5
Nov
2015
15
nano-2015-participant-banner

NaNoWriMo 2015 : top départ

Comme vous le savez sûrement puisque je n’arrête pas d’en parler, je participe cette année encore au NaNoWriMo, le National Novel Writing Month qui n’est plus national du tout puisque ce sont plus de 400 000 personnes de par le monde qui participent désormais à ce challenge d’écriture excitant et éprouvant. Pour en savoir plus sur le NaNoWriMo, je vous renvoie vers cet article chez Ciel d’orage, et à celui-ci aussi de Mx Tellington : j’en ai déjà tellement parlé partout que j’ai l’impression que je vais vous saouler si j’en rajoute une couche, et surtout… le temps m’est compté. Oui, en novembre, chaque minute d’écriture qui n’est pas consacrée à mon roman me semble être une minute hors du droit chemin. (mais je vous aime toujours très fort hein !)

Un article illustré de citations inspirantes, parce que j’espère bien qu’il y a quelques écrivain·es qui trainent sur ce blog et qui me lisent !

Maya Angelou« Il n’y a pas de plus grande agonie que de porter en soi une histoire encore à raconter. » – Maya Angelou

Mon NaNo-roman de 2015

Au départ j’étais partie sur une histoire un peu bateau mais qui me tenait à cœur sur les problématiques soulevées : LGBT, féminisme… sans avoir une idée bien certaine du déroulement de l’histoire, j’avais de bons personnages auxquels j’étais déjà attachée. Mais je me suis finalement décidée pour une histoire de zombies. J’ai eu une révélation en allant bosser à trois jours du 1er novembre, et je n’avais jamais été aussi excitée à l’idée de raconter mon histoire. Comme pour tous mes autres écrits, le personnage principal est une femme, et ça se passe pendant la découverte d’une épidémie virale qui transforme donc les gens en morts-vivants. Brrr.

Mon objectif pour cette année : m’éclater. Je voudrais ne pas avoir le sentiment triste que je ne reverrai jamais mon manuscrit une fois novembre terminé. L’an dernier, après 19 jours d’écriture, j’étais arrivée à 50 009 mots, j’ai refermé mon logiciel et mon fichier et, sans mentir, je ne l’ai plus jamais rouvert ensuite. Je n’en ai juste pas eu envie. Entre deux j’ai réalisé deux ou trois petites choses qui m’ont amenée à pratiquer la relecture et la correction, choses avec lesquelles je n’étais pas familière, alors je me fixe comme plan d’être apte et motivée à relire et corriger mon histoire de zombies après la fin du NaNoWriMo.

Robert Frost« Pas de larmes pour l’écrivain, pas de larmes pour le lecteur. Pas de surprise pour l’écrivain, pas de surprise pour le lecteur. » – Robert Frost

Mon avancée

Je suis super fière de moi parce qu’à la soirée de lancement du NaNoWriMo j’ai explosé tous mes records : à 7h du matin, j’avais écrit 8 000 mots, et j’ai poussé jusqu’à 10 000 en rentrant chez moi, claquée mais heureuse et surtout boostée à bloc. C’était une nuit géniale, j’ai collectionné les beaux souvenirs, les belles rencontres et les tasses de thé englouties à des heures indues. Faire partie de la communauté des nanoteurs·ses, c’était mon pari de cette année et je le remporte déjà haut la main, également grâce aux write-ins, ces sessions d’écriture dans un café où j’ai rencontré des camarades nanoteuses et c’était super chouette !

Voici mes statistiques à l’heure actuelle :

NaNoWriMo • Un invincible été

J’ai une belle avance, je pourrais me reposer sur mes lauriers si j’en ressentais le besoin mais je suis tellement à fond dedans que je n’ai qu’une envie : aller plus loin, continuer ! C’est pas plus mal finalement parce que je pense que pour arriver à la fin de mon roman, j’aurai besoin de plus de 50 000 mots.

