31
Déc
2015
16
Resolutions2016

Se résoudre au meilleur

Chaque année c’est la même chose, on ne va pas tarder à voir fleurir partout sur la blogosphère des dizaines d’articles sur les bonnes résolutions pour l’année qui va bientôt pointer le bout de son nez. Je crois bien qu’il y a trois ans, quand j’ai commencé à bloguer sérieusement, je m’étais dit que je ne céderais jamais à la tentation de ce marronnier bien trop facile à rédiger. Et pourtant, me voilà ! Quelle hypocrite, celle-là…

En réalité, cette année pour la première fois je crois, j’ai décidé de vraiment profiter de l’effet « nouveau départ » qu’on connaît bien et qui nous pousse à vouloir faire mieux à l’aube d’un nouveau chez-soi, d’un nouveau boulot, ou tout simplement, d’une nouvelle année. En soi c’est bien dommage de s’en priver parce que les bonnes résolutions, c’est souvent uniquement fait pour s’améliorer, soi, et personne d’autre – mais on sait tous·tes aussi que ces jolies choses qu’on imagine, on les tient ou on les réalise rarement et c’est pour ça, je crois, qu’on a fini par tourner en ridicule cette tradition pourtant pas dégueu.

Alors c’est quoi, le secret, pour prendre de bonnes résolutions et surtout les garder ? J’y ai un peu réfléchi, j’ai beaucoup discuté, et je crois que j’ai une petite idée.

laugh learn love

*

Choisir les bonnes résolutions

Je ne suis pas là pour décider quelle résolution est bonne et tenable, et laquelle est stupide et irréaliste. Je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise résolution, comme le disait presque un célèbre scribe. Et si j’ai remarqué que souvent quand on parle « résolution », on entend en retour « faire du sport, faire un régime, lire plus de livres », je n’ai pas envie de dire que ce sont de mauvaises idées et que c’est ridicule de vouloir faire du sport « comme tout le monde », de vouloir perdre du poids ou avoir une meilleure alimentation (peu importe ce que ça veut dire), et je serais certainement la dernière sur terre à penser que vouloir lire plus est une idée condamnable.

Alors où est-ce que je veux en venir ? Simplement au fait que c’est dommage – et peu utile car pas très motivant – de faire quelque chose pour les autres. Pour renvoyer une meilleure image au voisin ou au collègue, pour faire plaisir au conjoint ou aux parents, pour avoir l’air plus cultivé, plus intelligent, plus mince, plus beau, plus intéressant, aux yeux des autres.

J’ai testé et ça a toujours été un échec. Cette année, je compte sur le fait que mes résolutions me tiennent à cœur à moi pour parvenir à les garder. Je n’ai pas envie de plus de likes sur Instagram, d’impressionner quiconque avec mes talents, ni de faire plaisir à qui que ce soit, à part à moi-même. Je pense que c’est une bonne recette.

*

Mes résolutions et comment je compte les tenir

J’ai choisi 5 résolutions, que j’ai définies selon ce que j’avais aimé faire l’année écoulée et que j’avais envie d’approfondir et/ou de perfectionner. Ce sont toutes, à part une, des choses avec lesquelles je suis déjà familière, donc je suis plutôt confiante. De plus, ce n’est rien de très exigeant, et aucune résolution n’est « chiffrée » : je ne m’impose pas de quota, pas de deadline, pas de limite. L’important c’est de faire, avec envie et amour. Et puis si je n’y arrive pas, ce n’est pas très grave : au moins, j’aurais essayé, ce sera toujours mieux que de ne rien faire les bras croisés en ronchonnant !

practice yoga

Pratiquer le yoga

J’ai rencontré le yoga en avril dernier et depuis, c’est une histoire d’amour qui ne demande qu’à être entretenue. L’année 2015 n’a pas été facile mais je crois que je suis devenue quand même beaucoup plus sereine et joyeuse, et c’est en grande partie grâce au yoga – pas seulement les postures, mais aussi la philosophie toute entière qui correspond environ à 3000% à la personne que je suis. J’ai toujours su que j’avais une spiritualité forte, et je la retrouve entièrement dans le yoga : j’adore ça ! Pourtant, cette année de rencontre avec le yoga dans son entièreté n’a pas été marqué par une grande régularité dans ma pratique. C’est un de mes défauts : je m’emballe, je suis à fond pendant un certain temps, mais je manque parfois le coche pour poursuivre l’élan d’enthousiasme premier. Sauf que j’aime vraiment vraiment le yoga alors pas question de laisser tomber par pure flemme ! C’est ce manque d’amour très profond qui m’a fait abandonner toutes mes faibles velléités de pratiques sportives auparavant, mais cette fois, je m’y mets sérieusement : je vais faire du yoga de manière extrêmement régulière.

