Natasha, et j’avoue en tombant sur cet article m’être dit : »c’est moi, cette fille!?! »
    J’ai quasi exactement la même organisation que toi, après moultes essais! Moi aussi, j’ai remarqué les économies faites en prévoyant les menus à l’avance. Moi aussi j’adoooooooore écrire et la papeterie… la seule différence c’est que j’écris mes « quicks meals » sur un cahier avec deux pages par mois, dans la marge la source de la recette (car chez moi, tout a besoin d’une recette claire….. je ne sais rien faire toute seule) et dans mon onglet saved for later de feedly (merci Natasha encore) j’y glisse toutes les recettes trouvées sur les blogs et que je veux tester…. du coup, quand je fais ma liste, c’est plutot 9o% nouveauté et 10% recette facile qui prend pas la tête, souvent pates à la sauce, quoi!
    Sinon pour ma liste de courses, encore après moultes essais (je suis passée par la liste à imprimer mais ça me faisait trop mal de jeter un truc imprimé même en ryman eco….) j’ai décidé de faire une jolie liste à 8 cases (grande surface bouffe, grande surface frais, grande surface hygiène et maison, bio, grand frais, picard, jardin, et autres magasins. … oui j’ai beaucoup d’endroits pour faire mes courses, ça fait d’autant plus d’économies et de qualité quand on achète le moins de choses possibles en grande surface!!!!) Que jai fait sur un papier bristol. Je la remplie au crayon de papier et j’efface après pour la réutiliser. Du coup elle me fait plusieurs semaines avant d’être totalement abîmée. J’ai pensé au feutre effaçable (je suis instit quand même! ) mais ça part dans la poche du jean, et quand j’efface c’est pas très nikel nikel à force…. et comme les pochettes à plastifier, ça reste du plastique….. je trouve pas que ce soit la solution écologique pour moi! Même si ça reste très pratique! Voilà je suis heureuse de voir que je ne suis pas la seule grosse folle des organizations de folie, et j’ai hâte de lire d’autres de tes articles! Merci pour ton blog!

    1. Hahaha c’est pour moi aussi un réel plaisir de lire des commentaires d’autres personnes fanas d’organisation ;)
      Ton système est chouette ! J’avoue avoir une aversion particulière pour les petits résidus de gomme qui se forment quand on a gommé sur du papier, je trouve ça insupportable :P Finalement chaque manière de lister ses courses a ses avantages et ses inconvénients !
      Merci d’être passée par là, à bientôt j’espère ;)

  25. Pingback : Bullet journal | Pearltrees

  26. Pingback : Je suis ce que je mange - alimentation en pleine conscience - Tout bio, tout bon

  27. Sermus

    Si j’ai lu cet article à sa sortie ce n’est que maintenant ( vive les vacances ! ) que j’ai recréé tes tableaux quick meal/à tester dans un cahier qui va aussi servir à noter mes recettes de base. Si je faisais déjà des menus pour la semaine avant d’aller en course, je ramais pour ne pas manger la même chose que la semaine précédente, surtout en hiver où c’est un casse tête de manger végétarien et de saison ! Je ne suis pas du tout organisée de base mais avec ton tableau je vais pouvoir manger plus varié et peut être plus équilibré, merci ! :D

  28. Alec

    Bonsoir Pauline,
    Je viens de découvrir que je suis une organization freak. Terme que je ne connaissais pas mais qui me correspond très bien.
    Chez nous, notre calendrier format A3 est sur le frigo:
    Une colonne pour les acvités de chacun,
    Une pour les activités en commun.
    Une colonne pour les repas
    Une pour la liste de courses : une petite différence avec toi, dès que nous prenons le dernier paquet d’un produit, nous le notons sur la liste. Nous n’attendons pas d’avoir fini le produit. Pas de rupture de stock comme ça.

    Vraiment génial ton article.
    La bise

  29. lieuvin sylvie

    ouah, merci beaucoup ! je viens de mettre un nom sur ma maladie ! lol ! j’adore m’organiser, je ne suis pas bien si je ne le fais pas, j’ai un plan de la semaine pour mon organisation ménage (merci les flys). mes menus je les fais sur un cahier depuis deux ans maintenant, quand j’ai commencé mon régime WW. j’ai réappris a faire la cuisine, bien manger, appris ce qu’était les légumes, les aromates … je vais relire attentivement ton blog, l’idée des pages pour noter les recettes préférées me plait beaucoup, ainsi que celles a tester. bon dimanche