Somerset Maugham« Il y a trois règles pour écrire un roman. Malheureusement, personne ne sait lesquelles. » – W. Somerset Maugham

Il s’en passe des trucs…

Quand on écrit un roman ! L’an dernier je n’avais pas eu beaucoup de surprises, mais là en cinq jours seulement, je suis tombée en affection pour un personnage que j’avais imaginé relou et pas sympa et deux nouveaux personnages imprévus se sont invités dont une petite mamie italienne créée avec un générateur aléatoire de personnages (il fallait vraiment que j’avance… et finalement je l’aime bien !). Il s’est passé tellement de trucs que je n’avais pas imaginés ! En même temps, tant mieux parce que je partais avec seulement un milieu décisif et une fin, donc je ne serais pas allée bien loin si mon imagination n’avait pas pris le relai ! Et j’avoue que ça fait tout bizarre de réaliser hier soir que quatre jours auparavant, je n’avais rien, et que là j’ai déjà 35 pages de manuscrit… La fierté ;)

Voilà pour ce premier petit rapport du NaNoWriMo. Je ne me fixe pas d’objectif jusqu’à la semaine prochaine, si ce n’est de continuer à prendre mon pied, à participer à la communauté. Ah, si, quand même : je me promets d’écrire vraiment pendant 30 jours, même si j’arrive aux 50k avant la fin du mois.

Toni Morrison« S’il y a un livre que vous voulez lire, mais qui n’a pas encore été écrit, eh bien c’est à vous de le faire. » – Toni Morrison

Si vous voulez me suivre et discuter avec moi sur le site du NaNoWriMo, mon pseudo est a Pauline R, avec les espaces. Et c’est aussi mon pseudo sur le chan, si vous vous connectez par là et que vous me voyez, faites coucou ! J’espère que cet article vous a plu, on se retrouve la semaine prochaine même heure pour le prochain épisode !

Ecrivez-vous de la fiction ou autre chose pendant votre temps libre – ou à temps plein ? Participez-vous au NaNoWriMo ? Et si oui, où en êtes-vous ?

*

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez me le dire même sans commenter, en cliquant simplement sur le petit ♥ en-dessous de la date, à gauche du titre. Vous pouvez également soutenir le blog financièrement, cliquez ici pour découvrir comment.

Vous aimerez aussi...

Life Lately #70
Life Lately 69
Life Lately #69
Life Lately 68
Life Lately #68
Life Lately 67
Life Lately #67


11 Réponses

  1. Je suis contente de voir que cela te plaît autant !
    Je me suis encore très peu éloignée des scènes que j’avais prévu lors de mes brouillons. Je ne sais pas si c’est une bonne chose. On verra (j’espère vraiment ne pas m’essouffler).

  2. Tortie

    Hello je participe aussi mais je n’avance pas très vite… en tout cas bon article ! J’aime bien ta description de la façon dont ça s’est passé l’an dernier ; je n’ai pas de recul car c’est la première fois que je tente ma chance. Et non tu ne « soules » personne, c’est grâce à toi que je me suis lancée dans cette « galère » car je crois que tu en avais parlé l’an dernier ;) Tu as utilisé quel générateur ? (il faut AUSSI que j’avance vraiment ^^). En tt cas merci pour ce partage !

    1. C’est chouette que tu te sois lancé·e cette année ! (je suis toujours trop heureuse quand on me dit que je suis à l’origine d’une inscription sur le site du NaNo :P)
      Alors j’ai acheté un bundle d’apps créées par Literautas, et l’une d’entre elles s’appelle iDeas For Writing. Dedans il y a 4 générateurs : un de « première ligne » pour se lancer, un générateur de titre, un de personnages et un autre qui donne 5 mots au hasard. C’est en anglais mais il y a peu de texte et c’est facilement compréhensible je pense. Le générateur de personnages donne un prénom, un âge, un métier, une personnalité, une motivation et un but, histoire d’étoffer un peu. Ca m’a un peu sauvé la vie la dernière fois !
      Bon courage pour la suite :D

  3. Tu as l’air si enthousiaste quand tu en parles, ça se ressent énormément! Je suis curieuse de connaître ton histoire de zombie ^^ Et sûrement que je me lancerai dedans l’année prochaine, en attendant je vais peut-être m’entraîner à écrire des petites nouvelles, pour me remettre doucement dans l’écriture :-)
    Hâte de connaître la suite de ton aventure, des bisous