Le challenge, c’est de le faire sans prendre des cours hebdomadaires dans un studio parce que je n’ai pas de budget pour ça. Pourtant, payer pour un cours incite de nombreuses personnes à s’y rendre et à devenir régulier, pas uniquement pour le yoga ni même pour le sport en particulier. Avec cette contrainte supplémentaire, je vais devoir être fidèle à moi-même, en sachant que personne ne sera là pour me botter les fesses à part ma conscience – et sûrement un peu Twitter de temps en temps.

Pour y arriver : Je suis l’un de nombreux conseils de ma collègue : j’ai programmé trois séances de yoga par semaine dans mon Google Agenda, mon allié de tous les jours. Pour l’instant, j’ai choisi des plages horaires d’une heure réparties le mercredi, le vendredi et le dimanche, à des horaires que je pense adéquat à mon rythme personnel et à mon travail. Pas de séances au saut du lit : j’en suis incapable ! Celle du mercredi sera après ma journée de travail, celle du vendredi, pendant l’heure du midi puisque je finis ma semaine de travail à midi, et celle du dimanche, en fin d’après-midi pour finir agréablement le weekend. Evidemment, je ne serai pas disponible 100% du temps à ces horaires-là donc j’ai déjà entrepris de décaler certaines séances quand je sais que j’ai un impératif qui passe au-dessus (souvent, un événement lié au travail). Je compte varier le contenu des séances en suivant des vidéos mais aussi en étudiant très sérieusement le magazine auquel je suis abonnée, Yoga Journal, qui détaille des enchaînements, des séquences et des postures à travailler de manière très pédagogique. En bref : j’ai de quoi faire !

Enfin, pour être certaine de commencer l’année dans un bel élan d’enthousiasme et soutenue par les conseils d’une chouette personne, je me suis inscrite au Yoga Camp d’Adriene Mishler, dont je ne cesse de vous parler (Yoga With Adriene). 30 jours de yoga à partir du 1er janvier, le tout gratuitement, et avec l’humour, la bonne humeur et la gratitude d’Adriene ? Je dis oui ! Je vous en parlerai bien évidemment, comme je l’avais fait avec le programme 30 days of yoga.

*

learn dutch

Apprendre le néerlandais

En 2015 j’ai commencé à apprendre le flamand avec l’application Memrise, en suivant la vague lancée par une personne que je suis sur Twitter. Pourquoi le flamand ? Pourquoi pas ? ;) Je n’avais jamais appris une langue pour le plaisir et j’avais choisis un peu au pif, en pensant à la Belgique pas très loin de chez moi et aux villes magnifiques visitées de l’autre côté de la frontière. Le cours de flamand sur Memrise était très succinct et je n’ai pas trop aimé l’interface de l’application, mais en discutant avec mon amie Marie-Anne, j’ai découvert Duolingo ! C’est une app uniquement dédiée à l’apprentissage des langues (alors que Memrise permet de suivre plein de cours sur d’autres thématiques) et je la trouve très bien faite, d’autant plus que les cours sont réalisés avec soin.

Alors cette année, j’ai longtemps hésité entre l’italien et le néerlandais mais j’ai finalement penché pour le néerlandais (et non pas l’allemand, comme mal orthographié sur ma carte de résolution au départ :P). Peut-être qu’un jour je serai capable de comprendre mon film préféré, The Broken Circle Breakdown, sans les sous-titres, ou de commander un plat végétarien à Amsterdam !

Pour y arriver : j’ai activé les rappels sur Duolingo, qui me dit tous les jours à 20h qu’il est l’heure de travailler mon néerlandais. L’application permet de choisir un but quotidien à atteindre, et suit notre progression en nous disant combien de jours en suivant on a travaillé. La difficulté des cours est graduelle et il y a aussi un système de consolidation des connaissances : quand ça fait trop longtemps qu’on n’a pas travaillé telle série de mots, on nous propose de la revoir pour garder notre mémoire bien alerte. Bon à savoir : l’app propose pour l’instant d’apprendre l’anglais, l’espagnol, l’italien, l’allemand et le portugais pour les personnes qui parlent français – mais d’autres langues arriveront très vite j’en suis sûre. Comme je suis très à l’aise en anglais, j’ai choisi d’apprendre le néerlandais via les cours disponibles pour les english-speakers. Vous pouvez faire pareil si vous êtes à l’aise avec d’autres langues ! En parallèle, je prévois évidemment de revoir mon film préféré, en version originale sous-titrée. Ce n’est pas grand chose mais mine de rien, ça m’avait déjà bien aidée avant de commencer à apprendre la langue !

