5
Avr
2015
18
Grid Diary, mon journal quadrillé • Un invincible été

Grid Diary, mon journal quadrillé

Il y a trois jours, je cherche l’application « Gratitude Journal », et je ne la trouve pas. Mais je découvre par ce biais, l’app « Grid Diary », dont le concept me parle beaucoup et que je télécharge d’emblée. Fan de journaux, intimes ou pas, depuis toujours, je découvre dans cette application mobile une alternative 2.0 rigolote, et je me dis que ça serait fun de renouer avec le « journaling » (apparemment ce terme s’utilise aussi en français) depuis mon téléphone. Si vous êtes accro aux journaux, aux listes, si vous avez aimé ma boîte à kifs ou si vous êtes un peu curieux·se, ce que je m’apprête à vous raconter peut vous intéresser.

Le concept de Grid Diary

Chaque jour, une grille, au départ de 8 cases remplies de 8 questions générées aléatoirement. Ces questions sont diverses et variées : Quelles ont été les trois réussites de cette journée ?, Ai-je atteint mes objectifs du jour ?, Suis-je en train de devenir la personne que je désire aujourd’hui ?, Qu’ai-je mangé ? et bien d’autres, il y en a pour tous les goûts. L’app est disponible en français, même si elle n’est pas toujours très bien traduite. Moi, j’ai choisi d’organiser au départ d’organiser ma grille de 8 cases toujours de la même manière, en choisissant huit questions qui me tiennent à cœur :

De quoi suis-je reconnaissante ? Qu’ai-je réalisé aujourd’hui ?
Combien ai-je dépensé aujourd’hui ? Ai-je fait du sport aujourd’hui ?
Ai-je pris soin de mes amis ? Qu’ai-je appris aujourd’hui ?
Me suis-je trop plaint aujourd’hui ? Que dois-je faire demain ?

 

Grid Diary, mon journal quadrillé • Un invincible été

J’ai choisi de m’intéresser à mes dépenses quotidiennes dans l’espoir de les dompter et de savoir me réfréner quand j’ai envie d’acheter des bricoles ou des choses qui ne me sont pas essentielles. Pour l’instant, ça marche bien, et c’est très intéressant ! Par « sport », j’entends : toute activité physique, donc marcher 30 minutes pour aller faire des courses, c’est une activité physique.

Ma grille est organisée de manière logique pour moi : je commence par un peu de gratitude pour ce que j’ai aimé dans ma journée, ensuite je me félicite de mes accomplissements. Un petit peu de remise en question financière, physique et relationnelle, puis je fais un point sur mes apprentissages de la journée (traditionnels via des MOOC mais pas que : on apprend tous les jours, sur tous les sujets !). Je termine par un point sur mon taux de râlage – que j’essaye de faire baisser au maximum – et enfin je me projette au lendemain avec une mini-liste de choses à faire. (j’adore les listes, je pourrais vous en parler pendant des heures.)

Grid Diary, mon journal quadrillé • Un invincible été

Dans l’app, qui est dispo sur iPhone comme sur Android (il semble qu’elle soit payante sur Android, contrairement à l’App Store où elle est gratuite avec des achats intégrés), vous pouvez ajouter des photos prises depuis votre téléphone dans les grilles, pour ajouter des souvenirs, et lire votre journal en mode… journal pour plus de confort.

Edit : Hannah me parle dans les commentaire du Five Minute Journal (un journal papier, donc), dont il existe également une app. C’est un peu le même principe que le Grid Diary, sans l’affichage en grille, vous pouvez découvrir l’idée en cliquant sur ce lien.