    1. Ahah oui je suis légèrement obsessionnelle quand on parle de NaNoWriMo, pour moi c’est une des plus belles aventures littéraires qu’on puisse vivre !
      Si jamais ça te tente, il existe en avril et en juillet le « Camp NaNo », qui reprend l’idée de base mais tu peux définir toi-même ton nombre de mots à attendre et globalement l’ambiance est plus détendue, moins « aaaaaah 50 000 MOTS !!!! » (même si le NaNo est toujours détendu :P)
      L’année prochaine je participerai sûrement au camp de juillet pour me remettre dans le bain avant novembre. Merci pour ton commentaire, bises !

  4. Auriane

    HAAAN LE PLAGIAAAAT
    Non je déconne, c’est juste que j’ai été très agréablement surprise de voir qu’on a la même idée de base ; le developpement progressif d’une apocalypse zombie xD -en même temps c’est super rebattu comme thème, tout en restant potentiellement génial-
    Enfin je suis moins ambitieuse que toi, puisque pour ma part mon NaNo ne va retracer que les deux jours précédant la « fin » de la vie classique de mon perso, qui tombe sur un refuge dans un centre commercial -du type mall géant américain quoi-
    (D’ailleurs si l’écriture « à plusieurs » t’intéresse, ce perso est issu du forum de jeu de rôle de Sun City, où justement ton perso est dans le refuge du centre commercial de Sun City dans un cadre d’apocalypse zombie (à la Romero, les zombies)!)
    D’ailleurs ça me change un peu du rp, ce NaNo, j’ai pas l’habitude d’écrire de façon linéaire et seule… mes stats sont moins impressionnantes que les tiennes (je flitre avec les 10 000 pour le moment), mais il faut dire que je prends moins de deux heures par jour pour écrire ^^
    Courage à toi pour la suite en tout cas!! :D

    1. Ahahah, les histoires de zombie, cette mine intarissable d’inspiration et de génie ! J’espère qu’on n’a pas exactement la même thématique ce serait ballot :P bon, ouf, pas de centre commercial dans mon histoire :D
      J’aimais beaucoup le RP quand j’étais plus jeune et que j’avais plus de temps, là je pense que je n’aurais pas assez de temps pour m’y consacrer, surtout qu’en général si je me lance dans du RP je ne pense plus qu’à ça et tout le reste de ma vie passe à la trappe !
      Bon courage à toi, tu as une chouette avance aussi, il faut garder la motivation sur la durée ! Bises ;)

  5. Oh la la ! Je me sens toute petite ! J’ai dépassé les 15 000 mots aujourd’hui et je dois avouer que je ne sais pas de quoi demain sera fait.
    Généralement, je pars d’un évènement anodin de ma vie et je le transpose sur Word. Mes personnages se l’approprient et au fil des mots, certains ont créés des liens entre eux que je n’avais pas prévus ! (les petits filous !)

    Je suis curieuse de savoir : qu’est ce qu’un générateur aléatoire de personnages ? *o* Ca m’a l’air bien pratique comme outil !

    Bon courage pour la suite !

    1. 15 000 mots, tu te rends compte, c’est énorme ! Il y a 9 jours c’était 15 000 mots qui n’étaient pas encore écrits ! Je trouve ça foufou moi ;)
      Alors le générateur aléatoire de personnage vient d’une app appelée iDeas for Writing, développée par Literautas. Elle coûte deux euros je crois, j’ai acheté le pack qui contient 3 autres apps d’écriture. (une pour noter l’avancement de son histoire, une qui propose des petits défis d’écriture et une pour faire écrire les enfants) Bref, iDeas for Writing peut générer des titres de roman, des « premières phrases » pour se lancer quand on a la page blanche, des fiches de personnages (prénom, âge, métier, personnalité, but) et aussi 5 mots aléatoires à caser. J’avais besoin d’un nouveau personnage donc j’ai cliqué sur la fonction adéquate et pof, c’était fait !
      C’est une app en anglais par contre, mais bon il y a vraiment peu de texte en fait à comprendre ^^

  6. Pingback : Un invincible été » Lecture : No Steak, de Aymeric Caron

Laisser un commentaire