*

write a novel

Ecrire un roman

En 2015, j’ai réussi le NaNoWriMo mais je n’ai pas fini mon roman ! Je voudrais le terminer d’ici à la fin de l’année 2016. J’avoue que je ne prends pas trop de risque avec celui-là : je suis certaine de participer l’année prochaine au NaNoWriMo, et même si comme chaque année, je ne sais pas de quoi novembre sera fait, j’imagine que j’arriverais quand même au moins à terminer ce que j’ai commencé. Même si l’idéal serait pour moi de finir cette histoire avant novembre pour pouvoir commencer quelque chose de nouveau pendant le challenge annuel !

Pour y arriver : j’essaye d’écrire tous les jours, même si ce n’est pas forcément sur mon roman. Je blogue beaucoup, donc ça aide, mais je tiens également un carnet papier où j’écris mes gratitudes tous les soirs, et je vais garder dans mon sac un joli carnet que m’a offert une personne chère à Noël pour y noter des idées et des envies tout au long de l’année. Plus question d’oublier une idée parce que je n’ai nulle part où la noter ! Je ne sais pas encore qui de la prise de note manuelle ou numérique (sur mon téléphone) me convient le mieux, alors je vais devoir expérimenter. De plus, je vais me replonger sur le site 3pages.fr pour reprendre l’écriture de fiction quotidienne, au moins 750 mots par jour. Je devrais y arriver – c’est quand même dingue de parvenir à écrire 50 000 mots en deux semaines et ensuite d’être en panne sèche d’inspiration… Je n’oublie pas mon idée de writing club mais je ne sais toujours pas comment mettre ça en place. Ca cogite !

*

grow plants

Faire pousser des plantes

J’adore les plantes. J’en ai désormais trois dans mon appartement, ce n’est pas grand chose mais j’ai toujours peur de les faire mourir ! Pourtant il semblerait que je ne m’en sorte pas trop mal, en tout cas personne n’est encore décédé de déshydratation ou de noyade donc c’est que ça doit aller. (je dis personne car mes plantes ont des petits noms : Napoléon pour le ficus nain, Doug-Doug pour le sapin nain et Suzanne pour la plante dont je ne sais pas le nom et que mes parents m’ont offert à notre déménagement – et qui n’est pas naine) Et puis j’ai un jardin aussi, chose assez extraordinaire en plein centre de la grande ville dans laquelle j’habite, un jardin en friche dont je ne sais déceler que de superbes jacinthes sauvages, deux pieds de ciboulette dans un coin et de nombreuses fausses fraises en été. Deux ans que nous habitons ce bel appartement et nous n’avons jamais pris soin de notre jardin.

Et puis j’ai vu le film Demain, et j’ai eu envie de m’y mettre pour de vrai. J’ai eu envie de mettre les mains dans la terre, de bêcher, de retourner, de planter et de regarder grandir des légumes, des fruits, des fleurs. C’est vraiment trop bête d’avoir ces quelques mètres carrés de terre pour nous tous seuls et de ne pas nous en servir intelligemment. Nous avons très peu de surface mais il y a beaucoup de travail, et malheureusement l’ensoleillement n’est pas idéal non plus : le jardin est dans une cour, encerclé de hauts murs, souvent ombragé. Pourtant j’ai vraiment envie d’essayer, au moins, et j’espère secrètement que ce sera le début d’une passion enflammée pour le jardinage, dont je ne suis pas fan sur les grandes étendues – même si j’ai adoré planter des rosiers grimpants près des clôtures dans le jardin de mes parents. J’y crois !

Pour y arriver : je vais profiter de la fin de mon service civique pour m’y mettre. Fin avril, j’aurais à peu près tout le temps du monde pour suer sang et eaux afin d’arracher les pieds de pissenlits plus gros que des salades et retourner la terre. En attendant, je vais potasser des livres de jardinage et demander conseil à mon entourage : parents, beaux-parents, grands-parents… tous s’y connaissent et pourront nous aiguiller sur quels types de travaux entreprendre avant de planter et quels végétaux planter. Je rêve d’un beau petit jardin en permaculture, où fruits, légumes et jolies fleurs se côtoieront dans un océan de couleurs. Ce serait trop chouette, non ?

*

love everyday

Aimer chaque jour

J’ai voulu cette dernière résolutions infiniment facile et complexe à tenir : aimer, c’est c’qu’il y a d’plus bôôô ♪ mais c’est aussi très difficile. Et j’ai envie de tout aimer, attention la grande Bisounours qui se cache en moi arrive pour prendre le micro ! Par ces quelques mots, j’ai envie de m’encourager à être dans la gratitude de chaque instant, à chercher les jolies choses dans tous les recoins de ma vie et des rencontres que je fais. J’ai envie d’être capable de voir le positif dans les situations au premier abord désagréables. Comme quand j’ai enfin reçu mon nouveau téléphone mais que j’avais oublié de prendre la carte SIM correspondante avec moi, résultat je dois l’observer sagement dans sa boîte jusqu’à mon retour de vacances… Le côté négatif qui m’a sauté au nez tout de suite, c’est que je suis très tête-en-l’air et que je suis très frustrée aussi : je rêvais de ce téléphone depuis des mois et rien de plus frustrant que de ne pas pouvoir faire mumuse avec tout de suite ! Le côté positif, qui m’est apparu après deux minutes de chouineries : je peux vraiment profiter de mes congés restant sans rester scotchée à mon nouveau joujou, et la découverte de ses capacités n’en sera que meilleure.