Ma version papier du journal quadrillé

Eh oui, plot twist ! Je n’ai pas continué l’aventure sur mon téléphone. Depuis février et le défi minimaliste (dont vous pouvez lire mon bilan en citation sur Le Blog Bleu), j’ai décidé de m’astreindre à des défis personnels pour réduire mon addiction au téléphone portable. En mars, je décidais de le couper à partir de 22h, mais il dormait avec moi dans ma chambre et invariablement, chaque matin, la première chose que je faisais une fois les yeux ouverts ? Checker les réseaux sociaux… Agacée par moi-même, j’ai décidé qu’en avril, je laisserais mon téléphone dans le salon, et qu’il n’aurait plus droit de cité sur ma table de chevet.

Grid Diary, mon journal quadrillé • Un invincible été

Vous me direz, qu’est-ce que ça a à voir avec la choucroute ? Tout simplement, je remplis mes journaux le soir, juste avant d’aller me coucher. C’est mon rituel pour me mettre dans le sommeil : je fais un récapitulatif de ma journée et ça me permet de mieux m’endormir. Le téléphone restant en bas, bye-bye la lumière bleue qui trouble le sommeil, et bye-bye aussi l’app Grid Diary dont je ne me sers donc pas. J’ai aussi pensé à celleux d’entre vous qui n’ont pas de smartphone, ou qui font comme moi une cure de désintox, et je me suis dit que vous apprécieriez peut-être mon idée : j’ai fabriqué mon propre petit carnet, et je suis très heureuse d’écrire à la main dedans.

J’ai fait une razzia de jolis carnets à la librairie, et j’en ai choisi un au format pratique, pour reproduire le concept du journal quadrillé sur ses pages. Voici quelques photos, qui vous inspireront peut-être :

Grid Diary, mon journal quadrillé • Un invincible été Grid Diary, mon journal quadrillé • Un invincible été

Je n’ai préparé qu’une dizaine de pages, pour voir si les questions sont toujours intéressantes à remplir ou si je choisis d’en remplacer quelques unes. Le challenge maintenant, c’est de ne pas abandonner et de préparer de nouvelles pages bientôt pour que ça reste joli à l’œil ! Même s’il est toujours possible de journaler sans la grille pré-remplie.

Bon OK, mais pourquoi faire ?

Qu’il soit dans un téléphone ou sur un carnet, je trouve que ce journal est une méthode cool pour renouer avec le journaling, et de manière positive.

Cultiver la gratitude, souligner le bien, le beau et le bon, prendre soin des relations, des gens, célébrer les accomplissements, anticiper l’avenir avec le sourire… ces petites cases sont autant de douceurs que j’ai envie de mettre dans ma vie avant de dormir, et un moyen différent de la boîte à kifs pour fêter au quotidien tout ce qui me rend heureuse d’exister.

Et vous, vous tenez un journal ? Vous collectionnez les carnets, vous adorez les listes ? Ca vous parle, le Grid Diary ?

Vous aimerez aussi...

le positif engagé
Le positif engagé, avec Générations Cobayes


29 Réponses

  1. HannahMontana

    Hello,

    Canon tes cahiers !

    Je me suis fait mon propre carnet de gratitude suite à la lecture de cet article : http://mangeteslegumes.net/ces-trucs-qui-changent-ta-vie-1-le-carnet-de/
    Et je le recommande à toutes les personnes qui souhaitent voir le côté positif chaque jour :)
    C’est une petite habitude à prendre qui fait autant de bien que se faire un câlin (oui oui).

    J’aime beaucoup ton idée de suivre ses dépenses etc. enfin de personnaliser selon ses envies, cela permet de suivre l’avancée des buts que l’on se fixe :)

    Très bel article, continue comme ça bella !

    1. Merci merci pour ta visite et ton commentaire Hannah ♥
      Je découvre le Five Minute Journal ainsi que l’app dédiée (je suis vraiment fan des apps en tout genre, ça me fascine je crois) et c’est super bien foutu !
      Entre ma boîte à kifs et mon journal, on peut dire maintenant que le positif est partout chez moi, depuis le salon jusqu’à la chambre. C’est super chouette si ça se répand de plus en plus, ça ne peut que faire du bien !
      En remplissant mes cases personnalisées, je réalise que je réfléchis sans m’en rendre compte à des petits trucs dans mon comportement ou mes habitudes et que j’aimerais changer, c’est vraiment intéressant comme processus.
      Bises !