  30. Merci pour ce super article ! J’avais déjà adoré l’article des Echos Verts, et le tien le complète à merveille ^^ à la maison aussi c’est atelier menu le samedi ou le dimanche et courses dans la foulée, mais bien souvent je dois refaire des courses dans la semaine (j’oublie toujours des trucs meme avec la liste ^^)

  31. Agnès

    Dans une maison pleine d’ados… pour la liste de courses, nous évitons l’impression en utilisant le marqueur effaçable à sec… par-dessus la liste
    Et au moment de partir, je fais une photo de la liste avec mon smartphone.
    De retour, j’efface (sauf ce que je n’ai pas acheté…)

  32. Omenriah

    Je découvre ton blog aujourd’hui et j’adooooore, direct dans mes favoris ! Moi je suis pas du tout organisée à la base et un jour ça m’a saoulé de gaspiller autant de produits frais !!
    Quand j’ai voulu commencé à planifier mes repas, j’ai commencé par faire un inventaire exhaustif de mes placards, frigo et congel … Et je me suis rendue compte que je pouvais easy manger 1 semaine sans faire les courses …
    Dans mon planning hebdo je réfléchis donc en priorité à utiliser ce que j’ai déjà et dans l’ordre des dates de péremptions, je rajoute des recettes de mes bouquins et ma liste de courses à fondu comme neige au soleil.
    Faire la liste des Quick meals me semble une révélation ! Merci pour ce partage, je m’en vais farfouiller tes archives.

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire !
      De notre côté on évite de faire des courses au pif car on a tendance à acheter en trop grande quantité ou à acheter des choses qu’on ne mangera pas, alors on préfère faire nos menus en amont en regardant quelles recettes sont faisables en fonction des saisons !

  33. Manaellee

    Je découvre cet article avec un peu de retard mais je trouve cette idée génial !
    Moi qui cherchait justement une idée pour arrêter de gaspiller hop adoptée !

  34. Bon d’habitude je ne commente pas quand il y a déjà plus de 10 commentaires mais là je ne résiste pas! Moi aussi je suis une accro aux menus.
    On emmène à manger le midi l’homme et moi, et le mercredi il me faut un repas kid friendly
    Les menus du midi ne sont pas ceux du soir. Je prévois souvent env 6 menus du soir (y a toujours un soir où un truc ou un autre se glisse) et 5 à 6 menus du midi.
    Plannifier me permet de
    – ne pas gacher
    – ne pas stocker
    -manger varié et équilibré
    -me fait gagner du temps (quoi tu as déjà dit tout ça?)

    J’ai essayé de construire des mega menus sur 1 mois (4 semaines) par saison. J’ai fait
    l’hiver http://les2koalas.blogspot.fr/2016/01/menus-dhiver.html
    et le printemps http://les2koalas.blogspot.fr/2016/04/menus-de-printemps.html (qui a été moins probant)

    Cet été il y a eu du laissé aller et ça c’est clairement ressenti… heureusement que c’est une saison ou c’est facile de bricoler une salade toute fraiche pleine de vitamines!

    bravo en tout cas et je vais aller regarder tes listes d’idées de plus près pour m’en inspirer!

    je vais sans doute m’atteler à l’automne

  35. Pingback : Un invincible été » Organiseur de ménage (printable)

  36. Hey!

    J’ai découvert ton blog en recherchant comment améliorer mon BuJo (c’est balbutiant pour l’instant). Nous avions également un système de menus qu’on avait mis en place pour la semaine à force d’avoir jeté des produits frais plus très frais voire carrément champignonés et de soirées passées à grignoter un paquet de chips parce qu’on ne savait pas quoi se faire…
    L’idée des Quick meals est excellente et l’avantage de ton orga c’est que cela me permettrait vraiment d’utiliser mes (nombreux) livres de recettes. Et on passerait moins de temps à l’hyper aussi.
    Tout comme certaines, je m’en vais explorer tes archives.
    Bonne journée!

  37. Pingback : Bullet Journal | Pearltrees

  38. Super cet article que je découvre juste à l’instant!
    Chez nous, on a opté pour un tableau noir à craie ( feuille autocollante), sur le frigo.
    J’ai divisé en plusieurs colonne, par lieux d’achats ( j’y vais pas forcément le même jour), et une menu de la semaine!
    – pour l’inspiration, je fais un peu comme toi: pinterest j’ai des tableaux par aliments, légumes, ainsi je pioche dedans une idée différente pour varier la préparation; les blogs les échanges sur Facebook.
    – je fais la liste en fonction de ce que j’ai déjà, parés avoir fait le point et au fur à mesure des idées recettes.
    – ensuite monsieur et moi on se partage les courses, je recopie sur mon iPhone, ou prends une photo de la liste avec les recettes.
    – avant c’était avec feutres effçables sur le frigo, mais ça finissait par être pas super sur le frigo et moins écolo.
    – le système photo, nous convient bien, simple et rapide, pas besoin d’appui supplémentaire!
    Chacun trouve son bonheur, mais c’est vrai, on gagne du temps, on mange mieux, plus équilibré, et surtout sans dépenser plus et en faisant des économies.