Depuis un an, ce réflexe d’amour commence à s’installer de manière de plus en plus durable : le yoga, la méditation, et ne plus avoir peur de paraître ridicule en m’enthousiasmant des plus petites choses m’ont bien aidée à faire une place gigantesque pour le bonheur impressionniste, celui qu’on trouve là où on ne regarde pas forcément, par petites touches, dans les remous des mouvements de la vie. Alors en 2016 je continue à embrasser le monde d’un regard aussi bienveillant que possible, envers moi-même d’abord, envers les autres et envers tout ce qui m’arrive.

Pour y arriver : je continue de cultiver la gratitude ! Dans un carnet, par la pensée, en récitant mon mantra préféré pendant la méditation (« Merci, je t’aime »), en disant merci aux personnes qui m’aident, m’aiment et croisent mon chemin pour m’apporter quelque chose… Je continue également de m’améliorer, en essayant d’être moins jugeante des autres, moins dans le dénigrement de moi-même, plus dans l’harmonie avec le monde qui m’entoure, et cela peut revêtir beaucoup de formes ! Je mets dans tout ça l’alimentation, l’activité physique, le temps passé avec les proches et les ami·es, prendre le grand air, le temps pris pour me ressourcer quand j’en ressens le besoin (je reste une indéfectible introvertie tout de même !) et toutes ces choses qui rendent l’existence plus douce et qui donnent envie de dire merci.

*

Vous savez tout désormais ! On m’a déjà dit dans mon entourage que c’était très ambitieux, mais je ne trouve pas que ce soit le cas. Si on prend un autre point de vue, on peut même se dire que c’est assez paresseux : à part l’envie de faire pousser des plantes, ce sont toutes des choses que je fais déjà, je me fais juste la promesse intérieure de continuer. J’ai oublié de vous dire que pour me motiver et garder mes résolutions sous les yeux chaque jour, je vais accrocher les affiches qui illustrent l’article dans mon appartement, probablement en face de mon canapé – ça me motivera peut-être au moins à lever mes fesses pour faire plus de yoga, ou à dégainer Duolingo au lieu d’actualiser Twitter sans fin !

Je vous souhaite un très joli réveillon où que vous soyez, et que votre année prochaine surpasse de douceur la précédente : vous méritez le meilleur, soyez doux·ce avec vous-même, ne doutez jamais de votre valeur. Prenez soin de vous ♥

Si vous avez pris des bonnes résolutions, je serai fort curieuse de les connaître, alors n’hésitez pas à les partager dans les commentaires !

*

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez me le dire même sans commenter, en cliquant simplement sur le petit ♥ en-dessous de la date, à gauche du titre. Vous pouvez également soutenir le blog financièrement, cliquez ici pour découvrir comment.

Vous aimerez aussi...

Life Lately #76
Life Lately #75
NaNoWriMo 2017 : conseils et ressources
NaNoWriMo 2017 : 5 bonnes raisons de participer


40 Réponses

  1. Sophie (M.)

    Superbe article ! Je me retrouve dans toutes tes bonnes résolutions ! J’ai aussi prévu de reprendre le yoga plus sérieusement, ainsi que la course, qui m’apporte beaucoup de bonheur mais que je néglige à la plus petite goutte de pluie (dur de se tirer du lit pour un ciel gris!). J’ai aussi fait le NaNoWriMo et pas fini mon roman malgré le fait que j’ai atteint les 50 000 mots, mais contrairement à toi je ne pense pas le terminer. C’est la première fois que je réussis le NaNo mais j’ai l’impression d’en avoir fait quelque chose d’un peu aseptisé, je voyais plus l’objectif de mots par jour que l’histoire et les personnages, je ne me suis donc pas assez attachée à mon histoire… Avec ma maman, on s’est jurées de créer un petit jardin de plantes aromatiques en pot sur le balcon et de ménager un carré de terre dans le jardin pour quelques tomates. Plus facile de tenir les bonnes résolutions quand on s’y met à plusieurs ;) Et enfin, pour l’objectif « love » (merci d’ailleurs pour la belle carte, c’est celle-là que j’ai reçue, ça doit être un signe), je suis tout à fait d’accord avec toi : c’est tellement nécessaire de se montrer positif, de montrer son amour pour les gens et de s’enthousiasmer du plus petit rayon de soleil ! Cela fait un an et quelques que je m’y emploie avec application et j’ai vraiment senti la différence dans mon tempérament. Je suis tellement plus heureuse maintenant que j’ai arrêté de me mettre la pression et de crouler sous le poids des changements négatifs pour voir les côtés positifs de la vie !