  2. Oh, je ne connaissais pas et ça m’intéresse beaucoup.
    Je commence à développer un grand intérêt pour le journaling, même si la plupart de mes carnets sont des carnets de suivis : un pour l’écriture et pour suivre mon avancée en la commentant (j’avais l’impression de ne rien faire l’année dernière, force est de constater avec ce carnet que j’avais tort), un pour mes rêves quand je m’en souviens, un pour raconter des journées sympathiques ou des découvertes (le plus difficile à tenir) et enfin un autre plus quotidien que j’ai acheté en boutique « 5 ans de réflexions », qui me pose une question par jour.
    Si certains me font clairement du bien et m’aident à avancer, je m’intéresse toujours à d’autres méthodes pour en trouver qui me motivent et qui me permettent de voir les choses du bon côté.

    1. Tous ces carnets ! ♥ J’en avais une pléthore avant, j’ai réussi à trier et « minimaliser » dans ce domaine. Il y a presque trois ans, j’ai acheté un Kiehl’s Diary, qui pose des questions différentes à chaque page, et je pensais le terminer rapidement mais il m’a duré presque trois ans, et je viens à peine de le finir ! C’est donc avec plaisir que j’ai entamé une nouvelle manière de journaler. Je trouve ça chouette d’alterner les méthodes, les carnets et les objectifs en fonction des besoins du moment !

  3. Bonjour,
    je crois depuis longtemps au fait que prendre le temps de réfléchir à sa journée et à celle qui vient donne via la gestion de son temps un équilibre de vie.
    Cette application est un bon outil qui aide à concrétiser tout ça
    moi c’est essentiellement avec ma mémoire que je le fais mais la démarche est identique

  4. J’ai le journal « 5 ans de réflexions » avec sur chaque page, une question différentes (Un vœu pour aujourd’hui ? À quelle personne morte aimeriez vous avoir une discussion ? Qui admirez-vous ? Quel est le plus vieux vêtement que vous portez aujourd’hui ? Que lisez-vous ? Le meilleur moment de la journée ? Est-ce que les gens peuvent changer ? ..) , et 5 espaces pour remplir le livre au fil des ans. Je le remplis avec mon amoureux (bon, ça limite un peu la place pour écrire vu qu’on se partage l’espace en 2 !) depuis un an maintenant et c’est marrant de voir nos réponses de l’année dernière (« tiens, on préparait notre mariage », ou bien « tiens l’année dernière aussi à la même période je souffrais des allergies ») .

    D’ailleurs, c’est un cadeau que je fais parfois aux gens, celui là ou le SImple Diary de chez Tashen (où il y a une double page de petites questions à répondre chaque jour pendant un an) car souvent le principe plait :)

    1. Ca a l’air rigolo, je vais regarder ça de plus près ! J’avais un Kiehl’s Diary et j’ai mis 3 ans à le finir (je ne l’ai pas rempli chaque jour !). Quand je le relis, je suis un peu surprise, de combien j’ai changé, et de combien je suis restée la même :)

  5. Nadège

    Je n’arrive généralement pas à tenir un journal… Peut-être que si j’avais des questions auxquelles répondre cela me motiverait? Je vai jeter un œil à ces applications, merci Pauline, et merci à celles qui ont commenté!

  6. Quels beaux carnets !
    De mon côté, j’ai envie de me lancer des des carnets souvenirs =) J’avoue que j’aimerais pouvoir mettre sur papier des petits éléments de tous les jours mais ce serait juste un « plus » : je veille à savourer ces petits moments dans l’instant ;-)
    Beau week-end Pauline !