  39. Cet article tombe super bien car je suis dans une période où je suis lassée de manger toujours les mêmes choses, en manque d’inspiration et en plus beaucoup, beaucoup de mal à m’organiser pour cuisiner (il faut dire que quand on se demande à 20h30 ce qu’on va manger le soir, forcément à cette heure-là, difficile de faire un plat un peu élaboré et forcément on retombe sur les fameuses tartines ^^) Le répertoire des recettes qui déchirent est juste top! C’est tout simple mais pourtant je sens que ça va vraiment pouvoir m’aider! Et si on peut faire des économies par la même occasion, je ne dis évidemment pas non!! Je vais mettre ça en place dès ce weekend :)

  40. Ok j’arrive avec beaucoup de retard mais je tiens à dire que : Oui c’est un VRAI système d’organization freek MAIS il est tellement PARFAIT. Je suis conquise.

  41. J’ai commencé comme toi, avec des listes et des petits papiers. Et puis j’en ai eu assez de recalculer les proportions en fonction de qui dîne ou pas et pour les nouvelles recettes de les adapter à notre famille.
    Alors je me suis lancée et j’ai créé, avec ma sœur, une appli-web. Comme ça tout le monde en profite.
    Si tu as le temps, je serais curieuse de savoir ce que tu ne penses ;-)

  42. Génial cet article, ca fait des semaines que je galère à trouver un système de planification des repas efficace! Mais je m’y perds avec trop de support, trop de « je sais pas comment faire ». Je vais essayer ta méthode merci beaucoup!
    Petite info, j’ai fait une liste avec les plats que je veux faire chaque mois (par exemple, lentilles/saucisses ou filet de bœuf) car je manque cruellement de fer et je coche chaque mois quand je l’ai réalisé, ca rejoins ta liste « Quick meals »…. Jai comment un bullet journal il y a 2 mois cest génial ca m’aide aussi beaucoup et ça évite de s’éparpiller avec tous mes carnets/agendas/calendrier iPhone…
    Je découvre ton blog: j’adore! Je file continuer ma visite.
    A bientot.
    Olivia.

  43. You are fantastique !!!! C’est exactement le système que je cherchais, que je voulais mettre en place à la maison sans arriver à savoir par où commencer, par quel bout le prendre !! merci merci merci ! je me dépêche d’imprimer et de brainstormer ce soir en famille pour établir nos quick meals !! et je pense que je vais me mettre au bullet journal, je file lire tes autres articles !!

  44. Pingback : Courses et menus bio | Pearltrees

  45. Marie Clamart

    Le BuJo mène à tout puisque je suis tombée sur votre article sur l’organisation des repas par ce biais. Pour ma part, après moult essais sur papier, j’utilise koocook.com, un site de planification de repas qui a l’avantage d’être basé sur la pyramide alimentaire (pour varier les recettes) et fait la liste de course tout seul. Je l’utilise depuis longtemps et j’en suis ravie.
    Et merci encore pour les 2 super articles sur le BuJo :-)

  46. Pingback : Etre une maman organisée grâce au bullet journal

  47. Pingback : Bullet Journal | Pearltrees

  48. Ahhhhhh la planification. C’est comme courir : on sait que cela fera du bien, qu’on se sentira super mieux, que c’est finalement plaisant. Pourtant on ne le fait pas aussi régulièrement qu’on le voudrait. La planification des repas c’est pareil : les bénéfices sont certains et immédiat (manger mieux, gagner du calme le soir, cesser de gaspiller, équilibrer, etc.) mais on rechute plus ou moins souvent. C’est une hygiène de vie, une habitude à prendre, pour vraiment l’apprécier.
    Nous avons créé l’appli-web « Menu by Menu » avec ma sœur, car comme vous tous-tes nous voulions d’un coup de d’œil et de doigt accéder à nos menus de la semaine, nos recettes favorites pour le quotidien, avec les produits de saison et la liste de courses automatiquement rangées par rayon :-)
    Du coup j’ai gardé mon agenda papier avec ses cartes postales, autocollants et autres annotations pittoresques, et je suis passée à la digitalisation pour la planification. A regret car j’adorrrrre le papier et vos beaux documents ;-) Merci merci pour ce blog pétillant et enrichissant !

Laisser un commentaire