    En tout cas, d’ores et déjà une très belle année 2016 à toi. Qu’elle t’apporte tout ce dont tu rêves. Et une foule de surprises.

    Gros bisous !

    1. Je suis contente que tu aies bien reçu la petite carte ! et contente qu’elle te plaise :)
      J’ai prévu également d’embarquer l’amoureux dans ma quête du micro-jardin en permaculture, il va falloir au moins ça pour arriver à bout des plantes indésirables ! Je crois que je vais bouquiner, planter, mais qu’il arrachera et bêchera :P
      Merci pour ton joli commentaire, une très belle année à toi et à tout bientôt ! bises !

  2. Je ne prends pas de « résolutions » à proprement parler, mais la nouvelle année permet de me fixer des objectifs et apporte son lot d’espoir.
    Cette année, je VEUX partir en vacances et je ferais tout pour que ça se fasse. Je VEUX perdre du poids, c’est nécessaire, même si je suis en bonne santé (pour moi, hein, pas pour les autres !).
    Je VEUX m’améliorer dans l’objectif « je consomme mieux et moins, je réduits mes déchets, j’ai de nouvelles aspirations »
    Et je crois que c’est déjà pas mal !

  3. J’aime beaucoup tes cartes ravissantes …et très motivantes aussi si tu les affiches.
    Je fêterai en juin mes 2 ans de yoga quotidien. A la maison car mon emploi du temps ne me permet pas de suivre des cours physiques ( j’aime beaucoup les 2 DVD de Mika de Brito vendus par Natures et découvertes, beaucoup moins les 2 DVD d’Esprit Yoga et je viens de m’inscrire, grace à toi au challenge d’Adriene).
    je tente pour la deuxième année de suite le potager. Le premier n’a pas été une réussite mais le deuxième le sera peut-être ;-)
    Chez moi, pas de bonnes résolutions en tant que telles mais 21 actions perso pour aller vers une vie + simple, + vraie, + connectée à la nature et + liée avec les autres (et 14 actions pro).
    Et puis 52 choses à faire avant mes 40 ans dans 18 mois.
    j’ai choisi cette version parce que dans mon quotidien effréné, je pense qu’il est plus facile de se concentrer sur des petits pas que de se fixer de grands objectifs.

    1. J’entends beaucoup de bien de Mika de Brito, et il rédige des articles dans Yoga Journal ! Je vais peut-être me pencher sur ses DVD du coup. Je n’ai pas du tout aimé l’esprit de Esprit Yoga justement. C’est chouette ces petits pas prévus, bravo !

    2. Tu pourrais à ton tour faire un article sur tes nombreuses bonnes résolutions ça m’intéresse beaucoup, surtout que ton mode de vie me plait énormément!!! Bisous ! A bientôt!! <3

  4. Tes cartes sont splendides ! L’effet aquarelle est vraiment très beau, délicat, et met bien en valeur les lettres. Je suis charmée !
    Je me suis aussi mise un peu à la calligraphie pour rédiger… nos faire-parts de mariage ! C’est mon grand évènement de 2016 ^^
    Je vois qu’on a des résolutions qui se recoupent: je suis aussi tombée dans le yoga cette année et je partage ton avis sur son impact. J’ai grandement envie de l’intégrer quotidiennement dans ma vie. Et je souhaiterais aussi tenir correctement mon petit cahier des petits bonheurs que j’ai recommencé en décembre mais abandonné avec mes vacances maintenant.
    En fait, je n’ai pas réfléchi du tout aux résolutions, toute absorbée par les fêtes et les préparatifs en cours. Ton article me donne envie de prendre le temps de le faire!
    Bon réveillon Pauline, passe une belle soirée et je te présente mes meilleurs vœux pour l’an neuf, qu’il s’accompagne de mille et une étoiles pour réaliser autant de souhaits :-)

  5. C’est vrai qu’elles sont très belles, tes cartes (tes résolutions aussi)

    My two cents : Pour le jardin, tes pissenlits plus gros que les salades sont des salades, tu le sais peut-être déjà ? En tout cas si ton jardin est déjà « productif » en plantes sauvages, ça peut valoir le coup, au lieu de tout révolutionner, d’essayer de planter l’équivalent comestible (ou meilleur) ou plus ornemental ou … de ce qui y pousse déjà (jette un oeil à ce qu’écrit François Couplan, si ça te tente).

    En ce qui me concerne, je n’ai pris qu’une résolution : apprendre à dessiner un renard. Enfin, mon renard.
    Pas d’autre résolution (je commence mon année en septembre) mais quelques projets … ah si, être plus assidue sur mon blog. Ça sera facile, j’ai écrit 5 billets en 2015 !