    1. Je me rends compte que je stocke les souvenirs de toutes les manières possibles : petits papiers (pas très zéro déchet ^^), carnets, photos sur Instagram… est-ce que c’est bien, pas bien ? Je ne sais pas, en tout cas moi ça me plaît :)
      Belle journée Emilie, merci pour ton commentaire !

  7. J’aime bien l’idée de donner de l’attention au positif chaque jour, de manière régulière.

    Je pense que je vais essayer de tenir ce journal sans forcément l’écrire dans un carnet afin de ne pas être dans le contrôle de devoir écrire chaque soir quelque chose, et me forcer si j’en ai pas envie. Le faire quand j’y pense, quand le moment s’y prête, ça portera ses fruits quand même, j’espère.

    1. Se créer un petit rituel d’écriture permet d’être constant dans son effort et de créer une habitude, après ça ne convient pas à tout le monde et il existe plein d’autres manières de faire attention au positif !

  8. aënor

    Bonjour!

    En tant que fan de carnets, j’aime beaucoup l’idée de répondre à une ou plusieurs questions par jour… Perso, je n’ai jamais essayé, mais j’ai un « carnet de bord », dans lequel je note ce que je veux (type journal intime en fait ^^), notamment, quand j’y pense et que j’en ai envie, 3 plaisirs du jour (ou plus ou moins). C’est fou ce que ça boulet le moral!
    A côté, j’ai 10 autres cahiers/carnet, qui me servent aux citations, aux listes, aux livres que je veux lire (prévoir un nouveau carnet pour les livres lus!), un carnet « sans viande » (qui va bientôt être rebaptisé « sans cruauté »), un de cuisine… Mon Mister Breton a souvent cette phrase: « encore un cahier?! » ^^
    Après avoir lu les commentaires, je me dis que je vais peut-être m’acheter celui qui dure 5 ans… Et le partager avec Mister Breton, comme ça il ne pourra pas râler :p

    C’est simple, j’adore. Ecrire, c’est vider ma tête, de tout ce qui peut l’encombrer. Et qui tourne en rond dedans tant que je ne l’écris pas. Paradoxalement, écrire c’est peut-être aussi (j’espère) une manière de fixer les choses, des pensées et des souvenirs. Je ne sais pas si ça marche vraiment, mais ça me remonte le moral de savoir que c’est quelque part dans ces pages, à défaut de rester dans ma tête. Et puis aussi, écrire, ça c’est certain, ça m’évite les frais de psy. J’y pense très fort quand je craque pour un nouveau carnet à 10 euros!

    Par contre, je n’assume pas encore complètement le côté journaling… J’aimerai bien mettre des choses un peu plus conséquentes dans mon carnet de bord, des petits objets, des décos, tout ça tout ça… Un jour peut-être? (ou mais si j’attend 35 ans, ça va être un peu chelou quand même :/ )

    1. Moi aussi j’adore écrire ! (tiens donc, quelle surprise !) Et je suis contente de renouer avec l’écriture manuelle via ce petit carnet, parce qu’entre mon blog et mon travail, je suis beaucoup plus souvent sur ordinateur maintenant et ça n’a pas le même charme :)

  9. Sylvia

    Bonjour, voilà peu que j’ai découvert les kifs par jour, la gratitude attitude et ma vie quotidienne s’en est trouvée transformée.
    Je vois le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide. Je m’émerveille de plein de choses toutes simples de la vie… et je positive beaucoup plus, je suis moins angoissée pour pleins de choses… cette idée de carnet à quadriller soi même est une excellente solution pour moi, merci vraiment !