    1. Ahah merci, oui je sais que les pissenlits peuvent se manger, mais je n’aime pas du tout ça !
      Merci en tout cas pour la référence, je vais chercher et voir ce que je vais faire. Pour l’instant je n’ai aucune idée ni aucune envie particulière, juste l’envie que ce soit un peu plus joli et utile que ce que c’est pour l’instant, et d’y être pour quelque chose ;)
      J’espère que tu nous (me :P) montreras ton renard quand tu l’auras apprivoisé ! Belle année <3

  6. SabineNoucha

    Coucou!

    j’aime beaucoup tes résolutions. Les résolutions, je trouve l’idée jolie, mais moi je n’en prends pas… Ou alors pas forcément le 1er janvier. Mais je comprends complètement l’idée et l’intérêt d’un « fresh start »! En 2015 je n’avais pris aucune résolution aussi, et le 10 janvier j’ai lu Jonathan Safran Foer et le 25 janvier j’étais végétarienne. Et je ne l’avais pas en tête le soir du réveillon…

    Je trouve tes résolutions très jolies, j’aime beaucoup la dernière évidemment, et l’apprentissage du nééerlandais me bluffe (mais ne me tente pas lol). Et je suis complètement d’accord avec toi que faire parce que c’est tendance, ou pour faire même inconsciemment plaisir aux autres, ou répondre à une injonction extérieure, c’est rarement gage de réussite.

    Faire plus du yoga, oui ce serait bien… Le jardin je crois que l’idée me plaît plus que l’application, et les plantes chez moi oui après des années d’assassinat de tout ce qui était vert, depuis quelques semaines je sens l’envie monter, je crois que je suis prête!

    2015 a été une année de progression et de cheminement incroyable pour moi! Continuer à me poser des questions en 2016, à lire, à m’intéresser, à me renseigner, à ne pas acheter la version officielle et superficielle des choses! Pas vraiment une résolution, mais disons une devise pour l’année! Thèmes à approfondir, véganisme, éducation, minimalisme…

    Très bonne année à toi, ton blog est une découverte 2015 pour moi, et j’aime beaucoup le suivre et te suivre par ce biais ;)

    1. Merci Sabine, pour moi aussi l’année 2015 a été pleine de découvertes et d’apprentissage sur moi-même, cette année j’ai envie de me servir de ces nouvelles connaissances pour faire de jolies choses.
      A bientôt alors !

  7. C’est marrant, mais on a eu un peu le même raisonnement pour le coup!
    J’avais commencé une liste : « Bouger plus, manger mieux, continuer à lire autant [littéraire dans l’âme bonsoir], dessiner d’avantage et remplir ma galerie deviantart, m’étirer plus souvent, prendre plus de temps pour moi, garder un état d’esprit positif, ranger plus souvent petit à petit, nettoyer l’appartement une fois par semaine, être plus gentille avec mon amoureux, arrêter de faire des listes, apprendre l’espagnol »…
    Et puis j’ai tout effacé, pour mettre « me sentir bien, et le partager ». C’est con, mais ça regroupe tout ce que je peinais à mettre en mots, à découper en actions bien précises à effectuer… Et pourtant, quoi de mieux qu’être bien dans sa peau ?
    Je te souhaite une merveilleuse année, et j’ai hâte de lire tes prochains articles ! Tu es la seule dont je lis chaque article systématiquement, et tes articles me font du bien à chaque fois :]

  8. Pingback : Hope your road is a long one… | Vue sur chambre

  9. Nadège

    J’adore ton article… Merci! En revanche la référence faite en début de texte m’a OBLIGEE à aller revoir le passage sur youtube… Je ne savais pas quoi faire de mon après midi? Et ben je l’ai appris… Par coeur. AVec les intonations et tout. Voilà voilà…

  10. Oni

    Hello!
    Mon commentaire va avoir un graaaand rapport avec l’article (non)
    J’adore vraiment ta calligraphie / aquarelle, et ça m’a inspirée. Je voulais juste savoir, comment tu avais fait, grosso modo ?

    Aquarelle d’abord, puis calligraphie à l’encre, ou l’inverse? Le résultat est vraiment net, ça n’a pas bavé de partout, et c’est surtout vraiment très joli.

    Merci, et passe une excellente année ;)

    1. Hello hello, ton commentaire m’a fait sourire :D
      Aquarelle d’abord, puis calligraphie mais pas à l’encre, j’ai un feutre à peinture Posca à la pointe pinceau et c’est de ça dont je me suis servie. Ca doit évidemment carrément bien marcher à l’encre également mais je n’ai jamais testé. Il faut simplement attendre que l’aquarelle soit bien sèche avant d’écrire par dessus, ce qui prend moins longtemps quand on utilise du papier spécial aquarelle. J’ai eu de la chance sur ce coup car je n’ai pas toujours été très patiente mais je n’ai pas eu de catastrophe.
      J’espère que mes réponses t’aideront, belle année :)

      1. Oni

        Merci beaucoup pour ta réponse !
        Oui, j’en ai des comme ça de posca, je n’y avais pas pensé !
        Oui, à l’encre ça doit bien marcher, mais il faut faire attention à ce que ça ne bave pas de partout, je pense.
        Sinon, pour l’aquarelle, si tu veux y faire sécher plus vite, tu peux mettre un petit coup de sèche-cheveux (si tu en as un!) mais en faisant attention à ne pas « déplacer » la couleur avec l’air (je suis pas sure d’être claire)
        Du coup, il faut poser ton papier et sécher bien à la verticale.

        Je vais essayer de faire quelque chose dans le même style que ta calligraphie, merci encore!

        Passe une excellente année et plein de belles choses, je retourne sous-mariner ;)

        1. Je pense que la peinture des poscas sèche plus vite que l’encre de Chine. Je n’ai pas de sèche-cheveux, donc l’histoire est réglée, mais moi ça m’amuse de souffler sur les poches de couleur pour les faire se mélanger à mon gré, donc ça dépend de l’effet qu’on veut obtenir.
          Amuse-toi bien :D à bientôt !

  11. Wahou ça fait très bizarre car je me retrouve exactement en te lisant, j’aurais même pu dire que j’aurais pu l’écrire sauf que contrairement à toi je n’ai pas de talent d’écriture !

    1- j’ai découvert le yoga il y a un an et demi maintenant, je n’ai jamais pris de cours en salle, j’ai appris seule et depuis quelques mois je vais une fois par semaine durant les périodes scolaires dans une asso étudiante qui propose des cours gratuitement. Par contre contrairement à toi je fais 20min tous les matins (enfin justement parfois je ne le fais pas et j’aimerais être plus assidue) je me rends compte que cela me permet de me détendre, de commencer la journée. Sinon j’ai tendance à m’éparpiller ou à ne pas savoir quoi faire. Les cours en soirée durent 1h30 ce qui me permet de repousser mes limites. Seule je serai incapable de faire plus de 40min je crois.

    2-mon copain est néerlandais, nous sommes ensemble depuis plus de 2ans, j’habite aux Pays-Bas depuis presque un an et je ne parle toujours pas le néerlandais ! Enfin la base, mais pas de quoi tenir une conversation élaborée malheureusement. J’utilise aussi Duolingo mais je suis très irrégulière. Je n’y avais pas été depuis quelques semaines et j’y suis retournée hier, j’ai justement commencé par remettre toutes mes barres au maximum. Et aujourd’hui je n’en ai pas fait et maintenant il est un peu tard, oups ça commence mal ! Quel est ton pseudo ? On pourrait s’ajouter et s’émuler :) Le mien est twiky25
    Je n’avais jamais entendu parler de ce film, je vais l’ajouter à ma liste de films à voir, merci !

    3-c’est différent puisqu’à un autre niveau mais je suis en train d’élaborer un site internet pour étendre mon projet professionnel qui est en lien avec le développement durable dans ma ville. Et j’aimerais avoir une partie blog et écrire sur des sujets afin de sensibiliser les gens. La difficulté pour moi va être de ne pas trop m’éparpiller tout en n’étant pas trop directe, j’ai tendance à faire l’un ou l’autre… En plus ce sera en anglais, une difficulté supplémentaire même si avec tous mes stages faits à l’étranger je suis bilingue, je trouve que le français est plus riche et contient plus de nuances. Bon et éventuellement écrire en néerlandais plus tard…

    4-j’ai étudié l’agronomie, je suis même ingénieure agronome spécialisée dans l’agroécologie. Je devrais être au top mais au contraire j’ai peur, je me dis que si j’arrive pas à faire pousser mes plantes, je serai vraiment une grosse nulle. L’année dernière j’avais 8m² dans un jardin communautaire, j’ai réussi à y faire pousser tout ce que je voulais. Sauf que j’avais acheté des plants, c’est plus simple… Cette année je vais louer 100m² à un agriculteur et j’espère bien tout faire moi même à partir de graines ! Le plus difficile me semble l’organisation, planifier quoi planter où et en quelle quantité. Et y aller régulièrement, ce n’est pas très loin, 20min de vélo mais quand même moins évident que si c’était chez moi. Et puis normalement il faut faire une étude de sol, en effet si le sol a une carence en un certain composé ça peut gâcher la récolte, mais pas évident sans laboratoire d’analyses ^^ Mais ce sera ma bouffée d’oxygène. Jardiner me permet de ne penser à rien, j’aime cette sensation de liberté. Et j’ai également une terrasse, j’aimerais essayer les plantes en pot en complément.