  10. C’est marrant les « coïncidences »… parce que je découvre ton article en parallèle de cette vidéo de Solange : https://www.youtube.com/watch?v=aLwUVBjQ2xU . Du coup, je me suis fait mon propre mix à partir des deux idées. J’ai fait un calendrier mais avec 4 cases par jour qui correspondent à 4 thématiques/types d’activité que j’aimerais voir prendre place dans mon quotidien – sans contrainte parce que ça me fait fuir, mais juste pour avoir un point de repère. Je commence aujourd’hui :-). A voir si je vais tenir sur la longueur…
    Côté journal, j’en tiens un sous word depuis… 2008. J’ai juste perdu une partie à un moment où j’ai été cambriolée. En fait, je m’y suis mise à un moment où je savais que j’allais vivre un cap un peu éprouvant… pour prendre le temps d’écrire, d’identifier ce que je ressens, de prendre du recul… et comme ça marchait bien, c’est resté. J’ouvre le fichier avec une régularité variable, et ça me va comme ça. Parfois, relire des événements passé et surtout la manière dont je les ai racontés me permet de voir plus clair, de me comprendre un peu mieux… et comme tu le dis : c’est marrant de voir combien j’ai changé, et combien je suis restée la même… ça donne parfois le vertige.
    Et sinon merci d’avoir pensé la version sans i/smartphone !! Honnêtement, quand j’ai entamé ton article il y a eu quelque chose en moi qui a soupiré (pffff application truc bidule…). J’avais interrompu ma lecture, découvert entretemps la vidéo mentionnée, puis j’ai continué la lecture. Tu vas penser que j’étais pas très futée sur ce coup, vu le titre de ton article… mais bon, on voit de tout (et j’en vois pourtant si peu) dans les « applications », du coup appeler ça « cahier » c’était très imaginable. J’aimerais croire que c’est possible de vivre sans téléphone « intelligent » :-D. Je résiste mais pas simple – enfin, quand j’étais chez des amis pendant une semaine dans un hameau où il n’y a pas internet, ça ne posait pas question!

    1. Je pense que j’aurais bien du mal à présenter une application sur le blog en laissant de côté tout mon lectorat qui n’a pas de smartphone, je trouverais ça bien tristounet. Et j’ai été super heureuse de penser à cette version papier, parce que ça m’a permis de reconnecter avec l’écriture manuelle, avec un rituel nature, « comme avant »… je tiens vraiment à ne plus faire entrer mon téléphone dans ma chambre et l’app a beau être pratique, elle est tout à fait adaptable sans téléphone ! et pour moi, plus pratique pour me relire.
      Pour moi, mes journaux s’étalent depuis presque dix ans sur Internet, dans divers blogs, plus ou moins intimes, plus ou moins honteux ;)

  11. Eiphia

    Pour celles & ceux qui n’aiment pas trop « verbaliser » comme moi ou qui sont plus « visuel » (ou juste qui aiment multiplier les supports à bonheur), il y a un projet dans le même genre positiviste mais en photo (la traduction française du site est pas au point de mémoire) :
    100happydays.com
    On n’est pas obligé de partager ses photos sur les réseaux sociaux pour celles & ceux que ça gène.
    Je le fais sur IG depuis bientôt 60 jours, c’est très sympa même si pas tout le temps facile :)

    1. J’ai moi aussi participé au #100happydays, c’était super chouette ! J’ai loupé quelques jours, et parfois mon happy moment du jour n’était pas à portée de téléphone, mais ça fait beaucoup de bien :)

  12. Je collectionne cahiers & jolis stylos. J’me suis lancée dans le bullet journal, qui me permet de gérer au mieux mes tâches quotidiennes, de mieux m’organiser :)
    Mais je crois que je vais également me lancer dans un petit carnet de gratitude comme cela :)

    Merci, pour cette chouette idée! :)

  13. J’ai téléchargé l’appli après avoir lu le premier paragraphe. Et puis j’ai poursuivi la lecture de ton post et je me suis dit « oups, j’ai déjà 5 ou 6 carnets dont je ne sais pas quoi faire, ils pourraient bien me servir, là! » :D
    Je vais essayer de m’y mettre avec l’appli avant de pourquoi pas passer en mode carnets. Merci pour ce conseil inspirant!

  14. Pingback : Un invincible été » Lecture : Le yoga malin, de Mathilde Piton

Laisser un commentaire