    5-tu mets des mots sur ce que je ressens mais j’aurais été incapable de l’exprimer, je ne suis pas douée avec les émotions. J’espère arriver dans cette voie moi aussi :)

    Par contre j’aimerais également savoir ENFIN m’organiser. Tu as l’air d’arriver à gérer tout ce que tu aimes faire : yoga, travail, bénévolat, MOOC, lectures, ballades…. Prévois tu un article là dessus ? Ou as tu quelques conseils (outils ou méthodes ?). J’ai déjà passé des heures à chercher ce genre de méthodes et la mise en place me prend du temps et je n’arrive rien à garder au fil du temps. Et ça m’énerve, j’ai envie d’apprendre et de faire pleins de choses mais je passe plus de temps à m’attarder sur des choses sans importance…

    ça fait bizarre de lire ce que j’aurais pu écrire (sans en être capable). Je te souhaite une très belle année.
    Laura

    1. Merci pour ton chouette commentaire, c’est rigolo en effet tous ces points communs qu’on a dis donc !
      Je n’ai jamais songé à écrire un article sur ma manière de m’organiser, car je n’ai pas l’impression d’être particulièrement organisée ! Mais c’est vrai que je mets un point d’honneur à faire de la place pour ce que j’aime faire, et que ça demande une certaine méthode. Je vais réfléchir à comment rédiger ça alors, ça pourrait être utile pour pas mal de monde ! Mais bon, ce sera comme tout, chaque personne a besoin d’adapter et de s’aménager une routine qui lui est propre et mes petits outils pourraient ne pas te convenir.
      Belle année à toi Laura, à bientôt !

  12. Merci beaucoup pour ce billet qui entre dans ma case « Inspiration ».
    Je ne prends jamais de résolution de Nouvel An, un peu pour les mêmes raisons, mais cette année je suis justement dans une optique similaire à celle exposée ici. Merci de renforcer tout ça en y mettant si bien les mots.
    Et… bonne année!

  13. Je trouve que ce sont de très belles résolutions et joliment présentées en plus, de quoi motiver, car quand c’est bien présenter ça motive encore plus ! Pour ma part je n’en ai pas car chaque fois que j’en ai pris, même des simples, j’ai toujours tout fait sauf les tenir. Alors je vais me contenter de vouloir vivre plus de choses et surtout d’aimer plus, de plus le montrer ! :-)

    Belle année !

  14. Pingback : Links I Love #87 - Whatever WorksWhatever Works

  15. Mona

    J’adore cet article ! Je n’ai pris aucune résolution particulière car je n’y crois pas en tant que tel, mais j’ai en revanche des objectifs qui sont à peu près les mêmes que les tiens (sauf pour les plantes car rien à y faire, elles meurent quand je m’en occupe…) et qui ne sont « que » des objectifs permanents, pas des résolutions :-)
    Je vais regarder cette appli de langues de près car j’apprends l’italien de mon côté et j’aimerais travailler davantage.
    Bonne année :-)

    1. Merci Mona ! Je trouve ça assez rigolo cette épouvante face au terme « résolutions », finalement les résolutions ne sont que des objectifs qui changent de manteau pour la nouvelle année ;)
      Tu me diras si tu as aimé Duolingo pour apprendre l’italien ? Belle année à toi !

  16. Quel bel article, par lequel je découvre ton blog (j’ai hâte de lire la suite…). Et de très belles bonnes résolutions :)

    Pour ma part, je voudrais continuer à être la plus créative possible, pas d’objectif chiffré que je ne tiendrais pas mais je veux dessiner le plus possible :). J’a un beau carnet que je complète le plus souvent possible. Je voudrais aussi apprendre à coudre.
    Sinon je veux prendre du temps pour moi, pour profiter au mieux du moment présent et trouver du positif dans chaque chose (alors qu’à la base je suis de nature plutôt pessimiste…)
    Et si possible faire du sport de manière régulière en allant à la piscine…

    Belle journée

    1. Merci pour ton passage et pour ton commentaire Sophie ! Apprendre à coudre est quelque chose qui me tente beaucoup aussi ! Mais je ne sais pas comment m’y mettre alors j’attends que l’envie soit extrêmement forte pour voir ;)
      Avec un peu d’entraînement, trouver du positif partout finit par devenir presque un réflexe !
      Belle journée à toi :)

  17. Bon courage pour tes résolutions =) Pour ma part j’aimerais faire pousser des plantes mais les seuls fois où j’ai essayé les pauvres n’ont pas survécu. Et ce n’est pourtant pas faute d’avoir tout essayé pour bien faire =/

  18. Pingback : Le pouvoir des habitudes – fuck your bad vibes

  19. Pingback : Un invincible été » Coups de cœur #1

  20. Pingback : Le pouvoir des habitudes - Fuck your bad vibes

  21. Pingback : Un invincible été » Ailleurs sur le web #37

Laisser un commentaire